Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La fin d'une grande époque?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 4761
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: La fin d'une grande époque?   Ven 15 Avr 2016, 00:44

Formule définitive: ils sont devenus inintelligents ? ("Est-ce que tu sais seulement cexa veut dire, inintelligent, espèce de con ?" dixit tonton Gabriel in Zazie dans le métro)

Pas si simple, bien sûr: le "maître" n'avait manifestement pas envisagé la péremption de son "système" (était-ce de la bêtise, de la folie, de la foi ? ce n'était en tout cas pas bien malin); celui-ci ne pouvait plus être "reproduit" sans être "aménagé" et même réformé en profondeur. Il y aurait fallu plus de talent, de génie, de folie peut-être, que n'en avait eu Franz himself. Mais quand même, des zigzags sur la "génération" à ceux du présent fil en passant par la révision de la NWT (p. ex. les incohérences que j'ai découvertes cette semaine sur la traduction de "l'âme"), tout ça me semble manquer terriblement de réflexion, d'anticipation, de perspective et de vision d'ensemble. Est-ce parce qu'il y a des "visions" contradictoires au sommet, comme je le suggérais un peu plus haut, ou que personne n'est vraiment capable de voir un peu plus loin que le bout de son nez ?
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
VANVDA



Masculin Nombre de messages : 1499
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: La fin d'une grande époque?   Ven 15 Avr 2016, 08:23

L'absence complète de formation "théologique" (même le mot doit leur faire peur) doit bien se payer un jour : les gars en place ont reçu toute leur vie, comme seule formation, l'apprentissage des procédures, et on leur a dit, "depuis la plus tendre enfance", de ne surtout pas chercher a réfléchir trop à la doctrine et à l'accepter telle qu'elle apparait dans la Tour de Garde.
À ça s'ajoute en plus, probablement, l'absence d'un vrai "leader charismatique" qui pourrait impulser UNE direction vers laquelle les autres le suivraient, LE patron compétent qui aurait la mainmise sur la doctrine... et qui saurait un minimum de quoi il parle !
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 4761
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: La fin d'une grande époque?   Ven 15 Avr 2016, 12:09

A mon avis, une formation théologique sérieuse serait effectivement invalidante pour un "chef de secte" (en tout cas du genre Watchtower): on y devient trop compliqué, trop nuancé, trop profond, trop modéré ou trop relativiste (j'entends bien "ou" et non "et") pour le public concerné. Ceux à qui la méthode théologique sert un peu sont ceux qui la comprennent sans la comprendre, qui peuvent apprendre à s'en servir de façon tactique, opportuniste et superficielle, sans se laisser gagner par sa façon de penser et de poser les "problèmes". C'était sans doute le "profil" de F. Franz et peut-être de quelques "apologistes" indépendants aujourd'hui -- mais encore il y a loin de la défense et de la justification d'une doctrine existante au "génie" (ou à l'ingénierie) de l'invention et de la transformation en la matière.

D'ordinaire et logiquement, le fonctionnement "collégial" (comités de rédaction etc.), a fortiori anonyme, favorise plutôt la pondération et la cohérence; il tend aussi à l'insipide parce qu'il "modère" indifféremment les audaces, les traits de génie et les inepties les plus criantes. Or les textes discutés ici ne me donnent pas du tout cette impression.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
VANVDA



Masculin Nombre de messages : 1499
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: La fin d'une grande époque?   Ven 15 Avr 2016, 13:00

Le fonctionnement collégial a sans doute ses logiques propres, maos il reste tout de même tributaire des types qui composent ledit collège. Or je ne suis vraiment pas sûr que l'idéologie téjie favorise l'émergence de personnalités intéressantes.
Ceux qui "grimpent", ce sont plutôt les "petits chefs", qui ont peut-être de la "personnalité" en un sens, mais qui du point de vue doctrinal vont se contenter d'ânonner bêtement leurs leçons, de répéter les arguments que d'autres ont pondu pour eux, en prenant en la matière le moins d'initiatives possibles. Les apologistes dont tu parles, ils sont plutôt en marge du système. Un Furulli a failli y laisser son (petit) "statut social", et s'il l'a conservé, il y a vraiment peu de chances qu'il puisse grimper. Un Freddie, aujourd'hui, il devient un "marginal" perdu dans sa congrégation de province, dont on se méfie un peu...

Un collège constitué de gars avec ce profil-là, est-ce que ça va vraiment tendre vers la cohérence intellectuelle ? Mouais...
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 4761
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: La fin d'une grande époque?   Ven 15 Avr 2016, 15:40

Ben justement, il m'a toujours semblé que la cohérence formelle (qui dans mon esprit n'a plus guère de rapport, ou un rapport très ambigu, avec la vérité ou l'honnêteté, sans parler d'intelligence ou de créativité) était plutôt un "point fort" des TdJ, de la base au sommet, et encore plus au sommet qu'à la base. Probablement parce que la doctrine jéhoviste avait un temps répondu à mon propre besoin de cohérence, dont j'ai ensuite appris à me méfier en même temps que de tout ce qui y "répond". Mais je ne crois pas avoir été tout à fait atypique sur ce point, même si j'étais un cas plus "grave" que la moyenne: ce souci de cohérence, cette hantise des contradictions, je les ai retrouvés chez plein d'autres TdJ, y compris au Béthel -- et, dans une certaine mesure, jusque sur les forums d'ex-TdJ.

Je vois bien comment ce "trait de caractère" pourrait paralyser des réformes ou des innovations utiles, je m'explique moins comment il n'opère pas pour éviter des contradictions gratuites: un coup on se fout de la gueule des antitypes en général, un coup on en sort de nouveaux qui ont de surcroît l'inconvénient de ruiner les précédents (lesquels ne sont pas révoqués pour autant). Il me semble que ce genre de chose est de nature à gêner le TdJ-épris-de-cohérence plus que n'importe qui. Mais peut-être cette "typologie"-là, non plus, n'est plus d'actualité.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3698
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: La fin d'une grande époque?   Ven 15 Avr 2016, 15:41

Je pense que Freddie était un bourreau de travail et qu'une fibre "mystique" était à l'oeuvre chez lui, ce qui le rendaient prolifique et inventif. Je me souviens des livres que l'on étudiait à l'étude de livre (sur l'Apocalypse, Ezechiel ...), ou chaque verset était expliquait avec moult détailles et souvent d'une manière délirante (il y avait du type et de l'antitype de partout).
Je pense qu'il manque cette "étincelle mystique" et le bagage intellectuel qui va avec.


Dernière édition par free le Ven 15 Avr 2016, 16:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 4761
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: La fin d'une grande époque?   Ven 15 Avr 2016, 16:14

Je dirais plutôt "prophétique" (au sens de "se-croire-inspiré", ce qui n'est certainement pas donné à tout le monde et sur quoi le témoignage de son neveu jette une certaine lumière) que "mystique" (qui pour moi aboutit, sinon au silence, à un tout autre genre de production littéraire). Mais ça n'engage que mon propre usage du vocabulaire ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3698
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: La fin d'une grande époque?   Mer 27 Avr 2016, 17:42

Narkissos a écrit:
Je dirais plutôt "prophétique" (au sens de "se-croire-inspiré", ce qui n'est certainement pas donné à tout le monde et sur quoi le témoignage de son neveu jette une certaine lumière) que "mystique" (qui pour moi aboutit, sinon au silence, à un tout autre genre de production littéraire). Mais ça n'engage que mon propre usage du vocabulaire ! Smile

Tu as raison Narkissos, puisque R.Frantz nous a relaté une conversation entre lui et son oncle freddie, ou celui-ci sous-entendit qu'il était l'oracle de Dieu (voir le seul oracle de Dieu sur terre).

Je constate avec amusement que la WT se moque de certains penseurs chrétiens qui établirent une relation type-antitype tirées par les cheveux, sans réaliser qu'elle même a agit de la même manière :

Citation :
Augustin d’Hippone a quant à lui abondamment commenté le récit dans lequel on lit que Jésus a nourri environ 5 000 hommes avec cinq pains d’orge et deux poissons. L’orge étant alors considérée comme inférieure au blé, il en a conclu que les cinq pains devaient représenter les cinq livres de Moïse (l’infériorité de l’« orge » représentant la prétendue infériorité de l’« Ancien Testament »). Et les deux poissons ? Pour une raison ou une autre, il les a comparés à un roi et un prêtre. Un autre commentateur qui aimait chercher des types et des antitypes a affirmé que l’achat du droit d’aînesse d’Ésaü par Jacob avec un bol de ragoût de couleur rouge représentait l’achat par Jésus de l’héritage céleste pour l’humanité avec son sang, rouge par définition !

https://www.jw.org/fr/publications/revues/w20150315/types-antitypes/
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 4761
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: La fin d'une grande époque?   Mer 27 Avr 2016, 21:25

free a écrit:
Tu as raison Narkissos, puisque R.Frantz nous a relaté une conversation entre lui et son oncle freddie, ou celui-ci sous-entendit qu'il était l'oracle de Dieu (voir le seul oracle de Dieu sur terre).

Je pense que nous pensons bien au même texte -- je ne le résumerais pas exactement de la même manière, mais peu importe.

Le TdJ de base (et jusqu'à un niveau hiérarchique très élevé) peut se contenter de croire abstraitement que "l'organisation" ou "le Collège central" sont "dirigés par l'esprit saint", sans trop se demander "comment ça marche", tant que l'opération est censée lui être extérieure et ne pas le concerner directement. Mais pour celui qui accède au dernier étage, ce rapport d'extériorité à la "direction divine" n'est plus possible. Ou bien il s'avoue que c'est de la "langue de bois" et continue d'utiliser sa rationalité "humaine" comme il l'a toujours fait (il n'est pas obligé d'être "cynique", d'ailleurs: il peut très bien prier sincèrement Jéhovah de "guider" le Collège central dans ses délibérations, tout en y contribuant pour sa part de façon essentiellement "rationnelle"); ou bien il assume une posture quelque peu "prophétique", considérant que Jéhovah doit bien parler par lui ou par ses pairs et le cas échéant contre la "raison humaine" -- avec le risque de prendre ses intuitions ou ses lubies pour des inspirations divines, et de s'y entêter avec un sentiment d'obéissance.

Si mes souvenirs sont bons, c'est une sorte d'oscillation entre ces deux positions ("rationnelle" et "inspirée") que décrivait Raymond Franz dans le cas de son tonton.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1530
Age : 69
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: La fin d'une grande époque?   Mar 07 Juin 2016, 21:35

Chaque institution religieuse a traversé une période peu propice à l'exaltation après avoir connu un temps de découvertes doctrinaires. Ce qui peut ressembler à une traversée du désert est parfois nécessaire pour le renouvellement des options théologiques, surtout si les précédentes peuvent paraître faibles voire ternes, j'ai à l'esprit la contre réforme de l'église catholique face au protestantisme, tout en étant conscient qu'il ne convient pas de faire de comparaison dans les arguments théologiques des uns et des autres.

Actuellement les Témoins de Jéhovah connaissent de plus en plus la contestation de celles et ceux qui ont recours aux tribunaux à propos d'affaires de pédophilie, le parallèle avec l'église catholique peut également jouer à ce stade... Comment les deux institutions vont-elles se sortir de cette situation embarrassante?

Les Témoins connaitront-ils une nouvelle époque prospère?
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 4761
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: La fin d'une grande époque?   Mar 07 Juin 2016, 22:09

le chapelier toqué a écrit:
Actuellement les Témoins de Jéhovah connaissent de plus en plus la contestation de celles et ceux qui ont recours aux tribunaux à propos d'affaires de pédophilie, le parallèle avec l'église catholique peut également jouer à ce stade... Comment les deux institutions vont-elles se sortir de cette situation embarrassante ?

La situation est d'autant plus embarrassante qu'elle se situe sur un terrain moral, et spécialement de morale sexuelle, en inversant brutalement les rôles traditionnels: des institutions installées depuis fort longtemps dans une posture rigoriste face à un "monde" (ou à une "société laïque") présumé laxiste se trouvent soudain accusées de laxisme par ce "monde" qui s'avère, en l'occurrence, plus "moral" qu'elles (au moins dans son jugement). Au-delà des scandales médiatiques et des poursuites judiciaires, c'est toute une compréhension de soi et des autres qui est profondément bouleversée -- et, pour les TdJ, aussi bien le rapport aux "Eglises" qu'au "monde": il n'est plus possible de les "mettre dans le même sac", quand on se retrouve du même (mauvais) côté que celles-là au regard de celui-ci.

Citation :
Les Témoins connaitront-ils une nouvelle époque prospère?
L'avenir le dira ! Ils ont surmonté d'autres mauvaises passes, ce qui me paraît surtout critique aujourd'hui c'est leur manque de vitalité (dont le manque d'inventivité théologique au "sommet" n'est qu'un épiphénomène). J'en ai trouvé deux à ma porte la semaine dernière, ils avaient l'air de s'ennuyer tellement que ça faisait pitié. A tel point qu'en leur racontant ma vie j'avais l'impression de les distraire (agréablement) plus que de les horrifier... Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1530
Age : 69
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: La fin d'une grande époque?   Mer 08 Juin 2016, 11:00

L'église catholique que l'on connaît de nos jours n'a pas toujours été telle qu'elle nous apparaît. Le temps, les situations avantageuses, pénibles l'ont façonnée autant que les humains la constituant. Qu'ont bien pu penser les hommes, les femmes s'y référant lors des offices auxquels ils assistaient à différentes époques. Il y a eu des périodes plus ou moins glorieuses, d'autres franchement détestables voire effrayantes (quoique j'attribue ce terme à ce temps alors que je ne le vis pas).

Les Témoins ont vu leur nombre littéralement explosé au sortir de la seconde guerre mondiale, puis se stabiliser tout en continuant de progresser. Ceux et celles qui ont été élevés en son sein en connaissent tous les rouages et peuvent déchiffrer les codes, les réactions des dirigeants. Mais pour les personnes qui ont quitté une confession pour devenir à leur tour Témoin c'était bien différent. Il a fallut parfois attendre un évènement mêmer anodin pour comprendre le monde dans lequel elles évoluaient.

Actuellement les jeunes Témoins semblent ne pas connaître le passé, plus ou moins récent, dans lequel beaucoup d'entre nous ont baigné. La fin des temps proche, la disparition de la génération ayant connu ou vu 1914, le nombre des personnes participants au mémorial diminuant petit à petit. Et puis soudain ce nombre augmente; il ne cesse d'augmenter. Dans un premier temps beaucoup parmi les Témoins pensent que certains se trompent en prenant part au pain et au vin. Puis il y a une mise au point du Collège central précisant que désormais la compréhension correcte de l'esclave fidèle et avisé ne concerne que le petit groupe gouvernant l'ensemble des congrégations: le Collège central.

Au vu de ces récents changements il me semble que les Témoins sont en passe d'entrer dans une nouvelle ère, même si les explications figurant dans leurs périodiques ne paraissent pas aussi exotiques ou alambiquées qu'elles ne l'étaient auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 4761
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: La fin d'une grande époque?   Mer 08 Juin 2016, 12:13

L'histoire -- justement parce que c'est toujours la même, qui continue -- ne se répète pas, en tout cas pas à l'identique: le destin d'une Eglise qui est passée par le statut de religion d'empire, puis de religion empire et de religion d'Etat(s), avant d'être reléguée à la sphère privée, n'est pas directement comparable à celui d'une "secte" née parmi beaucoup d'autres sur les décombres de la précédente et qui n'a pratiquement jamais dépassé 1 % d'une population quelconque, qui n'a même jamais rêvé de devenir (dans ce monde-ci) une minorité beaucoup plus importante; la "secte" elle-même, du reste, n'est plus ce qu'elle était aux étapes antérieures de "son" histoire (ou de l'histoire de son identité collective), parce qu'elle est bien la même, qui a vieilli.

Le déclin ou la stagnation, la routine et l'ennui ont aussi leur durée, leur rythme et leur tempo. Au risque de la lapalissade caractérisée, je dirais que ceux qui sont et restent TdJ aujourd'hui le sont et le restent, dans leur grande majorité (de petite minorité), parce que le train(-train) actuel de leur religion leur convient plutôt mieux que toute autre possibilité qui se présente actuellement à eux (en tenant compte du "coût" émotionnel de la sortie): les autres finissent par en sortir, nous sommes assez bien placés pour le savoir. En tout cas l'évolution est généralement lente, quel qu'en soit le sens. Le "public" TdJ est sans doute prêt à tout avaler, pourvu que ce soit à petites doses. Un changement brusque de doctrine ou de pratique reviendrait à abandonner les "fidèles" pour s'adresser à un autre public.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1530
Age : 69
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: La fin d'une grande époque?   Mer 08 Juin 2016, 21:26

C'est sans doute ce qui explique que des doctrines comme celle de la "génération" n'aient pas subi de modification pendant des décennies, mises à part quelques améliorations. Puis un changement intervient qui permet de tester la réaction des lecteurs-acteurs pour ne pas dire consommateurs, ce changement n'est pas très important même s'il est présenté comme une nouvelle vision, découverte découlant d'une réflexion profonde.

La plupart des Témoins vivant dans des pays développés ne peuvent plus prêcher comme ils le faisaient auparavant non qu'ils en soient empêchés physiquement ou légalement, à part quelques exceptions [en Russie par exemple], mais parce que la plupart du temps les accès à l'immeuble sont sécurisés et ne s'ouvrent que par le biais de code. C'est ainsi que l'on découvre des Témoins devant des gares, des centres commerciaux aux côtés de présentoirs proposant les diverses publications et mettant en valeur le site de l'organisation; il suffit de prêter attention au présentoir pour constater que seuls quelques rares passants s'arrêtent et que la plupart du temps les Témoins discutent entre eux...
Revenir en haut Aller en bas
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1530
Age : 69
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: La fin d'une grande époque?   Mer 08 Juin 2016, 21:30

Ce qu'il est permis de penser c'est que l'abandon des explications "type-antitype" n'est pas définitive car elles sont la base des principales doctrines de l'organisation sans lesquels cette dernière ne saurait tenir très longtemps pour ne pas ressembler à d'autres mouvements qu'elle condamne avec tant d'aisance...
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 4761
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: La fin d'une grande époque?   Mer 08 Juin 2016, 23:44

le chapelier toqué a écrit:
Ce qu'il est permis de penser c'est que l'abandon des explications "type-antitype" n'est pas définitive

Ça, on l'a vérifié dans ce fil même (p. 1), puisque à peine un an après (mars 2015/2016) c'était reparti (comme en 14 ?).

Pour la petite histoire, la génération de 1914 est revenue sur le tapis avec mes visiteurs de l'autre jour (qui étaient presque aussi "anciens" que moi): alors que je leur racontais comment j'avais été exclu...
"... à la suite d'un interrogatoire en règle, où il est apparu que je ne croyais plus à beaucoup de doctrines de la Watchtower, par exemple à 1914...
-- Vous savez que nous avons eu de nouvelles explications sur la génération ?
-- Oui, je sais, mais, entre nous, est-ce que vous les avez comprises ?
-- Oui, bien sûr: ce sont les gens qui ont connu 1914...
-- et qui sont pratiquement tous morts maintenant ?
-- Euh non...
-- Donc, la nouvelle explication, c'est que ce sont ceux qui ont connu ceux qui ont connu ceux qui ont connu... ça peut durer longtemps !
-- Non, non... Mais vous pouvez allez voir sur notre site jw.org, c'est expliqué très clairement, y a même des schémas, vous n'avez qu'à flasher le code...
-- Je connais le site, je ne sais pas flasher mais je sais lire..."

Citation :
car elles sont la base des principales doctrines de l'organisation sans lesquels cette dernière ne saurait tenir très longtemps pour ne pas ressembler à d'autres mouvements qu'elle condamne avec tant d'aisance...

L'organisation ne tiendrait peut-être pas longtemps sans ses doctrines, mais les doctrines, elles, tiennent parfaitement sans aucune "base", puisque depuis longtemps déjà la grande majorité de ceux qui les professent sont incapables de les expliquer, a fortiori de les justifier...
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3698
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: La fin d'une grande époque?   Jeu 09 Juin 2016, 14:39

Cela doit-être rassurant pour la WT de se placer comme figure centrale des différentes prophéties de la Bible, la preuve d'une "election".

R.FRANTZ cite un exemple dans son livre "A la recherche de la liberté chrétienne" :

Les prophéties du livre de Daniel reçoivent un traitement semblable. Daniel 8:13, 14 parle d'une "transgression provoquant la désolation" qui affecte le "lieu saint de Dieu" ou sanctuaire et poursuit en disant :

Jusqu’à deux mille trois cents soirs [et] matins ; et, à coup sûr, [le] lieu saint sera établi dans sa vraie condition.

Le livre "Que ta Volonté soit Faite sur la Terre" (pages 210 à 218) déclare que cette période débuta le 25 mai 1926 et s'acheva le 15 octobre 1932. Que s'est-il passé alors ?
 La première, en 1926, a marqué le début d'une assemblée de la Watch Tower tenue à Londres, lors de laquelle une résolution condamnant la Société des nations a été adoptée. Seul un journal, le Daily News de Londres, a consacré une page entière à l'événement. Le livre dit (page 213) que les autres "journaux de Londres passèrent sous silence la nouvelle la plus importante la plus sensationnelle de tous les temps." Ainsi, le rédacteur du livre réussit à convertir cette simple indifférence en une sorte de conspiration.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 4761
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: La fin d'une grande époque?   Jeu 09 Juin 2016, 14:55

Ah, le flegme britannique... Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3698
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: La fin d'une grande époque?   Jeu 23 Fév 2017, 18:05

L'accent est mis de manière insistante sur 1919, qui est supposée être l'année où Jésus aurait choisi la Watchtower et son Collège Central pour le représenter sur terre. Le fondement biblique que la Watchtower utilise pour justifier cette année est fragile et illogique.
   
Citation :
"De même, à partir de 1919, Jéhovah fit de la postérité de la femme une nation spirituelle." La Révélation - Le grand dénouement est proche p.184
Citation :
"Jéhovah montre beaucoup de compassion envers le reste de l'Israël spirituel et ses compagnons comparables à des brebis. Son oeil est constamment fixé sur eux depuis leur libération spirituelle en 1919." La Tour de Garde 1 mars 1994 p.17

Quelle est la solidité de la doctrine qui conduit à cette année ?
  
Ci-dessous sont détaillées les étapes du calcul qui mène à 1919 et qui est basé principalement sur Révélation chapitre 11. Chaque étape est contraire à la logique et se trouve réfutée juste en dessous. (Ce raisonnement a été modifié en 2013 ; cela est détaillé en fin d’article.)

  1. Le point de départ est Octobre 1914, l'année durant laquelle Jésus est supposé avoir commencé à régner dans le ciel.

    • Ni 1914, ni spécifiquement le mois d’Octobre, ne sont bibliquement fondés. Aucun verset n’indique que Jésus a débuté son règne céleste à ce moment précis. 1914 est un sujet à part entière.


  • En Juin 1918, Jésus est venu inspecter son organisation terrestre. Les 3 ½ ans de 1914 à 1918 correspondent aux 3 ½ ans entre le baptême de Jésus et le moment où il a chassé les marchands du temple. (Voir La Révélation - Le grand dénouement est proche p.32) Un deuxième parallèle est établi avec le passage de Révélation 11:2, 3 dans lequel il est question du temple qui serait bafoué pendant 42 mois ou 1260 jours (3 ½ ans). Juin 1918 correspond également à l'emprisonnement des membres directeurs de la Watchtower. (Voir La Révélation - Le grand dénouement est proche pp.164,167 )

    • Le règne de Jésus est censé avoir commencé en Octobre 1914, mais on ne commence à compter les 42 mois qu’à partir du mois de Décembre 1914. Il n'y a aucune justification à ces 2 mois d’écart, si ce n’est qu’ils sont indispensables pour que les 42 mois se terminent en Juin 1918.


  • Au bout de 9 mois, en Mars 1919, le conseil d'administration de la Watchtower est libéré. Cette période de 9 mois est basé sur les 3 1/2 jours de Révélation 11:9-11. (Voir La Révélation - Le grand dénouement est proche p.169 )

    • Les 42 mois de Révélation 11:2,3 sont considérés comme 42 mois littéraux, par contre les 3 1/2 jours du même chapitre 11 de Révélation aux versets 9-11 ne sont pas à prendre au sens littéral mais représentent une période de 9 mois. (3 1/2 ans = 3 ans 1/2 ... 3 1/2 jours = 9 mois)


  • La libération des directeurs produisit une grande peur parmi toutes les autres religions.

    "De violentes convulsions secouaient vraiment le domaine religieux. Le sol semblait se dérober sous les pieds des chefs des Églises établies, tandis que ce groupe de chrétiens revivifiés se mettait à l'oeuvre."
    La Révélation - Le grand dénouement est proche p.170

    • La libération de Rutherford et des autres directeurs passa inaperçue pour la plupart des gens, et on ne peut pas dire qu’à cause de cela "une grande peur est tombée sur ceux qui les regardaient." (Rév 11:11)


  • La libération de prison des directeurs de la Watchtower en 1919 est censée correspondre avec la désignation par Jésus du Collège Central de la Watchtower comme son esclave.

    "Les chrétiens oints qui ont passé avec succès cette période de mise à l’épreuve entre les années 1914 et 1919 ont été libérés de l’influence dominante du monde et de nombreuses pratiques religieuses babyloniennes. Purifié et affiné, le reste est allé de l’avant et s’est montré disposé à offrir des sacrifices de louange à Dieu, assuré de former le peuple qu’Il agrée"
    La Tour de Garde 1998 15 mai p.17

    "En 1919, la classe de l’esclave, désormais purifiée, pouvait envisager des activités sans cesse accrues." La Tour de Garde 1 mai 1993 p.16

    "De même, à partir de 1919, Jéhovah fit naître une nation spirituelle, la semence de la femme." La Révélation - Le grand dénouement est proche p.184

    • Il n'y a aucune raison biblique qui permet d’affirmer que la "résurrection" des "deux témoins" ou la sortie de prison des directeurs de la Watchtower en 1919 indiquerait que Jésus les a choisis comme son esclave fidèle.


  • "Combien de temps ce répit a-t-il duré pour la semence de la femme de Dieu ? Révélation 12:6 dit : 1 260 jours. Révélation 12:14 désigne cette période de temps par l’expression un temps, et des temps, et la moitié d’un temps ; en d’autres termes, trois temps et demi. En fait, les deux expressions équivalent à trois ans et demi, lesquels courent, dans l’hémisphère nord, du printemps 1919 à l’automne 1922. Ce fut une période de rétablissement stimulant et de réorganisation pour la classe de Jean, ranimée. ... Après 1922, Satan a vomi comme un fleuve de persécutions contre les Témoins." La Révélation - Le grand dénouement est proche pp.184-185

    • Est-il raisonnable de croire que ce qui s'est passé pour les Témoins de Jéhovah en 1922, une époque dont plus personne ne peut se souvenir, constitue l'accomplissement d’une prophétie de la Révélation ? 



        
    Le tableau suivant est tiré de notes prises au milieu des années 2000 lors des cours de l’Ecole de Formation Ministérielle.
      


    En 2013, cet enseignement a été simplifié en supprimant 1918 de l'équation.
      
    Citation :
    "Pour le déterminer, en 1914 Jésus a commencé à inspecter le temple spirituel. Cette inspection et cette œuvre de purification ont donc duré un certain temps : de 1914 jusqu’aux premiers mois de 1919. ... note au paragraphe 6 : Ceci rectifie notre compréhension. Autrefois, nous pensions que l’inspection de Jésus avait eu lieu en 1918." La Tour de Garde 15 juillet 2013 p.11

    L'article explique que, comme Jésus avait chassé les marchands du temple à deux reprises, l’œuvre de purification s’étala de manière continue entre 1914 et 1919. Cependant, cela ne contribue pas à assoir bibliquement l’importance de 1919 puisque l’article ne fournit aucune preuve biblique permettant de calculer la durée de cette purification.


        

    La Tour de Garde du 15 novembre 2014 fait converger les 1260 jours avec les 3 1/2 jours pour arriver à 1919.
       
    Citation :
    "Combien de temps cette œuvre d’inspection et de purification a-t-elle duré ? De 1914 aux premiers mois de 1919. Cette période englobe et les 1260 jours (42 mois) et les 3 jours et demi symboliques dont parle Révélation chapitre 11." La Tour de Garde 2014 15 novembre p.30

    Cela devient totalement illogique. La Tour de Garde présente les 1260 jours comme une durée littérale et les 3 1/2 jours comme une durée symbolique mais elle les ajoute ensemble pour former la période de 1914 à 1919. La ligne du temps montre clairement qu’un jour symbolique équivaudrait à 75 jours littéraux.
    La ligne du temps n’indique pas de date spécifique de début et de fin pour les 1260 jours, tout simplement parce qu'ils ne correspondent à aucun événement spécifique marquant, tel que détaillé dans l'article sur les 1260 jours.
      
    Le fait que la doctrine menant à 1919, qui est l’année déterminante pour assoir les revendications autoritaires du Collège Central, repose sur une telle manipulation injustifiée des textes bibliques devrait être un grave sujet de préoccupation pour chaque Témoins de Jéhovah sincère.

    http://www.jwfacts.com/fr/1919.php
  • Revenir en haut Aller en bas
    Narkissos

    avatar

    Nombre de messages : 4761
    Age : 57
    Date d'inscription : 22/03/2008

    MessageSujet: Re: La fin d'une grande époque?   Jeu 23 Fév 2017, 20:21

    Dommage que l'entomophilie ne constitue un motif d'excommunication qu'au sens littéral...

    Ayant perdu le fil de ce fil, je me disais bêtement que la tendance récente à la simplification avait peut-être relégué tout ce galimatias dans les archives... que nenni, puisque la rechute observée à la fin de la p. 1 (TdG 3/2016) portait précisément sur 1919 !
    Revenir en haut Aller en bas
    http://oudenologia.over-blog.com/
    free



    Nombre de messages : 3698
    Age : 55
    Date d'inscription : 21/03/2008

    MessageSujet: Re: La fin d'une grande époque?   Ven 24 Fév 2017, 11:34

    Narkissos a écrit:
    Dommage que l'entomophilie ne constitue un motif d'excommunication qu'au sens littéral...

    Ayant perdu le fil de ce fil, je me disais bêtement que la tendance récente à la simplification avait peut-être relégué tout ce galimatias dans les archives... que nenni, puisque la rechute observée à la fin de la p. 1 (TdG 3/2016) portait précisément sur 1919 !

    Je me demande combien de TdJ sont capables d'expliquer et de justifier cette année 1919. La TdG 3/2016 repose sur un rasionnement arbitraire et composé d'expressions comme "Tous les faits indiquent que" ; "D’après ces éléments bibliques, il apparaît clairement" ;  "À la lumière de ces faits" ; qui tentent de masquer la faiblesse de la démonstration (délirante).

    L'analyse de la prophétie d' Ézékiel qui voit une vallée pleine d’ossements, est à mourir de rire, on passe allegrement d'un point à un autre sans justification, 1) ces ossements représentent « toute la maison d’Israël », 2) cette prophétie de rétablissement s’applique à « l’Israël de Dieu », 3)Quelle description appropriée de la résurrection spirituelle des serviteurs de Dieu qui s’est achevée par les évènements de 1919.

    https://www.jw.org/fr/publications/revues/tour-garde-etude-mars-2016/questions-des-lecteurs/
    Revenir en haut Aller en bas
    Narkissos

    avatar

    Nombre de messages : 4761
    Age : 57
    Date d'inscription : 22/03/2008

    MessageSujet: Re: La fin d'une grande époque?   Ven 24 Fév 2017, 13:35

    A mon avis le rapport de la quasi-totalité des TdJ actuels à ce genre de texte (qui ne se donne même plus l'allure d'une démonstration logique) n'a rien de rationnel -- un peu comme celui de certains catholiques à la liturgie latine, ou de certains pentecôtistes au "parler en langue": il oscille, par habitude, entre vénération et ironie malgré soi, avec une pointe de gêne si d'aventure un profane y est exposé ("on se met à sa place", et de sa place on entrevoit un instant le ridicule de l'affaire -- c'est d'ailleurs par un tel effet de déplacement que Paul tente de contrer la pratique de la glossolalie en 1 Corinthiens 14).

    Ça ne veut pas dire qu'il n'y ait pas un cercle d'auto-confirmation rationnel dans la tête des TdJ (on est dans la vérité parce que...), mais il me semble absolument certain que 1919 n'y joue aucun rôle (1914 peut-être, mais seulement sous la forme pseudo-historique "la Première guerre mondiale annoncée à l'avance", autrement dit comme un "miracle fondateur"; pas du tout la "démonstration biblique" de 1914 qui est au mieux appréhendée comme "difficile", pour ne pas dire "casse-gueule").

    (Demeure peut-être, sur les plus naïfs qui sont aussi les plus humbles et les plus sincères, un "effet de profondeur" ou de "réserve": "on n'y comprend rien" => "c'est profond", c'est plus profond que ce que je peux en comprendre ou qu'on ne peut me l'expliquer, à moi qui n'y comprends rien...)
    Revenir en haut Aller en bas
    http://oudenologia.over-blog.com/
    Contenu sponsorisé




    MessageSujet: Re: La fin d'une grande époque?   

    Revenir en haut Aller en bas
     
    La fin d'une grande époque?
    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
    Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
     Sujets similaires
    -
    » Reportage sur les petites combines de la grande distribution
    » Saint Jean-Baptiste-Marie Vianney Curé d'Ars et commentaire du jour "Femme, ta foi est grande"
    » «La grande inspiratrice de ce monde, c'est la mort»
    » La Grande Armée en quelques chiffres
    » Disparition des espèces : une 6ème grande crise ?

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Etre chrétien ou pas? :: DU COTE DES :: TEMOINS-
    Sauter vers: