Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 S(h)abbat, ou le non-événement du samedi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
free



Nombre de messages : 3742
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: S(h)abbat, ou le non-événement du samedi   Mer 09 Nov 2016, 13:25

1Co 16,1-2 : jour de la koinonía

S’adressant aux chrétiens de Corinthe, Paul établit un jour déterminé pour mettre à part les offrandes qui devront être envoyées aux pauvres de l’Église de Jérusalem. Ce geste de charité doit avoir lieu « chaque premier jour de la semaine » (1Co 16,2) : s’agit-il là d’une application au jour dominical de l’usage caritatif qu’une bonne part du judaïsme contemporain réservait au sabbat ? La mise en commun des économies personnelles se produit-elle en lien avec une célébration liturgique dominicale ? Le milieu corinthien connaît-il le transfert d’une pratique sabbatique au dimanche ? Les réponses des exégètes sont discordantes. Le texte ne parle pas expressément de réunion cultuelle, cependant il témoigne, pour le moins, de l’importance prise par le premier jour de la semaine à une époque assez ancienne déjà (55 ou 56 ap. J.-C.). On peut déduire d’un texte lucanien (Ac 20,7-12) qu’avant l’an 60 déjà le dimanche est devenu jour de réunion liturgique de la communauté chrétienne. Du reste, les noms mêmes qui définissent la collecte sont pour une bonne part liturgiques (prosphorá = offrande : Ac 24,17 ; diakonía = service : 2Co 8,4 et 9,1 ; koinonía = communion : 2Co 8,4 et 9,13 ; leitourgía = ministère : 2Co 9,12) et peuvent indiquer un lien avec le culte chrétien.

https://www.cairn.info/revue-recherches-de-science-religieuse-2005-1-page-27.htm
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 4899
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: S(h)abbat, ou le non-événement du samedi   Mer 09 Nov 2016, 16:07

La datation absolue des textes du NT est un château de cartes, mais une datation relative demeure à mon sens possible (tel texte plus ou moins ancien que tel autre): 1 Corinthiens 16 serait à cet égard une des "premières" références néotestamentaires au dimanche, mais elle est ambiguë parce que sa formulation grecque suggère plutôt une "épargne" individuelle (ekastos humôn par'eautô tithetô, que chacun de vous mette de côté pour lui-même) qu'une "offrande", laquelle impliquerait une "réunion" ce jour-là. La seconde partie du v. paraît plus claire dans les traductions courantes (qu'on n'ait pas à faire des collectes quand je viendrai, sous-entendu parce qu'on les aura faites avant), mais elle l'est nettement moins en grec (le sens de logeia, traduit par "collecte" aux v. 1 et 2 et attesté dans quelques inscriptions seulement, pourrait être bien moins précis). Le texte des Actes est assurément plus significatif (le dimanche est un jour d'assemblée chrétienne), mais aussi -- toujours à mon sens -- beaucoup plus tardif.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 4899
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: S(h)abbat, ou le non-événement du samedi   Sam 15 Avr 2017, 15:57

Je repense, puisque c'est à nouveau le jour (samedi ou sabbat dit saint), à cette incidente de Jean 19,31 qui a tant exercé la sagacité des amateurs de chronologie: "car grand était le jour de ce sabbat-là" (ou, selon une variante qui accorde le démonstratif avec le "jour" plutôt qu'avec le "sabbat", "ce jour de sabbat-là"). Indice par exemple, au ras du calendrier, d'un sabbat coïncidant avec la Pâque, donc de la détermination de telle année plutôt que de telle autre (évidemment ça ne marche pas pour les Synoptiques qui, n'ayant pas le même jour, n'auraient pas non plus la même année); ou bien, dans une écoute plus "spirituelle", d'un tout autre genre de coïncidence, celle du sens du sabbat et de la Pâque (p. ex.: cessation/repos et renaissance/libération) dans l'"événement"  unique de la mort-résurrection du Christ.

(Bien sûr, dans l'harmonisation dogmatico-liturgique postérieure, il y aura la "descente aux enfers" pour occuper ce samedi -- en attendant les courses au supermarché...)
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: S(h)abbat, ou le non-événement du samedi   

Revenir en haut Aller en bas
 
S(h)abbat, ou le non-événement du samedi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» DHALMONT (François) Colonel GENDARMERIE St-Martin-d'Abbat-45
» Evénement: Le Rotary reçoit à Lille le bouddhiste Matthieu Ricard
» citation du samedi
» decompte AJPP different entre CAF et employeur.
» Soirée observation au Champ du Feu samedi 10 juillet 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: UN JOUR, UN VERSET-
Sauter vers: