Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 L'évangile de Thomas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
le chapelier toqué



Nombre de messages : 1381
Age : 69
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: L'évangile de Thomas   Dim 03 Juil 2016, 19:59

L’évangile de Thomas présente plusieurs particularités comme nous le voyons dans le logion 11 :
11 Jésus a dit : « Ce ciel passera, et celui qui est au-dessus de lui passera ; ceux qui sont morts ne vivent pas, et ceux qui vivent ne mourront pas. Les jours où vous mangiez ce qui est mort, vous en faisiez quelque chose de vivant ; lorsque vous serez dans la lumière que ferez-vous ? Le jour où vous étiez un, vous êtes devenus deux ; mais quand vous serez devenus deux, que ferez-vous ? »

Voici le commentaire en bas de page :
Voir Mat.24,35―Le jour où vous étiez un : référence au mythe de l’unité perdue. A la suite de spéculations du judaïsme hellénistique, en particulier de Philon d’Alexandrie, Adam, l’homme primordial, était conçu comme une figure androgyne ; la transgression du commandement de Dieu dans l’Eden (Gn 3) aurait eu comme conséquence la perte de l’androgynie originelle et la séparation des sexes. Dans ce contexte, le salut consistait dans la restauration de l’unité primordiale, dans le retour à l’innocence originelle, antérieure au péché.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos



Nombre de messages : 4339
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: L'évangile de Thomas   Dim 03 Juil 2016, 22:48

Sur les cieux qui passent, on peut aussi comparer Matthieu 5,18//Luc 16,17. A noter que cette idée "apocalyptique" est plus clairement "gnosticisée" dans le logion 111 (c'est devant vous que les cieux seront "roulés", cf. Isaïe 34,4; Psaume 102,25ss; Hébreux 1,10ss; Apocalypse 6,12ss).

La cosmologie est relativement sobre, puisqu'il n'y a "que" deux cieux superposés (dans d'autres textes apocalyptiques ou gnostiques, il peut y en avoir 5, 7, 10, 12 ou davantage). Il serait tentant mais hasardeux de la rapprocher de celle que présuppose 2 Corinthiens 12, puisque (l'"homme" de) Paul est élevé au troisième ciel (du point de vue de ce logion, ce serait donc au-dessus du périssable; mais la référence de Paul peut aussi être à un "paradis" situé au troisième étage d'un ensemble plus "haut", comme dans III Baruch).

L'opposition des morts et des vivants rappelle la réinterprétation johannique (p. ex. Jean 5,24ss; 11,25s) de la distinction eschatologique relative à la "parousie" (1 Thessaloniciens 4; 1 Corinthiens 15). Cf. aussi le "Dialogue du Sauveur" (NH III,5, 139s): "Matthieu dit : « Dis-moi, Seigneur, de quelle manière les morts meurent-ils, et de quelle manière les vivants vivent-ils ? » Le Seigneur dit : « [Tu] m’as interrogé sur une parole [ . . . ] qu’aucun œil n’a vu(e) et que je n’ai entendu(e), excepté de toi. Or je vous le dis, lorsque sera retiré ce qui meut l’homme, on l’appellera “le mort”, et lorsque ce qui est vivant abandonnera ce qui est mort, on appellera “le vivant”. » Jude dit : « Pourquoi donc, en vérité, et pourquoi vit-on ? » Le Seigneur dit : « Ce qui est issu de la vérité ne meurt pas, ce qui est issu de la femme meurt. »"

Sur l'alimentation qui transforme le mort en vivant, cf. logia 7, 60. Le passé peut suggérer un végétarisme (assez répandu dans les mouvements proto-chrétiens, "gnostiques" mais aussi "judéo-chrétiens", entre lesquels les "frontières" sont plus poreuses qu'on ne l'a longtemps imaginé). Il y a une variante de ce passage attribuée aux naasséniens (= ophites, "adorateurs du Serpent" en référence à la relecture du récit de l'Eden) dans les Refutationes d'Hippolyte, V, viii, 31s, où le contraste est meilleur: "que ferez-vous quand vous mangerez du vivant ? Ce vivant ce sont des êtres rationnels, des intelligences, des hommes -- ces perles que le grand Être sans forme a jetées dans l'ouvrage d'ici-bas".

De même en ce qui concerne la différence sexuelle à partir de l'androgynie originelle, il manque la conclusion attendue, "devenir un" (cf. logia 4, 22,4ss, 49, 103).

(Ces quelques éléments rassemblés en grande partie à partir du lien déjà indiqué dans l'autre fil, où il a déjà beaucoup été question de cet évangile, montrent en tout cas combien l'annotation de la Pléiade est déficiente.)
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
 
L'évangile de Thomas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La watchtower et l'évangile selon thomas
» L'évangile de Saint Thomas : Loggions 1 à 20
» livre de l'évangile de Thomas Loggion 112
» L'Évangile selon Saint Thomas
» Saint Thomas d'Aquin et commentaire du jour "La mesure dont vous vous servez servira aussi pour vous"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: RELIGION-
Sauter vers: