Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 De l'identité de Dieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
free



Nombre de messages : 3924
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: De l'identité de Dieu   Jeu 07 Sep 2017, 15:27

Genèse 18, nous propose une autre identité de Dieu, une divinité qui accepte de négocier avec un humain son jugement et cela, malgré l'insistance d'Abraham :

 "Abraham dit : Je t'en prie, Seigneur, ne te fâche pas si je parle encore. Peut-être s'en trouvera-t-il là trente. Il répondit : Je ne ferai rien si j'en trouve là trente.
Abraham dit : J'ose encore te parler, Seigneur... peut-être s'en trouvera-t-il là vingt. Il répondit : A cause de ces vingt-là, je n'anéantirai pas.
Abraham dit : Je t'en prie, Seigneur, ne te fâche pas si je parle encore une fois : peut-être s'en trouvera-t-il dix. Il répondit : A cause de ces dix là, je n'anéantirai pas." (18,30 ss)



Loin du Dieu qui veut marquer sa toute puissance sur l'homme et sa supériorité , cette divinité est plutôt proche d'Abraham et désireuse de remettre en cause son jugement.
Abraham réclame de Dieu une attitude juste et cohérente : "Vas-tu vraiment supprimer le juste avec le méchant ?"
Abraham va prendre Dieu à son propre jeu, il va confronter Dieu aux paroles qu'il avait prononcé au v19, ou il lui demande d'agir "selon la justice et l'équité" (v 19). Abraham invite Dieu à faire de même. Le texte nous présent un Dieu qui n'a pas le choix et qui accepte la réclamation d'Abraham.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5213
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: De l'identité de Dieu   Jeu 07 Sep 2017, 15:55

Il faut quand même noter que dans l'économie générale du récit (de la Genèse), la négociation laborieuse d'Abraham (un vrai festival de formules de politesse, pour la plus grande joie du linguiste) s'avère totalement inutile: le seuil des 10 justes (dernier mot d'Abraham: n'ose-t-il pas aller plus loin ?) ne sera pas atteint (il serait descendu à 5 que ça n'aurait rien changé), Sodome et Gomorrhe seront bel et bien détruites, et si Lot et ses filles sont épargnés c'est dès lors un effet de pure "grâce" (la seule allusion possible à la négociation du chapitre précédent est que "Dieu se souvint d'Abraham", 19,29 -- autrement dit: il fait plus et "mieux" que ce qu'il s'était formellement engagé à faire).

Cela dit, l'idée que "Dieu" a des "amis" qui avec lui peuvent (presque) tout se permettre (Abraham, mais aussi Moïse, Elie, David, Job) reste très touchante, même si elle n'est pas dépourvue de condescendance, ni d'arbitraire... Comme souvent, ce sont les vestiges du polythéisme qui rendent le monothéisme supportable, voire aimable: c'est ce qui reste d'un dieu en "Dieu" qui fait de ce dernier un "personnage" -- attachant au moins par moments.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
 
De l'identité de Dieu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» À la face du monde, l'identité de Jésus est connue, Il est le Fils bien-aimé de Dieu !
» L'homme a inventé Dieu
» MES DEUX ALLERGIES: L'ALCOOL ET DIEU
» Prière au Père ! Que Dieu te bénisse toi qui lit cette prière !
» Le nom de Dieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: RELIGION-
Sauter vers: