Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 inter-minables

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1696
Age : 70
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: inter-minables   Ven 02 Juin 2017, 13:57

Oui je suis tout à fait d'accord avec toi sur le fait que le consensus dégagé à Paris n'a pas de pouvoir de contrainte.

De plus quoi que l'on fasse aujourd'hui le mouvement se poursuivra encore pendant un certain temps à l'image d'un bateau arrêtant toutes ses machines et continuant son déplacement sur la mer par la force d'inertie. Cela ne devrait pas nous empêcher de rechercher à mieux vivre à laisser le moins de déchets possible, de ne pas trop marquer notre passage, afin que les générations nous succédant ne paient pas un prix trop élevé. Dans le passé les hommes ne se sont pas projetés dans le futur si ce n'est par le biais de récits utopiques ou de science fiction; mais ils ne pensaient à la trace qu'ils laisseraient dans l'environnement. On vantait les beautés de la nature en pensant que cette dernière avait le pouvoir d'être toujours présente sous sa meilleure image.

Bien évidemment il nous échappe toujours, du moins pour le moment, le détail de l'extinction des espèces, nous ne pouvons que supposer. Tu as raison des dire que l'écologie la plus radicale ne pourrait que trouver ses ressources dans le même mouvement. Mais il n'est pas interdit d'oser un geste, des efforts.

Cela m'a fait penser au monde bancaire suisse que je connais un peu puisque j'y ai accomplis toute ma carrière; beaucoup ont décrié le fait d'avoir cédé sur la suppression du secret bancaire par ce que d'autre pays et Etats des USA continuent de le pratiquer. Si le secret bancaire est quelque chose de mal en soi, le fait qu'il continue d'être pratiqué sous d'autres cieux ne le blanchi pas (terme intéressant...). C'était une pratique d'un autre temps, elle a rapporté beaucoup de richesse aux grands groupes financiers et à certains petits pays tels le Liechtenstein, le Luxembourg, Monaco, la Suisse, j'en oublie certainement. Il faut aller de l'avant et ne pas regarder le passé avec des regrets, sans cela le risque de disparaître devient important. D'autres possibilités se présentent aux banques qui n'étaient même pas imaginées il y a quelques décennies, le défi est lancé.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5277
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: inter-minables   Ven 02 Juin 2017, 14:58

Loin de moi d'insulter les bonnes volontés !

Cependant l'aspect moral de l'affaire -- qui n'en est qu'un aspect mais déterminant -- s'avère retors, car c'est justement le "bien" (politique, social, économique, technique, etc.) qui se retourne en "mal". Au-delà d'un certain seuil de saturation d'humanité (dans tous les sens, quantitatifs et qualitatifs, du terme "humanité"), seuil déjà dépassé depuis fort longtemps, ce sont les "meilleurs côtés" (progrès médical, agro-industriel p. ex.) qui deviennent les "pires". Quand le rapport de force entre "l'homme" et la "nature" s'inverse, toute la "culture" humaine qui consistait à "maîtriser" la nature (déjà le programme de la première page de la Genèse) devient d'elle-même destructrice de la nature et par là auto-destructrice, dans la poursuite du même mouvement. Il faudrait que l'humanité se mette à penser contre l'humanité (au sens plus interdit que jamais du "crime contre l'humanité") pour briser cette logique implacable, ce qui est par définition hors de sa portée. (Certes, l'humanité agit bien contre l'humanité, mais sans le penser: incapable dès lors de sacrifier son avenir immédiat à son avenir à peine plus lointain.) Au moment où le "surhomme" ou l'"ultra-humain" nietzschéen (d'un Nietzsche qui n'envisageait pas encore ce retournement-là, puisqu'il restait "progressiste" à sa manière, en "science" et même en démographie), capable de penser le "trop (d')humain" et de vouloir le surmonter ou le dépasser, serait une nécessité vitale, littéralement de survie, c'est là aussi qu'il apparaît le plus inaccessible et que l'humanité se fige dans la figure contraire du "dernier homme" (sorte d'antéchrist de l'eschatologie nietzschéenne): celui qui a tout compris, qui en sait même trop, et qui par là même est sans avenir parce que sans vouloir, ou sans autre vouloir qu'un vouloir de néant (voir la fin de la Généalogie de la morale).
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1696
Age : 70
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: inter-minables   Sam 03 Juin 2017, 00:29

Narkissos a écrit:
Cependant l'aspect moral de l'affaire -- qui n'en est qu'un aspect mais déterminant -- s'avère retors, car c'est justement le "bien" (politique, social, économique, technique, etc.) qui se retourne en "mal". Au-delà d'un certain seuil de saturation d'humanité (dans tous les sens, quantitatifs et qualitatifs, du terme "humanité"), seuil déjà dépassé depuis fort longtemps, ce sont les "meilleurs côtés" (progrès médical, agro-industriel p. ex.) qui deviennent les "pires". Quand le rapport de force entre "l'homme" et la "nature" s'inverse, toute la "culture" humaine qui consistait à "maîtriser" la nature (déjà le programme de la première page de la Genèse) devient d'elle-même destructrice de la nature et par là auto-destructrice, dans la poursuite du même mouvement.

Eh oui c'est sans doute le problème rencontré par l'homme des 20e et 21e siècles, alors qu'il est conscient que, pratiquement, d'un claquement de doigt il pourrait disparaître, alors il s'organise pour assurer sa survie, sa continuation sans se rendre compte que se faisant il continue de creuser sous ses pas la tombe qui va le recueillir. Il ne distingue pas qu'il ne peut pas empêcher la nature de progresser, les éléments de produire ce pour quoi ils sont agencés. L'homme bouge peut-être un peu trop, agite les bras peut-être un peut trop haut, il conviendrait sans doute de manifester un peu plus d'humilité et d'accepter qu'il ne sera pas toujours présent sur cette terre.

A quoi cela sert-il de vouloir prétendre qu'il est le sommet de la création ou de faire comme tel s'il n'est pas capable de vivre simplement? Les autres espèces vivantes ont-elles des élections présidentielles, législatives? En principe le plus fort parmi elles devient le chef d'une meute, d'un troupeau etc... et prend la tête pour le bien de ses congénères. L'espèce humaine doit bien être la seule a élire des responsables qu'elle regrette d'avoir mis à sa tête 2 semaines après les avoir choisi.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5277
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: inter-minables   Sam 03 Juin 2017, 01:21

Ce n'est pas la moindre ironie de la chose (à goûter du point de vue des dieux, peut-être, mais c'est aussi celui du poème et du théâtre, de toute littérature et de tout spectacle, et de toute théorie) que ce soit précisément la sécurité qui s'avère mortelle (de la santé à la police, qui d'ailleurs sont de plus en plus imbriquées). A force de s'immuniser contre tout autre au point de n'avoir plus d'autre, l'homme crève de lui-même, dans tous les sens du terme.

Les politiques écologiques elles-mêmes répondent à la même compulsion de sécurité et de maîtrise. Au lieu de laisser faire les choses et de s'y rendre vulnérables, on veut encore les contrôler, on ne peut même pas ne pas le vouloir.

Du sacrifice des premiers-nés au sacrifice des derniers-nés, ou l'histoire d'une civilisation qui aura bouffé toutes les autres...
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1696
Age : 70
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: inter-minables   Sam 03 Juin 2017, 17:12

Il apparaît que l'idée de vouloir moraliser la vie politique produise les mêmes résultats que ceux de l'écologie pure et dure.

Si l'on pousse trop loin la recherche d'hommes et de femmes politiques absolument purs, sans défauts la recherche risque de s'avérer difficile voire impossible. Tous nous avons plus ou moins une face cachée de notre personnalité, ou de notre vie qui peut prétendre ne pas utiliser un stylo à bille fourni par son patron en dehors des heures de travail, voire de l'avoir amener chez lui.... Si après une éventuelle élection les journalistes, les blogueurs s'amusent à sortir de vieilles histoire il faut s'attendre à être gouverner par des robots qui eux n'auront pas les défauts, les erreurs de leur maîtres humains. Une ministre suédoise a été poussée à la démission pour avoir acheter une barre de chocolat Toblerone avec la carte de crédit de son parti, bien qu'elle ait remboursé l'achat lorsque elle est retournée à son bureau.

La solution idéale serait que la personne accusée se mette en marge de ses fonctions le temps de pouvoir se défendre si elle est mise en cause par la justice; laissons la justice faire son travail et ne prenons pas une place qui n'est pas la notre même si au Café du Commerce nous sommes d'excellents procureurs.  

Certains partis ne sont pas tombés dans cette frénésie de transparence, mais ils sont en voie de disparition.

Nous sommes passés d'un laisser aller total à une recherche de pureté absolue. Le juste équilibre ne fera pas de mal et permettra de retrouver une vie parlementaire normale.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5277
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: inter-minables   Sam 03 Juin 2017, 20:34

Il y a une interaction perverse entre les vrais et faux naïfs -- entre ceux qui n'ont aucune idée de ce qu'implique une situation de pouvoir et ceux qui, journalistes ou politiciens eux-mêmes, en connaissent parfaitement les ficelles mais font mine de s'indigner à chaque "affaire" comme s'ils tombaient des nues.

A terme, ça favorise en effet un profil de médiocrité impeccable: si chacun a, comme j'incline à le croire, les qualités de ses défauts, les politiciens sans défaut seront aussi sans qualité.

Je me disais aujourd'hui -- à propos de la répartie malencontreuse de Macron, qui a sans doute fait sourire dans un premier temps la plupart des tartuffes qui s'en sont ostensiblement offusqués ensuite -- que le jeu médiatico-politique devient une météorologie des plus aléatoires: la mayonnaise de l'admiration ou de l'indignation prend ou ne prend pas selon des critères "rationnels" sans doute (c.-à-d. explicables après coup), mais totalement imprévisibles.

[Je m'étonne d'ailleurs de n'avoir pas encore vu ressortir, sur la dernière anecdote, la réplique de Desproges à J.M. Le Pen: on peut rire de tout mais pas avec n'importe qui; ce qui fait qu'une "blague raciste" (genre que Desproges lui-même a poussé très loin) n'aura jamais le même sens dans la bouche d'un raciste et d'un non-raciste, voilà précisément ce que le "buzz" occulte.]
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1696
Age : 70
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: inter-minables   Mar 06 Juin 2017, 10:18

Voilà le président de la république Emmanuel Macron rattrapé par des affaires douteuses collant aux basques de l'un de ses ministres, Richard Ferrand. De plus son premier ministre décide à la manière des Républicains (dont il est après tout issu) que le peuple tranchera en élisant ou en n'élisant pas ce ministre indélicat. Certains journalistes politiques pensent quant à eux que le président attendra le lendemain des élections, soit après le 18 juin pour profiter d'un remaniement du gouvernement afin de mettre sur la touche M. Ferrand.

Quoi qu'il en soit et bien malgré lui voici donc cette nouvelle formation politique prônant le consensus prise à son propre piège de la moralisation en politique. Ce qui promet d'être intéressant c'est de suivre le règlement qui sera appliqué dans ce premier cas.

Dans un tout autre registre la première ministre madame T. May réclamant une plus grande fermeté après les attentats de Manchester et de Londres est prise à partie non seulement par son adversaire politique amis également par la presse britannique en général; n'est-ce pas elle, Thérèse May, qui dans le précédent gouvernement occupait le poste de ministre de l'intérieur, décidant des coupes dans le budget de la police, supprimant des milliers de postes de gendarmes. Sa position est de ce fait devenue très délicate en vue des élections du 8 juin alors qu'elle semblait, il y a quelques semaines seulement, assurée d'un succès incontesté.

Le boomerang est une arme utilisée par les aborigènes d'Australie, a été regardé en Europe dès le 20e siècle comme un jouet, semble poser problème à de nombreux responsables politiques en leur revenant directement dans la figure.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5277
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: inter-minables   Mar 06 Juin 2017, 13:27

Il ne faut pas sous-estimer le plaisir simple et immémorial de "faire tomber des têtes", dans le "dégagisme" politique comme dans l'élimination des candidats de télé-réalité, dans le sport comme dans les "alternances" ou les révolutions politiques, dans les jeux du cirque comme à la guerre -- le "spectacle" et la "métaphore" étant inséparables de la "réalité". Paradoxalement, le mépris pour "l'humain" ou pour le "trop humain" est une composante fondamentale de la soi-disant "dignité humaine".

C'est peut-être pour cela que la personnalisation de la (vitrine) politique a toujours de l'avenir, malgré l'automatisation croissante des institutions et de leurs infra- et superstructures techniques (retour à l'étymologie commune du "gouvernement" et de la "cybernétique"). Transformer ou détruire une machine (un "système"), c'est plus efficace, mais plus difficile et surtout moins immédiatement jouissif que d'exprimer sa haine contre des noms et des visages.


Dernière édition par Narkissos le Mar 06 Juin 2017, 14:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1696
Age : 70
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: inter-minables   Mar 06 Juin 2017, 14:43

Pour T. May il faut noter que la situation s'est aggravée, non par sa faute, depuis qu'elle est devenue première ministre. Toutes les personnalités politiques se trouvent devant un problème qui ne s'arrange pas, étant complexe d'une part et l'opinion publique demandant des actions et attendant des résultats immédiats d'autre part.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5277
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: inter-minables   Mar 06 Juin 2017, 14:57

Vu le mode opératoire des derniers attentats -- qui peut aussi bien relever du "pétage de plombs" individuel et par définition imprévisible que d'une préparation idéologique et collective, susceptible d'être repérée à temps -- les capacités de prévention policière sont de toute façon très limitées.

Par sa tradition (cf. Churchill), l'opinion britannique serait plutôt mieux préparée que la nôtre à l'idée d'assumer un risque irréductible (mais statistiquement faible, si on le compare aux chiffres des accidents de la route et même des homicides volontaires toutes "intentions" confondues) sans illusion de sécurité absolue. On verra ce qu'il en reste...
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1696
Age : 70
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: inter-minables   Mar 06 Juin 2017, 17:41

Sans doute notre perception des évènements est-elle modifiée pas les flash présents sur les chaines d'information en continu ainsi que par les nombreuses saisies effectuées par les citoyens témoins de l'instant et envoyées sur les réseaux sociaux.

Nous avons l'impression de vivre dans un monde moins sure et l'insécurité nous pèse alors que nous sommes pas moins en danger que par le passé.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5277
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: inter-minables   Mer 07 Juin 2017, 00:23

Sauf abus (courant) de langage, il y a vraiment terrorisme là où on cherche à faire (encore) plus de peur que de mal: et dans les derniers cas le mot est justifié -- il y a en effet un potentiel de panique dans l'idée que n'importe quel véhicule peut soudain foncer sur les passants; mais si médiatisée qu'elle soit, cette idée reste trop faible pour générer une réelle panique, face à l'expérience quotidienne de citadins qui croisent à chaque instant des véhicules qui ne leur foncent pas dessus -- la panique ne prend pas, pour la bonne raison qu'elle serait invivable (même à Bagdad ou à Kaboul où la proportion est autrement dramatique, les gens vont encore faire leur marché pour la bonne raison qu'ils n'ont pas le choix). A la limite (comme pour la phobie de l'immigration dans des campagnes où il n'y a pas ou peu d'immigrés) ce sont les populations les moins exposées qui sont les plus impressionnées.

Mais en effet, même si ce n'est pas "politiquement correct", je suis d'avis qu'il serait sain de rapporter les chiffres du terrorisme à ceux de la mortalité "ordinaire" (accidentelle ou criminelle). Et peut-être plus encore à ceux de la population mondiale -- la "terreur" changerait soudain, non seulement de "camp" mais d'"objet".
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1696
Age : 70
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: inter-minables   Mer 07 Juin 2017, 10:36

Il y a depuis quelques années voire quelques décennies l'idée que la mort ne fait plus partie de la vie. Au milieu du 20e siècle il était encore courant de veiller sur ses morts, puis la pratique a disparu parce que cela devenait pratiquement impossible à gérer. Plus personne ne désire prendre de risques et perdre la vie, pourtant des sports extrêmes sont à la mode; on vit comme si la mort n'existait pas ou ne devait survenir qu'au moment de la vieillesse et encore.

Il nous est donc parfaitement insupportable d'imaginer la mort pouvant survenir alors que nous nous contentons de nous promener, nous rendre au travail. Elle n'est pas la conséquence d'un malaise, non elle est peut être provoquée par des hommes attaquant des gens au hasard dans la rue. Bien sûr comme tout un chacun je ne l'accepte pas non plus. Comme je n'accepte pas que des femmes, des enfants perdent la vie alors qu'elles/qu'ils se trouvaient sur une place de marché à Kaboul, à Bagdad.

Mais je condamne certains personnages politiques, certains mouvements qui sous prétexte d'engranger de nouveaux clients jouent sur nos peurs et font ressortir le côté obscure que nous avons tous en nous. De plus au nom de la sécurité des gouvernements profitent pour exercer une surveillance plus accrue sur la population en général.

Il a été facile d'arrêter des pédophiles surfant sur internet, mais il semble compliquer de faire de même avec des personnes prônant la haine de l'autre et transférant des fichiers présentant la mort en direct de malheureux otages.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5277
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: inter-minables   Mer 07 Juin 2017, 12:26

L'homme a toujours été un être en grande partie imaginaire, symbolique et artificiel; mais la part de l'imagination, du symbole et de l'artifice grandit sur un mode inflationniste -- gonflement, enflure, œdème, croissance spectaculaire sans gain "réel", comme le néant de Leopardi ou le désert de Nietzsche: du vêtement immémorial qui couvre la nudité des corps (cf. Genèse 2--3) aux écrans "médiatiques" qui les mettent à distance jusque dans la cruauté et l'obscénité, le réel se retire (de la mort, de la vie, de la sexualité, du "corps" en général -- de l'"animal" aussi). Internet et la télévision prolongent à cet égard l'exode rural qui n'a certes pas inventé la ville, mais l'a étendue monstrueusement; au point que les représentations urbaines de la "réalité" ou du "monde" s'imposent désormais jusque dans les campagnes les plus reculées, qui y sont peut-être d'autant plus sensibles qu'elles n'ont pas accès à ce qui reste de "réel" dans la vie citadine. Le besoin de "sécurité" grandit sur le même modèle fantasmatique que celui de la "croissance" et du "progrès", incapable de s'arrêter sinon par auto-saturation et asphyxie -- ou par l'irruption brutale du réel sous forme de catastrophe suffisante pour prendre de court toute médiatisation.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1696
Age : 70
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: inter-minables   Jeu 08 Juin 2017, 00:02

Nous sommes les spectateurs d'un monde qui nous échappe parce que nous ne le vivons plus, ne l'habitons plus,  perdus que nous sommes derrière les écrans de nos tablettes, smartphones. Sans cesse en contact avec le monde entier qui est si loin de nous et de nos soucis, mais ayant perdu la proximité avec nos voisins, nos amis que nous appelons avec le même petit téléphone via des réseaux sociaux qui nous sociabilisent avec des inconnus. Pourtant nous avons perdu le sens du mot sociabilité.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5277
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: inter-minables   Jeu 08 Juin 2017, 00:50

Mystère tautologique de "l'être" (du réel, du vrai, de l'authentique, etc.): quoi que nous fassions pour lui échapper il ne nous lâche pas d'une semelle, comme notre ombre. Au bout de tous les artifices, de toutes les fictions, de toutes les falsifications, de toutes les contrefaçons, de tous les simulacres, ce sont encore des événements, des expériences, des émotions, des sentiments réels qui nous attendent...

Voir ici ou ; ou (ré-)écouter ceci.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5277
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: inter-minables   Lun 12 Juin 2017, 13:07

Au lendemain du premier tour des législatives et avec le recul que donne la durée de ce fil, force m'est de constater que j'avais considérablement sous-estimé Macron (sans avoir au départ ni sympathie ni antipathie particulière pour le personnage; mon estime pour lui a plutôt grandi au fil des semaines, bien que je ne sois pas plus convaincu par ses idées qu'au début).

L'amplification de la victoire dans le dispositif électoral en vigueur (synchronisation des quinquennats présidentiel et législatif, sauf accident de parcours) est un phénomène connu, elle a même été expressément calculée pour assurer une certaine stabilité aux institutions; mais que ça "marche" à ce point ne m'en paraît pas moins étonnant. Il y a, bien sûr, un effet grégaire de légitimisme qui vote plus largement pour un pouvoir en place que pour un outsider (ce que Macron était encore il y a quelques mois), et un effet de découragement chez les perdants, quand ce n'est pas de rage contre leurs chefs (vae victis), qui se conjuguent. Mais il me semble qu'il y a aussi un fort rejet du parlementarisme partisan qui a caractérisé jusqu'ici la République (et pas seulement la Ve), rejet commun à une majorité des abstentionnistes et des électeurs de LREM. Qui tient à mon sens à une duplicité congénitale de la représentation parlementaire, théoriquement locale et pratiquement idéologique (où qu'on vote en France, on vote pour des représentants locaux dont on sait pertinemment qu'ils seront avant tout des représentants de leur parti, centralisé en général à Paris). Au-delà de la macro(n)mania, ce qui tend à donner, par action ou par omission, tous les pouvoirs à un nouveau parti sans histoire, peu structuré et ouvertement hétérogène, c'est peut-être l'espoir d'une représentation plus locale et moins partisane... ce qui sera à suivre désormais, sauf grosse surprise dimanche prochain, c'est d'une part l'organisation des différences idéologiques à l'intérieur de LREM, d'autre part celle des oppositions extra-parlementaires (nième "tour social", comme on dit à l'extrême-gauche).

Il y a quand même quelque chose de profondément irrationnel dans l'effet de marque ou effet marketing qui fait voter indifféremment, sous l'étiquette LREM, pour de parfaits inconnus ou de vieux chevaux de retour au détriment d'élus qui ont fait leurs preuves et auxquels personne n'a rien de sérieux à reprocher... réinscription immédiate de l'esprit partisan dans son dépassement même, comme un parti-pris du parti anti-partis.

[Remarque marginale (marge, marche, marque, marché, secrète collusion infra-sémantique et infra-logique de l'étymologie): je me suis souvent demandé ce que l'appellation "en marche" devait, au moins inconsciemment, à la "traduction" des Béatitudes par Chouraqui, qui a été très largement popularisée dans les milieux catholiques et bien au-delà depuis une bonne trentaine d'années, et dont je serais étonné qu'elle ne soit jamais venue aux oreilles d'Emmanuel Macron (EM). "En marche", disait précisément, sinon justement Chouraqui, au lieu de "Heureux"... Les "pauvres en esprit" y devenaient d'ailleurs, si je me souviens bien, les "humiliés du souffle".]


Dernière édition par Narkissos le Lun 12 Juin 2017, 15:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3970
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: inter-minables   Lun 12 Juin 2017, 15:14

Citation :
Au-delà de la macro(n)mania, ce qui tend à donner, par action ou par omission, tous les pouvoirs à un nouveau parti sans histoire, peu structuré et ouvertement hétérogène, c'est peut-être l'espoir d'une représentation plus locale et moins partisane... ce qui sera à suivre désormais, sauf grosse surprise dimanche prochain, c'est d'une part l'organisation des différences idéologiques à l'intérieur de LREM, d'autre part celle des oppositions extra-parlementaires (nième "tour social", comme on dit à l'extrême-gauche).

Narkissos, tu soulèves un point très intéressant. Hier lors des traditionnels débats qui suivent les élections, les représentants LR, PS ... exprimaient leurs doutes quant au fonctionnement d'une majorité parlementaire hétéroclite. Le porte-paroles LREM avait souligné, qu'au contraire, la diversité des candidats LREM, garantissaient le refus de la pensée unique et d'un esprit partisan. Cette réponse m'avait agréablement surpris, par sa nouveauté et sa pertinence.
Les résultats des législatives a consacré la volonté des français de "dégager" des figures historiques de la politique française de droite et de gauche, qui n'ont pas réussi à se qualifier pour le 2eme tour, alors que certains étaient d'ex-ministres et souvent le député sortant.
Je note, le score médiocre du FN, qui ne pourra surement pas constituer un groupe parlementaire.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5277
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: inter-minables   Lun 12 Juin 2017, 15:29

Ça me rappelle furieusement la "gauche plurielle" de l'ère Jospin ("vous n'étiez pas nées, Mesdames", comme disait Guitry de 1914) -- à ceci près qu'un "centre pluriel" serait peut-être plus fonctionnel et mieux gérable qu'une gauche plurielle. C'est à voir, et de ce point de vue je dois admettre en attendant que la politique spectacle est plus intéressante qu'elle ne l'a été depuis fort longtemps. Les élections passées, néanmoins, c'est précisément par le manque de spectacle qu'elle risque de pécher.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3970
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: inter-minables   Lun 25 Sep 2017, 13:09

Faut-il déboulonner les Statues de Colbert ?

Plutôt que de débaptiser, il faut instruire et éduquer.

Le CRAN réclame à grands cris que l'on déboulonne les statues du ministre de Louis XIV et que l'on débaptise les collèges et lycées portant son nom car il a rédigé le Code Noir (1685). Sommes-nous en train de revivre une nouvelle Terreur intellectuelle semblable à celle de 1793 instrumentalisée par les nouveaux accusateurs publics semblables à Fouquier-Tinville?

Cette polémique est l'illustration de la vague d'ignorance qui submerge notre société au nom de la repentance et du politiquement correct. On assiste au bannissement de toute complexité historique or l'histoire de Colbert et du Code Noir doit être avant tout replacée dans le contexte de l'époque -le XVIIe siècle. L'esclavage est certes une pratique immonde qui ne doit plus exister mais à l'époque le monde entier pratiquait l'esclavage et les Africains eux-mêmes. Comme le rappelle l'Historienne Catherine Coquery-Vidrovitch, 1 Africain sur 4 est l'esclave d'un autre Africain et cela avant l'arrivée des Européens. Et Pierre Nora d'ajouter que l'Histoire est une longue suite de crimes contre l'humanité. (malheureusement).


http://www.huffingtonpost.fr/dimitri-casali/faut-il-deboulonner-les-statues-de-colbert_a_23219160/



Arno Klarsfeld : « Retirer le nom de Colbert des écoles est une erreur »
L’avocat estime, dans une tribune au « Monde », qu’il faut juger les hommes selon leur époque. D’où le fait que les juifs ne réclament pas que descendent du pinacle Saint-Augustin, Voltaire ou Saint Louis.

“Au moment, où je vous parle, des noirs sont mis en esclavage en Mauritanie mais le CRAN ne s’y intéresse pas” @GWGoldnadel #LTD (http://www.c8.fr/c8-divertissement/ms-salut-les-terriens/pid7527-emission.html?vid=1462869)


Voir aussi la position d' Alain Finkielkraut : https://www.france.tv/france-5/c-politique/29271-c-politique-c-polemique-alain-finkielkraut.html





Le Code noir


Article 38
L'esclave fugitif qui aura été en fuite pendant un mois, à compter du jour que son maître l'aura dénoncé en justice, aura les oreilles coupées et sera marqué d'une fleur de lys sur une épaule ; s'il récidive un autre mois pareillement du jour de la dénonciation, il aura le jarret coupé, et il sera marqué d'une fleur de lys sur l'autre épaule ; et, la troisième fois, il sera puni de mort.
[...]

Article 44
Déclarons les esclaves être meubles et comme tels entrer dans la communauté, n'avoir point de suite par hypothèque, se partager également entre les cohéritiers, sans préciput et droit d'aînesse, n'être sujets au douaire coutumier, au retrait féodal et lignager, aux droits féodaux et seigneuriaux, aux formalités des décrets, ni au retranchement des quatre quints, en cas de disposition à cause de mort et testamentaire.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5277
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: inter-minables   Lun 25 Sep 2017, 14:07

A force d'abattre les vieilles statues, on pourrait commencer à s'interroger sur la compulsion qui nous pousse à les remplacer toujours par de nouvelles...
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1696
Age : 70
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: inter-minables   Lun 25 Sep 2017, 15:25

Je vous prie de bien vouloir excuser mon ignorance; mais qu'est-ce que le CRAN?

En Suisse, nous avons aussi eu notre dose de "mea culpa" lorsque l'on a découvert, ce qui entre parenthèse n'était pas caché, que quelques années avant la seconde guerre mondiale le Conseil Fédéral avait demandé aux autorités allemandes de faire figurer dans les passeports des ressortissants juifs allemands la notion de leur judéité en inscrivant un J majuscule. Doit-on pour cela ne plus prononcer les noms des hommes membres du Conseil Fédéral durant ces années noires? Qu'aurions-nous fait si nous avions été, à ce moment là, à leur place. Il est toujours facile et gratuit d'émettre de grandes sentences lorsque l'on est dans le confort de notre salon au plus profond d'un fauteuil.

Ne doit-on pas plutôt discuter de ce qui s'est passé sans faire de compromissions en toute honnêteté afin d'en tirer leçon.

Nous avons eu la chance de ne pas vivre pendant cette période, sachons l'apprécier et gardons-nous de juger nos ancêtres de leurs erreurs; gardons à l'esprit qu'un jour nos descendants seront peut-être à leur tour interpellés par nos actions et notre manque de réactions face au terrorisme, à la pollution tant physique que psychique.
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3970
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: inter-minables   Lun 25 Sep 2017, 15:34

Le Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN) est une fédération d'associations française. Elle a pour objet de défendre les populations noires de France contre les discriminations dont elles sont victimes.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_repr%C3%A9sentatif_des_associations_noires_de_France




Citation :
En Suisse, nous avons aussi eu notre dose de "mea culpa" lorsque l'on a découvert, ce qui entre parenthèse n'était pas caché, que quelques années avant la seconde guerre mondiale le Conseil Fédéral avait demandé aux autorités allemandes de faire figurer dans les passeports des ressortissants juifs allemands la notion de leur judéité en inscrivant un J majuscule. Doit-on pour cela ne plus prononcer les noms des hommes membres du Conseil Fédéral durant ces années noires? Qu'aurions-nous fait si nous avions été, à ce moment là, à leur place. Il est toujours facile et gratuit d'émettre de grandes sentences lorsque l'on est dans le confort de notre salon au plus profond d'un fauteuil.


Je ne suis pas favorable à la destruction de la statut de Colbert. Certains français noirs qui ne sont pas membres du CRAN, trouvent choquant qu'un homme comme  Colbert soit célébré comme un "héros" de la nation, alors qu'il a promulgué un code qui prévoyait :

L'esclave fugitif qui aura été en fuite pendant un mois, à compter du jour que son maître l'aura dénoncé en justice, aura les oreilles coupées et sera marqué d'une fleur de lys sur une épaule ; s'il récidive un autre mois pareillement du jour de la dénonciation, il aura le jarret coupé, et il sera marqué d'une fleur de lys sur l'autre épaule ; et, la troisième fois, il sera puni de mort.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5277
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: inter-minables   Lun 25 Sep 2017, 15:53

Cf. supra 10.4.17, 21 h 48 (j'ai failli, encore une fois, me répéter !).
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1696
Age : 70
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: inter-minables   Lun 25 Sep 2017, 15:54

Certains noirs cherchent à trouver trace de leurs ancêtres sur la terre d'Afrique. Vont-ils, après avoir découvert que leurs ancêtres ont été faits prisonniers par d'autres africains et vendus à des blancs, protester auprès des autorités des pays actuels installés sur les terres d'anciennes peuplades?

Pendant des années les personnes de couleurs ont souffert de l'intolérance, depuis peu elles sont reconnues pour ce qu'elles sont des individus à part entière, est-ce une raison pour se comporter comme des enfants ne comprenant pas que le grand-père a pu avoir un comportement qui n'était pas condamné à l'époque ou il vivait. Combien d'hommes, de femmes ont défendu les esclaves et lutter contre le commerce d'êtres humains? Combien d'intellectuels ont pris position pour défendre les populations noires?

C'est vrai on peut enlever les statues d'hommes et de femmes qui ne nous paraissent plus aussi remarquables qu'elles nous apparaissaient il y a quelques années; mais ce faisant nous prenons un risque: celui de devoir ne mettre dans nos parcs publics que des statues d'animaux et de plantes qui j'ose l'espérer n'ont pas accomplis de mauvaises choses comme pourra le comprendre les générations suivantes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: inter-minables   

Revenir en haut Aller en bas
 
inter-minables
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» [AE] projet inter-classes orthographe et écriture
» Rapprochement Inter-Groupes
» Livre Inter 2010
» Barres inter Lettres-Histoire 2008
» Journées Inter tradition en 1997

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: NOUVELLES-
Sauter vers: