Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 inter-minables

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12
AuteurMessage
free



Nombre de messages : 4342
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: inter-minables   Jeu 17 Mai 2018, 09:27

Citation :
Avec Trump les ficelles seront encore plus grosses, et ça n'a pas que des avantages pour lui, parce que ça rend aussi l'inféodation plus humiliante (même du point de vue des consciences "nationales", à défaut de conscience européenne).

Je ne comprends pas la stratégie de Trump, qu'a-t-il à gagner à humilier ses alliés historiques et à mettre la souveraineté européenne à l'épreuve ?
La stratégie de Trump ne peut que renforcer l'Europe et la pousser vers une véritable autonomie militaire et économique. La déclaration du président du Conseil européen, Donald Tusk, qui n'a pas mâché ses mots, est éloquente à ce sujet : "Au regard des dernières décisions de Trump, quelqu'un pourrait penser : avec des amis comme celui-ci, a-t-on encore besoin d'ennemis ? (...) Il nous a fait réaliser que si vous cherchez une main secourable, vous la trouverez au bout de votre bras."





La crise iranienne, une redite de 1998

Le bras de fer engagé avec Donald Trump se concentre sur le nucléaire iranien. Mardi 15 mai, Federica Mogherini, la haute représentante de l'UE pour les affaires étrangères, qui avait reçu dans la journée une délégation iranienne, a réaffirmé l'engagement européen à maintenir l'accord sur le nucléaire iranien et ses contreparties commerciales. L'Europe dispose d'un outil pour parer aux sanctions américaines. Un règlement anti-boycott de 1996 permet, à travers ses 12 articles, de bloquer toute « décision d'une juridiction ou d'une autorité administrative extérieure » à l'Union. L'extraterritorialité américaine est illégale au regard du droit international, estime l'Europe. Le règlement vise en annexe toute une série de décisions internationales. Les Vingt-Huit examineront les moyens de le « moderniser, de l'approfondir », selon une source élyséenne.
L'Europe a d'ailleurs déjà utilisé le règlement de 1996 à l'encontre des États-Unis et toujours à propos de l'Iran. À l'époque, l'administration Clinton avait décrété un embargo sur l'Iran et la Libye et avait fait voter une loi – la loi d'Amato/Kennedy – établissant des sanctions extraterritoriales. L'Europe avait répliqué par ce règlement. En mai 1998, les États-Unis avaient fini par lever les sanctions en l'échange d'un engagement européen à tenter de dissuader l'Iran d'acquérir des armes de destruction massive… L'histoire se répète, en l'espèce. Mais Trump n'est pas Clinton…
http://www.lepoint.fr/politique/emmanuel-berretta/face-a-donald-trump-l-europe-prepare-la-contre-attaque-16-05-2018-2218824_1897.php
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5777
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: inter-minables   Jeu 17 Mai 2018, 10:28

Trump, qui a été le premier surpris de son élection, n'a d'yeux que pour l'électorat hétéroclite qui l'a fait arriver là, il essaie de le maintenir sous le "charme" (au sens magique du mot) sans vraiment comprendre comment le charme (ou l'électorat) fonctionne. Il ne veut ou ne peut pas courir le risque de perdre une partie de cet électorat, même pour en gagner d'autres. Du fait de cette obsession paralysante il se tient autant que possible à son programme et il apparaît plus borné que fantasque. Il n'y a pas grand-chose à négocier avec lui parce qu'en fait il n'est plus en état de décider quoi que ce soit, seules les impossibilités réelles de son programme (p. ex. avec la Chine) l'arrêtent. Il n'y a guère de sens à essayer de le "raisonner", sauf quand il a le nez contre un mur. Dans le cas de l'Europe, il faudrait d'abord construire le mur...
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5777
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: inter-minables   Ven 18 Mai 2018, 15:21

Pour l'Europe, apparemment, c'est déjà fini...
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1787
Age : 70
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: inter-minables   Ven 18 Mai 2018, 18:17

Merci pour le tuyau; ainsi après des rodomontades les européens ont décidé de faire le gros dos et de raison garder comme le déclare M.Macron.

Hier j'ai entendu que l'Allemagne avait commercé pour 6 millions de dollars avec l'Iran et 64 milliard avec les USA; CQFD
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5777
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: inter-minables   Ven 18 Mai 2018, 22:52

L'émission ("C dans l'air") qui suit la conférence de presse de Macron (sur la liste YouTube à laquelle renvoie mon dernier lien) est très instructive aussi -- en tout cas pour moi qui ne suis (du verbe suivre) pas beaucoup (c'est une litote) l'actualité économique et géopolitique: on y retrouve notamment les chiffres que tu cites.

Cela permettra peut-être de mieux faire comprendre aux Européens à quel point leur "souveraineté", commune et a fortiori nationale, est illusoire. Et leur "démocratie" par la même occasion: les décisions (décisives) qui les concernent sont prises par une administration américaine sur laquelle ils n'ont aucun pouvoir. Les USA ont verrouillé juridiquement le système économique, monétaire et commercial de telle façon qu'ils en restent les maîtres même quand ils n'y sont plus en position dominante. Ça ne peut pas tenir éternellement (la Révolution française en témoigne: quand le pouvoir politique et la puissance économique ne coïncident plus, ça pète tôt ou tard) mais en attendant ce n'est pas la "loi de blocage" de l'UE qui y changera quoi que ce soit.

Je trouve Macron un peu sophiste sur ce point: il ne s'agit pas pour l'UE de se ranger du côté de l'Iran (et de la Russie) contre les USA; c'est l'indépendance même de l'UE, en-deçà de tout engagement (ou neutralité) dans ce conflit-là, qui exigerait une "guerre de sécession" contre les USA. Si celle-ci n'a pas lieu (et tout porte à croire qu'elle n'aura pas lieu) l'UE me semble condamnée à rester inféodée, aujourd'hui aux Etats-Unis, demain probablement à la Russie et à la Chine.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 4342
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: inter-minables   Mar 22 Mai 2018, 10:13

Trump exprime haut et fort une réalité, l'Europe est inféodé aux Etats-Unis, dépendante économiquement et militairement. Malgré les gesticulations de l'Europe, les grands groupes français (Total, Suez, les banques françaises) ...) ont déjà fait le choix de se retirer de l'Iran, par crainte des sanctions américaines. Les Etats-Unis imposent aux européens et aux pays de sa zone d'influence (et limitrophe) l'idée que c'est eux qui décident qui à le droit de posséder l'arme nucléaire, une armée conséquente et de connaitre le développement économique. Les Etats-Unis ont décidé que seul Israël à le droit de terroriser les pays du Moyen-Orient avec l'arme nucléaire et que l'Iran ne doit pas se développer économiquement afin de ne pas avoir les ressources financières de se constituer une armée. Trump fait un véritable doigt d'honneur à l'Europe et au monde.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5777
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: inter-minables   Mar 22 Mai 2018, 13:23

Et pourtant j'ai l'impression que cette politique n'a aucun avenir, parce qu'elle n'est pas de nature à enrayer le déclin économique relatif de l'Amérique -- par rapport à la Chine principalement. Trump pendant sa campagne était aussi remonté contre la Chine que contre l'Iran, mais les faits l'ont calmé de ce côté-là. Il se rattrape où il peut pendant qu'il peut, mais c'est probablement un mauvais calcul. Doigt ou baroud d'honneur, il n'est pas très malin de se faire détester au moment même où on va dépendre, de fait, du bon vouloir des autres (mais c'est humain).

Ironie du sort, à l'irréel du passé: si la collusion Trump-Poutine n'avait pas été dévoilée et contrariée par le fonctionnement de la démocratie américaine, on aurait peut-être aujourd'hui un tout autre scénario, une transition géopolitique plus "soft"...
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 4342
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: inter-minables   Ven 25 Mai 2018, 10:00

Préserver l'accord iranien. Les thèmes ne manquent pas. Après des années de tensions liées à la crise ukrainienne et au conflit syrien, l'empoisonnement en mars d'un ex-espion russe en Angleterre a provoqué une vague d'expulsions de diplomates. Face à tous ces sujets qui fâchent, un point de convergence est apparu avec le retrait des États-Unis de l'accord sur le programme nucléaire iranien, accompagné de menaces de sanctions américaines si Téhéran ne se plie pas à une liste d'exigences draconiennes en vue d'un nouvel accord. Moscou et les Européens semblent sur ce point être sur la même ligne, les deux pays souhaitant préserver l'accord iranien. Restant discret publiquement sur le sujet, Vladimir Poutine a tenu de nombreux entretiens sur le sujet ces derniers jours, recevant vendredi Angela Merkel.
http://www.europe1.fr/international/iran-syrie-ukraine-macron-veut-des-initiatives-communes-avec-poutine-3661895
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5777
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: inter-minables   Ven 25 Mai 2018, 11:25

La grande réussite diplomatique de Poutine me semble être de s'imposer, non comme le plus sympathique (c'est encore une litote) mais comme le plus rationnel et le plus cohérent. Il est vrai que ses interlocuteurs l'y aident beaucoup: les divisions internes de l'Europe et de l'administration américaine lui assurent un rôle stratégiquement central, bien au-delà de l'importance militaire (encore considérable) et économique (nettement moindre) de la Russie. Du coup il impose aussi son modèle politique en n'essayant même pas de se rendre sympathique aux Occidentaux, qui sont obligés de compter sur lui malgré leurs réticences idéologiques (Ukraine, Syrie, droits de l'homme, etc.). A la limite: plus on affiche ses différences idéologiques avec Poutine plus on fait apparaître son type de gouvernement (autoritaire, peu scrupuleux moralement mais rationnel et relativement efficace) comme le seul fiable, y compris dans les opinions occidentales -- plus on dévalue donc ses propres objections idéologiques. Le succès relatif des populismes occidentaux qui s'en inspirent ouvertement ou non (y compris celui de Trump), auquel d'ailleurs il contribue sans vraiment s'en cacher, lui apportent une confirmation -- sans risque de concurrence dans la mesure où jusqu'ici ils ne portent au pouvoir que des guignols qui, au plan de la rationalité politique, ne lui arrivent pas à la cheville.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: inter-minables   

Revenir en haut Aller en bas
 
inter-minables
Revenir en haut 
Page 12 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: NOUVELLES-
Sauter vers: