Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 bénédictions, malédictions, etc.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5953
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: bénédictions, malédictions, etc.   Mer 16 Mai 2018, 12:13

Cf. supra 24.3.2017 (sur le Psaume 109,28) et 14.4.2018 (sur Nombres 6).

Il y a en effet une très intéressante "agonistique" de la bénédiction et de la malédiction dans de nombreux textes bibliques, avec des "joutes" incantatoires et toute sorte de stratégie ou de tactique: une bénédiction annulant et remplaçant une malédiction, ou le contraire, une malédiction en retournant une autre contre son auteur; cf. p. ex. Balaam (supra 23-4.4.2017), les différents "Michée" (Juges 17 et 1 Rois 22), Jérémie contre les autres prophètes, les prophètes contre les prêtres, etc. Dans le passage du psaume 109 que tu cites, le langage s'écarte formellement du mode de la prière vers celui de la bénédiction/malédiction au jussif (on ne parle plus à la divinité, à la deuxième personne = tu, on appelle directement le bien ou le mal sur un tiers, à la troisième personne -- du subjonctif en français). C'est en effet le registre "magique" de la parole efficace par elle-même, mais relativement efficace puisqu'elle peut toujours être renversée, déjouée, contrée ou neutralisée par une autre parole de même nature.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 4473
Age : 57
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: bénédictions, malédictions, etc.   Mer 16 Mai 2018, 16:22

Citation :
Il y a en effet une très intéressante "agonistique" de la bénédiction et de la malédiction dans de nombreux textes bibliques, avec des "joutes" incantatoires et toute sorte de stratégie ou de tactique: une bénédiction annulant et remplaçant une malédiction, ou le contraire, une malédiction en retournant une autre contre son auteur; cf. p. ex. Balaam (supra 23-4.4.2017), les différents "Michée" (Juges 17 et 1 Rois 22), Jérémie contre les autres prophètes, les prophètes contre les prêtres, etc.



Le récit de Juges 17 rapporte l'histoire d'un fils qui rend à sa mère l'argent qu'il lui avait volé et celle-ci s'empresse de le bénir :

"dit à sa mère : « Les onze cents sicles d’argent qu’on t’a pris et à propos desquels tu as proféré une malédiction que tu m’as même répétée, eh bien, cet argent, je l’ai ; c’est moi qui l’avais pris ! » Sa mère dit : « Sois béni du SEIGNEUR, mon fils ! » (17,2)

L'insistance du fils sur la malédiction prononcée par sa mère suggère que c'est la crainte des effets de la malédiction qui le pousse à restituer l'argent à sa mère. D'un autre côté la mère en cette circonstance apprend avec stupeur qu'elle a maudit son propre fils sans le savoir. Pour contrecarrer les effets de la malédiction, la mère va d'abord prononcer une bénédiction et ensuite rendre une partie de l'argent à son fils, car garder cette argent aurait confirmé qu'il lui a bien été volé et donc confirmer la malédiction.  Elle le lui rend sous la forme d'objets de culte pour son fils, une manière de conjurer la malédiction qu'elle a prononcé.

En Malachie 2,2 ; on retrouve une expression intéressante, "je maudirai vos bénédictions" :

"Si vous n'écoutez pas, si vous ne décidez pas de donner gloire à mon nom, dit le SEIGNEUR (YHWH) des Armées, j'enverrai parmi vous la malédiction et je maudirai vos bénédictions ; oui, je maudis votre bénédiction, parce que vous ne vous décidez pas." Mal 2,2
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5953
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: bénédictions, malédictions, etc.   Mer 16 Mai 2018, 18:14

En Juges 17 ('lh, v. 2) il s'agit de malédiction "conditionnelle" et/ou "anonyme" (malédiction "contre X" comme la plainte du même nom, qui vise un coupable sans savoir qui il est, mais aussi quiconque le saurait et ne le dirait pas et se rendrait ainsi maudit par complicité ou par association): cette notion est impliquée dans beaucoup d'autres, p. ex. le serment ou l'alliance qui supposent, explicitement ou non, une sorte d'auto-malédiction du même type: malheur à moi (ou nous) si je mens, si je ne fais pas ce que j'ai juré de faire, si je fais ce que j'ai juré de ne pas faire, si je ne dis pas ce que je devrais dire, si je trahis, si je désobéis, si je déserte, si j'abandonne, etc. Dans la langue biblique cela aboutit à des formules tronquées ou allusives, comme "qu'ainsi me fassent les dieux (le dieu, Yahvé) et qu'ainsi ils y ajoutent, si" (sans préciser en quoi consiste le "ainsi"), ou le plus étonnant (pour ceux qui apprennent l'hébreu) "sinon", 'm-l', qui paraît inverser hypothétiquement le sens de la phrase alors qu'en fait il l'affirme et la renforce d'un serment : "si-non x" <=> "que je sois damné si non-x" <=> "assurément x".

(Bien sûr un des motifs de la rédaction "deutéronomiste" de ce récit et des suivants est de discréditer les sanctuaires et les cultes concurrents de celui de Jérusalem -- même si d'après le "grand récit" le sanctuaire est alors à Shilo: ici Ephraïm, plus loin Laïsh-Dan, Guibéah etc. Dans le cas du chap. 17, il s'agit de placer une "malédiction" au départ et ainsi à la base de toutes les "bénédictions" qui peuvent en sortir, et ainsi de les invalider comme d'un vice congénital.)

En Malachie 2,2 c'est un autre verbe plus courant, 'rr (depuis Genèse 3, avec un jeu de mots supplémentaire sur le serpent "avisé" et "nu", 'rm): il ne s'agit plus de malédiction conditionnelle ni anonyme mais effective; cependant la logique générale est la même: la malédiction divine annule et inverse les bénédictions humaines (et notamment sacerdotales). Mais le dieu à son tour peut l'inverser (3,10). (Autre forme de conditionnalité, d'une malédiction réversible et donc provisoire, que le Dieu peut lever et retourner en bénédiction dès lors que ses conditions sont remplies.)
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 4473
Age : 57
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: bénédictions, malédictions, etc.   Jeu 17 Mai 2018, 10:17

De nombreux récits bibliques rapportent des formules magiques ou d'incantations de malédictions et de bénédictions. Le cas de Shiméi qui maudit David est intéressant :

" Shiméi parlait ainsi en le maudissant : Dehors, dehors, sanguinaire, homme sans morale ! Le SEIGNEUR fait retomber sur toi tout le sang de la maison de Saül, à la place de qui tu es devenu roi ; le SEIGNEUR a confié la royauté à Absalom, ton fils ; tu l'as mérité, ton malheur, car tu es un homme sanguinaire !" 2 Sam 16, 7-8

Un compagnon de David propose de couper la tête de celui qui maudit David (v 9), peut-être afin de d'affaiblir ou de supprimer la malédiction. David refuse que son compagnon intervienne et accepte comme châtiment de Dieu la malédiction de Shiméi, "S'il maudit, c'est que le SEIGNEUR lui a dit : « Maudis David ! » Qui donc peut lui dire : « Pourquoi agis-tu ainsi ?"
Pourtant David fait promettre à son fils Salomon de faire mourir Shiméi et au moment même où Shiméï est mis à mort, Salomon déclare : "Toi, tu sais tout le mal que ton cœur sait avoir fait à David, mon père ; le SEIGNEUR fera retomber ce mal sur ta tête." 1 R 2, 44

Salomon, superstitieux, espère annuler les effets de la malédiction prononcée contre son père, en tuant Shiméi. 


Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5953
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: bénédictions, malédictions, etc.   Jeu 17 Mai 2018, 12:07

C'est un cas très intéressant et complexe.

Personnellement j'éviterais de "psychologiser" les personnages, dans des récits manifestement composites, au-delà de ce que chacun de ces récits fait effectivement de "psychologie". 2 Samuel 16 nous montre un David acceptant sa malédiction et ne comptant que sur Yahvé pour la retourner (un peu dans l'esprit des Lamentations p. ex.); quand la roue tourne et que Shiméi demande sa grâce (chap. 19) David jure de ne pas se venger (et qui dit serment dit auto-malédiction conditionnelle: le rompre, c'est se maudire soi-même, cf. supra). L'attitude de David dans son "testament" à Salomon (1 Rois 2,8s) est tout autre: c'est lui qui peut paraître "superstitieux" (malgré l'anachronisme du concept) plutôt que Salomon, en craignant que la malédiction originelle ne pèse de quelque manière sur sa dynastie. Salomon, lui, n'apparaît que comme le "sage" qui trouve le prétexte formel pour se débarrasser de Shiméi sans se rendre coupable (v. 36ss).

Ce qui est assez évident pour un lecteur moderne, c'est qu'il n'y a aucune "morale" dans tout ça -- au sens où il entend "morale", morale psychologique des intentions subjectives bonnes ou mauvaises: la bénédiction et la malédiction fonctionnent selon une logique formelle, quasi objective et automatique, à l'instar de la formule "magique". Le calcul de David et de Salomon en 1 Rois 2 ne les rend pas "coupables" (ils le seraient indiscutablement pour un lecteur "moral"), il aboutit à la neutralisation formelle de la "malédiction".

Pourtant tout cela est encore à relativiser dans la perspective générale de Samuel-Rois qui multiplie les "malédictions" sur la dynastie de David (faute de David avec Bethsabée et meurtre d'Urie qui "expliquent" les déboires à venir, y compris la révolte d'Absalom et la malédiction de Shiméi; "idolâtrie" de Salomon, et toute la série des "mauvais rois"). Bref, il y a une quantité de "points de vue" dans les mêmes "livres" qui ne se réduisent pas à une idéologie cohérente -- pas même celle d'un "dernier rédacteur".
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: bénédictions, malédictions, etc.   

Revenir en haut Aller en bas
 
bénédictions, malédictions, etc.
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Discours dans la plaine : béatitudes et malédictions. Saint Luc 6, 20-26
» Malédictions/légendes/horreurs...
» [Help] Peut-on jeter des malédictions en une seule phrase ?
» Prophétie de Marie Lataste
» Méditation Quotidienne : Discours dans la plaine : béatitudes et malédictions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: RELIGION-
Sauter vers: