Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 dépense et libation, liquidité ou liquidation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 4899
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: dépense et libation, liquidité ou liquidation   Mar 11 Juil 2017, 15:23

D'un texte "sacrificiel" (un peu, beaucoup, pas du tout) deux autres, pauliniens ou post-pauliniens, posthumes par anticipation ou antidatation, qui correspondent aux deux seules occurrences néotestamentaires du verbe grec spendô, répandre, verser, offrir en "libation", c.-à-d. en "offrande liquide" (où l'angliciste reconnaîtra un parent du verbe spend, dépenser), au moyen-passif spendomai (se répandre, se dépenser / être répandu-dépensé):

Mais même si je me répands ou suis répandu (comme une libation, spendomai) sur le sacrifice (thusia) et le service (leitourgia, d'où "liturgie") de votre foi, je me réjouis, et je me réjouis avec (khairô kai sugkhairô = sun-khairô) vous tous. (Philippiens 2,17.)

Car moi je suis déjà répandu (idem), et le temps (kairos) de mon départ (analusis, d'où "analyse", solution, résolution, dissolution, absolution) est arrivé. (2 Timothée 4,6.)

(Être, devenir: se répandre et se dépenser. Ou: du sang et des larmes, entre autres.)

---

Les libations comptent parmi les nombreux "parents pauvres" d'une grande famille vétérotestamentaire (et plus largement antique) de sacrifices et d'offrandes en tout genre, dont la théologie chrétienne et spécialement protestante a surtout retenu (et considérablement développé à sa manière) le concept d'"expiation" associé au sacrifice "pour le péché" (au départ faute, déficience ou souillure rituelle et non morale), qui n'était pourtant ni le "centre" ni le "sommet" du système sacrificiel (pas vraiment systématique d'ailleurs) de la Torah. Dans ses références aux sacrifices ou aux offrandes de l'AT, le NT reste relativement éclectique: d'autres types d'offrande (ici les libations, ailleurs les sacrifices de "communion", de "louange" ou d'"action de grâces", les offrandes végétales, de fruits, de céréales, de pain, ou de parfums, encens et autres) y jouent un rôle important que le lecteur chrétien ultérieur tend à sous-estimer en les traitant comme de simples "images" (alors que l'expiation ne passe pas à ses yeux pour une "image", mais pour une vérité théologique absolue, un "signifié" ultime et non un "signifiant" parmi d'autres; la théologie chrétienne a consacré des milliers de volumes à l'"expiation", à peine une attention distraite à "l'agréable odeur" qui caractérise aussi bien le "sacrifice" du Christ, cf. Ephésiens 5,2).

Le caractère supplémentaire de la libation, versée sur un (autre) "sacrifice" (cf. p. ex. Exode 29,40s, où la Septante utilise le substantif spondè correspondant au verbe spendô), demeure sensible en Philippiens: la mort (martyre ?) de l'apôtre viendrait se surajouter à un sacrifice principal -- qui n'est pas identifié à la mort de Jésus mais à la "foi" des croyants (cf., encore, Romains 12,1ss). Cet aspect de supplément s'estompe en 2 Timothée où la libation apparaît plutôt comme une offrande autonome (comme en Genèse 35,14, en grec spendô... spondè), qui par ailleurs s'étend à la vie et à la mort -- au mourir -- de l'apôtre (je suis déjà répandu). Vu l'importance de la mort dans l'emploi de cette image, il est probable que s'y mêle une autre catégorie rituelle: outre la "libation" proprement dite (offrande de boisson, eau, vin, bière, lait, etc.), l'"aspersion" (de sang et/ou d'eau) qui accompagne également certains sacrifices.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
 
dépense et libation, liquidité ou liquidation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Apres 10 ans, je pense etre maintenant capable de le dire !!!!
» un chien ne pense pas trop à l'avenir il perd espoir!!!
» Ce que pense Chirac des chasseurs.
» Je pense trop
» Jésus, je pense à toi.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: UN JOUR, UN VERSET-
Sauter vers: