Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 paresse et désespoir

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
free



Nombre de messages : 4276
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: paresse et désespoir   Jeu 21 Sep 2017, 11:45

Ce que M. Klimov nous présente, dans ces trois ouvrages publiés presque coup sur coup, c'est une nouvelle version assez singulière de l'Homme en trop, de l'homme qui est, comme l'affirme le titre de l'un de ses ouvrages, « inutile ». Oblomov se caractérisait par un refus total de tout geste, de toute action pouvant mener à un résultat concret. Seul l'intéressait le monde de la rêverie improductive. Klimov nous propose le même rejet : le monde extérieur, celui qui est soumis au principe de réalité, est le règne de la « quotidienneté », le domaine de l'objectivation. Mais à la différence d'ObIomov — et cette différence est capitale — Klimov propose en contrepartie une descente à l'intérieur de soi, une navigation sur les eaux de la mer intérieure, en somme, une aventure spirituelle. L'homme inutile, écrit-il, c'est celui qui « s'engage dans la nuit, dans la nuit de l'inconnu, plutôt que de s'adapter à une existence placée sous le signe de la quotidienneté. Pour l'homme inutile, exister n'est rien ( . . . ) vivre est tout »

https://www.erudit.org/fr/revues/philoso/1985-v12-n2-philoso1297/203296ar.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5688
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: paresse et désespoir   Jeu 21 Sep 2017, 14:23

Oblomov est en effet la parfaite illustration d'un aspect de ce "sujet" (Bartleby le serait d'un autre) -- outre le roman de Gontcharov, je rappelle aux cinéphiles la magnifique évocation qu'en a faite Mikhalkov (Quelques jours de la vie d'Oblomov, 1980).

Qu'est-ce que la littérature, "l'essence" de la littérature, ce qu'il y a de plus "littéraire" au sens moderne du mot dans cette catégorie moderne de la "littérature", sinon l'expression clandestine de ce qui doit être censuré de tout autre "point de vue" (moral, rationnel, scientifique ou religieux, sapiential ou philosophique, social, politique ou économique) ? Paresse et désespoir, entre autres figures d'une "folie" au sens étymologique (cf. patte folle ou herbes folles), réfractaire à tout usage et à tout emploi, à toute utilité et à toute utilisation (exploitation, embrigadement, édification). Ce qui dans "l'œuvre" se refuse à toute "œuvre", c'est cela même qui ne cesse de travailler, de la travailler et d'y travailler. (Hors de ce "travail du négatif", reste de la "littérature" une pure production artisanale ou industrielle de texte et de papier qui ne vaut que son aléatoire valeur marchande et appelle irrésistiblement l'analogie fécale d'Artaud: de la merde.)

A cet égard, les concepts d'auteur et d'authenticité, de copyright et de plagiat deviennent philosophiquement risibles: "l'éternel exemple du père de famille, volant l'éternel morceau de pain chez l'éternel boulanger", c'est de qui ? De Flaubert pour la forme, si l'on veut, mais au fond, tous les voleurs et tous les boulangers pourraient réclamer là, et à plus juste titre, un "droit d'auteur"...
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Le gaffeur distancié



Nombre de messages : 104
Age : 34
Date d'inscription : 27/02/2010

MessageSujet: Re: paresse et désespoir   Mar 10 Oct 2017, 00:25

Le Prozac permet-il d’être prosaïque ? Les Toujours Joyeux (TJ) peuvent-ils en témoigner ?

Peut-on en finir avec la conscience comme avec les sectes ?

J'ai envie de dire ça dépend, et pas forcément aux dépens d'autrui, ni des truies, ni des détritus.

"Tu es (tuer ?) ?"

"Non je suis."

"Tu suis qui ? Il y a toujours une limitation à l'imitation."

"En effet, l'impossibilité assagit."

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: paresse et désespoir   

Revenir en haut Aller en bas
 
paresse et désespoir
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Recherche texte Le désespoir de Pénélope de Yannis Ritsos
» Le péché et le désespoir à cause du péché
» Péché de paresse (acédie)
» L'ATTENTE DE LA VENUE DE JÉSUS-CHRIST DANS LA PARESSE...
» Le péché et le désespoir à cause du péché

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: RELIGION-
Sauter vers: