Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 témoins

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 59
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: témoins   Mer 06 Déc 2017, 13:25

Vu la ramification existante du christianisme historique (surtout protestant), se dire "seulement chrétien", "chrétien-et-rien-d'autre", vouloir "unir-tous-les-chrétiens-sans-distinction-de-dénomination", c'est une idée extrêmement courante qui aboutit presque invariablement à la formation de nouvelles "sectes" (là aussi, rien de plus différenciant que le rejet des différences...).

Il me semble assez évident que Russell cherchait aussi à se différencier, même si son refus du "sectarisme" était sincère. Son successeur, par contre, a joué la carte de la différenciation sectaire sans le moindre scrupule. Et pour qui veut se différencier dans le cadre général du christianisme, l'Ancien Testament est une mine d'idées. (Cf., à la même époque et dans la même "famille", la redécouverte du "sabbat" par une autre branche de l'adventisme.) Exhumer le nom du "Dieu" de l'AT et s'en faire une "raison sociale" distinctive, c'était plutôt bien trouvé...
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 4663
Age : 57
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: témoins   Mer 06 Déc 2017, 13:56

Citation :
Il me semble assez évident que Russell cherchait aussi à se différencier, même si son refus du "sectarisme" était sincère. Son successeur, par contre, a joué la carte de la différenciation sectaire sans le moindre scrupule. Et pour qui veut se différencier dans le cadre général du christianisme, l'Ancien Testament est une mine d'idées. (Cf., à la même époque et dans la même "famille", la redécouverte du "sabbat" par une autre branche de l'adventisme.) Exhumer le nom du "Dieu" de l'AT et s'en faire une "raison sociale" distinctive, c'était plutôt bien trouvé...

Une dénomination ou une "raison sociale" qui comporte le "nom" d'une divinité (en l'occurrence, ici, "Jéhovah") pour désigner un groupe chrétien, qui ne fait pas référence au Christ est surprenant. Que ce même groupe chrétien, en voulant insister sur la notion de "témoin", préfère se référer à Is 43 et occulter Ac 1,8 (Jésus dit "vous serez alors mes témoins") est encore surprenant.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 59
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: témoins   Mer 06 Déc 2017, 14:53

Lapalissade: si l'on veut se différencier dans le christianisme, il faut trouver autre chose que "le Christ" !

Le côté "exotique" de l'appellation varie pas mal d'une culture à l'autre. Quand je l'ai entendue pour la première fois (vers l'âge de 12 ans, avec une éducation "catholique" moyenne) j'ai imaginé une secte encagoulée, façon Templiers, processions méditerranéennes ou Ku Klux Klan -- du coup quand je suis allé à une réunion, j'ai trouvé ça plutôt décevant question folklore, et rassurant sur le fond... (Beaucoup plus tard, quand ma fille, petite, a entendu le nom elle a répété "témoins de géographe", par assimilation au mot connu phonétiquement le plus proche.) Tout ça se joue dans une culture (française) où le nom "Jéhovah" n'est pas entièrement inconnu (de Victor Hugo à Brassens) mais rarissime -- pour commencer il n'était pas dans les bibles catholiques traduites de la Vulgate, jusqu'à Crampon qui fut le premier à traduire de l'hébreu.

En anglais c'est déjà un peu différent, puisque "Jehovah" apparaît quelquefois (quatre fois, je crois) dans la KJV -- d'où la citation particulièrement fréquente des versets concernés, p. ex. Ps 83,18/9, dans les publications de la Watch entre Rutherford et la TMN et même au-delà (histoire de montrer aux gens le nom dans "leur propre bible", ce qui bien sûr ne marchait pas en français; à titre de compensation nous citions Genèse 22,14, où la Bible Segond avait "Jéhova" dans le toponyme "Jéhova-Jiré"). Mais en Amérique latine, surtout depuis la vague "évangélique", l'effet est complètement différent puisque les vieilles bibles protestantes (Reina-Valera en espagnol et Ferreira de Almeida en portugais) employaient régulièrement "Jeová" (et, de fait, les évangéliques hispano- ou lusophones emploient presque autant ce nom que les TdJ): dans ce contexte c'est à peine distinctif.

Concernant Actes 1,8, il faut noter que si la formulation est probablement inspirée d'Isaïe 43 elle se prête moins bien à une appellation globale, car dans le contexte (voir la suite du chapitre) les "témoins de Jésus" ne sont pas tous les chrétiens mais les douze apôtres (dont on va reconstituer le nombre par tirage au sort après la défection de Judas), "témoins de sa résurrection" (ce ne sont donc même pas tous les témoins supposés des apparitions du ressuscité -- > 500 selon 1 Corinthiens 15 -- mais seulement les "Douze"). Cf. notamment 1,22; 2,32; 3,15; 4,33; 5,32; 10,39; 13,31 -- où "Paul" s'exclut du nombre des "témoins"; il sera le "témoin" de sa propre vision, 22,15.18; 23,11, mais celle-ci est clairement subordonnée au témoignage des Douze dans les Actes -- contrairement à Galates notamment.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: témoins   

Revenir en haut Aller en bas
 
témoins
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» _*Consommer moins, polluer moins !!!*_
» Appel aux Témoins du 5 Novembre 1990 par Michel (responsable de cette rubrique)
» clip de Mylène Farmer "si j'avais au moins"
» Questions générales aux Témoins de Jéhovah, Catholiques, Adventistes du Septième Jour, Baptistes, Pentecôtistes, et autres.
» Comment consommer moins.......sans nuire au confort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: UN JOUR, UN VERSET-
Sauter vers: