Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "complotismes"

Aller en bas 
AuteurMessage
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5774
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: "complotismes"   Lun 08 Jan 2018, 18:09

Pendant que je les tiens, et sans autre commentaire pour le moment, deux articles sur une étude du jour concernant l'impact de divers "complotismes" (conspiracy theories) sur l'opinion publique française: résultats détaillés et analyse sommaire du "Monde".

---

(Plus tard.)

Mon embarras devant cet "objet" (le sondage) tient sans doute à l'extraordinaire complexité de sa construction et à la multiplicité de ses lectures possibles. Le caractère hétéroclite des "théories" rassemblées dans la même "catégorie" (de la Terre plate au [non-]réchauffement climatique en passant par l'assassinat de Kennedy) et des indices qui leur sont rapportés (outre les habituels marqueurs sociaux "objectifs", catégorie socio-professionnelle, niveau d'instruction, âge, sympathies politiques etc., des éléments "subjectifs" comme la perception de sa propre valorisation sociale et de sa propre "crédulité", plus un indice hybride comme la fréquentation -- avouée -- de l'horoscope), tout cela en dit a priori autant, voire davantage, sur les présupposés et le fonctionnement des sondeurs que sur ceux des sondés. A mes yeux ça ne le rend pas inintéressant, au contraire, mais j'imagine que ça confortera autant les "complotistes" que les "anti-complotistes" dans leurs tendances respectives.

L'intérêt majeur du sondage à mon sens est qu'il est français, alors que la quasi-totalité des "théories" qu'il met en jeu sont d'origine américaine -- ce qui entraîne des différences tout à fait remarquables: p. ex., qu'il y ait plus de gens en France pour (dire) croire à la "Terre plate" (ce qui est plutôt perçu en Amérique comme une blague ou une posture pseudo- et anti-intellectuelle) que pour douter de la réalité ou de l'origine principalement humaine du réchauffement climatique (doute qui est aussi répandu que perçu comme "sérieux" aux Etats-Unis, jusque dans l'administration Trump), ça me paraît très significatif -- mais de quoi au juste ?
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 4338
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: "complotismes"   Mar 09 Jan 2018, 12:07

Le complotisme exprime une certaine défiance à l'encontre des médias et des gouvernements. Comment imaginer qu'un président des Etats-Unis ai pu mentir pour justifier la guerre en Irak, en affirmant à la face du monde l'époque, que l’Irak de Saddam Hussein "possède et produit des armes biologiques" tout en "poursuivant un programme d’armes nucléaires" ?
Les médias à l'époque avaient relayé cette information, sans vérification et prenant pour argent comptant les affirmations de George W. Bush.
Ce contexte est propice aux thèses complotistes, de nombreuses personnes estiment que si un tel mensonge a été possible, d'autres le sont aussi, jusqu'à sombrer dans la paranoïa.
En lisant l'article sur l'Iran, j'ai appris que le coup d'arrêt à la démocratisation avait été donné par les services secrets anglais et américains qui avaient organiser le coup d'Etat d'août 1953, par ce que le chef de gouvernement de l'époque, Mohammad Mosaddeq, voulait nationalisation de l'industrie pétrolière. Or les Etats-Unis reprochent le manque de démocratie en Iran.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5774
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: "complotismes"   Mar 09 Jan 2018, 12:47

(Je me suis finalement risqué à ajouter un embryon de commentaire à mon post précédent.)

Sur la guerre d'Irak et ses prétextes, il y a eu une forte différence de traitement, me semble-t-il, entre les médias anglo-saxons (US + UK, pour le coup) et français: la France (Chirac-Villepin) refusant de participer à la coalition, la critique des arguments de cette dernière y était plus facile et plus répandue. Un clivage spectaculaire comme celui-là a contribué au fait que les Européens (continentaux) ont longtemps eu moins de "raisons" de douter de leurs gouvernements et de leurs médias que les Américains -- même si nous avons aussi notre lot d'"affaires" et de "secrets d'Etat" qui ressortent après avoir été plus ou moins longtemps cachés. Mais justement ils ressortent, même aux Etats-Unis ils finissent par ressortir dans les médias mainstream -- même chez les Républicains, il n'y a plus grand-monde pour justifier le discours de G.W. Bush, sinon sa stratégie, quinze ans après les faits... cela devrait logiquement renforcer la confiance dans la fiabilité du "système" à long terme, tout en encourageant le scepticisme à l'égard de l'information "instantanée", or c'est plutôt le contraire qui se produit dans les "complotismes" prêts à croire instantanément n'importe quoi par défiance générale envers le "système".
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 4338
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: "complotismes"   Mar 09 Jan 2018, 13:54

Citation :
cela devrait logiquement renforcer la confiance dans la fiabilité du "système" à long terme, tout en encourageant le scepticisme à l'égard de l'information "instantanée", or c'est plutôt le contraire qui se produit dans les "complotismes" prêts à croire instantanément n'importe quoi par défiance générale envers le "système".

Je suis d'accord avec toi mais cela donne aussi le sentiment que les gouvernements sont capables de tout, sans limite et même de choses invraisemblables :

À la mi-septembre 1954, des essais de bombardement nucléaire furent effectués dans le polygone d’essai de Totskoïe lors de l'exercice de formation Snezhok (« boule de neige » ou « neige légère ») avec quelque 45 000 personnes, tous soldats ou officiers soviétiques qui furent exposés à des radiations d'une bombe deux fois plus puissante que celle d'Hiroshima lâchée neuf ans plus tôt.
Au cours de l'exercice, plus de 45 000 personnes furent délibérément exposées aux radiations. Il s'agissait de la 270e division d'infanterie (en, de 320 avions, de 600 chars et de 600 véhicules blindés de transport de troupes. Les soldats reçurent l'ordre qu'il y aurait un exercice militaire normal, avec une explosion nucléaire fictive et que ce serait filmé. Les militaires ne reçurent pas d'équipement de protection.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Exercice_nucl%C3%A9aire_de_Totsko%C3%AFe
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5774
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: "complotismes"   Mar 09 Jan 2018, 16:07

Que les gouvernements, tous régimes confondus, soient capables du pire, je n'en doute pas un instant -- de ce point de vue je ne suis pas fermé au "complotisme", en principe. Mais le simple fait que tu lises ce genre de chose sur Wikipedia témoigne que ça finit par se savoir, dans un système ou une économie de la "connaissance" relativement consensuel, qui fonctionne plutôt bien (et plutôt mieux que jamais auparavant) pourvu qu'on lui donne le temps et les moyens de fonctionner -- ce qui implique un débat hiérarchisé et différé, d'abord au niveau des "experts", ensuite seulement à celui de la "vulgarisation". Or Internet (dans la droite ligne du journalisme du XIXe siècle, d'ailleurs, avec seulement plus de moyens techniques qui aboutissent à un raccourcissement du délai) tend à court-circuiter ce fonctionnement, en mettant instantanément ou presque toutes les opinions au même niveau. Dans ce contexte, le réflexe "complotiste" correspond à une politique du pire: puisque je ne suis sûr de rien, je donne la priorité à l'"information" minoritaire qui peut avoir raison contre et avant toutes les autres (dans le même genre de calcul, je peux aussi fumer trois paquets de clopes par jour et vivre jusqu'à 80 ans et plus sans jamais choper le cancer du poumon, contre les statistiques; c'est peu probable mais ce n'est pas exclu tant que l'événement, le cancer en l'occurrence, n'est pas arrivé et constaté).

A cet égard, je trouve extrêmement intéressant, dans l'étude susmentionnée, le critère d'évaluation de sa propre crédulité (ou de son propre scepticisme). L'intérêt que j'y vois est dans le paradoxe, l'aporie ou l'auto-immunité (comme dirait Derrida) du concept même, indépendamment de la question et des réponses éventuelles: il est évident que le type qui s'imagine, ou pire se déclare, exceptionnellement "sceptique" ou "méfiant" témoigne par là même d'une naïveté et d'une crédulité confondante. Et réciproquement, celui qui s'avoue naïf, crédule, influençable, se montre par là même beaucoup moins naïf, crédule et influençable qu'il ne le dit. Le fait que la majorité des réponses évite les extrêmes suggère que ce paradoxe est largement conscient -- autrement dit, que les sondeurs ne sont pas beaucoup plus malins que les sondés.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 4338
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: "complotismes"   Mar 09 Jan 2018, 16:58

Citation :
Or Internet (dans la droite ligne du journalisme du XIXe siècle, d'ailleurs, avec seulement plus de moyens techniques qui aboutissent à un raccourcissement du délai) tend à court-circuiter ce fonctionnement, en mettant instantanément toutes les opinions au même niveau

 Analyse très pertinente !
Les médias en tombant dans la tentation du buzz et voir de la propagande, sans vérifier les faits, alimentent cet esprit "complotiste". Ainsi les explications officielles ou scientifiques relayées par les médias sont sujets à cautions. Avec des chaines de l'informations 24h/24h, il y aune peur du vide et d'une baisse de l'audimat,  "aboutissent à un raccourcissement du délai".
Cette attirance pour les thèses "complotistes" en dit long, sur nos peurs et notre capacité à les travailler, il est plus facile de les  projeter sur un groupe occulte qui conspirent en secret, contre tous ?
Alors que les situations sont souvent très complexes, la réponse des "complotistes" est souvent très simple, désignant une cause unique et ignorant que les causes des conflits, guerres, et crises, sont multiples.


 
Citation :
L'intérêt que j'y vois est dans le paradoxe, l'aporie ou l'auto-immunité (comme dirait Derrida) du concept même, indépendamment de la question et des réponses éventuelles: il est évident que le type qui s'imagine, ou pire se déclare, exceptionnellement "sceptique" ou "méfiant" témoigne par là même d'une naïveté et d'une crédulité confondante. Et réciproquement, celui qui s'avoue naïf, crédule, influençable, se montre par là même beaucoup moins naïf, crédule et influençable qu'il ne le dit.


Celui qui développe des thèses "complotistes" a le sentiment de discerner des vérités que l'on cache derrière des apparences et de ne pas être manipulable mais dans le même temps, il propose des explications encore plus extravagantes que les réponses officielles. Il faut imaginer des comploteurs qui élaborent un système parfait, qui prévoit tous les imprévus et fassent en sorte que leurs actions produisent dans les moindres détaillent les effets escomptés.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5774
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: "complotismes"   Mar 09 Jan 2018, 17:32

Entre les "complotismes" ou "conspirationnismes" politiques et les "fondamentalismes" religieux il y a des analogies et des passerelles évidentes, comme en témoigne la présence dans ce sondage de la thèse "créationniste" (l'homme et la Terre créés il y a moins de 10.000 ans), développée chez les "évangéliques" (protestants) américains modernes et récupérée depuis par les "fondamentalismes" juifs et musulmans, qui en sont dérivés sans le savoir dans la plupart des cas. En creux c'est un "complot" ou une "conspiration" qui est dénoncé, de toute la "science moderne" (astronomie, géologie, paléontologie, évolution des espèces, génétique etc.) contre la "vérité" révélée (dans la "Bible" juive ou chrétienne ou le Coran).

Face à cela il n'y a guère de remède que l'instruction patiente (à des sources aussi "stabilisées" que possible) et, en attendant, l'acceptation de l'ignorance (ne pas se croire obligé d'avoir un avis sur tout).
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 4338
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: "complotismes"   Mar 09 Jan 2018, 17:35

Citation :
Entre les "complotismes" ou "conspirationnismes" politiques et les "fondamentalismes" religieux il y a des analogies et des passerelles évidentes, comme en témoigne la présence dans ce sondage de la thèse "créationniste" (l'homme et la Terre créés il y a moins de 10.000 ans), développée chez les "évangéliques" (protestants) américains modernes et récupérée depuis par les "fondamentalismes" juifs et musulmans, qui en sont dérivés sans le savoir dans la plupart des cas. En creux c'est un "complot" ou une "conspiration" qui est dénoncé, de toute la "science moderne" (astronomie, géologie, paléontologie, évolution des espèces, génétique etc.) contre la "vérité" révélée (dans la "Bible" juive ou chrétienne ou le Coran).

Le plus grand comploteur étant Satan le Diable qui se comporte en ange de lumière pour mieux tromper son monde.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5774
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: "complotismes"   Mar 09 Jan 2018, 17:48

En effet -- comme on l'a souvent souligné ici -- "Dieu" et "le diable" forment à eux deux le complot idéal, celui qui explique tout et a réponse à tout (pile je gagne, face tu perds). Les "élites" ou l'"oligarchie" mondiales, plutôt juives, américaines, maçonniques selon le cas, ne sont dans le meilleur des cas qu'un piètre ersatz de ce modèle (qu'on peut faire remonter, au-delà des "monothéismes" plus ou moins proprement dits, au dualisme perse)...
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "complotismes"   

Revenir en haut Aller en bas
 
"complotismes"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: NOUVELLES-
Sauter vers: