Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Joseph Franklin Rutherford

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 6349
Age : 59
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Joseph Franklin Rutherford    Mar 27 Mar 2018, 07:41

@lct:

Je ne suis même pas sûr que dans le dernier changement d'interprétation (de "l'esclave fidèle et avisé") il y ait une volonté de "dégrader" Russell, encore moins de promouvoir Rutherford. Peut-être seulement de se débarrasser de l'idée embarrassante d'un "esclave fantôme" hantant une Eglise "apostate" après la génération "apostolique"; quitte à déchoir de ce "statut" les "apôtres" eux-mêmes !

Plus généralement, je crois que l'ensemble du discours "prophétique" ou "typologique" de la Watch portant sur la période d'après 1914 (discours qui vient essentiellement de Rutherford, avant même que Franz s'en mêle) est totalement inopérant: la plupart des fidèles n'y ont jamais rien compris, beaucoup ont compris qu'il n'y avait rien à y comprendre, quasiment personne en tout cas ne cherche plus à y comprendre quoi que ce soit. L'interprétation officielle peut bien changer toutes les semaines, dans l'indifférence générale, tout le monde la répétera docilement mais l'oubliera aussi vite qu'il l'a "apprise". C'était déjà le cas il y a quarante ans: j'avais plutôt une bonne mémoire et un esprit "schématique" à l'époque mais je n'ai jamais "fixé" les explications sur cette période, parce que je ne les ai jamais vraiment comprises; et je les trouvais déjà foireuses, même quand j'étais incapable de me l'avouer en ces termes.

@free:

Il me semble que ce sont des slogans comme "religion is a snare and a racket" (la religion est un piège et une escroquerie) qui expriment le mieux la tendance profonde de Rutherford. Anti-religieuse et anti-chrétienne au fond, pour autant que la "religion" est déterminée par l'histoire du christianisme; anti-"romantique" aussi parce que le romantisme est une résurgence d'irrationalisme  (la "sacralisation" de l'amour comme mystère) après les Lumières, qui prolonge à maints égards cette religion-chrétienne tout en se ressourçant dans le "paganisme". A l'époque, la même anti-religiosité traverse toutes sortes de mouvements, du marxisme-stalinisme aux fascismes plus ou moins teintés de nietzschéisme superficiel, elle s'étend même à une large part du protestantisme, et pas seulement "sectaire" (p. ex. darbysme): la volonté de démarquer "le christianisme" de "la religion" se fait sentir jusque chez de grands théologiens comme Karl Barth.

Ce qui complique la situation, c'est qu'il y a toujours de l'anti-religion dans la religion, et singulièrement dans la tradition "monothéiste", ou "judéo-christiano-islamique". Le "judaïsme" se constitue contre la religion "païenne" et même contre l'ancienne religion d'Israël où elle inscrit et lit son propre antagonisme (les prophètes contre les prêtres, le temple, les sacrifices, le culte, et même contre les prophètes), le christianisme contre la religion juive, l'islam contre les religions précédentes. De sorte qu'il y a toujours de quoi justifier son anti-religiosité dans la religion même qu'on combat, et qu'on ne la combat dans un sens qu'en la prolongeant dans un autre (cf. p. ex. ici).
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 4793
Age : 57
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Joseph Franklin Rutherford    Ven 06 Avr 2018, 13:21

Protestations mondiales et offensive à outrance



Le 9 février 1934, Joseph Rutherford, qui était alors à la tête de l’œuvre des Témoins de Jéhovah, a fait parvenir à Hitler, par un messager spécial, une lettre de protestation contre l’intolérance nazie (photo 2). Cette initiative a été suivie le 7 octobre 1934 de l’envoi au même destinataire de quelque 20 000 lettres et télégrammes rédigés par des Témoins de 50 pays, dont l’Allemagne. Les nazis ont répliqué en durcissant la persécution. Le 1er avril 1935, les Témoins étaient interdits dans tout le pays. Le 28 août 1936, la Gestapo lançait une offensive à outrance contre eux. Pourtant, les Témoins “ ont continué à distribuer des tracts et n’ont pas renoncé à leur foi ”, souligne le livre Trahison : les Églises allemandes et l’Holocauste. Par exemple, le 12 décembre 1936, environ 3 500 Témoins ont diffusé, au nez et à la barbe de la Gestapo, des dizaines de milliers d’exemplaires d’une résolution qui dénonçait les mauvais traitements qui leur étaient infligés. Au sujet de cette campagne, on a pu lire dans La Tour de Garde : “ Ce fut une grande victoire et un rude coup contre l’ennemi. Les vaillants travailleurs en furent remplis d’une joie indescriptible. ” — Romains 9:17.

https://wol.jw.org/fr/wol/d/r30/lp-f/2001202#h=11
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 6349
Age : 59
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Joseph Franklin Rutherford    Ven 06 Avr 2018, 13:33

Et pas un mot de la fameuse lettre de 1933 !

Il ne me semble pas excessif de parler, dans le cas personnel de Rutherford, d'un antinazisme de dépit, d'une sorte d'admiration déçue pour Hitler (en grande partie corroborée par ses sympathies pour l'antisémite américain McFadden).
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 4793
Age : 57
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Joseph Franklin Rutherford    Ven 06 Avr 2018, 13:41

Narkissos a écrit:
Et pas un mot de la fameuse lettre de 1933 !

Il ne me semble pas excessif de parler, dans le cas personnel de Rutherford, d'un antinazisme de dépit, d'une sorte d'admiration déçue pour Hitler (en grande partie corroborée par ses sympathies pour l'antisémite américain McFadden).




   I stated that the Nazis and Fascists were bent upon destroying the British Empire, and that would be accomplished.
Traduction :
J'ai déclaré que les nazis et les facistes étaient unis afin de détruire l'Empire Britanique et cela sera accompli
Source : Judge Rutherford - Uncovers Fifth Column (1940), page 15
 
Déjà en 1938 il a eu un discours semblable :

« Les démocraties et surtout l'Angleterre et l'Amérique sont sur le point d'être circonscrites par le grave péril que représentent le régime totalitaire. Le Saint-Siège, les fascistes et les Nazis se donnent la main ».
Source : Face aux réalités, 1938, page 30

http://temoinsdejesus.fr/FAUX_PROPHETES/1940.php


Rutherford a contribué à la persécution des TdJ sous l'Allemagne nazie, depuis son bureau américain, en toute sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 6349
Age : 59
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Joseph Franklin Rutherford    Ven 06 Avr 2018, 13:56

Dès 1934, Rutherford avait retourné sa veste et reconfiguré ses alliances géopolitiques délirantes en conséquence: l'Eglise catholique était avant du côté des "juifs", elle est désormais du côté des nazis...

Question "prophéties", on peut noter (pour lct ;) ) qu'il avait annoncé la conquête nazie de la Suisse avant celle de l'Empire britannique...

Avec la lettre de 1933, il faut rappeler l'Erklärung (Declaration of Facts) de la même année, qui caressait aussi les nazis dans le sens du poil... (ça doit être traduit en français dans tjencyclopédie, mais je ne peux plus accéder à ce site).
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1884
Age : 71
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Joseph Franklin Rutherford    Ven 06 Avr 2018, 21:06

Narkissos a écrit:
Question "prophéties", on peut noter (pour lct Wink ) qu'il avait annoncé la conquête nazie de la Suisse avant celle de l'Empire britannique...
Petite digréssion. Il y a eu un bon nombre de Suisses qui ont espéré voir la Suisse passé sous la botte allemande voire nazie.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 6349
Age : 59
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Joseph Franklin Rutherford    Sam 07 Avr 2018, 08:15

En 1940 ça peut se comprendre; et les prédictions politiques de Rutherford en général n'étaient pas invraisemblables -- mort au tout début 1942, il ne les a d'ailleurs pas vraiment vues démenties.

La principale constante délirante chez lui c'est quand même l'anticatholicisme: l'Eglise catholique est de tous les complots, contre les nazis en 1933, avec les nazis après. Dans une moindre mesure l'antibritannisme. Si loufoque qu'il puisse paraître, ce discours reste en phase avec le mythe fondateur de l'Amérique dominante (White Anglo-Saxon Protestant): "l'empire britannique", "la hiérarchie catholique" et tout ce qui la prolonge dans une Eglise d'Etat, notamment anglicane ou épiscopalienne, c'est ce à quoi "l'Amérique" a échappé, ce contre quoi elle a construit sa "liberté" et qui la menace continuellement depuis ses origines, comme un fantôme ou un fantasme. Il y a sans doute une part de calcul et de sincérité à agiter ces thèmes, selon que l'orateur ou le pamphlétaire partage plus ou moins les sentiments de son public. Au début des années 30 l'antisémitisme et l'antibritannisme "payaient" presque autant, en Amérique, que l'anticatholicisme; au début des années 40 ce n'était plus le cas.

S'il y a une notion rutherfordienne qui paraît peu crédible, du moins vue d'Europe, c'est bien celle de "neutralité politique": le discours de JFR était politique de part en part, bien plus politique que religieux (l'interprétation du "royaume de Dieu" en gouvernement en était un symptôme parmi d'autres, c'est l'un des derniers vestiges qui en restent dans le jéhovisme actuel).

[Le plus remarquable, me dis-je à la réflexion, c'est encore la capacité d'exportation d'un tel discours géopolitique hors du cadre où il a un sens, si discutable soit-il. Qu'on arrive à faire répéter à des millions de TdJ en Europe, en Afrique, en Asie, que l'ONU est "l'abomination de la désolation" vouée à un destin totalitaire et apocalyptique, là où tout le monde se lamente plutôt sur son impuissance, ça n'en finit pas d'étonner.]
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 4793
Age : 57
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Joseph Franklin Rutherford    Lun 09 Avr 2018, 07:55

Citation :
Il ne me semble pas excessif de parler, dans le cas personnel de Rutherford, d'un antinazisme de dépit, d'une sorte d'admiration déçue pour Hitler (en grande partie corroborée par ses sympathies pour l'antisémite américain McFadden).
 
Dans le périodique Réveillez-vous ! du 8 juillet 1998, la Société Watchtower répond à certaines critiques à propos de ses relations avec le gouvernement Nazi en 1933. Elle dit maintenant que l’histoire de la " Déclaration de faits " adoptée à l’assemblée de Berlin en 1933, telle que la relate l’Annuaire 1974, est inexacte. Elle admet que la Déclaration n’a pas été ‘ atténuée ’ par le Surveillant de filiale en Allemagne, comme le dit l’Annuaire. Elle dit maintenant que les paroles de la Déclaration n’étaient pas antisémites et ne constituaient pas une tentative de conciliation avec les Nazis. Elle nie aussi ce que déclarent des détracteurs, à savoir que la salle d’assemblée, en 1933, était pavoisée de drapeaux à svastika, comme le rapporte un témoin oculaire qui était Témoin de Jéhovah.

Penton croit également que les seuls commentaires jamais faits par la Société à propos du contenu antisémite de la Déclaration, commentaires publiés dans l’Annuaire des Témoins de Jéhovah 1974, n’avaient pour seul but que de la disculper au regard de l’histoire. L’Annuaire 1974 prétend que le langage de la Déclaration avait été ‘ édulcoré ’ par le Témoin allemand qui avait traduit le document de l’anglais. Penton a cependant démontré que l’Annuaire 1934 (1934 Yearbook of Jehovah’s Witnesses), où l’on trouve la version anglaise de la Déclaration, dit la même chose que la Déclaration allemande, et que rien n’a donc été modifié. La version de l’Annuaire 1934 contient les mêmes commentaires antisémites.
http://www.freeminds.org/foreign/Fnazis.htm



Réveillez-vous ! du 8 juillet 1998

" Ce sont les négociants juifs de la puissance anglo-américaine qui ont élaboré le grand négoce et I'ont utilise comme un moyen propre à exploiter et à asservir beaucoup de peuples. "

Comme chacun pouvait le constater. cette remarque ne visait pas le peuple juif dans son ensemble. l1 est regrettable qu'elle ait pu être mal comprise et perçue comme offensante. Certains ont prétendu que les Témoins de Jéhovah partageaient l'hostilité des Eglises allemandes de l'époque à l'égard des Juifs. C'est absolument faux. Pendant la période nazie, les Témoins ont, aussi bien dans
leurs publications que par leurs actes. rejeté les idées antisémites et dénoncé les mauvais traitements infligés aux Juifs par les nazis. La bonté qu'ils ont témoignée aux Juifs qui partageaient leur sort dans les camps de concentration oppose un démenti cinglant à ces calomnies.
[url=http://www.watchtowerwayback.org/jw-wb/Francais/Magazines-Periodiques/Reveillez-Vous/1998 Reveillez-vous.pdf]http://www.watchtowerwayback.org/jw-wb/Francais/Magazines-Periodiques/Reveillez-Vous/1998%20Reveillez-vous.pdf[/url]

Je crois que les remarques à propos des Juifs parlent d’elles-mêmes. Elles sont clairement antisémites. L’excuse " sans s’excuser " de la Société sonne assez creux comparée à leurs remarques racistes sur les " Juifs " à cette époque. Je crois qu’il ne s’agit pas là d’avoir mal compris leurs remarques du fait que, comme le dit la Société, elles ne visaient pas " le peuple juif " dans son ensemble. À l’époque, la Société Watchtower a souvent fait des commentaires sur la malice du " grand commerce ". Comme le démontre la Déclaration, Rutherford clamait que cette malice avait son origine chez les Juifs.
Par exemple, voici ce qu’il déclara en 1927 sur les ondes de la station de radio de la Société Watchtower, la WBBR, commentaires publiés dans le périodique de la Société L’Âge d’Or :
" Beaucoup d’entre vous ont sans doute entendu dire que les Juifs vont de nouveau dominer la terre. Ceci a souvent été mal compris. N’est pas Juif chaque descendant d’Abraham, loin de là. Il faut savoir une fois pour toutes que ces hommes profiteurs, sans conscience et égoïstes qui se nomment eux-mêmes Juifs, et qui contrôlent la plus grande partie des finances du monde, ne domineront jamais cette nouvelle terre. Dieu ne prendra pas le risque de placer ces hommes égoïstes dans une position si importante. "

Des déclarations de ce genre de la part de Rutherford m’incitent à croire que les paroles que Penton place dans la bouche de ce dernier lors d’une assemblée de la Société Watchtower en 1920 au Canada sont tout-à-fait exactes. Rutherford aurait dit :

" Je parle des Juifs palestiniens, et non pas de ces petites personnes au nez crochu et aux épaules voûtées qui se tiennent aux coins des rues pour essayer de vous escroquer le moindre sou que vous avez gagné. "
http://www.freeminds.org/foreign/Fnazis.htm
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 6349
Age : 59
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Joseph Franklin Rutherford    Lun 09 Avr 2018, 10:18

Il est quasiment impossible, depuis 1945, de parler justement ou rationnellement de l'antisémitisme d'avant la "solution finale": il est clair qu'il y a "conduit", il est tout aussi clair qu'il ne savait pas exactement à quoi il allait conduire.

Concrètement, il faudrait toujours rapporter les propos d'un individu à ceux de son milieu et de son époque. Il est très difficile aujourd'hui d'imaginer une Allemagne, une Europe et une Amérique où l'antisémitisme avait pignon sur rue, s'affichait de façon plus ou moins tranquille ou militante, comme une opinion ici dominante, là tout au moins respectable. Même Hitler est incompréhensible sans cette toile de fond. Toutes proportions gardées Rutherford aussi. Il faut lire, par exemple, ce qu'écrit Bernanos sur Drumont (La grande peur des bien-pensants) pour prendre la mesure du "dépaysement" que représente pour nous l'antisémitisme français d'avant-guerre.

Même si l'antisémitisme américain était beaucoup moins répandu que l'antisémitisme allemand, il faisait partie du paysage politique de Rutherford, il était représenté jusqu'au Congrès (cf. notamment T.L. McFadden). Ce que Rutherford écrivait et disait publiquement, et qui nous paraît aujourd'hui insupportable, faisait partie de la gamme du "politiquement correct": c'est bien là ce qui nous est le plus inimaginable, d'où l'effet anachronique de "scandale". Il faudrait pouvoir suspendre cet effet qui bloque toute réflexion pour commencer à essayer de "comprendre" le cas Rutherford dans son contexte -- pourquoi et comment il s'est orienté vers ce type d'opinion ou a été influencé par lui plutôt que par d'autres; et l'interaction de sa "pensée politique" avec sa "politique interne" (p. ex. le renversement du sionisme de Russell, bien avant le nazisme; sionisme sur lequel s'impose d'ailleurs le même genre de réserve historique: lui non plus ne savait pas à quoi il allait "conduire").
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 4793
Age : 57
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Joseph Franklin Rutherford    Lun 09 Avr 2018, 13:29

Citation :
Concrètement, il faudrait toujours rapporter les propos d'un individu à ceux de son milieu et de son époque. Il est très difficile aujourd'hui d'imaginer une Allemagne, une Europe et une Amérique où l'antisémitisme avait pignon sur rue, s'affichait de façon plus ou moins tranquille ou militante, comme une opinion ici dominante, là tout au moins respectable. Même Hitler est incompréhensible sans cette toile de fond. Toutes proportions gardées Rutherford aussi. Il faut lire, par exemple, ce qu'écrit Bernanos sur Drumont (La grande peur des bien-pensants) pour prendre la mesure du "dépaysement" que représente pour nous l'antisémitisme français d'avant-guerre.

On peut piocher çà et là les meilleures citations de Rutherford ou d’autres personnes appartenant au mouvement des Étudiants de la Bible/Témoins de Jéhovah au sujet des Noirs, des Juifs ou d’autres races. Ceci permet de se documenter sur leurs idées racistes ou leurs sympathies. Les nombreuses déclarations faites par la Société au cours des ans au sujet des Juifs, ou encore des Noirs, ont parfois exprimé de la sympathie envers eux pour leur situation ou les mauvais traitements qu’ils subissaient. En d’autres temps, ou parfois dans le même temps, ses déclarations ont été extrêmement racistes. Elle a parfois dénoncé les lynchages et la misère économique des Noirs en Amérique ou ailleurs, mais cela ne doit pas occulter le fait que ses membres croyaient que les Noirs étaient inférieurs aux Blancs et sous le coup d’une malédiction divine, et que cette situation ne changerait qu’au cours de l’âge d’or (le millenium). Le fait d’insister, comme le fait maintenant la Société, sur des cas où des Témoins ont traité des Juifs avec bonté, ou de rédiger des articles dans lesquels elle exprime sa compassion pour ce qu’ils ont subi durant la Seconde guerre mondiale, etc., n’efface pas ses commentaires et convictions racistes.
À la différence de leur attitude envers les Noirs au cours des ans, leur attitude envers les Juifs et la " race " juive est rendue plus complexe par leur position théologique pour ce qui est de savoir qui est véritablement Juif et qui ne l’est pas. Pendant des années la Société a enseigné que les 144 000 sont les véritables Juifs, les Juifs " spirituels ", tandis que les " Juifs selon la chair " sont ceux qui appartiennent à la race juive de par leur naissance, mais qui n’ont pas la " foi d’Abraham " en Jéhovah, et ne sont donc pas des Juifs spirituels, membres des 144 000 Israélites spirituels.
http://www.freeminds.org/foreign/Fnazis.htm
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 6349
Age : 59
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Joseph Franklin Rutherford    Lun 09 Avr 2018, 14:46

Sur ce point et contrairement à son habitude, la "théologie" de Rutherford est revenue d'une position "sectaire" (commune dans les grandes lignes à l'adventisme, au darbysme et à d'autres courants "protestants" marginaux qui ont alimenté, comme Russell, la première idéologie sioniste) à une doctrine "orthodoxe" ou "catholique": que "l'Eglise" remplace "Israël", c'est la croyance officielle de la quasi-totalité des grandes Eglises historiques jusqu'à la Seconde Guerre mondiale et au-delà (il faut attendre Vatican II, dans les années 1960, pour que l'Eglise catholique revienne sérieusement là-dessus, tout au moins dans sa présentation des choses). Soit dit en passant, cette doctrine qui identifie l'Eglise au verus Israel, le "véritable Israël", ne manque pas d'arguments "bibliques", puisqu'elle peut s'autoriser aussi bien de "Paul" (Romains, Galates) que de Matthieu ou de l'Apocalypse (des textes du NT qui s'opposent sur tant de sujets paraissent bien d'accord sur celui-là).
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1884
Age : 71
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Joseph Franklin Rutherford    Lun 09 Avr 2018, 17:41

Notre époque, notre mentalité et un certain effet de mode ont tendance a nous montrer ce que nous ne devons plus regarder, plus accepter. Je pense à toutes les femmes et hommes qui s'offusquent devant une œuvre d'art que l'on peut aimer ou non parce que l'objet de leur condamnation présente une pensée, une éthique qui ne sont pas/plus la nôtre.

Nous oublions tout simplement que nous sommes entrain de regarder, de lire ou d'écouter des objets composés, produits il y a fort longtemps; nos "lunettes" ne sont pas adaptées un peu comme si nous regardions un paysage à travers un verre dépoli.

Assis dans notre fauteuil et sur notre belle assurance nous critiquons, jugeons sûrs de notre fait oubliant que temps et époques passent. Que vont penser les étudiants, les chercheurs qui se pencheront sur notre vie au 21e siècle?

Comme beaucoup je suis déçu, voire choqué lorsque je lis, découvre ce que nos parents, grands parents, nos aïeux ont fait ou non pas fait. Mais qu'aurais-je fait à leur place?

Rutherford a agit comme un rustre faisant de la politique selon nos conceptions cela ne fait aucun doute, mais il était dans les critères de son temps aussi dérangeant que cela puisse paraître. Je ne le défend pas mais constate qu'il est toujours plus facile de dire ce qui ne va pas, ce qui aurait du être fait. Pouvons-nous nous attendre à trouver une institution religieuse sans défauts?

Ce qui m'étonne c'est de découvrir dans les pages de la Tour de Garde de ces dernières décennies des mises au point afin de définir qui représentait l'esclave fidèle et avisé et à partir de quelle époque. La plupart des articles mettent en relief la date de 1919 et Rutherford comme principal responsable pour la bonne marche des affaires.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 6349
Age : 59
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Joseph Franklin Rutherford    Lun 09 Avr 2018, 22:29

On peut quand même sourire à l'idée que la plupart de ceux qui aujourd'hui restent TdJ malgré les "défauts" de leur organisation et de son histoire -- parce que personne n'est parfait -- ne l'auraient jamais été si eux, leurs parents ou leurs grands-parents avaient eu la même attitude à l'égard des "défauts" des Eglises qu'ils ont quittées pour devenir TdJ: après avoir été prêt à tous les sacrifices pour LA Vérité, se consoler en se disant qu'on n'est pas vraiment ici plus mal qu'ailleurs doit laisser un petit goût amer: tout ça pour ça... mais après tout c'est encore une caricature de la vie ordinaire.

Un des aspects intéressants de l'article référencé par free, c'est qu'Internet (et les "apostats") oblige(nt) la Watchtower à réviser, même à demi-mot, sa révision de l'histoire (façon Encyclopédie soviétique): en 1974 on pouvait encore mettre les déclarations les plus nazi-friendly de 1933 sur le dos d'un apostat (le P. Balzereit qui a quitté l'organisation en 35), en 1998 c'était devenu impossible. Comme quoi la nouvelle économie de l'information qui d'un côté permet à n'importe qui de dire n'importe quoi a aussi des côtés contraignants, elle limite le pouvoir de désinformation interne des organisations traditionnelles dans la mesure où la vérification est désormais à la portée de tout le monde. Ça n'empêche pas, bien sûr, que cette nouvelle économie ait ses propres dérives subtiles, peut-être moins dans la déformation des "faits" (fake news) que dans l'évolution des "valeurs" (et là ça rejoint ce que disait lct: nous avons de moins en moins de possibilité de recul par rapport aux jugements contemporains).
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 4793
Age : 57
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Joseph Franklin Rutherford    Mar 10 Avr 2018, 09:08

Je me demande si l'auteur de l'article du Réveillez-vous !, a été lui-même convaincu par son argumentation, notamment lorsqu'il affirme :

 " Comme chacun pouvait le constater, cette remarque ne visait pas le peuple juif dans son ensemble. Il est regrettable qu’elle ait pu être mal comprise et perçue comme offensante. Certains ont prétendu que les Témoins de Jéhovah partageaient l’hostilité des Églises allemandes de l’époque à l’égard des Juifs. C’est absolument faux. Pendant la période nazie, les Témoins ont, aussi bien dans leurs publications que par leurs actes, rejeté les idées antisémites et dénoncé les mauvais traitements infligés aux Juifs par les nazis. La bonté qu’ils ont témoignée aux Juifs qui partageaient leur sort dans les camps de concentration oppose un démenti cinglant à ces calomnies. "

L'expression "les négociants juifs" , associée à l'idée que celui-ci est à l'origine de l'asservissement des peuples, reflétaient la pensée antisémite de l'époque. Les antisémites de cette époque utilisaient ce même vocabulaire et exprimaient les mêmes idées. N'oublions pas que cette lettre a été adressé au gouvernement Nazi, ainsi toutes les idées développées et les expressions employées, ne doivent rien, au hasard.   

Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 6349
Age : 59
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Joseph Franklin Rutherford    Mar 10 Avr 2018, 09:47

La traduction française de "the commercial Jews" par "les négociants juifs" est elle-même trompeuse, par permutation du nom (ethnique, gentilice) et de l'adjectif: il ne s'agissait pas d'une "profession" accessoirement définie par une composante ethnico-religieuse supposée dominante, mais bien du contraire: "les Juifs" dans leur ensemble définis par un caractère "commercial" méprisant, qu'on pourrait aussi bien traduire par "mercantiles" ou même "vénaux" (grand classique de la propagande antisémite, surtout depuis le XIXe siècle). Quand on lit l'ensemble des documents (lettre + Erklärung), en étant attentif aux références bibliques, il n'y a aucun doute là-dessus: "the Jews" / "die Juden" / "les Juifs" sont bel et bien traités comme une catégorie ethno-religieuse globalement réprouvée, depuis les évangiles et le NT en général. L'épithète "commercial" qui leur est affectée ensuite ne fait que s'ajouter à cette caractérisation globale.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 4793
Age : 57
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Joseph Franklin Rutherford    Mar 10 Avr 2018, 09:50

Narkissos a écrit:
La traduction française de "the commercial Jews" par "les négociants juifs" est elle-même trompeuse, par permutation du nom (ethnique, gentilice) et de l'adjectif: il ne s'agissait pas d'une "profession" accessoirement définie par une composante ethnico-religieuse supposée dominante, mais bien du contraire: "les Juifs" dans leur ensemble définis par un caractère "commercial" méprisant, qu'on pourrait aussi bien traduire par "mercantiles" ou même "vénaux" (grand classique de la propagande antisémite, surtout depuis le XIXe siècle). Quand on lit l'ensemble des documents (lettre + Erklärung), en étant attentif aux références bibliques, il n'y a aucun doute là-dessus: "the Jews" / "die Juden" / "les Juifs" sont bel et bien traités comme une catégorie ethno-religieuse globalement réprouvée, depuis les évangiles et le NT en général. L'épithète "commercial" qui leur est affectée ensuite ne fait que s'ajouter à cette caractérisation globale.

Voici ce que l’on peut lire dans la suite de la Déclaration au sujet des " négociants Juifs " derrière le " grand négoce ", partie que le " correspondant en Allemagne " de Réveillez-vous ! a choisi de ne pas citer :

" Ceci est si manifeste en Amérique qu’il y a un proverbe au sujet de la ville de New York, qui dit : ‘ Les Juifs la possèdent, les Catholiques Irlandais la dirigent, et les Américains paient les factures ’. "


http://www.freeminds.org/foreign/Fnazis.htm
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 6349
Age : 59
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Joseph Franklin Rutherford    Mar 10 Avr 2018, 11:26

lct parlait hier de "rustre", il y a en effet une vulgarité de ton qui n'est pas sans proximité avec les fascismes dont le propre est de ratisser large, de l'aristocratie aux couches populaires, mais en ciblant particulièrement celles-ci dans la propagande (les autres n'en pensent pas moins, c'est du moins ce qu'ils veulent croire). Mais le fond n'est pas moins significatif: le "proverbe" qui distingue les "Américains" des "Juifs" et des "Irlandais" (qui sont aussi américains) s'inscrit parfaitement dans la ligne de la conception nazie de la nationalité, qui la retirera aux Juifs allemands et aux Allemands d'origine juive, convertis ou non, pour les mettre sur le même pied que les Juifs étrangers. D'autre part le concept d'"empire anglo-américain" cher à Rutherford et qui subsiste jusque dans le jéhovisme actuel est évidemment de nature à plaire au "continentalisme" nazi (j'ai déjà raconté qu'après ma sortie des TdJ, ça m'avait frappé d'entendre l'adjectif composé "anglo-américain" dans la bouche de Le Pen père: c'est aussi un "marqueur").

Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 4793
Age : 57
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Joseph Franklin Rutherford    Mar 10 Avr 2018, 13:20

Le Ku Klux Klan, également appelé KKK constitue une organisation blanche protestante des États-Unis fondée le 24 décembre 1865. Conservateur et xénophobe, le Ku Klux Klan prône schématiquement la suprématie de la "race" blanche sur les autres "races", ainsi que généralement l'antisémitisme, l'anticatholicisme, l'anti-orthodoxie. Au moment de la Première Guerre mondiale, c’est-à-dire à l’époque de la présidence de Joseph Rutherford à la tête de la Société Watch Tower, un second KKK vit le jour, cette fois-ci sous la forme d'une association légale et culturelle, dont le but affiché était de défendre les valeurs qu'il considérait comme fondamentales de la "Nation blanche" américaine. On peut remarquer qu’en fonction de leurs intérêts, les rédacteurs des publications de la Société Watch Tower ont tantôt perçu cette organisation comme un adversaire du catholicisme et donc un allié, soit comme un ennemi lorsque celle-ci s’opposait aux Témoins de Jéhovah.

En 1933, dans un article, il fut dit que si le KKK avait existé du temps de Moïse, celui-ci n’aurait pas pu épouser Zipporah, relatant le fait que des membres cagoulés du KKK aient tenté d’empêché un mariage entre un homme noir et une femme blanche. Pour cela, ils furent condamnés à une amende, et le périodique se réjouit de cette condamnation, estimant que de telles manières d’agir du KKK ne peuvent pas être tolérées.[5] De façon surprenante, et alors que les méfaits du KKK étaient largement connus par les rédacteurs des publications de la Watch Tower comme en témoignent les extraits mentionnés plus haut, on peut constater que ceux-ci en vinrent même à citer le Ku Klux Klan de façon positive lorsque celui-ci, profondément anticatholique, prit la défense de Rutherford dont les programmes en radios avait été censurés par l’Église catholique. En effet, en 1933, L'Âge d'Or cita pour sa défense le numéro de septembre 1933 de The Kourier, publié à Atlanta par les Chevaliers de Ku Klux Klan qui disait:

"Les journaux catholiques romains du pays entier ont éclaté dans une vague de critiques de ce qu'ils nomment des émissions de radio anticatholiques. Ils sont en train de supplier en particulier la Federal Radio Commission de mettre une interdiction sur les programmes de la "Watchtower" du Juge Joseph F. Rutherford. (...) L'attaque catholique sur les programmes de Rutherford est l'un des plus brûlantes qu'ils aient récemment lancé sur n'importe quel projet protestant. Certaines stations sans caractère ont déjà éliminé les caractéristiques sur lesquelles les catholiques objectent, tandis que d'autres, avec plus de fermeté, ont dit à leurs détracteurs catholiques d'aller se mettre la tête dans un seau d'eau bénite."


Ainsi, la Watch Tower a choisi d'utiliser une citation d'une organisation terroriste parce que celle-ci lui est favorable, ce qui témoigne d'un certain opportunisme, la même année où elle envoya la Déclaration de Faits à Adolphe Hitler.
 www.tj-encyclopedie.org/Ku_Klux_Klan+&cd=14&hl=fr&ct=clnk&gl=fr"
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 6349
Age : 59
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Joseph Franklin Rutherford    Mar 10 Avr 2018, 14:04

On peut remarquer qu'en la circonstance l'étiquette de "protestant" ne le gênait pas.

Bien sûr, il ne faudrait pas faire passer Rutherford pour un simple crypto-fasciste. S'il paraît indéniable qu'il a eu des sympathies et des influences de ce côté-là, il en a eu aussi de rigoureusement opposées selon la polarité de l'époque: toutes ses prises de position contre le nationalisme et le militarisme, son refus de la "religion civile" américaine (salut au drapeau, hymne national) et de la conscription s'inscrivent en sens inverse (d'où les soupçons de communisme). Et même s'il a partagé des préjugés raciaux de son temps et de son milieu, ta dernière citation suggère qu'il ne suivait pas le KKK sur le terrain ségrégationniste. (Pour ne pas plaquer trop vite nos réflexes politiques sur les mentalités américaines de la première moitié du XXe siècle, l'œuvre de Griffith est extrêmement instructive: d'une part Birth of a Nation à la gloire du KKK, d'autre part Intolerance...)
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 4793
Age : 57
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Joseph Franklin Rutherford    Mer 11 Avr 2018, 06:58

Le Réveillez-vous ! du 8 juillet 1998, cite les commentaires favorables de l’historienne Christine King au sujet des Témoins dans les camps, mais omet une citation de cette historienne qui confirme que la Déclaration de faits était une tentative de compromis avec le gouvernement nazi et contenait des commentaires racistes au sujet des " Juifs " :

" Le document est un modèle du genre, et digne des quatre autres sectes [la Science Chrétienne, les Saints des Derniers Jours, les Adventistes du Septième Jour et certains membres de l’Église Néo-Apostolique] qui toutes soutinrent, d’une manière ou d’une autre l’État Nazi […].
" Ayant tenté d’assurer les autorités de leur bonne citoyenneté au moyen de la Déclaration de faits, et ayant interprété et expliqué leurs croyances d’une manière qui, étant donné les préoccupations du régime, avait pour but d’apaiser les craintes et de proposer un compromis de manière à peine voilée, les Témoins s’attendaient à être beaucoup moins harcelés. La Déclaration ne condamnait-elle pas, comme les Nazis, la Société des Nations, ne disait-elle pas que le National-Socialisme se dressait contre les injustices dont les Allemands avaient souffert depuis 1919, et ne se terminait-elle pas par un appel personnel au Führer ? "
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 6349
Age : 59
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Joseph Franklin Rutherford    Mer 11 Avr 2018, 17:18

N.B.: Rutherford s'était montré hostile à la SDN dès 1919 (il était contre parce que la plupart des Eglises étaient pour: je caricature à peine, voir ici), avant même la création officielle de celle-ci (1920); sur ce point précis il ne s'agissait donc pas d'un pur opportunisme face à Hitler, même si ça venait plutôt bien dans la conversation...
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 4793
Age : 57
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Joseph Franklin Rutherford    Jeu 12 Avr 2018, 07:01

Narkissos a écrit:
N.B.: Rutherford s'était montré hostile à la SDN dès 1919 (il était contre parce que la plupart des Eglises étaient pour: je caricature à peine, voir ici), avant même la création officielle de celle-ci (1920); sur ce point précis il ne s'agissait donc pas d'un pur opportunisme face à Hitler, même si ça venait plutôt bien dans la conversation...


En 1930 Rutherford a édité Prohibition and the League of Nations - born of God or the Devil, which ? The Bible proof qui a conclu :
Citation :
« voici le rapport positif et sans réserve de Jéhovah Dieu que ni la Société des Nations ni n'importe quelle autre combinaison des hommes et des gouvernements n'aura quoi que ce soit à faire avec l'établissement de son royaume et l'établissement de la paix et de la droiture. C'est le Royaume de Dieu, pas celui de l'homme ; et pour les hommes, assumer de faire ce que Dieu a déclaré qu'il fera est un péché flagrant et présomptueux. L'organisation d'une nation qui essaye de fonctionner en avant de Dieu et qui essaie présomptueusement d'installer une règle ou une organisation et de l'appeler le Royaume de Dieu souffrira d'une grave punition[46]. »
https://fr.wikipedia.org/wiki/Neutralit%C3%A9_politique_chez_les_T%C3%A9moins_de_J%C3%A9hovah#Histoire_de_l'enseignement_des_Témoins_de_Jéhovah

L'analyse de Rutherford est paradoxale, le fait d'agir en faveur de la paix est assimilé à un acte présomptueux, car la SDN anticipait sur l'action du royaume de Dieu. Or quand les gouvernements font la guerre, ils s'oppose au Dieu de paix et quand il souhaitent faire la paix, donc de se doter d'une organisation qui permettrait d'atteindre cet objectif, ils se comportent présomptueusement. Pour Rutherford la SDN, était la tour de Babel, les humains voulant atteindre les cieux. et élaborer une   contrefaçon du Royaume de Dieu. Il me semble que la WatchTower aborde moins la question de l'ONU et la condamnation qu'elle mérite.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 6349
Age : 59
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Joseph Franklin Rutherford    Jeu 12 Avr 2018, 08:44

Le discours de Rutherford sur la SDN rejoignait un sentiment très répandu en Amérique: on se méfie de l'Etat plus que des autorités locales que l'on connaît et élit directement, de l'Etat fédéral plus que de l'Etat de l'Union où l'on vit, plus encore d'une structure inter-étatique susceptible d'interférer avec les souverainetés.

Mais les raisonnements par lesquels il le rejoignait étaient pour le moins farfelus; sans leur donner plus de cohérence qu'ils n'en avaient, on pourrait en dégager une sorte de prémisse obscure (y compris, sans doute, pour leur auteur): vouloir le mieux c'est faire le pire. Un tel axiome, qui pourrait s'inspirer (grossièrement) de Paul comme de Qohéleth, peut évidemment aboutir à n'importe quelle conclusion: au rejet global du progrès technique, de la médecine, p. ex. Mais chez Rutherford son opération semble se cantonner au champ "moral". S'il y a un point commun entre ses prises de position sur la SDN et la Prohibition, mais aussi avec son rejet d'un certain moralisme russelliste (le "développement du caractère" ou de la personnalité, en gros ce qu'on appelle chez d'autres la "sanctification"), ce pourrait être celui-là: vouloir devenir ou rendre meilleur, qu'il s'agisse du monde, d'un Etat ou d'un individu, c'est toujours suspect.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 4793
Age : 57
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Joseph Franklin Rutherford    Jeu 12 Avr 2018, 12:20

Aborder la SDN par le biais du fédéralisme pourrait prêter le flanc à bien des critiques, faire l’objet de nombreux bémols : la SDN n’est qu’une ébauche de fédération, une fédération imparfaite, inaboutie. Même le nom prête à confusion : le français utilise le terme de « société » au sens de commerce entre les nations, de communauté, alors que l'anglais dit  "league" au sens de coalition, d’alliance, insistant sur le lien sans le définir. Les études sur la SDN l’abordent rarement du point de vue du fédéralisme, comme fédération ou même comme confédération.

Dans les années 1920-1930, divers courants de pensée croisaient sur les eaux de l’internationalisme et du pacifisme. On y trouve :
- les internationalistes communautaires (community internationalists). Partisans d’une communauté mondiale des peuples (et non des nations), ils insistaient sur le caractère émotionnel du lien, sur la fraternité et promouvaient entre autres l’esperanto ;
- les partisans d’une Troisième Conférence de la Haye (1899, 1907). Ils  exigeaient un arbitrage international obligatoire ;
- les partisans de projets plus limités comme par exemple les avocats d’une alliance ou d’une union anglo-saxonne, dont la langue anglaise serait l’alliage ("the English-speaking Union") ;
- les adeptes du mondialisme, c’est-à-dire d’un gouvernement mondial, d’un Etat supranational.
Tous sont des anti-fédéralistes, hostiles au nationalisme et au concept de souveraineté qu’ils considèrent comme des handicaps majeurs, sources d’inévitables conflits.


A l’autre extrémité de l’échiquier, on trouve au contraire les partisans du modèle fédéral ou confédéral, en particulier des fédéralistes convaincus, partisans d’une véritable fédération d’Etats-nations ; ils critiquent le Congrès de Versailles et la SDN pour son impuissance face à l’impérialisme, au fascisme et au « soviétisme ». Un des représentants de ce courant s’appelle Carl Ross, un avocat, qui écrit dans World Unity Magazine.  C’est aussi ce projet fédéral que défend Oscar Newfang  dans le World Federation Committee (1932); ou encore Nicholas Murray Butler qui propose en 1935 « une société de nations-citoyennes » sur le modèle suisse ou américain.
https://journals.openedition.org/nuevomundo/45393
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 6349
Age : 59
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Joseph Franklin Rutherford    Jeu 12 Avr 2018, 13:15

Merci (encore) pour cet article très éclairant.

Il y a presque autant de raisons divergentes et contradictoires de refuser ou de combattre un projet concret d'organisation mondiale comme la SDN ou l'ONU qu'il y a d'idéologies politiques. Ce qui complique singulièrement l'opposition de Rutherford, c'est sa prétention apolitique. L'aporie d'un "royaume de Dieu" conçu d'une part comme transcendant aux "royaumes du monde" et d'autre part mis sur le même plan que ceux-ci de manière à engendrer des "incompatibilités". Mais peut-il en aller autrement avec un concept comme celui de "royaume" (royauté, règne) ? Depuis son adoption par le judaïsme apocalyptique on ne fait peut-être qu'en oublier provisoirement les connotations politiques pour les retrouver un peu plus loin.

Je pense quand même que chez Rutherford l'essentiel se joue au niveau du réflexe, paradoxal et simpliste à la fois: quand ça paraît mieux ça doit être pire. (C'est un peu le même genre de réflexe qui jouait naguère encore dans le refus du service civil au lieu du service militaire: puisque ça a l'air mieux ça ne l'est pas.)
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Joseph Franklin Rutherford    

Revenir en haut Aller en bas
 
Joseph Franklin Rutherford
Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» FOURIER (Joseph) Mathématicien - Physicien - Préfet etc..
» BREISSAND (Joseph) Baron - Général de brigade
» GRANDVAL Joseph-Antoine ...
» Famille saint Joseph
» Oratoire de saint Joseph

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: DU COTE DES :: TEMOINS-
Sauter vers: