Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mon expérience chez les Témoins de Jéhovah

Aller en bas 
AuteurMessage
courtois troubadour

avatar

Féminin Nombre de messages : 10
Age : 52
Date d'inscription : 25/05/2018

MessageSujet: Mon expérience chez les Témoins de Jéhovah    Jeu 19 Juil 2018, 18:42

Je suis nouvelle sur le forum... si j'ai oublié certains aspects du protocole, je m'en excuse, je ne suis pas une habituée des forums.
Je suis baptisée Catholique et comme beaucoup, non pratiquante et depuis fort fort loin. Je n'ai jamais fait partie des Témoins de Jéhovah, mais je les ai côtoyé 3 ans. Je ne vais pas rentrer dans les clichés, j'en ai croisé de vraiment gentils et d'autres... on va dire moins. J'ai beaucoup de choses à en dire... mais pas sur les textes bibliques (je ne suis pas si érudite) mais plutôt sur leur manière de faire ou de penser. Le côté psychologique en fait... Voici quelques réflexions que je me suis faite.


Jusqu'au mois d'avril – particulièrement le mémorial de cette année, je faisais des lectures bibliques en compagnie de Témoins de Jéhovah. C'était en 2015, une année particulièrement difficile pour moi, où j'avais découvert que la philosophie m'apaisait beaucoup, et où j'avais été contactée par mon ancienne prof de zumba qui m'a demandé si je voulais connaître la Bible. Comme j'étais curieuse de connaître la philosophie de la Bible et comme je savais que eux, ils la lisaient, je me suis dit que c'était une occasion de la lire moi aussi. Oh je reconnais que j'avais déjà en tête que j'allais m'arrêter à la lecture et que je n'allais sûrement pas me mettre dans leur organisation ! Oui je sais, c'est un peu hypocrite de ma part... Dès les premières lectures, j'ai vaguement compris qu'il y avait des trucs qui n'allaient pas dans leur comportement, notamment dans leur manière de racoler les fidèles à la manière des sectes, et j'ai vite tenu ma fille (16 ans à l'époque) à l'écart.
Jusqu'au mois d'avril, je me suis souvent retrouvée à être refilée entre différentes femmes comme une patate chaude, selon leurs besoins ou leurs envies. Donc jusqu'au mois d'avril, ça se passait relativement bien. J'étais depuis un an avec une sœur assez sympathique, mais un peu dominatrice. Pour ma part, ce que je voulais (et ne cessait de répéter) c'était juste connaître la Bible, tel que ça m'avait été présenté au début, que si le message n'était pas celui-là, il aurait fallu être plus explicite.

Pour ne pas trop entrer dans les détails, on va dire que je ne suis pas allée au mémorial cette année. Et là, ça a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase de la dominatrice ! La semaine qui a suivi, j'étais attendue fermement... et dans la conversation qui était plus que tendue, afin de mieux étayer ses propos (elle doutait de ma foi), elle me sort les points d'achoppement qu'on a pu avoir elle et moi durant l'année. Mais pour moi, je ne voyais toujours pas où ça montrait que je n'avais pas la foi et je ne voyais pas que ce que je disais alors avait de si incompréhensible ! Du reste, je ne le comprends toujours pas...
1er point : Adam et Eve. (Pour elles 2), je cite : il aurait mieux valu qu'ils n'existent pas. (Mon propos) Puisqu'ils sont dans la Bible, et carrément au début, c'est qu'ils ont bien lieu d'y être, non ? Surtout quand on dit que la Bible a été inspirée par Dieu, c'est que Dieu voulaient qu'ils y soient. Que s'ils y étaient, c'étaient qu'ils avaient une raison d'y être et que, à part faire de l'uchronie, il fallait bien faire avec. Puisqu'ils existaient dans la Bible, ils y avaient donc bien leur place, CQFD. Eh bien ça leur a paru complètement incompréhensible et totalement effarant ! Et ça m'a été reproché.
2ème point : Judas l'Iscariote. (Pour elles 2) il est tellement méprisable et affreux que lui aussi, il aurait mieux qu'il n'existe pas. (Mon propos) sans surprise j'ai repris mon schéma précédent en ajoutant seulement que, Judas l'Iscariote, pour que le dessein de Jésus se réalise et qu'il puisse sauver l'humanité (comme c'est écrit dans la Bible), il fallait bien qu'il soit là, non ? Donc que vu que c'est lui aussi il est cité dans la Bible, le mieux c'était de faire avec, et que théoriser sur autre chose n'avait aucune utilité puisque c'était écrit comme ça. Là encore, je suis passée pour une illuminée qui ne savait pas ce qu'elle disait ! Mais j'étais tellement choquée par leurs perspectives que j'en ai parlé à un ami pour qu'il me dise si ce que je disais était logique ou pas. D'après lui, je ne suis pas folle... Bref, ça m'a été reproché.
Bref. C'est là que ce sont finies mes études bibliques.

Une jour, mon ancienne prof de zumba qui me faisait l'étude biblique m'a montré une feuille A4, papier ordinaire 80 g, me disant que c'était une preuve irréfutable, de la malignité de l’Église Catholique où il est écrit, noir sur blanc, la volonté de la papauté de garder les fidèles en dehors de la parole de Dieu en les éloignant le plus possible des saintes écritures. Que ce document, sorti tout droit des archives du Vatican, ne pouvait pas être mis en cause et qu'on ne pouvait qu'y voir la main mise du Clergé sur le peuple pour le garder sous sa coupe. « Ce n'est pas là l'attitude responsable des vrais chrétiens ! ». Elle voulait absolument que je lise ce fameux texte. Or qu'est-ce que je voyais ? Un texte d'une couleur violette dont je suppose qu'elle résultait de la copie au carbone du document tapé à la machine à écrire. La mise en page était assez soignée quoique succincte et je réalisais avec une certaine surprise que ce texte aurait été écrit au XIVème siècle (si mes souvenirs sont bons), époque où l'imprimerie avait déjà été inventée. Or ça avait bien l'aspect d'un texte ancien, le carbone n'étant plus utilisé depuis des lustres, ça donnait bien l'impression que c'était un document officiel au vu de la mise en page... mais franchement, comment croire que ça puisse être la copie conforme – comme on l'avait présenté - d'un document de la renaissance ! Je veux bien croire qu'on ne puisse pas avoir l'original, mais une reproduction de l'original me semblait accessible (ils devaient le document original, vu qu'ils l'avaient eu des archives du Vatican)... surtout aujourd'hui où on peut faire des photographies des documents avec un simple smartphone. Du coup, c'est avec prudence que j'ai trouvé les mots pour lui expliquer qu'avec le document présenté, je ne pouvais pas être catégorique sur l'information, et qu'il me manquait quand même des éléments pour pouvoir croire de facto ce qui était écrit. Apparemment, pour elle, cela ne posait aucun problème...

Une autre fois, j'ai été invitée chaudement, sinon avec insistance, à venir écouter le mari de mon ancienne prof de zumba, un ancien malgré qu'il ait moins de 40 ans, qui devait faire un discours à la salle. J'avoue que je ne me rappelle plus le thème du discours, mais ce dont je me rappelle, c'est que je l'ai entendu donner des exemples de personnes qui se seraient engagés avec des propos mensongers, sinon orientés (selon la Vérité) à une assistance toute acquise à ses propos. Et j'entends l'ancien lire des extraits de discours mais il ne citait pas les sources, donc apparemment pas besoin de savoir qui a parlé. Personnellement, ne pas avoir la source des textes, surtout lorsqu'il s'agit de choses officielles, ça me gêne beaucoup, ça me donne l'idée de ne pas avoir un pouvoir sur ce qu'on me dit, notamment le pouvoir de vérifier... Il annonce qu'il lit un premier extrait sans dire le nom de l'auteur, qu'il lit un deuxième extrait, toujours sans dire le nom de l'auteur, et moi j'en étais à me dire que c'était leur façon de faire, que c'était comme chez eux, lorsque j'entends l'ancien annoncer qu'il lit le dernier extrait et là, il cite le nom de l'auteur, un catholique ! J'étais scotchée !!! J'avoue que ça m'a très fortement déplu, et je me suis fait la réflexion que j'en avais décidément marre de toujours les entendre baver sur le dos des catholiques, que j'avais mieux à faire, pour connaître la Bible, que de faire des kilomètres juste pour entendre casser du sucre sur le dos des cathos ! Et question casser du sucre sur le dos des autres, j'ai pu constater qu'ils avaient changer de cible dernièrement et que désormais, c'était sur le dos des orthodoxes, via Poutine et cie, qu'ils avaient jeté leur dévolu...

Enfin pour finir, et au vu de ce que j'ai constaté, il me semble assez évident qu'il faut une certaine dose de docilité, voire de crédulité, pour gober tout, mais alors absolument tout, ce qu'on ce qu'on vous dit et le prendre pour argent comptant. Pourtant, leur principal leitmotiv c'est de dire que justement, il faut vérifier que ça soit bien écrit dans la Bible ! Du coup, j'avais naïvement cru qu'ils vérifiaient tout, mais j'ai réalisé non, et du moment que c'est la WatchTower qui le dit, alors tout est dit...
Autre chose également, pour finir avec la crédulité et la naïveté des Témoins de Jéhovah, une technique basique mais hyper efficace des manipulateurs, c'est la bonne vieille méthode du : l'autre est un jaloux et un méchant, donc tout ce qu'il va te dire, tu ne pourras pas le croire, puisque tout ce qu'il te dit n'est dicté que par sa jalousie et sa méchanceté. Ainsi averti, nul doute que la victime est déjà conditionné pour entendre des méchancetés, et du coup, quand ça arrive, c'est le : on me l'avait bien dit, heureusement, comme ça je ne tomberai pas dans ce piège grossier. C'est ainsi que je n'ai même pas eu l'idée de vouloir leur ouvrir les yeux. Je me suis contentée, une fois, de dire : j'espère pour vous que vous avez raison... En effet, quel choc ils auraient s'ils découvraient qu'on leur avait menti ! Toute une vie, toutes ces privations, tous ces sacrifices... en vain.
Revenir en haut Aller en bas
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1835
Age : 71
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Mon expérience chez les Témoins de Jéhovah    Ven 20 Juil 2018, 15:07

Bienvenue Courtois Troubadour, comme je ne sais pas si je puis te tutoyer je vais dans un premier temps vous vouvoyer, mais n'y voyez pas de distance ou de mépris.

J'ai beaucoup apprécié votre récit et regrette votre expérience malheureuse destinée à mieux connaitre la Bible. Fort heureusement vous avez gardé votre lucidité et cela vous a permis de vous rendre compte de ce voulait vraiment les personnes qui se sont « intéressées » à vous et à votre spiritualité.

Prenez le temps de lire les sujets du forum qui vous intéresse et n’hésitez pas à poser toutes les questions qui vous viennent à l’esprit. Pendant les mois de juillet et d’août le rythme du forum est plus tranquille qu’à l’accoutumée à cause des départs en vacances.
Revenir en haut Aller en bas
courtois troubadour

avatar

Féminin Nombre de messages : 10
Age : 52
Date d'inscription : 25/05/2018

MessageSujet: Re: Mon expérience chez les Témoins de Jéhovah    Ven 20 Juil 2018, 16:17

Merci Monsieur le Chapelier toqué d'avoir pris la peine de me lire... d'autant plus que mon texte était assez long.
Il va sans dire le tutoiement est bienvenu ^^

J'ai survolé quelques sujets du forum et, à moins d'un fait exprès, je ne suis quasiment tombée que sur des sujets très scolaires, très pointus sur certains points précis, comme l'année 1914, certaines aménagements de traduction de la Bible (il le faut bien pour avoir la seule Bible vraie au monde !). Or j'avoue que je ne me suis intéressée à la Bible qu'en 2015 (mieux vaut tard que jamais on va dire) et que j'ai tant à découvrir, ne serait-ce que par le contenu en lui-même, que je n'ai pas eu le temps de m'arrêter sur des points particuliers...

Quoi qu'il en soit, je suis plus à l'aise en ce qui concerne la psychologie humaine et là, avec les Témoins de Jéhovah, c'est un gisement sans fond !
Comme je le disais, j'aurais tant à dire à ce sujet... des trucs tout bête mais qui m'ont choqués. Comme par exemple, leur façon de répéter leurs leçons comme de bons élèves. Par exemple, il m'est arrivé de croiser une sœur, d'en croiser une autre quelques jours plus tard, et encore une autre quelques jours plus tard encore, et d'entendre mot pour mot le même discours ! Alors qu'elles ne savaient pas que je les avais croisées ; j'avoue que ça m'a fait carrément mis mal à l'aise de m'entendre dire trois fois la même chose par trois personnes différentes, dans trois endroits différents mais à seulement quelques jours d'intervalle ! On dira ce qu'on veut, mais objectivement parlant, ça ressemble beaucoup à du bourrage de crâne... Mais elles n'en étaient même pas consciente.

Je ne regrette pas cette expérience, malheureuse ou pas, elle m'a permis de savoir désormais de qui je parle, parce que c'est vite dit "les Témoins de Jéhovah c'est ci" "les Témoins de Jéhovah c'est ça"... mais tant qu'on ne les a pas approchés, peut-on vraiment les juger sans à priori ?

Je continue la lecture de la Bible, mais en solo... et j'ai trouvé sur internet un outil bien utile à la débutante que je suis ^^

https://www.youtube.com/channel/UCuq_wcB1dqHhQuEss0v1Z4Q

Au moins, Michael Langlois, quand il parle de la Bible, il sait de quoi il parle, vu qu'il la lit dans le texte... on va dire que j'ai un peu plus confiance ^^

Je vais suivre ton conseil et jeter un œil aux autres sujets...
Merci beaucoup de ta réponse
Revenir en haut Aller en bas
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1835
Age : 71
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Mon expérience chez les Témoins de Jéhovah    Ven 20 Juil 2018, 17:42

Effectivement certains intervenants comme Narkissos par exemple connaissent bien leur Bible sans pour autant la prendre pour la parole de Dieu.

J'ai été ancien pendant plus 30 ans et maintenant j'appartiens au groupe des refroidis, c'est à dire ceux qui se sont éloignés des Témoins de Jéhovah.

Beaucoup d'ex-témoins parlent des Témoins comme de perroquets répétant ce qu'ils ont entendu, non par bêtise mais plutôt par conviction. Ils ont peur de s'éloigner du texte officiel et n'osent pas utiliser leur propre mots.


Je te remercie de ton témoignage. Les longs textes ne m'effraient pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5953
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Mon expérience chez les Témoins de Jéhovah    Ven 20 Juil 2018, 20:57

(Au hasard d'une connexion vagabonde.)

Bienvenue courtois troubadour, et merci pour ce récit très intéressant.

Il montre en particulier une chose amusante dont on a relativement peu parlé ici: malgré leur "formatage" intensif (qui leur fait si souvent répéter exactement les mêmes choses, comme tu l'as bien remarqué), les TdJ ont aussi une sorte de "tradition orale" incontrôlable, avec des croyances, des interprétations, des récits ("légendes urbaines") et même des "faux" avérés, si j'ose dire, qui d'une part ne proviennent pas de l'enseignement écrit de la Watchtower et d'autre part se retrouvent aussi, souvent, dans la "tradition orale" d'autres groupes avec lesquels ils n'ont pourtant quasiment pas de contact.

Ainsi je ne crois pas que les écrits officiels de la Watchtower aient jamais enseigné, en ces termes, qu'Adam et Eve "n'auraient jamais dû exister" (ce serait en effet donner à tort à Dieu -- et lui donner raison un peu plus loin, quand il regrette effectivement d'avoir créé l'homme !). Mais c'est une extrapolation compréhensible: la Watchtower -- contrairement à la tradition juive et chrétienne en général -- estime impardonnable le "péché" d'Adam et Eve, comme celui de Judas dont les évangiles disent qu'"il aurait mieux valu qu'il ne fût pas né" (Qohéleth = l'Ecclésiaste, de son côté, dit la même chose de tous les hommes, ou presque...).

Je me souviens du faux manifeste (texte anti-catholique présenté comme un document du Vatican) dont tu parles (la page A4) -- je pense du moins que c'était le même, il disait quelque chose comme: "si nous laissons le peuple lire la Bible, il verra que nous nous sommes éloignés de la vérité"... celui-là circulait chez les TdJ de France (et sans doute dans d'autres milieux protestants fondamentalistes) il y a près d'un demi-siècle, et les responsables de l'organisation (surveillants itinérants) essayaient déjà de dissuader les TdJ de l'utiliser, tant la contrefaçon était grotesque (en vain, puisqu'il circule toujours maintenant !).

Par contre c'est bien une pratique quasi-constante de l'organisation elle-même de ne pas citer précisément ses sources; et de citer souvent de manière (troncatures, ellipses, etc.) à dénaturer gravement la pensée des auteurs. D'autre part, comme tu l'as certainement compris après trois ans de pratique les TdJ en général lisent fort peu la Bible, de ce qui s'appelle lire, de façon suivie, un texte du début à la fin. Citer des versets de différentes provenances en réponse à des questions qui n'ont aucun rapport avec leur contexte, pour moi cela ne s'appelle pas lire.

(Suite à la prochaine connexion !)
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
courtois troubadour

avatar

Féminin Nombre de messages : 10
Age : 52
Date d'inscription : 25/05/2018

MessageSujet: Re: Mon expérience chez les Témoins de Jéhovah    Lun 23 Juil 2018, 17:23

Le Chapelier Toqué

"J'ai été ancien pendant plus 30 ans et maintenant j'appartiens au groupe des refroidis, c'est à dire ceux qui se sont éloignés des Témoins de Jéhovah"
Je me suis souvent demandé ce qui pouvait faire le déclic nécessaire pour s'éloigner de ce mouvement, ou plutôt pour ouvrir les yeux. D'un point de vue extérieur, bien sûr que certains concept sont abracadabrantesque, mais aux de ceux qui sont "dedans", non seulement c'est logique, mais c'est tellement évident ! De tous ceux que j'ai croisé, aucun, je pense, n'émet l'idée qu'ils pourraient peut-être éventuellement être un peu à côté du message Divin ! A la limite, ils nous regardent comme de pauvres hères promis aux flammes de l'enfer... encore que si j'ai bien compris, nous autres, en dehors de la Vérité, on serait purement et simplement anéantis ^^

Narkissos

Je comprends très bien la tactique mentale de ne pas citer les sources, de même de dénaturer les pensées des auteurs ; bien sûr c'est une technique efficace pour garder les brebis dans le pâturage prévu juste pour eux. Par contre, je trouve que c'est malhonnête et pervers de jouer ainsi avec la crédulité des autres... On pourra toujours me dire que ce sont des victimes consentantes et que tant pis pour elles, je ne peux m'empêcher d'avoir de la peine pour eux.

Oui c'est bien de ce document dont je parlais ! Et oui aussi, il a apparemment toujours cours, enfin dans ma région... La contrefaçon est peut-être grotesque et grossière, il n'empêche qu'il fait toujours son petit effet ^^ Pour le coup, on ne peut pas dire que ça leur fait une publicité productive, mais c'est sûrement le cadet de leurs soucis.

Et pour ce qui est d'Adam et Ève, Judas l'Iscariote, peut-être que leur péché est impardonnable, encore que, qui sommes-nous pour juger autrui ? Même avec cette explication, je n'arrive toujours pas à comprendre comment on peut à ce point détester quelqu'un qui est mort depuis si longtemps !?! Et quelle perte de temps de baver sur leur dos ! Après tout, ne nous a-t-on pas conseiller d'aimer son prochain ?
Encore que là encore, je me demande si les Témoins mettent vraiment en pratique ce concept des écritures. D'amour du prochain, je n'ai jamais vu que amour de leurs frères et sœurs uniquement. Et encore, j'ai là aussi entendu des choses assez sournoises dites dans le dos des uns et des autres... Par exemple, un fait qui m'a beaucoup marqué - toujours dans aimer son prochain comme soi-même - c'est quand elles faisaient leurs prières de début et de fin de lecture. Franchement, au début, j'étais persuadée qu'elles allaient les adresser à tout le monde, vu que tout le monde, c'est aussi notre prochain. Eh bien non ! C'était des "Bon Père Céleste" (...) préserve tous nos frères et sœurs qui sont victimes de la cruauté des uns et des autres, ou bien, préserve nos frères et sœurs qui souffrent en ton nom, etc. On m'a demandé fois de faire une prière (je pense que c'était "pour voir ce que j'avais dans le ventre") et moi, j'y suis allée comme j'y vais d'habitude, en offrant ma prière à tous les hommes et les femmes de bonne volonté. Autant dire qu'on ne me l'a pas demandé une deuxième fois ^^ Du coup, aimer son prochain, chez les Témoins, c'est n'aimer que les autres Témoins, les autres, ils peuvent aller se faire voir ailleurs ! Si ça c'est pas injuste...

Et une chose qui ne me fera jamais entrer chez cette organisation :
J'habite un petit quartier, autant dire qu'on se croise, sinon fréquemment, au moins une fois de temps en temps. Il y a dans une maison à quelques dizaines de mètres de chez moi, un couple de Témoins. Je savais qu'ils en étaient alors même que je ne faisais pas de lectures bibliques. J'avais déjà eu l'occasion de croiser l'homme, et jamais, oh grand jamais, il ne m'avait même jeté un œil. On aurait même pu dire qu'il me snobait, genre me regardait de haut. Oh ce n'est pas que ça me dérangeait ! Il y a bien longtemps que le regard des autres a fini de me gêner... Donc durant plusieurs années, il passait à côté de moi sans me voir... j'étais devenue la transparence incarnée ! Et puis un jour, devant moi, il y a une Témoin qui lui dit que je fais des lectures bibliques... et là, miracle !!! Il n'est plus jamais passé à côté de moi sans me dire bonjour, allant même jusqu'à me faire la bise, trouvant toujours un petit moment pour me dire un mot ou deux, et désormais, jamais il ne passe en voiture sans me faire un geste de la main.
Ah ! S'il savait ce que je pense de lui maintenant ! Nul doute qu'il aurait continué à faire comme il faisait avant. Comment peut-on être aussi hypocrite ?!? Je n'ai d'existence que par mes lectures, ou parce que je suis une Témoin en devenir ? Non mais c'est quoi cette attitude ???
Rien que pour ça (non en fait c'est juste la cerise sur le gâteau) je ne pourrai pas entrer chez eux, les côtoyer, faire comme si tout était normal, comme si ne pas avoir de savoir-vivre, c'était naturel. Là, ça serait moi qui serait hypocrite...

Le Chapelier Toqué
Je souligne que pas tous heureusement sont à mettre dans le même sac mais les quelques uns qui sont sortis du lot, eh bien, ça m'a fait trop... Pour le coup, je ne suis pas sûre que mes lectures bibliques aient été l'unique expérience malheureuse, j'ai plus craint leurs attitudes que leurs théories nébuleuses, c'est dire !
Revenir en haut Aller en bas
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1835
Age : 71
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Mon expérience chez les Témoins de Jéhovah    Lun 23 Juil 2018, 21:27

Courtois Troubadour a écrit:
Je me suis souvent demandé ce qui pouvait faire le déclic nécessaire pour s'éloigner de ce mouvement, ou plutôt pour ouvrir les yeux. D'un point de vue extérieur, bien sûr que certains concept sont abracadabrantesque, mais aux de ceux qui sont "dedans", non seulement c'est logique, mais c'est tellement évident ! De tous ceux que j'ai croisé, aucun, je pense, n'émet l'idée qu'ils pourraient peut-être éventuellement être un peu à côté du message Divin ! A la limite, ils nous regardent comme de pauvres hères promis aux flammes de l'enfer... encore que si j'ai bien compris, nous autres, en dehors de la Vérité, on serait purement et simplement anéantis ^^

Sans doute mon esprit avait enregistré des faits racontés, des textes écrits dans les publications de l’organisation, mais avec mon temps partagé entre mon activité professionnelle et les activités spirituelles, je passais par-dessus.

Puis un jour étant tombé malade, j’ai eu le temps de réfléchir sans avoir de contraintes autres que celles de me soigner. Et c’est un article d’étude de La Tour de Garde ayant trait sur la transfusion sanguine qui m’est revenu à l’esprit. J’ai retrouvé la publication et constaté que lorsqu’elle avait été étudiée à la salle c’est moi qui avais conduit l’étude. Cela m’a laissé sans voix. Après relecture ma décision était prise, je devais me renseigner en dehors des circuits officiels des Témoins.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5953
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Mon expérience chez les Témoins de Jéhovah    Mar 24 Juil 2018, 15:21

@ courtois troubadour:

Qu'on t'ait demandé de faire (= prononcer) une prière est encore, si je ne m'abuse, une "anomalie" dans un système qui n'est décidément pas si cohérent qu'il le voudrait. Dans le jéhovisme que j'ai connu -- il y a quarante ans, il est vrai -- on n'aurait jamais demandé ça à une personne non baptisée, surtout une femme. Normalement, seuls les Témoins mâles et baptisés sont habilités à prononcer une prière au nom d'un groupe (à partir de deux). Il y a toute une casuistique d'exceptions (une femme baptisée peut le faire s'il n'y a pas d'homme baptisé présent, en mettant un fichu sur la tête s'il y a un homme présent mais non baptisé, etc.) mais je n'en connais pas qui corresponde à ton cas... (certes, la règle a eu le temps de changer).

Je me souviens, du temps où j'étais tout jeune "pionnier", d'une longue discussion, intéressante et agréable, avec un catholique qui connaissait très bien la Bible. A la fin il me propose que nous priions ensemble... ce que ma "cohérence" d'alors ne me permettait absolument pas d'accepter, alors qu'au fond je n'y aurais eu aucune objection personnelle. Je n'ai pas oublié mon embarras de devoir refuser, et expliquer ce refus de la façon la moins insultante possible alors qu'il était effectivement insultant (ça revenait à dire, après des heures de conversation où il était évident que nous avions pas mal de choses en commun, que je considérais sa foi et sa relation à Dieu comme nulles et non avenues; ce que mon interlocuteur m'a gentiment obligé à formuler, dans des termes à peine moins brutaux). Cette expérience n'a pas suffi à me faire remettre tout en question sur le coup mais elle m'a certainement accompagné et travaillé en profondeur. J'y ai repensé des années plus tard, lorsque j'en suis finalement sorti.

Pour ce qui est (des raisons) d'en sortir ou d'y rester, mon point de vue est assez fataliste et "lapalissien": je crois qu'il y a des gens à qui ce genre de "religion" convient, au moins pendant un certain temps, pour des raisons psychologiques et/ou sociales; ils ne me semblent pas particulièrement à plaindre ni à "sauver"; d'autre part quand ça ne leur convient plus il ne leur est pas difficile, surtout à l'époque d'Internet, de trouver toutes les raisons d'en sortir -- celles-là même qu'ils évitaient de voir ou d'entendre auparavant, et qu'ils savent donc parfaitement où trouver le jour où ils en ont besoin.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
courtois troubadour

avatar

Féminin Nombre de messages : 10
Age : 52
Date d'inscription : 25/05/2018

MessageSujet: Re: Mon expérience chez les Témoins de Jéhovah    Mar 24 Juil 2018, 19:12

Je pense qu'il y a eu d'autres anomalies... mais comment savoir quand on n'est pas au courant ? Par exemple, sur les 3 ans qu'ont durées mes lectures bibliques, j'en ai passé quasi 2 toute seule avec une sœur. Personnellement, ça m'arrangeait, je ne suis pas sauvage ni caractérielle, mais certaines personnalités me heurtent vraiment et assez vite, ça se voit... Du coup, je trouvais que c'était même plutôt sympa : ma prof de zumba était agréable et toujours de bonne humeur. On passait déjà une bonne heure à papoter autour d'un petit café et on continuait sur notre lecture. Bon une fois, en lieu et place de lecture, elle m'a fait une manucure en soulignant qu'on avait quand même parlé un peu de spiritualité (à un moment donné il y a bien un mot ou deux) donc que ça pouvait bien compter pour une lecture !
En fait, au début, ça se passait avec une autre sœur, mais j'ai vite compris que cette dernière "gênait" ma prof de zumba et qu'elle n'avait pas envie de "partager"... donc d'une manière peu glorieuse, l'autre sœur s'est vite faite mise de côté. Je me suis bien rendue compte que j'avais été utilisée pour en arriver là, ce que je ne savais pas, c'est que ma prof de zumba allait bientôt me lâcher et me refiler (encore comme une patate chaude) et qu'en continuant mes lectures, la nouvelle sœur n'allait pas trouver mieux que de l'inviter elle-aussi. Alors bien qu'elle ait fait bonne figure (et en même temps, un de leurs préceptes n'est-il pas de pardonner ?) ce dont je lui en sais gré, son ressentiment transpirait de toutes les pores de sa peau. C'est avec beaucoup de précautions que j'ai demandé qu'elle ne vienne plus, vu que ça semblait l'incommoder. Après, rien n'est plus difficile d'expliquer le pourquoi de ma demande, sans baver dans le dos de ma prof de zumba, partie vers des horizons plus florissant, un halo de sainteté éclairant son passage...
Ce que je peux dire, c'est que j'ai été rarement aussi mal à l'aise de ma vie !

Pour ma part, tout ce protocole me semble plus lourd que l'étiquette de la cour des Habsbourg à Vienne ! C'est bien trop compliqué pour moi, bien trop de règles, de codes à tenir et de contraintes, bien trop d'interdits.

Ensuite, en ce qui concerne le pourquoi on fait ou on ne fait pas certaines choses, j'y ai souvent réfléchi, notamment par rapport à mes (mauvais) choix et je suis arrivée à la conclusion que, quoi qu'on fasse, on le fait parce qu'on y a un intérêt. Oh ! Quand je dis "intérêt", je prends le mot dans son sens le plus large ! Par exemple, pour quelqu'un qui une tendance masochiste, le fait d'entendre qu'on doit se soumettre à la WatchTower, c'est déjà un intérêt important. Pour ma prof de zumba, il est clair qu'elle a les dents qui rayent le plancher, du coup, elle s'est trouvé un mari ambitieux qui va la mener là où elle rêve d'arriver (dans le mouvement s'entend). J'en ai vu d'autres qui avait semblé trouver là comme famille ; c'est rassurant de savoir qu'on n'est pas seul, qu'on existe pour certains. D'autres doivent sûrement trouver que les réponses qu'on donne à leurs questionnements sont les bonnes. Etc. Chacun son "intérêt" donc. Et quand cet intérêt s'arrête, alors il n'y a aucune raison de rester... c'est à ce moment-là que certains détails nous viennent spontanément à l'esprit, de ces détails dont on n'avait pas pris en compte mais qui nous avait été dit.
Voilà où m'a porté ma réflexion...

Donc comme Narkissos le dit très justement : je crois qu'il y a des gens à qui ce genre de "religion" convient, au moins pendant un certain temps, pour des raisons psychologiques et/ou sociales; ils ne me semblent pas particulièrement à plaindre ni à "sauver"

J'ai peut-être l'air de critiquer - en même temps, c'est un peu ce que je fais, sorry ^^ - mais je ne regrette pas tout ce temps passé avec les Témoins. Ça a été une expérience enrichissante à beaucoup d'égards. Premièrement, c'est avec eux que j'ai appris le plus de choses sur la Bible. Je partais du niveau zéro, je n'en suis pas fière même si je n'en ai pas honte, et j'avais tout à apprendre. Et je pensais que, eux, c'était clair qu'ils lisaient la Bible. Par méconnaissance, j'ai cru qu'ils étaient un peu comme moi, à vouloir connaître le message Divin. Mais je me suis trompée, car là où je voyais un manuel de savoir penser, eux ils y voyaient un mode d'emploi. Clairement, on n'était pas sur la même longueur d'onde. Et là où je me suis trompée encore, c'est que je pensais - naïvement sûrement - que ça n'avait pas d'importance que je ne pense pas comme eux, du moment que je découvrais les textes. Car ce qu'ils voulaient de moi finalement, ce n'était pas que je lise la Bible, comme ça m'avait été annoncé au départ, c'était que je fasse partie de leur mouvement, à tel point qu'ils n'ont pas voulu voir que jamais je n'allais pouvoir me fondre dans le moule ! Et pourtant, c'était évident !
Revenir en haut Aller en bas
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1835
Age : 71
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Mon expérience chez les Témoins de Jéhovah    Mer 25 Juil 2018, 15:11

Puis-je te poser une question?

Que représente la Bible pour toi?
Revenir en haut Aller en bas
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1835
Age : 71
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Mon expérience chez les Témoins de Jéhovah    Mer 01 Aoû 2018, 13:20

courtois troubadour a écrit:
Par exemple, un fait qui m'a beaucoup marqué - toujours dans aimer son prochain comme soi-même -
c'est quand elles faisaient leurs prières de début et de fin de lecture. Franchement, au début, j'étais persuadée qu'elles allaient les adresser à tout le monde, vu que tout le monde, c'est aussi notre prochain. Eh bien non ! C'était des "Bon Père Céleste" (...) préserve tous nos frères et sœurs qui sont victimes de la cruauté des uns et des autres, ou bien, préserve nos frères et sœurs qui souffrent en ton nom, etc. On m'a demandé fois de faire une prière (je pense que c'était "pour voir ce que j'avais dans le ventre") et moi, j'y suis allée comme j'y vais d'habitude, en offrant ma prière à tous les hommes et les femmes de bonne volonté. Autant dire qu'on ne me l'a pas demandé une deuxième fois ^^ Du coup, aimer son prochain, chez les Témoins, c'est n'aimer que les autres Témoins, les autres, ils peuvent aller se faire voir ailleurs ! Si ça c'est pas injuste...

Les Témoins et d'autres groupes religieux ont de la difficulté à appliquer Mat. 5.44-48
Revenir en haut Aller en bas
courtois troubadour

avatar

Féminin Nombre de messages : 10
Age : 52
Date d'inscription : 25/05/2018

MessageSujet: Re: Mon expérience chez les Témoins de Jéhovah    Lun 06 Aoû 2018, 19:43

Le chapelier toqué :
Que représente la Bible pour toi?


Là c'est une grande question. Souvent on me l'a posé, et franchement, à ce moment-là, je sentais qu'on attendait une réponse qui "allait dans les clous". Or je n'ai pas souvent de réponses qui vont bien ^^ On peut pas me reprocher de ne pas être sincère, mais je dis ce que je pense et tant pis si ce n'est pas ce qu'on voudrait entendre.
Pour moi, la bible c'est un livre qui a été écrit pour nous donner matière à réfléchir. Réfléchir à qui nous sommes, à qui nous sommes parmi les autres, à ce qu'on fait et à ce qu'on doit faire. J'avoue que je n'ai jamais pensé qu'il fallait tout prendre au pied de la lettre, déjà parce que certains aspects me semblaient peu probables. Ce qui n'empêche que je pense (et encore aujourd'hui) que le message écrit dans la Bible est toujours judicieux et qu'il faut l'entendre, mais à un degré de profondeur qui permet les remises en questions, et qui ne s'offusque pas de certaines incohérences historiques ou autres.

J'ai commencé à me familiariser avec le Nouveau Testament, et le message de paix et de tolérance allait bien avec ma philosophie personnelle.
J'ai ensuite continué avec l'Ancien Testament, mais les récits de destructions, de punitions m'ont un peu (voire beaucoup) rebuté. J'expliquais à celle qui me faisait l'étude à ce moment-là (la dominatrice), qu'avec mon regard moderne, du XXIème siècle, certains passages, ça me faisait carrément saigner les yeux ! Façon de parler bien sûr... Et elle, de me répondre que : non pas du tout, c'est normal, on désobéit, alors on est puni !
Je me rappelle son air de sérénité à me parler ainsi, comme un plaisir qu'elle prenait à savoir que ceux qui ne sont pas "dans les clous" finissent par périr dans d'atroces souffrances !?! Je ne sais pas ce qui me choquait le plus, elle ou les passages violents... C'est un peu cet aspect de sa personnalité que je n'aimais pas - outre son besoin de dominer les autres et de vouloir qu'on agisse selon ces ordres. Elle avait cet air un peu sadique, cette satisfaction à savoir les "méchants" punis, même de la pire des façons.

Après, je ne me suis pas méfiée, je suis entrée dans ces lectures bibliques comme je fais tout le reste : spontanément et sans à-priori ! Je suis sûrement un peu naïve... mais dans la mesure où je me fous royalement de ce que font les autres, de ce qu'ils pensent, je n'ai pas compris tout de suite que, pour eux, la Bible c'est à prendre à la lettre ! C'est écrit de la main de Dieu (ou presque) et c'est à suivre mot pour mot, au risque d'être anéanti et de ne pas pouvoir revenir. Là je ne me rappelle plus leurs propos, ce que je sais, c'est que pour les Catholiques, c'est quand on va ressusciter.
Pour eux, la Bible, c'est un livre d'histoire. Tout ce qui y est écrit sont des faits historiques. Du coup, l'arche de Noé a bel et bien existé, selon les côtes données : et tant pis si la logique veut que tous les animaux n'aient pas pu, matériellement parlant, entrer dedans (pour les poissons, Noé a dû installer des petits bocaux par çi par là ^^). Je me rappelle cette Témoins de Jéhovah qui me faisait les lectures, son air attendris à penser que Noé avait dû calculer au plus juste, et être le plus juste, en agençant les animaux dans leur boxe ! Là j'avoue que j'ai pensé qu'elle avait un problème : parce que Noé faisait la volonté de Dieu, alors c'était un homme bien, et elle avait des yeux attendris. Tandis que les autres, ceux qui forniquaient (c'est le premier péché qu'elle mentionnait immanquablement, un psy ne manquerait sûrement pas de faire certains liens), eux ils pouvaient bien se faire anéantir, c'était un plaisir de se l'imaginer.

Personnellement, il m'importe peu de savoir si les animaux ont tous pu tenir (déjà que les araignées ont pu survivre grâce à lui, j'en ai des frissons !!!), je ne veux garder de lui que l'image d'un homme tout impliqué à la tâche qui lui a été donnée, une volonté et une foi sans faille. Et c'est là le message que je veux garder... pas de savoir si le déluge a vraiment existé, ni si son bateau a vraiment été bâti et selon les bonnes mesures.

C'est clair que si j'avais réalisé cela bien avant, je me serais épargné certaines réflexions que j'ai faite et qui, je pense, ont dû heurter leur sensibilité...
Revenir en haut Aller en bas
courtois troubadour

avatar

Féminin Nombre de messages : 10
Age : 52
Date d'inscription : 25/05/2018

MessageSujet: Re: Mon expérience chez les Témoins de Jéhovah    Lun 06 Aoû 2018, 20:01

Le Chapelier Toqué :
Les Témoins et d'autres groupes religieux ont de la difficulté à appliquer Mat. 5.44-48


Je comprends qu'on puisse avoir du mal à appliquer ce verset.
Je peux admettre qu'on ne soit pas parfait et qu'on ait matière à s'améliorer.
Moi-même, j'en suis l'exemple le + flagrant !

Par contre, cette hypocrisie de dire : On n'est pas parfait, on ne juge pas, on sait être humble
Quand chaque mot et chaque attitude vous signifient le contraire !
Mouais...
Parce que c'est un peu le problème chez les Témoins de Jéhovah. C'est leur manière de "faire comme si" ! Histoire de bien montrer aux yeux du Monde que eux, ils sont des gens bien !
On n'est pas parfait : mais on se sent supérieur tant on est dans la Vérité
On ne juge pas : mais ceux qui ne sommes pas comme nous, ils ne valent pas la peine
On sait être humble : mais on est persuadé d'être les seules personnes à exister au regard de Dieu

Dans n'importe quel groupe religieux, ces traits de personnalité me désespèrent ! J'en ai croisé dans mon groupe, et j'en ai été tellement navrée que ça m'a éloigné de ma propre spiritualité. Il m'a fallu des années d'introspection pour m'éloigner de leur influence néfaste. Les voir à nouveau dans ce groupe, ben ça m'a fatigué, comme si c'était un jour sans fin ^^ J'avoue que ça m'a refroidi. J'ai voulu continuer quand même, en prenant du recul et en essayant de ne pas en tenir compte, en me disant qu'il fallait que je reste centrée sur le message et sur mon envie de connaître la Bible.
Mais finalement, là où j'ai fait preuve de tolérance et de considération, j'ai trouvé l'inverse en face : non seulement je n'ai pas eu droit à de la considération mais je me suis sentie humiliée, à m'entendre dire qu'elle doutait de ma foi !
Revenir en haut Aller en bas
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1835
Age : 71
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Mon expérience chez les Témoins de Jéhovah    Lun 06 Aoû 2018, 20:26

Lorsque je dis que certains groupes religieux… je pense surtout à ceux qui exercent la responsabilité de dispenser "la nourriture spirituelle" et non aux croyants lambda qui suivent plus ou moins les directives tombées d'en haut comme des explications divines.

C'est toujours la même ritournelle, si l'on manifeste un tant soit peu de liberté par rapport aux doctrines enseignées comme des paroles dispensées par Dieu ou un dieu, on se retrouve mis à l'écart.
Revenir en haut Aller en bas
courtois troubadour

avatar

Féminin Nombre de messages : 10
Age : 52
Date d'inscription : 25/05/2018

MessageSujet: Re: Mon expérience chez les Témoins de Jéhovah    Mar 07 Aoû 2018, 20:19

C'est toujours la même ritournelle, si l'on manifeste un tant soit peu de liberté par rapport aux doctrines enseignées comme des paroles dispensées par Dieu ou un dieu, on se retrouve mis à l'écart.

Ça a toujours été mon problème... je n'aime pas me fondre dans les moules !
C'est pour ça que je me disais qu'en lisant la Bible, au moins, on pouvait se faire sa propre opinion ; sauf que j'ai un peu oublié que certaines personnes préfèrent qu'on pense à leur place. C'est là un point de vue que j'ai du mal à comprendre. Enfin, je sais bien qu'il faut de tout pour faire un monde ^^
Revenir en haut Aller en bas
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1835
Age : 71
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Mon expérience chez les Témoins de Jéhovah    Mar 07 Aoû 2018, 20:36

Il y a toujours eu l'interprétation officielle, celle qui fait force de loi ainsi que l'interprétation personnelle voire la simple lecture de la Bible, sans chercher à trouver matière à prophétiser.

Bien sûr on peut imaginer sans peine le pouvoir que l'église officielle peut trouver dans la dispense de sa doctrine avec la bénédiction du pouvoir politique lorsque celui-ci y trouve son compte.

De plus comme tu le mentionnes certaines personnes préfèrent recevoir la nourriture solide après qu'elle soit passée au mixer afin de pouvoir boire une soupe plus ou moins délicieuse, roborative peut-être. Peut-être se sentent-elles moins seules?
Revenir en haut Aller en bas
courtois troubadour

avatar

Féminin Nombre de messages : 10
Age : 52
Date d'inscription : 25/05/2018

MessageSujet: Re: Mon expérience chez les Témoins de Jéhovah    Jeu 09 Aoû 2018, 15:41

De plus comme tu le mentionnes certaines personnes préfèrent recevoir la nourriture solide après qu'elle soit passée au mixer afin de pouvoir boire une soupe plus ou moins délicieuse, roborative peut-être. Peut-être se sentent-elles moins seules?

Oui c'est clair ! Et de quoi a-t-on le + peur dans la vie ? Être seul. Parce qu'être seul, c'est se sentir exclu, c'est se sentir différent, et du coup, mal aimé (ou pas aimé du tout). Et qu'est-ce qui est le + difficile à supporter ? Ne pas être aimé.
C'est là le moteur qui fait tourner le monde...
En fait, on se sent tous plus ou moins seul quelques fois. Et qu'a-t-on le + besoin à ce moment-là ? D'être moins seul, d'avoir de la compagnie, d'être entouré. Et c'est bien là ce que propose les Témoins de Jéhovah quand ils vous abordent. On est une famille, on est soudé, on se soucie les uns des autres, etc. Encore que c'est par là que j'ai fini par me détourner carrément d'eux... c'est au moment où je n'étais pas bien, ou j'aurais sans doute aimé avoir une oreille attentive, que je me suis entendu dire : ce n'est pas grave ! Comment ça, ce n'est pas grave ? M'est alors revenu à la mémoire ces fameuses paroles aguichantes sur l'entraide et la famille... en fait, que de belles paroles, les faits m'ont démontré le contraire.

J'ai cependant une question qui me trottine dans la tête :
Ceux qui sont aux manettes (à New York), ceux qui tirent les ficelles, sous leurs figures bienveillantes, ils savent forcément qu'ils roulent leurs fidèles dans la farine, non ? Ou est-ce qu'ils n'en sont, eux aussi, pas conscients, se contentant de répéter à l'infini les leçons qu'on leur a apprise ? Du coup, quels avantages matériels tirent-ils de leurs fonctions ?
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 4473
Age : 57
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Mon expérience chez les Témoins de Jéhovah    Jeu 09 Aoû 2018, 15:56

Citation :
J'ai cependant une question qui me trottine dans la tête :
Ceux qui sont aux manettes (à New York), ceux qui tirent les ficelles, sous leurs figures bienveillantes, ils savent forcément qu'ils roulent leurs fidèles dans la farine, non ? Ou est-ce qu'ils n'en sont, eux aussi, pas conscients, se contentant de répéter à l'infini les leçons qu'on leur a apprise ? Du coup, quels avantages matériels tirent-ils de leurs fonctions ?

Les dirigeants de la WT se trompent eux-mêmes, avant de tromper les autres, ce qui les rend encore plus dangereux, car ils pensent sincèrement que Dieu les a choisi pour le représenter sur terre et être son canal de communication. Le système Watchtower ne pourrait pas fonctionner sans cette sincérité et sans cette authenticité de la foi. Ces dirigeants sont prisonniers d'un passé doctrinal et organisationnel établis par leurs prédécesseurs (notamment par le grand penseur des TdJ, F.Frantz). Ils ont entrepris une épuration de certaines doctrines et de certaines règles qu'ils ont jugé obsolètes ou dépassées. Leur motivation principale n'est pas l'enrichissement personnel, peut-être le pouvoir, le fait de se sentir une personne importante (R.Frantz avait une belle image, une grenouille dans une mare est insignifiante mais dans une flaque d'eau ...).
Revenir en haut Aller en bas
courtois troubadour

avatar

Féminin Nombre de messages : 10
Age : 52
Date d'inscription : 25/05/2018

MessageSujet: Re: Mon expérience chez les Témoins de Jéhovah    Jeu 09 Aoû 2018, 16:26

ils pensent sincèrement que Dieu les a choisi pour le représenter sur terre et être son canal de communication

Il faut avoir une bonne dose de mégalomanie, non ? Parce que, sincèrement, se mettre sur un piédestal à ce point-là, c'est pas commun...

cette sincérité et sans cette authenticité de la foi

Après tout, ça ne serait pas la première fois qu'on verrait de bons acteurs jouer devant un auditoire tout acquis à leur cause...

Oui je sais... je suis peut-être trop méfiante non ?

Je suis bien d'accord sur les effets que peut avoir le pouvoir (même un petit pouvoir) sur la personnalité des gens. C'est une sorte de drogue, et comme une drogue, ça peut devenir une addiction. Seulement, j'ai du mal à croire que des personnes intelligentes (et il en faut de l'intelligence quand même pour diriger tout ce mouvement) puissent à ce point-là ignorer leurs ressorts intérieurs et ne pas savoir ce qu'elles sont en train de faire : la manipulation.

une grenouille dans une mare est insignifiante mais dans une flaque d'eau

C'est une expression que je ne connaissais pas... mais je la trouve très parlante ^^
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5953
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Mon expérience chez les Témoins de Jéhovah    Jeu 09 Aoû 2018, 16:42

Rien de plus effrayant que d'être seul, sinon de ne pas pouvoir l'être; entre les deux (figures contraires du même mal ?) le cœur balance, plus ou moins consciemment, mais indéfiniment.

L'analyse de free -- à laquelle je souscris volontiers -- me rappelle la formule vacharde des Pastorales (2 Timothée 3,13): planôntes kai planoumenoi, "égarant comme ils sont égarés"; ou la fameuse métaphore évangélique du guide aveugle (Matthieu 15; 23 etc.): sans cécité ou myopie, qui se prétendrait guide ?
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1835
Age : 71
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Mon expérience chez les Témoins de Jéhovah    Jeu 09 Aoû 2018, 17:24

Il est sans doute plus facile de rester, même dans l'erreur, que de reconnaître s'être trompé et s'en aller. Alors sans doute passé les premières années au sein du Collège central devient-il compliqué d'avouer ne pas réellement Dieu auprès des hommes.
Revenir en haut Aller en bas
courtois troubadour

avatar

Féminin Nombre de messages : 10
Age : 52
Date d'inscription : 25/05/2018

MessageSujet: Re: Mon expérience chez les Témoins de Jéhovah    Jeu 09 Aoû 2018, 17:48

Le Collège Central, on parle de personnes qui gèrent et qui dirigent les parutions, les thèmes, etc. Des personnes, si j'en juge par ce que j'ai lu, qui s'ingénient à contrefaire les écrits bibliques pour les faire correspondre à leurs doctrines.
Mais quand on traduit sciemment la parole était Dieu par la parole était UN dieu, comment est-ce possible de ne pas s'en rendre compte ? Ces personnes, comment ne peuvent-elles pas être au courant de tout ce qui se dit sur leur traduction ? Je veux bien croire qu'elles sont persuadées d'être persécutées, mais si vous ou moi, n'assistons pas aux réunions préalables à la traduction de la Bible, eux oui. Comment peuvent-ils passer à côté de ces questions, vu que tout le monde se les pose ?
Voilà pourquoi je doute de cette sincérité et sans cette authenticité de la foi

De plus, je viens de lire que la traduction du Monde Nouveau, édition française, est traduite à partir de la version anglaise. Là encore, je tique un peu... ne serait-il pas + judicieux de traduire depuis le grec ancien ? Comme toute traduction devrait le faire, non ? Parce que sans support original, avec seulement l'exemplaire de la traduction anglaise, c'est un exercice périlleux !
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5953
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Mon expérience chez les Témoins de Jéhovah    Jeu 09 Aoû 2018, 21:06

Le fonctionnement d'un "machin" ou d'une "machine" (système, structure, organisation, institution: Eglise, secte, Etat, nation, administration, armée, parti, association, etc.) ne se réduit jamais à la somme de ses parties, des responsabilités et des consciences individuelles qui pourtant la composent de part en part. Il y a des effets de structure qui font que les "individus" ne s'y comportent précisément pas comme des "individus" autonomes; que par exemple ils ont l'impression d'obéir même quand ils commandent. Quand le pape ou les cardinaux estiment impossible d'ouvrir le sacerdoce aux femmes ou aux hommes mariés, alors même qu'ils seraient incapables d'y opposer une objection rationnelle ou théologique sérieuse, on voit bien que le pouvoir instantané des vivants, fût-il absolu sur le papier, est en fait extrêmement limité par une inertie temporelle et structurelle, traditionnelle et institutionnelle, sur laquelle personne n'a de pouvoir réel.

Les TdJ peuvent bien être hérétiques aux yeux des grandes Eglises, ils sont parfaitement orthodoxes à leur propre point de vue; leur doctrine et leur institution, si récentes et changeantes soient-elles, déterminent les mêmes enjeux de fidélité et de loyauté que la "tradition" pour un catholique ou un orthodoxe. Il faut des circonstances exceptionnelles pour qu'un souci d'"honnêteté intellectuelle" parvienne à se faire entendre et à l'emporter sur une telle détermination.

En ce qui concerne les "répliques" de la New World Translation anglaise (américaine) dans d'autres langues, il est bien vrai que dans la plupart des cas on a affaire à des "traductions de traduction", bien que les préfaces assurent le contraire (avec des formules comme "en se référant régulièrement aux textes originaux"). La version française originale (de 1974) était un peu l'exception, puisque son traducteur avait effectivement appris l'hébreu et le grec pour tenter de faire un travail sérieux: raison pour laquelle elle était parue beaucoup plus tard que ses équivalents allemand, italien, espagnol ou portugais; et initiative plutôt frustrante puisque le traducteur admettait (en privé) "avoir les mains liées" (c'était son expression) par les options du "modèle" américain. Les révisions de son travail qui ont été faites depuis (1995, 2018) me semblent être l'œuvre de gens beaucoup moins compétents et consciencieux (là encore, ça n'enlève rien à leur "sincérité").
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon expérience chez les Témoins de Jéhovah    

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon expérience chez les Témoins de Jéhovah
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les néo-oints chez les Témoins de Jéhovah
» Les prières pour tout et rien chez les Témoins de Jéhovah.
» Les Témoins de Jéhovah qui sont mes frères, mes sœurs
» Devons nous être nous même chez les témoins de Jehovah.
» Les témoins de Jéhovah que j'apprécie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: DU COTE DES :: TEMOINS-
Sauter vers: