Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jésus de Nazareth et Jésus Barabbas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pierre de lune



Nombre de messages : 131
Age : 44
Date d'inscription : 17/10/2008

MessageSujet: Jésus de Nazareth et Jésus Barabbas   Lun 27 Oct 2008, 00:50

Bonsoir,

Il semblerait qu’il y ait deux Jésus dans la bible : le Jésus que nous connaissons qui faisait des miracles et qui est mort pour le rachat des péchés et Barabbas le brigand que la foule a choisi de sauver qui s’appelait aussi Jésus.

En effet, dans certains manuscrits anciens de l’évangile de Matthieu, comme la version syriaque du Sinaï (IVème ou Vème siècle), Codex Koridethi (IXème), et le manuscrit Egerton (XIème siècle), le nom complet de Barabbas s’écrit Jésus Barabbas.

On pourrait croire que le nom de Jésus fut supprimé lorsque Barabbas est mentionné dans les autres versions de l’évangile de Matthieu. Origène (185 – 253) dans "Commentaire de Matthieu" l’atteste (« de peur, écrivait-il, que le nom de Jésus ne convienne aussi à un scélérat »).

Ainsi, on se retrouve face à deux personnages dans les évangiles qui portent le même nom de Jésus. Cependant, ce qui est encore plus déconcertant c’est la signification du nom Barabbas. Bar Abba signifierait : fils du père (ou plutôt du papa en araméen pour être plus précis). Deux personnages qui portent le nom de Jésus sont donc mis en scène dans la bible : un Jésus fils de l’homme et un Jésus fils du père.

Une analyse objective du personnage de Jésus (celui qu’on connait le mieux qui est censé être mort pour le rachat de nos péchés) permet de mettre en lumière un personnage pour le moins ambigüe. On a un Jésus qui prône la douceur, l’amour du prochain, qui guérit des malades, ressuscite des morts, qui fait preuve d’humilité en lavant les pieds de ses disciples, qui prend la défense des femmes, mais on a aussi un Jésus violent, impatient et intransigeant (voir entre autres Mt 10 : 34, Lc 14 : 26 ; Mt 8 : 22 ; Lc 22 : 36 ; Lc 19 : 27).

On pourrait éventuellement penser que Jésus (le bon) et Jésus Barabbas (le brigant) ne sont en réalité qu’un seul et même personnage qui se dédoublent à la fin. Les évangiles donnent l’impression d’un chassé-croisé entre Jésus le fils de l’homme, le bon, qui est d’essence divine, l’innocent qui meurt à la fin pour ensuite ressusciter, et Jésus Barabbas, le fils du père, le brigant, qui est libéré à la fin mais qui de toute façon un jour mourra. C’est un peu une mise en croix de la dualité bien/mal. Les deux Jésus pourraient donc représenter les deux forces bien et mal qui s’opposent dans chaque être humain. De cette manière, le message des évangiles serait une invitation à nous connecter à un principe divin qui est en nous et qui nous permettrait d'exprimer un amour du prochain désintéressé.

Les évangiles relèveraient donc plus d’une construction littéraire que du récit d’évènements étant bel et bien survenus, ce qui n’enlèverait d’ailleurs rien à leur valeur spirituelle. Cette idée d’interpréter les évangiles de manière symbolique peut peut-être choquer certains croyants pourtant elle ne remet pas en cause d’existence de Dieu mais est simplement une manière différente, et qui plus est plausible, de considérer les évangiles.
Revenir en haut Aller en bas
http://delunepierre.unblog.fr/
Narkissos



Nombre de messages : 4519
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Jésus de Nazareth et Jésus Barabbas   Lun 27 Oct 2008, 01:36

Bonsoir Païenne,
Content de te lire à nouveau.
Il y a pas mal d'effets de "dédoublement" comme celui-là dans les récits évangéliques -- pour s'en tenir au personnage principal, à côté de Jésus / Barabbas, on pourrait penser:
- dans Marc, au "jeune homme vêtu d'un drap" qui s'enfuit nu quand Jésus est arrêté -- dans le tombeau vide on retrouvera un "jeune homme" et un "drap";
- dans les Synoptiques, à Simon de Cyrène qui porte la croix à la place de Jésus -- ce qui est expressément contredit par Jean;
- chez Jean justement, à "Thomas-Didyme" = "le Jumeau";
- ou même à Judas Iscariote qui dans certaines traditions gnostiques se confond avec le précédent, appelé Judas Thomas.
Et ça se complique encore quand on s'intéresse aux "seconds rôles" -- les Jean, les Jacques, les Simon, les Céphas/Caïphe, les Saul-Paul-Paulus...
A cause de cette prolifération, précisément, je ne crois pas trop à une explication simple.
Historiquement, il y a certainement eu des traditions (narratives) concurrentes dont les Evangiles nous conservent des échos déformés. Par exemple, le schème d'une "doublure" se substituant à Jésus sur la croix comme scénario "alternatif" (au sens anglais du terme) à la mort/résurrection, qui se retrouve du judéo-christianisme à l'Islam.
Mais il y a aussi des effets de bifurcation volontaire, car les Evangiles, constructions littéraires à coup sûr, ne s'épuisent pas dans une lecture linéaire.
La complexité du personnage de Jésus, surtout chez Marc, tient aussi, je pense, au fait qu'il apparaît d'abord comme un "possédé de l'Esprit" (cf. la scène du baptême), donc à la fois comme le Fils de Dieu maîtrisant les esprits et les éléments et comme une sorte d'anti-héros tragicomique dépassé par son destin -- dans les autres Evangiles, cette complexité est atténuée au profit de portraits plus cohérents (mais passablement contradictoires entre eux).
Il y a là plus de questions que de réponses, mais c'est tout l'intérêt d'une lecture attentive...
Amitiés,
Didier
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
ASSAD



Masculin Nombre de messages : 434
Age : 91
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: Jésus de Nazareth et Jésus Barabbas   Lun 27 Oct 2008, 10:58

Bonjour Païenne,

et merci pour ce sujet intéressant.

Je voulais également parler du redoublement des personnes et noms dans les évangiles.
Didier l'a très bien exposé.
Il y a aussi le cas des 2 joseph qui m'interpelle.
Le père adoptif qui veille et fournit le nécessaire à la croissance et au développement "corporel"de Jésus et Joseph d'Arimathi qui veillera sur la dépouille et au soin du corps.


Au sujet de Barabbas, le "fils à Papa" Wink qui est relaché et le "fils de l'homme" qui est sacrifié, l'auteur voulait-il nous indiquer symboliquement que "l'homme" c'est-à-dire le charnel devait être vaincu est sacrifié mais en aucun cas le "spirituel", le Fils du Père ?

Le seul problème que je vois à cette interprétation est que c'est Barrabas le brigand, le charnel. Alors que le fils de l'homme lui est le "spirituel".
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos



Nombre de messages : 4519
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Jésus de Nazareth et Jésus Barabbas   Lun 27 Oct 2008, 20:39

Ce double "Joseph" fonctionne bien dans Matthieu, Luc et peut-être Jean -- mais Marc ne connaît que Joseph d'Arimathée...
Une autre possibilité de plus en plus souvent évoquée, c'est que le titre de "fils de Joseph" renvoie, entre autres, à un messianisme galiléen rattaché au patriarche Joseph, le fils perdu et retrouvé de Jacob, père d'Ephraïm et de Manassé; messianisme dont on peut deviner les traces, à côté du messianisme royal ("fils de David") et sacerdotal ("fils d'Aaron", de Tsadoq ou de Melchitsedeq), dans les Testaments des Douze Patriarches et dans certains textes de Qoumrân. L'hypothèse est encore largement débattue mais elle pourrait expliquer certaines traditions évangéliques, notamment l'appellation "fils de Joseph" -- d'ailleurs Arimathée est Rama d'Ephraïm, donc cela pourrait à la rigueur s'y rattacher (je n'y avais jamais pensé jusqu'ici).
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
VANVDA



Masculin Nombre de messages : 1497
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: Jésus de Nazareth et Jésus Barabbas   Lun 27 Oct 2008, 20:50

Citation :
d'ailleurs Arimathée est Rama d'Ephraïm, donc cela pourrait à la rigueur s'y rattacher (je n'y avais jamais pensé jusqu'ici).

Euuuuuh???? J'entrave que quick à cette dernière phrase. Tu pourrais reformuler ça, comme si c'était pour un gosse de 10 ans?
Revenir en haut Aller en bas
ASSAD



Masculin Nombre de messages : 434
Age : 91
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: Jésus de Nazareth et Jésus Barabbas   Lun 27 Oct 2008, 21:31

C'est un village d'Ephraim : ha-Ramathaïm (ou quelque chose comme ça) en hébreu, ce qui donne Arimathie ou Arimathée ( de Armathaia en grec) dans le NT.

1 Samuel 1 : 1. Il y avait un homme de Ramatayim, un Çuphite de la montagne d'Éphraïm, qui s'appelait Elqana, fils de Yeroham, fils d'Élihu, fils de Tohu, fils de Çuph, un Éphraïmite.
Revenir en haut Aller en bas
ASSAD



Masculin Nombre de messages : 434
Age : 91
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: Jésus de Nazareth et Jésus Barabbas   Lun 27 Oct 2008, 21:54

La construction de ce personnage ne pourrait-elle pas être relié à Jérémie 31 ?

15. Ainsi parle Yahvé A Rama, une voix se fait entendre, une plainte amère; c'est Rachel qui pleure ses fils. Elle ne veut pas être consolée pour ses fils, car ils ne sont plus.
16. Ainsi parle Yahvé Cesse ta plainte, sèche tes yeux! Car il est une compensation pour ta peine oracle de Yahvé ils vont revenir du pays ennemi.


Autre supposition qui me vient à l'esprit. Rama était la ville de Samuel me semble-t-il. Le dernier juge d'Israël qui a été obligé d'établir un roi suite à l'attente du peuple. Ce qui a été pris comme un rejet de la part de Yahvé.
Donc le dernier chef d'Israël tel que la volonté de Yahvé le voulait fut Samuel. Le choix d'un roi représentant la "mise à mort" de l'idéal de direction par Yahvé, tout comme la mise à mort de Jésus ....
Revenir en haut Aller en bas
Florian



Nombre de messages : 50
Age : 39
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: Jésus de Nazareth et Jésus Barabbas   Lun 27 Oct 2008, 23:11

Sans oublier Lazare qui apparaît deux fois dans le texte biblique, à la fois sous les traits de celui qui fut ressuscité par Jésus et le personnage principal d'une parabole aux côtés d'Abraham.

A propos de Barabbas, il me semblait, même lorsque j'étais un croyant TJ pur et dur, que le caractère fictif de cet épisode était évident tant il paraît tiré par les cheveux (bien sûr, je ne me l'avouais pas ouvertement).

Outre le problème du nom déjà évoqué, les Evangiles ne semblent pas présenter le personnage de façon uniforme, puisqu'il est accusé de vol, de sédition ou de meurtre suivant les passages. Certains pensent qu'il aurait pu faire partie des Sicaires, un groupe de Juifs se rebellant contre l'autorité romaine, mais cela poserait un problème anachronique car ce groupe n'a émergé qu'après la mort du Christ.

De plus, la WT admet elle-même que la coutume consistant à relâcher un prisonnier n'a aucun fondement biblique et qu'aucun fait extra-biblique n'indique qu'elle serait d'origine païenne ou romaine. Lorsque Auxiliaire avait été remplacé par Perspicacité, j'avais d'ailleurs relevé que la mention de cette coutume dans les écrits rabbiniques -- comme quoi elle était d'origine juive et existait avant l'occupation de la Palestine par les Romains --, avait été supprimée (fausse citation ?).

Dès lors, il m'apparaissait, comme le dit Païenne, que cet épisode n'était pas un récit historique mais plutôt une histoire à vocation didactique, destinée à intensifier la tension dramatique du moment (certains pleuraient lorsqu'on étudiait ces passages dans le cadre de l'étude de livre), à renforcer la culpabilité des Juifs et éventuellement à réaliser une prophétie / illustrer un principe tel que Proverbes 10:15 ("Quiconque déclare juste le coupable et quiconque déclare coupable le juste — oui tous deux sont chose détestable pour Jéhovah"). Un peu comme l'épisode relatant la mise à mort des petits enfants par Hérode.

Outre les explications déjà mentionnées ci-dessus sur l'épisode mettant en scène le personnage de Barabbas, celui-ci pourrait être compris comme une leçon morale invitant le croyant à choisir entre le message évangélique d'amour et de soumission prôné par le Christ ou bien la révolte suggérée par Barabbas. Quand on sait que les Juifs ont été rejetés pour avoir fait le mauvais choix, la bonne attitude à adoptée est tout indiquée.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos



Nombre de messages : 4519
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Jésus de Nazareth et Jésus Barabbas   Mar 28 Oct 2008, 00:54

@ BB: Ephraïm est "fils" de Joseph, le fils perdu et retrouvé ("mort" et "rendu à la vie") qui sauve la nation (Joseph étant lui-même fils de Jacob par Rachel, pour faire le lien avec le texte de Jérémie cité par Assad).
Mais il ne faut peut-être pas trop présumer des références géographiques des évangélistes: Arimathée par son assonance en grec fait aussi un nom d'origine idéal pour un "noble disciple"...
Il y a en effet tout un foisonnement de lectures possibles, plus ou moins plausibles, mais qui ne s'excluent pas.
La fin du post de Florian me rappelle un autre angle de lecture, qu'il ne faut pas négliger même s'il est très partiel et "terre-à-terre". C'est qu'il y a aussi de la part des auteurs évangéliques (et encore plus des Actes) un souci constant de justifier le christianisme émergent aux yeux du pouvoir romain, en le dédouanant de tout soupçon de subversion et en chargeant symétriquement et systématiquement le judaïsme dont il se distingue. L'épisode Jésus-Barabbas est aussi à lire dans cette perspective (les "juifs fanatiques" font relâcher le "terroriste" et condamner l'"inoffensif", contre l'intuition sage et plutôt bienveillante de l'autorité romaine).
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jésus de Nazareth et Jésus Barabbas   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jésus de Nazareth et Jésus Barabbas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» O MARIE DE NAZARETH
» MARIE de Nazareth (film)
» Le Martyr des martyrs, JÉSUS DE NAZARETH!
» Jésus de Nazareth pour nos jeunes !
» Nazareth est l'école de l'Evangile (II)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: RELIGION-
Sauter vers: