Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La vie éternelle ou immortalité - désirables ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 4670
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: La vie éternelle ou immortalité - désirables ?   Lun 06 Avr 2009, 00:53

Bonsoir,

Citation :
Serait-il souhaitable de savoir s'il existe quelque chose après la mort ou pas ?

Mais, au fond, ne le savons-nous pas? Ne l'avons-nous pas toujours su?

Après la mort, il y a ce qu'il y avait déjà avant notre naissance, ce qu'il y a maintenant même tout autour de nous, ce dont "nous" faisons partie provisoire mais intégrante, qui nous compose et en quoi nous nous dé-composerons: la vie, le monde, l'être, cela.

Le soleil n'en sera pas moins clair.

Un peu de Victor Hugo pour le coup (et malgré son spiritualisme):

Tout est lumière, tout est joie.
L’araignée au pied diligent
Attache aux tulipes de soie
Ses rondes dentelles d’argent.

La frissonnante libellule
Mire les globes de ses yeux
Dans l’étang splendide où pullule
Tout un monde mystérieux !

La rose semble, rajeunie,
S’accoupler au bouton vermeil.
L’oiseau chante plein d’harmonie
Dans les rameaux pleins de soleils ;

Sa voix bénit le Dieu de l’âme
Qui, toujours visible au coeur pur,
Fait l’aube, paupière de flamme,
Pour le ciel, prunelle d’azur !

Sous les bois, où tout bruit s’émousse,
Le faon craintif joue en rêvant ;
Dans les verts écrins de la mousse
Luit le scarabée, or vivant.

La lune au jour est tiède et pâle
Comme un joyeux convalescent ;
Tendre, elle ouvre ses yeux d’opale
D’où la douceur du ciel descend !

La giroflée avec l’abeille
Folâtre en baisant le vieux mur ;
Le chaud sillon gaîment s’éveille,
Remué par le germe obscur.

Tout vit, et se pose avec grâce,
Le rayon sur le seuil ouvert,
L’ombre qui fuit sur l’eau qui passe,
Le ciel bleu sur le coteau vert !

La plaine brille, heureuse et pure,
Le bois jase, l’herbe fleurit… –
Homme ! ne crains rien ! la nature
Sait le grand secret, et sourit.


J'aime bien la réponse qu'Empédocle aurait donnée à quelqu'un qui lui demandait: "Pourquoi n'es-tu pas encore mort?" -- "Parce que ça ne changerait rien."
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie éternelle ou immortalité - désirables ?   Jeu 30 Avr 2009, 10:28

Quel post !!!

Pendant très longtemps, je me suis dit que la vie allait s'arréter et qu'après je ne savais pas.
Un jour, je me suis "autorisé" à imaginer la vie dans une éternité avec des paradis et des enfers possibles (voires les traditions).
A partir de ce jour, des portes nouvelles de compréhension se sont ouvertes. Je pense que c'est une bonne croyance, qui nous entraîne dans une dimension de l'existence intéressante.

Que pensez vous des témoignages de gens qui ont vécu une NDE (near death experience) ?

"Rien ne se pert tout se transforme" tend à démontrer que la destruction n'est pas possible. M^me le vide fait partie de la création. Ainsi l'idée de "l'enfer de feu" n'est pas aussi farfelue que ça et "l'ennui de l'éternité" est le pire enfer possible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie éternelle ou immortalité - désirables ?   Jeu 30 Avr 2009, 12:54

spermologos a écrit:

"nous" sommes des combinaisons aussi uniques que provisoires de "choses" qui nous précèdent et qui nous survivront -- atomes, molécules, gènes, mais aussi langage, gestes, symboles, idées...
Cette "vie" que nous disons nôtre n'a-t-elle pas commencé bien avant notre naissance et ne se poursuivra-t-elle pas (espérons-le) bien après notre mort, insensiblement mais réellement modifiée par "nous"? Ne portons-nous pas en nous les traces de toutes nos rencontres, de morts autant de vivants, et ne nous survivons-nous pas déjà, sans le savoir, chez tous ceux que nous avons rencontrés, directement ou indirectement?
La "vie éternelle", est-ce la prolongation d'une identité hors de toute mesure ou le dépassement de celle-ci?
Et si la religion a une fonction, n'est-ce pas d'abord celle de l'extase, c'est-à-dire de nous "sortir" de nous-mêmes?
Quiconque veut sauver sa vie / son âme la perdra...

Que voilà des propos bien "séduisants" !!!!!!!!!!!

C'est (+ confusément) ce que je pense aujourd'hui. (mais demain ?)
"NOUS" peut être aisément être remplaçé par "Dieu".

La tentation est très grande de se rendre ainsi immortel. Quel confort !
Je connais des gens qui ne peuvent envisager (surement psychologiquement) qu'une évolution après leur mort, avec les yeux fronçés et le sourire de la certitude en prime.

Bon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie éternelle ou immortalité - désirables ?   Jeu 30 Avr 2009, 13:03

Le vie éternelle peut devenir quelque chose d'envisageable si je passe à "autre chose", à une "autre vie", une vie sortie du temps, et donc sortie de "moi" comme le dit plus haut Didier, un non-lieu dans un non-temps, celui où l'on est "réuni à ses ancêtres", au "Grand Tout".

En théologie catholique, il s'agit "tout simplement" de la 7ème marche de l'échelle, après les 6 purgatoires, il y à le 7ème ciel : On rejoind Dieu.

Finalement, tous les gens sérieux pense plus ou moins la m^m chose...

C'est sûr, on va pas péter sur terre pendant des milliards d'années...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie éternelle ou immortalité - désirables ?   Ven 01 Mai 2009, 22:13

Xavier a écrit:


Sinon je continue mon bonhomme de chemin comme croyant; je ne dis plus chrétien car je ne désire pas d'exclusivisme, même si dans le cas extrème je dirais disciple de Christ pour décrire mon orientation générale, et encore avec toute la prudence nécessaire que cette définition nécessite.

Jean-Pierre

AH ! c'est intéressant de vous lire, j'apprend à vous connaître.

Pour ma part, je suis chrétien de souche. Je cherche un engagement, sans chercher bien sûr ! Disons qu'un groupe social
qui ressemblerait à ce qui se passe sur ce forum.
Une religion pourquoi pas ?
Cela permet d'expérimenter vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie éternelle ou immortalité - désirables ?   Sam 02 Mai 2009, 13:34

Bonjour Christof,

tu as écrit
AH ! c'est intéressant de vous lire, j'apprend à vous connaître.

J'ai l'impression de passer sous la loupe d'un entomologiste... Tous nous cherchons quelque chose et je pense avant toute, c'est le plaisir d'échanger nos points de vue; de pouvoir dialoguer sans avoir peur de nous faire taper sur les doigts.

Bien sûr nous avons besoin de nous sentir intégrer, et la toile peut nous donner cette possibilité que n'avaient pas ceux ou celles qui quittaient un mouvement religieux il y a une vingtaine d'années. Des livres comme les ouvrages de Raymond Franz ont permis à de nombreuses personnes de se reconstruire.

Car c'est bien là nos plus grand défis à surmonter: la perte d'un groupe social, d'une vie bien réglée et le vide devant lequel nous pouvons nous trouver après tant d'années occupées à courir de réunions en réunions, de rendez-vous de prédication en visites etc...

Laisser tout cela derrière soi et partir sans regrets n'est pas toujours facile à vivre dans la durée; dans un premier temps le mouvement d'humeur nous permet de surmonter une grande quantité d'obstacles, mais avec le temps si la reconstruction ne vient pas, alors un sentiment de gachis va s'installer et nous nous retrouvons à tempéter contre notre ancien mode de vie. Pourtant pendant des années nous étions satisfait de ce que nous connaissions (de façon plus marquée pour quelqu'un qui a prit position à l'âge adulte) et puis avec le temps nous nous sommes rendus compte que nous n'avions plus intérêt dans ce mode de vie.

Il est donc nécessaire de reprendre une vie "normale" ou différente de la précédente au risque de faire un choix que nous remettrons en cause dans quelques mois ou années; c'est ainsi, je pense, que l'on peut évoluer dans notre vie d'humain et notre perception de la vie. Notre foi va elle aussi évoluer, mais il est fort possible que le fond de nos convictions demeure identique.

Avec mes fraternelles salutations.
Jean-Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie éternelle ou immortalité - désirables ?   Sam 02 Mai 2009, 21:33

Notre foi va elle aussi évoluer, mais il est fort possible que le fond de nos convictions demeure identique.

Cela fait longtemps que je vis ma vie, sur la forme.
Sur le fond j'avais toujours un pied dans la secte..."et si c'était vrai"... "et si j'allais mourrir à l'éternité ?...
Heureusement, depuis 1 an (déjà) j'ai enfin évolué fondamentalement grace au net.

Ainsi mes convictions qui étaient là avant que je sois tj sont restées. J'en fait quoi aujourd'hui ?
Je cherche à partager bien sûr, mais il en est fini des groupe sectaires ou trop fermés etc.
.
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3654
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: La vie éternelle ou immortalité - désirables ?   Mer 17 Juin 2009, 17:11

Après ou Au-delà



“Tous les problèmes sur l’au-delà sont en porte-à-faux parce que, précisément, on se demande si on sera vivant après la mort au lieu de se demander si on sera vivant avant la mort. Il n’y a aucun sens à postuler quoi que ce soit au-delà de la mort, si d’abord on n’a pas vaincu la mort durant la vie. C’est dans la mesure où on vaincra la mort durant la vie que l’on atteindra un sommet, d’où on pourra entrevoir l’horizon de l’immortalité comme une réalité d’ailleurs intérieure à nous-mêmes, car le véritable au-delà est un au-dedans. Il est donc bien clair que la vraie question, c’est d’être un vivant avant la mort. Il est bien vrai qu’on n’entre pas dans le ciel comme s’il s’agissait d’aller quelque part. Il faut devenir le ciel, il faut le devenir… Si nous sommes vivants, la mort n’est alors qu’un passage. La mort dans cette perspective cesse d’être une contrainte puisque, tout à l’opposé, elle est simplement la charnière du monde visible et du monde invisible, l’envol d’un être qui ne dépend plus de rien parce qu’il est tout entier porté dans l’oblation de son amour. Et le temps qui disperse, disloque, distend, peut se recueillir en un instant éternel, si nous sommes vivants. Le temps, c’est simplement la distance de nous-mêmes à nous-mêmes et le temps peut se transformer en éternité dans la mesure où nous nous intériorisons. L’éternité, c’est la victoire sur le temps quand il n’y a plus d’écart entre l’homme et lui-même, entre l’homme et Dieu, entre l’homme et son prochain”.
Maurice Zundel
Texte cité dans “Témoin d’une présence”
par Marc Donzé (éditions du Tricorne).
Extrait de Libre Pensée Chrétienne
(A. Verheyen B. 1890 Ellezelles
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3654
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: La vie éternelle ou immortalité - désirables ?   Lun 19 Oct 2009, 16:32

Le jour s'est levé
Sur une étrange idée
Je crois que j'ai rêvé
Que ce soir je mourrais
Le jour s'est levé
Plein de perplexité
Si ce n'était pas un rêve
Qu'il faille s'en aller
S 'en aller

Comme le jour avançait
En moi je pensais
Si ce n'était pas un rêve
J'ai tout à aimer
Quand le jour s'est couché
J'ai réalisé
Que ce n'était qu'une trêve
Dans ma réalité
Nous sommes ici pour croire
Rien d'autre à laisser croire
Croire que l'on meurt ce soir
Pour qui veux bien voir

Le voile est levé
Sur ma pauvreté
Qu'ai-je donc à garder
Qui ne sera sofflé
Oui, le voile est levé
Tout est si coloré
Qu'ai-je donc à donner
Qui ne sera soufflé
Nous sommes ici pour croire
Rien d'autre à laisser croire
Croire que l'on meurt ce soir
Et qu'il est déjà tard

Déjà tard
Mais pas trop tard
A toi de voir
A toi de croire

Le jour s'est levé
Sur cette étrange idée
La vie n'est qu'une journée
Et la mort qu'une nuit
La vie n'est ajournée
Que si la mort lui nuit

http://www.youtube.com/watch?v=TVWJ_c8ZvJM&feature=related
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vie éternelle ou immortalité - désirables ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
La vie éternelle ou immortalité - désirables ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Vie éternelle et vie immortelle
» Enigme posée par une petite fille qui ne grandit pas ou le gène de l'immortalité
» seth parle, l'éternelle validité de l'âme de Jane Roberts
» Catéchisme de l'Eglise " Je crois en la vie éternelle "
» Où irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: RELIGION-
Sauter vers: