Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Agnostique, tendance croyant!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Agnostique, tendance croyant!   Mar 03 Fév 2009, 21:55

Bonsoir,

Voici un billet signé Jean-Marie de Bourqueney, dans le numéro 226 de février 2009 du mensuel Evangile et Liberté.

La crise financière ¬– et déjà économique – a au moins un mérite : chacun «repense» le fonctionnement de notre société. Il faut s’en réjouir, même s’il eût été préférable de le «penser» avant, sans attendre la crise mondiale. Mais bon, l’humain est ainsi fait qu’il attend de se brûler pour comprendre le danger de la flamme. L’expérience ne remplacera jamais le langage. Nous nous sommes trompés, nous avons construit une société comme on construit un château de cartes, ou plutôt comme on conçoit un jeu vidéo, sans connexion nécessaire avec la réalité. Economie spéculative contre économie réelle ! Du coup, voilà notre société, nos «décideurs», nos «penseurs» plongés dans une cure d’humilité forcée. Il était temps !
J’ai envie de leur dire : bienvenue au club ! Quel club, me direz-vous ? Celui des penseurs qui ont intégré des notions telles que l’erreur, l’échec, la fragilité, la remise en question… Nombreux sont les théologiens chrétiens qui font partie de ce club de plus en plus planétaire. Bien sûr, de fortes résistances subsistent : Joseph Ratzinger (qui a changé de nom je crois…), les créationnistes protestants et autres fondamentalistes de tout poil. Quant à nous, nous sommes devenus des «agnostiques tendance croyant». Autrement dit, nous «ne savons pas» si Dieu existe (sens du mot «a-gnostique»), mais nous le croyons. C’est du domaine de la conviction intime, nom de la certitude dogmatique imposée. Cela fait de nous des chercheurs de Dieu et non des perroquets du magistère.
Et si la crise que nous traversons était à la politique et à l’économie ce que la sécularisation fut à la théologie… Une obligation à se repenser en renonçant à toute arrogance. Il y aura encore et toujours des Alain Minc pour nous dire que le système, en fait, était trop contrôlé, pas assez dérégulé… Nous avons bien nos Benoît XVI (il n’avait pas un autre nom avant ?).Mêmes crises, même possibilités de créativités multiples. A nous de choisir ! J-M.B

Voilà fin de l'article.

Avec mes fraternelles salutations.
Jean-Pierre

extrait tiré de "Evangile et Liberté" de février 2009 no 226
Revenir en haut Aller en bas
ASSAD

avatar

Masculin Nombre de messages : 434
Age : 91
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: Agnostique, tendance croyant!   Mar 03 Fév 2009, 22:29

Xavier a écrit:
Quant à nous, nous sommes devenus des «agnostiques tendance croyant».


Ce me fait penser à ce que disais un gars génial, j'espère que la citation ne fera pas trop intello (spéciale dédicace à BB) :

Ptêt ben qu'ouais, ptêt ben que non entre les 2
mon coeur balance mais comme il n'y a de preuve ni de l'un ni de
l'autre je penche légèrement d'un côté.

Voilà cher auteur, si tu nous lis, on te salue bien bas ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5125
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Agnostique, tendance croyant!   Mer 04 Fév 2009, 17:04

Bonjour,
Bismarck, paraît-il, disait à peu près: il y a pire fou que celui qui dit que Dieu n'existe pas -- celui qui ne sait pas s'il existe.
A titre très personnel, ce qui me gêne un peu dans l'agnosticisme tel qu'on l'entend généralement, c'est son infrastructure binaire: je ne sais pas SI (oui ou non)... c'est une réponse à une question fermée (même si elle est implicite), une question à laquelle on répond par oui ou par non -- ou par "je ne sais pas".
La question préalable devrait en principe se reposer à l'infini pour chaque croyance, chaque définition possible et imaginable de "Dieu" p.ex., qui demandera à nouveau un oui ou un non (ou un je ne sais pas).
Chaque alternative qui me somme de décider génère en moi une indécision qui dit peut-être (!) l'intuition de l'indécidable.
Mais répondre "je ne sais pas (si)" c'est encore se placer dans la dépendance de la question et valider la pertinence de celle-ci.
On est devant une infinité de portes, mais on n'entre jamais nulle part.
Ça aura sans doute l'air moins modeste, mais je préfère dire: il y a à croire, à penser, à savoir; et il y a aussi des limites à ce croire, à ce penser, à ce savoir; il y a donc aussi place pour de l'incrédulité, de l'impensé, de l'insu. Les noms qu'on donne à tout cela (à ce qu'"il y a" dans un sens affirmatif, limitatif ou négatif, sachant que le "il y a" n'a pas tout à fait le même sens dans les trois cas) sont à mes yeux secondaires... qu'on l'appelle "Dieu", l'Etre, le réel ou tout ce qu'on voudra, "cela" nous appelle à la confrontation. La question n'est alors plus fermée (on ne s'en débarrassera pas par un oui, un non ou un je ne sais pas) mais ouverte: comment?
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1651
Age : 70
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Agnostique, tendance croyant!   Lun 01 Nov 2010, 12:30

je me trompe sans doute mais il me semblait que l'agnostique était une personne qui ne niait pas l'existence de Dieu mais qui dans le même temps admettait qu'elle était incapable de le définir
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5125
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Agnostique, tendance croyant!   Lun 01 Nov 2010, 14:46

Les définitions sont affaire de convention et d'usage: on ne peut donc "se tromper" que relativement.
Dans mon lexique personnel, un agnostique, en effet, ne nie pas l'existence de Dieu. Mais il ne l'affirme pas non plus. Il dit ne pas savoir SI OUI OU NON il existe. Ce qui implique qu'il se situe dans la dépendance d'une pré-définition affirmative de "Dieu" qui devient pour lui une question fermée, binaire, appelant un oui ou un non, qu'il se refuse à trancher mais à laquelle il répond quand même en disant "je ne sais pas".
Chaque nouvelle définition de "Dieu" se transformera pour lui en une question de même type, à laquelle il lui faudra à nouveau répondre "oui", "non", ou "je ne sais pas".
Cet agnosticisme-là est une pensée réactive, qui ne se déclenche qu'en présence d'une proposition positive. Il ne cherchera pas à "définir" quoi que ce soit, puisque cela supposerait de son point de vue qu'il ait déjà opté pour un "oui" ("oui, mais quoi?"), ce qu'il ne veut justement pas faire. Proposer, c'est la tâche des autres, des croyants, des théistes.
Maintenant on peut se dire "incapable de définir Dieu" pour de tout (?) autres raisons. Un déiste le fera en rejetant toute idée de révélation. Un mystique le fera en arguant de l'inadéquation du langage, de la pensée, de la raison (humaine) à son "Dieu". Il entre là de l'affirmation ET de la négation, du oui ET du non, et pas seulement un refus de choisir Ce n'est pas ce que j'entends généralement par "agnostique", même si l'étymologie du mot le prête à la confusion.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1651
Age : 70
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Agnostique, tendance croyant!   Lun 01 Nov 2010, 18:42

merci didier de tes précisions
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Agnostique, tendance croyant!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Agnostique, tendance croyant!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Etre qualifié d'antichrist...Désagréable même pour un non croyant ?
» Saint Thomas Apôtre et commentaire du jour "Sois croyant et sois mon apôtre"
» Mère Thérésa agnostique?
» Le role des croyant gentils dans le mouvement Messianique.
» Etre croyant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: RELIGION-
Sauter vers: