Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pourquoi la femme fait-elle si peur aux religions ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
free



Nombre de messages : 3733
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Pourquoi la femme fait-elle si peur aux religions ?   Mar 10 Mar 2009, 17:23

La misogynie dans les textes

Dans la Genèse la femme apparait comme la responsable de la chute, de plus elle y est considérée comme un "corps second"
Genèse 2:18
18 L'Eternel Dieu dit:
---Il n'est pas bon que l'homme soit seul, je lui ferai une aide qui soit son vis-à-vis.



On a oublié la première version du récit de la création

Genese 1
27 Dieu créa les hommes pour qu'ils soient son image, oui, il les créa pour qu'ils soient l'image de Dieu. Il les créa homme et femme.

L'humanité est alors double et Dieu contient l'image des 2 sexes mais cette version égalitaire a été oubliée.


1 Corinthiens 11
7 L'homme ne doit pas avoir la tête couverte, puisqu'il est l'image de Dieu et reflète sa gloire. La femme, elle, est la gloire de l'homme. 8 En effet, l'homme n'a pas été tiré de la femme, mais la femme de l'homme, 9 et l'homme n'a pas été créé à cause de la femme, mais la femme à cause de l'homme. 10 Voilà pourquoi la femme doit porter sur la tête un signe de son autorité, à cause des *anges.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 4864
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi la femme fait-elle si peur aux religions ?   Mar 10 Mar 2009, 18:29

Sans vouloir nier qu'il y ait de la "misogynie" dans la Bible, deux petites remarques:
1) le récit de l'Eden (2,4b--3) est probablement antérieur à celui qui précède dans la Genèse (1--2,4a): donc il n'a peut-être rien "oublié"...
2) le mot `zr habituellement traduit par "aide" ne signifie pas "subalterne"; c'est un terme fréquemment utilisé dans les psaumes pour désigner Yhwh comme "secours" de ses fidèles... la subordination de la femme intervient plus tard dans ce récit, lors de la malédiction ("il dominera sur toi").
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi la femme fait-elle si peur aux religions ?   Mar 10 Mar 2009, 22:36

Bonsoir Free, Bonsoir Didier,

qu'est-ce qui nous permet de savoir que le récit de Genèse 2 :3b à 3 est antérieur à celui du 1er chapitre?

D'autre part il me semble que de nombreuse religions monothéiste utilisant le livre de la Genèse de façon plus ou moins stricte, semblent tirer un avantage pour la gent masculine.

Avec mes salutations.
Jean-Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 4864
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi la femme fait-elle si peur aux religions ?   Mer 11 Mar 2009, 01:50

Le récit de Genèse 2--3 appartient à la tradition dite "yahviste" (comme Caïn et Abel, la tour de Babel etc.) qui outre l'emploi des noms divins se caractérise par sa langue et par son style vivant et léger (humour, anthropomorphismes sans complexe, jeux de mots, etc.)

Le texte de Genèse 1 est "sacerdotal" (style plus solennel, vocabulaire de la séparation, allusion cultuelles aux "luminaires", aux "fêtes saisonnières", au sabbat). C'est cette tradition qui assure le cadre général et la mise en forme de la Genèse, dans lesquels les passages yahwistes sont manifestement des reprises d'éléments plus anciens, bien perceptibles malgré les retouches rédactionnelles.

On datait autrefois le "yahviste" très haut (à l'époque de Salomon!). Ce n'est plus le cas, mais l'antériorité relative demeure probable...
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3733
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi la femme fait-elle si peur aux religions ?   Mer 11 Mar 2009, 12:09

La Jouissance féminine qui est cent fois supérieure à celle de l'homme, le dépasse complètement. une idée que l'on retrouve dans la mythologie grecque ou Tyrésias, hermaphrodite, confirme aux dieux qui l'interroge, qu'en matière de plaisir, la femme l'emporte sur l'homme.
Les hommes sentent que la jouissance féminine se situe du côté de l'infini, qu'il n'y a pas de clôture, pas de limites. Les femmes sont ouvertes à quelque chose qui est de l'ordre de l'extase divine.
Les hommes ont-ils peur de ça ??

Pourquoi la majorité des religions refusent-elles l'enseignement aux femmes ???

(1 Cor 14, 34-35) : "Que les femmes se taisent pendant les assemblées; il ne leur est pas permis d'y parler, elle doivent obtempérer comme le veut la loi. Si elles souhaitent une explication sur quelque point particulier, qu'elles interrogent leur mari chez elles, car il n'est pas convenable à une femme de parler dans une assemblée".

La femme est-elle la seule responsable de la chute de l'humanité ???

(1 Tim 2, 12-14) : "Je ne permets pas à la femme d'enseigner, ni de faire la loi à l'homme, qu'elle se tienne tranquille. C'est Adam en effet qui fut formé le premier, Eve ensuite. Et ce n'est pas Adam qui se laissa séduire, mais la femme qui séduite, a désobéi.".
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 4864
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi la femme fait-elle si peur aux religions ?   Mer 11 Mar 2009, 13:17

Bonjour,
Il était inévitable sur ce sujet qu'on en vienne aux Pastorales (pour mémoire: Timothée / Tite) et au petit passage de 1 Corinthiens 14,33ss (très probablement ajout tardif dans ce contexte, et en contradiction flagrante avec le reste de l'épître: au chapitre 11 il faut que les femmes se voilent pour parler, et non qu'elles se taisent!) qui est du même tonneau.
Or ces textes sont marqués par une violente polémique anti-gnostique, et leur "misogynie" en fait partie intégrante.
Une bonne partie des textes gnostiques (cf. Nag Hammadi et même les citations à charge des Pères) se caractérise en effet par le dépassement de la discrimination sexuelle (l'épître aux Galates elle-même en est très proche qui proclame "il n'y a plus ni homme ni femme"), et notamment des rôles traditionnels assignés aux deux sexes; les femmes y jouent un rôle de premier plan (cf. les figures de Marie-Madeleine, ou encore d'Hélène avec Simon le mage, ou même a contrario la "Jézabel" de l'Apocalypse); dans les relectures gnostiques de la Genèse, Eve apparaît souvent comme l'alliée de la Sagesse céleste (Sophia) qui transmet la connaissance (gnôsis) à l'homme (même le serpent est du bon côté chez les "ophites") au nez et à la barbe du faux dieu créateur qui veut les maintenir dans l'ignorance. Le mariage et la procréation sont une malédiction à éviter par la connaissance qui permet d'échapper à l'ordre de la création (ils ne font que prolonger l'exil du divin dans une création défectueuse).
C'est tout ce réseau d'idées (et d'exégèse) que les Pastorales combattent pied à pied, y compris dans leur interprétation de la Genèse: la femme n'apporte pas la connaissance mais le péché, elle n'est sauvée que par le mariage et la maternité...
Certes cette polémique a beaucoup pesé sur l'évolution ultérieure du christianisme, mais elle témoigne aussi qu'il y a eu (avant elle!) des christianismes très différents...
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3733
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi la femme fait-elle si peur aux religions ?   Mer 11 Mar 2009, 15:53

Les femmes pouvaient-elles assumer des fonctions ?

16 1 Je vous recommande notre soeur Phébé qui est au service de l'Église de Cenchrées .

Que penser aussi de la diaconesse Phoebe que Paul envoie à Rome, à la tête d'une délégation qui comprenait des hommes ?

La WT nie cette possibilité.
Quel sens donner au mot "diaconesse" ?
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 4864
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi la femme fait-elle si peur aux religions ?   Mer 11 Mar 2009, 16:44

Phoebé n'est pas "diaconesse" mais diakonos, terme qui s'applique indistinctement aux hommes et aux femmes. On n'a donc pas ici le titre d'une fonction réservée aux femmes (comme "diaconesse"), et probablement pas non plus celui d'une fonction spécifique (et subalterne) comme celle des "diacres" opposés à l'"épiscope/évêque" dans les Pastorales... chez Paul diakonos est utilisé de façon beaucoup plus générale, y compris pour lui-même et ses proches collaborateurs, au sens de "serviteur, ministre".

Cela dit il est clair que pour "Paul" auteur des "grandes épîtres" (contrairement au "Paul" des Pastorales et de divers ajouts au corpus) les femmes ne sont nullement tenues à l'écart des responsabilités les plus hautes.

Le problème de la hiérarchie paulinienne est moins sexuel que socio-économique... parce que les ekklèsiai dépendent de l'hospitalité et de la protection de riches "patrons" (hommes ou femmes) selon le système de clientélisme en usage dans la société romaine, ce sont les riches qui tendent à y exercer le pouvoir (cf. la réaction de l'épitre de Jacques). Or c'est bien ce statut de "patronne" (cf. prostatis, v. 2) que Phoebé semble avoir occupé à Cenchrées.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3733
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi la femme fait-elle si peur aux religions ?   Mer 11 Mar 2009, 18:24

10 Voilà pourquoi la femme doit porter sur la tête un signe de son autorité[d], à cause des *anges.

Les fameux anges du v. 10 sont tout aussi étranges. Pourquoi la femme doit-elle soudain se couvrir « à cause » d'eux dans 1Corinthiens 11/10, alors que dans 1Corinthiens 6/3 tous les Chrétiens, sans distinction de sexe, devront un jour juger les anges ? L'insertion de ces anges au v. 10 ne se rattache à rien. Le texte ne donne aucune indication quant à leur statut, ne précise pas s'ils sont bons ou mauvais37 et si la femme doit, en portant le voile, les révérer ou s'en protéger. Savoir qui sont ces anges n'a d'ailleurs pas d'importance38. En revanche, ils modifient, sans doute malgré eux, le statut de l'homme et de la femme : la femme obtient une autre dimension en portant un couvre-chef, car, si elle devait auparavant le porter à cause de l'autorité de l'homme (v. 2 à 9), ce n'est plus à cause de lui - ou, du moins, de lui seul - qu'elle doit se couvrir, même dans le cas où elle devrait se protéger contre des mauvais anges afin de conserver sa pureté. L'homme a soudain besoin du concours surnaturel des anges pour que les femmes se couvrent dans les assemblées. C'est la première étape que Paul choisit pour donner au voile féminin un statut religieux, c'est-à-dire pour le rendre nécessaire à la femme dans sa relation avec le divin.

7L'homme ne doit pas avoir la tête couverte, puisqu'il est l'image de Dieu et reflète sa gloire. La femme, elle, est la gloire de l'homme.

l'homme seul est la gloire et l'image de Dieu, c'est pourquoi il ne doit pas mettre de voile. Le voile représente donc une distance par rapport à Dieu : soit chez les femmes, parce que c'est l'homme qui a le monopole du rapport direct avec la divinité, soit chez les Juifs qui n'ont pas reconnu le Christ et qui ne détiennent donc pas la révélation divine complète et immédiate que leur dispense l'Esprit ( 2Corinthiens 3/7-18). Les femmes chrétiennes doivent ainsi passer par l'intermédiaire de l'homme pour accéder à une relation avec Dieu même si dans 2Corinthiens 3/7-18 la caractéristique de tous les Chrétiens est justement d'être libres du voile séparateur et de prier le front découvert. Entre 2Corinthiens 3/7-18 et 1Corinthiens 11/2-16, la contra-diction est évidente. C'est pourquoi la signification du voile l'est aussi. Renoncer à sa tradition théologique de liberté en ce qui concerne les femmes mène Paul à formuler des arguments qui contredisent le cœur même de sa foi.


http://clio.revues.org/index488.html
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3733
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi la femme fait-elle si peur aux religions ?   Ven 13 Mar 2009, 15:55



La dame à la corne de Laussel (Haute-Garonne) déesse de la fécondité entre - 25000et - 20000.
Quand Dieu était une femme.
Pour comprendre la masculinisation progressive des cultes, on peut essayer de remonter le temps à partir des religions actuelles.
Le Dieu de la Bible (Adonaï, Elohim)est inconstestablement masculin, même si le prophète Isaie compare l'amour de Dieu à celui d'une mère.
(Isaie 49,15)
le Dieu des chrétiens est père ou fils, jamais mère ou fille.
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3733
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi la femme fait-elle si peur aux religions ?   Mer 25 Mar 2009, 11:19

On ne trouve pas, et c'est une grâce à mon avis, une théologie biblique systématique sur la femme dans la Bible. II n'y a pas une doctrine sur la femme. Sur ce sujet comme sur bien d'autres, plusieurs voix se font entendre, plusieurs courants se distinguent et le débat est déjà dans le texte, dans les textes, à travers les multiples figures féminines évoquées.
Mais je ne ferai pas non plus une galerie de portraits pour montrer la place importante et diversifiée qu'occupent les femmes dans la Bible et la variété des rôles féminins qui y sont évoqués ; c'est tout à fait évocateur mais ce serait trop long. Citons juste quelques exemples en prenant un seul livre, sur lequel nous reviendrons tout à l'heure, le livre des Juges. D'après son titre, on pourrait penser qu'il raconte essentiellement l'histoire des Juges d'Israël, mais quand on le lit de près on s'aperçoit par exemple qu'il y a plus de personnages féminins que de juges dans ce livre, des personnages qui ont des rôles importants et très divers : il y a des femmes qui tuent des hommes, comme Yaël ou la femme qui tue Abimelek avec une pierre de meule, il y a des femmes qui se font tuer par des hommes comme la concubine du lévite, on y trouve aussi des prostituées, une femme prophète, Débora qui est aussi juge et chef de guerre, c'est également dans ce livre qu'apparaît la célèbre “ traîtresse ” Dalila... On a donc déjà rien que dans ce livre une panoplie très riche.

D'une part, on peut dire que dans les textes bibliques, les femmes sont, à des degrés divers Un peu possédées : c'est ce qui ressort par exemple des lois qui présentent les femmes comme éternellement mineures ou impures, l'attention particulière à l'expérience de la stérilité et de la maternité. Dans les lois du Deutéronome, on ne trouve pas de lois directement sur le statut de la femme en général. Mais dans des lois sur différents sujets, on peut constater la dépendance des femmes à l'intérieur des maisons dirigées par des hommes et le rôle subordonné des femmes à l'intérieur de la famille

Un peu protégées : si elles acceptent l'autorité du mâle, leur situation de dépendance, elles ont droit en échange à sa protection. C'est ce qu'on peut lire du sort des femmes à la cour des rois, c'est ce qu'on trouve aussi dans certains codes de lois.
Un peu redoutées : c'est en particulier le cas pour l'exotisme prestigieux ou dangereux de la femme étrangère. Sur le mode positif, on peut évoquer le cas de la reine de Saba, sur le mode négatif, ce sont les figures d'Athalie ou de Jézabel qui montrent tout le mal qui peut venir des femmes étrangères.
Les textes bibliques ne sont donc pas des textes féministes au premier degré (un anneau d'or sur le groin d'un cochon, telle est la femme belle mais dissolue (Pr 11,22) ; les querelles de femmes sont comme une gouttière qui ne cesse de couler (Pr 19,13) ... Ce serait d'ailleurs anachronique de leur demander d'être feministe ; les sociétés dans lesquelles ces textes sont écrits n'avaient pas ce genre de préoccupation.

http://www.evangile-et-liberte.net/elements/numeros/166/cahier.html
Revenir en haut Aller en bas
Pierre de lune

avatar

Nombre de messages : 131
Age : 44
Date d'inscription : 17/10/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi la femme fait-elle si peur aux religions ?   Dim 05 Avr 2009, 23:07

Bonsoir,


Citation :
Ce serait d'ailleurs anachronique de leur demander d'être feministe ; les sociétés dans lesquelles ces textes sont écrits n'avaient pas ce genre de préoccupation.


Dans l’antiquité, chez les grecs, la position de la femme n’était pas plus enviable que celle de la femme juive. Les grecs n’ont non plus jamais eu la prétention d’être féministes.

Pourtant, dans leur culte, comme dans celui des autres polythéistes, ils avaient intégré du féminin sacré. Par ailleurs, pour eux la femme ne symbolisait pas seulement l’amour, la maternité, et les liens matrimoniaux. Aux côtés d’Aphrodite et d’Hera se tenaient aussi Athéna (Déesse de la sagesse et de la guerre) et Artémis (Déesse de la chasse).

Bien que machistes, les grecs bénéficiaient d’une plus grande liberté et ouverture d’esprit que les auteurs de la bible. Ils n’étaient pas enfermés dans « une seule vérité, un seul culte, un seul Dieu ». Ils avaient bien compris l’avantage d’une spiritualité intégrant du Ying et du Yang.

Il me semble également que le culte de la vierge Marie, même s’il ne trouve aucun fondement dans la bible, apporte quelque chose à la spiritualité. Il lui confère une autre dimension. Par la figure de la vierge Marie, la mère à l’enfant, ou la mère universelle, un autre aspect de la sensibilité du croyant, qu’il soit homme ou femme, est touché lui permettant ainsi une autre approche et une autre intimité avec le divin. Même si par cette figure de la vierge Marie, l’image de la femme en générale finit par devenir réductrice, cela vaut toujours mieux que l’absence totale de féminin sacré.

On peut s’interroger sur les raisons pour lesquelles le culte marial a été intégré dans le catholicisme. C’est peut-être tout simplement un manque qui s’est fait sentir dans la spiritualité. Les protestants quant à eux s’ils rejettent le culte à Marie, ils permettent l’accès à la prêtrise aux femmes, une autre façon d'intégrer du féminin sacré.

Le féminin sacré apparaît comme un besoin dans la religion et seuls les groupes les plus renfermés sur eux-mêmes et les plus fondamentalistes préfèrent s’en passer.
Revenir en haut Aller en bas
http://delunepierre.unblog.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pourquoi la femme fait-elle si peur aux religions ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi la femme fait-elle si peur aux religions ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (Anthropologie religieuse) Pourquoi la femme fait peur ?
» [débat] La mort vous fait elle peur ?
» Pourquoi un marathon fait-il 42,195 km ?
» Olivier Derain - Une femme peut-elle se maquiller et porter des bijoux ?
» Pourquoi la femme algérienne parle trop?!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: RELIGION-
Sauter vers: