Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Marc 4,26-29

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5125
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Marc 4,26-29   Sam 02 Mai 2009, 16:18

Chose promise...

Une "parabole" presque "pure" (de toute "explication" allégorique au moins, et qui gagne à le rester!)

Il disait encore: Il en est du règne de Dieu comme d'un homme qui jette de la semence sur la terre; qu'il dorme ou qu'il veille, nuit et jour, la semence germe et croît sans qu'il sache comment. D'elle-même la terre porte du fruit: d'abord l'herbe, puis l'épi, enfin le blé bien formé dans l'épi; et sitôt que le fruit est mûr, on y met la faucille, car la moisson est là.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3877
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: ant   Dim 03 Mai 2009, 15:26

La parabole de la semence qui pousse d'elle-même est propre à Marc. Elle est comme un complément à la parabole de semeur.
Le texte en lui-même ne présente pas de difficultés. La description du paysan ne manque pas de couleur. Le geste du semeur n'est pas différent de celui de jeter quelque objet inutile. Le travail routinier est rythmé par la succession des jours et des nuits (voire des saisons).Entre-temps le mystère de la vie suit son cours. Mais le fonctionnement du mystère de la vie échappe au paysan. Ce fonctionnement lui paraît « automatique » (automatê.v. 28). Automatique est un terme technique du monde des machines mécaniques. Mais dans le monde grec de l'antiquité le terme a une signification physiologique qui se meut de lui-même,- « matès » - appartenant à la racine du verbe menoinaô qui exprime la force, la tension physiologique, la passion, le désir. Le paysan ne peut voir que les signes extérieurs du développement de la vie: l'herbe, l'épi, le blé.
Mais quand il aura constaté que le moment de la moisson est venu il agit vite (euthus). Le temps de la moisson résonne comme une exclamation joyeuse.
Deux constats s'imposent :
a) Le semeur et le moissonneur sont la même personne.
b) La parabole exprime un contraste: d'une part le laisser-aller, d'autre part la subite activité de la fauche au moment de la moisson.
La pointe de la parabole semble claire: le royaume de Dieu est comparé au miracle de la moisson et non à la semence. C'est une consolation que de savoir que le royaume de Dieu viendra quand son temps sera venu,- alors aussi la patience se verra justifiée.
cette parabole ne suggere t-elle pas que l'homme joue un rôle minime concernant l'apparition du royaume ?
De plus l'homme semble incapable de comprendre le phenomène lié à l'apparition ou la manifestation du royaume.
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3877
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Marc 4,26-29   Lun 04 Mai 2009, 17:18

Les Pères de l'Église, d'une façon générale, comprennent la parabole comme une allégorie.
- Les uns y voient le mystère de la croissance spirituelle. La parole de Dieu agit lentement et son action échappe à l'observation. Un jour tel passage de la Bible, qu'on croyait connaître, prend une signification toute nouvelle.
- Saint Grégoire le Grand y voit le cheminement vers la perfection:... C'est lorsque nous concevons de bons désirs que nous jetons la semence en terre : nous devenons tige de blé lorsque nous débutons dans les bonnes oeuvres, et c'est lorsque nous parvenons à la perfection des bonnes oeuvres que nous nous élevons jusqu'à l'épi. Enfin, lorsque nous nous affermissons dans cette perfection, notre épi se remplit de froment. Puis vient la faux de la mort, celle du moissonneur...
- Le Pseudo-Jérôme identifie royaume de Dieu et Eglise :... Le règne de Dieu, c'est l Église qui est conduite par Dieu et qui conduit les hommes.... L'homme qui jette la semence, c'est le Fils de l'homme. La semence est la parole de vie. La terre, c'est le coeur humain. Le sommeil de l'homme, c'est la mort du Sauveur. Après que le Christ se fut endormi, le nombre des croyants s'est accru...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marc 4,26-29   

Revenir en haut Aller en bas
 
Marc 4,26-29
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint Marc et commentaire du jour "Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création"
» Saint-Marc-sur-Mer (Loire-Atlantique) 7 à 10 points lumineux rouges
» Mgr Marc Ouellet serait appelé au Vatican...
» [Blog, Liens & Droit Héraldique] Le site de Marc Baronnet
» Mgr le Cardinal Marc Ouellet serait appelé au Vatican...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: UN JOUR, UN VERSET-
Sauter vers: