Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La faim de la fin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Frere toc



Nombre de messages : 282
Age : 44
Date d'inscription : 24/08/2011

MessageSujet: Re: La faim de la fin.   Dim 25 Aoû 2013, 00:21

Voici le scan de la page 35 du livre "La vie Éternelle, dans la liberté des fils de Dieu" dont parlait LCT :



à noter que les lignes écrites en gras correspondent dans le tableau aux dates d’achèvement de chaque jour de 1000 ans. (les explications de la société ont changées depuis)
à savoir :

-3026 : fin du premier jour de 1000 ans de l'existence humaine
-2026 : Fin du deuxième jour de milles ans de l'existence humaine
-1026 : Fin du troisième jour de milles ans de l'existence humaine
-26    : Fin du quatrième jour de milles ans de l'existence humaine
+975  : Fin du cinquième jour de milles ans de l'existence humaine
+1975 : Fin du sixième jour de milles ans de l'existence humaine (début de l'automne)
+2975 :Fin du septième jour de milles ans de l'existence humaine (idem)
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3445
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: La faim de la fin.   Dim 23 Fév 2014, 22:21

" Songe à ce que le Roi messianique a accompli durant ses 100 premières années de règne. Il a purifié un peuple pour le nom de Jéhovah. Il dirige la prédication de la bonne nouvelle du Royaume dans 239 pays et territoires et enseigne les voies de Jéhovah à des millions de personnes. Il a uni plus de sept millions de sujets fidèles, qui s’offrent volontairement pour faire la volonté de son Père (Ps. 110:3). Vraiment, les œuvres que Jéhovah réalise par le Royaume messianique sont grandes et prodigieuses. Pourtant, le meilleur est à venir ! ... Cet événement est très proche. N’est-il donc pas approprié que le texte de l’année 2014, année du centenaire de l’établissement du Royaume de Dieu dans les cieux, soit Matthieu 6:10 : « Que ton royaume vienne » ?

Ces faits exaltants de ces 100 ans de domination royale nous convainquent que Jéhovah est maître des événements et que son dessein relatif à la terre s’accomplira. Demeurons ses sujets fidèles et proclamons le Roi et son Royaume, pleinement confiants que Jéhovah exaucera bientôt notre prière fervente « Que ton royaume vienne » !"

http://wol.jw.org/fr/wol/d/r30/lp-f/2014044




Après nous avoir expliqué que la fin est pour demain, imminente et que qu'aujourd'hui la fin est plus proche qu'hier, voilà que maintenant la WT justifie cette attente interminable  en expliquant que cela a permis Dieu de réaliser de grandes choses pendant les 100 années de règne du Christ (1914-2014) ... Au plus l'attente est longue est au plus le TdJ doit être convaincu de sa proximité  Shocked  ... Heureusement que l'intervention divine ne s'est pas réalisée plus tôt, Dieu a pu réaliser des choses prodigieuses ... Ces 100 années d'attente prouvent l'imminence de la grande tribulation  Shocked 
Revenir en haut Aller en bas
le chapelier toqué



Nombre de messages : 1381
Age : 69
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: La faim de la fin.   Mar 25 Fév 2014, 10:53

La grande église a pour sa part cessé de parler de la fin des temps peu après l'an mil. Mais au cours des mille premières années elle n'a de cesse d'expliquer qu'il y aura une résurrection après la mort et au moment de l'intervention divine. Puis elle a préféré considérer que cette résurrection a lieu de manière invisible, car céleste laissant provisoirement de côté toute intervention divine finale. Ensuite il y a eu la peur de l'enfer, lieu réservé à ceux qui meurent sans reconnaissance de l'église.

Les mouvements fondamentalistes ont encore de beaux jours devant eux.
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3445
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: La faim de la fin.   Jeu 27 Fév 2014, 13:33

Dans la dernière édition de "La Tour de Garde" (mai 2014), on trouve ceci à la page 3 :



Conclusion : "les autres" ont dit, mais "NOUS" non!!

http://www.jehovahforum.org/viewtopic.php?f=5&t=878&p=5258#p5258
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle



Féminin Nombre de messages : 40
Age : 42
Date d'inscription : 14/11/2013

MessageSujet: Re: La faim de la fin.   Sam 01 Mar 2014, 21:38

les Tj reconnaissent là qu'ils sont incapables de prédire quoi que ce soit!à l'instar des mauvais médiums iols égarent le commun des mortels!
Oui les TJ ne lisent pas la bible pour qui ils n'ont que mépris comme tant de religions qui se prétendent chrétiennes!

Revenir en haut Aller en bas
le chapelier toqué



Nombre de messages : 1381
Age : 69
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: La faim de la fin.   Sam 01 Mar 2014, 22:37

Les Témoins de Jéhovah lisent bien la Bible, mais c'est la lecture qu'ils en font qui pose problème. Tout est affaire d'interprétation(s). Les catholiques lisent eux-aussi la bible et cela ne les empêchent pas de pratiquer l'adoration de Marie....
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle



Féminin Nombre de messages : 40
Age : 42
Date d'inscription : 14/11/2013

MessageSujet: Re: La faim de la fin.   Sam 01 Mar 2014, 22:46

et les protestants adorent Ellen White!chacun adore l'humain malgré ce que la Bible affirme!je suis catholique puisque baptisée bébé et je n'adore pas Marie!!pas même l'église catholique ou le pape n'étant pas confirmée donc n'ayant pas droit ni à la messe ni à quoi que ce soit d'autre!

pour l'instant ce sont les mormons et les scientologues qui sont les plus crédibles!
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3445
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: La faim de la fin.   Dim 02 Mar 2014, 12:31

pimprenelle a écrit:
les Tj reconnaissent là qu'ils sont incapables de prédire quoi que ce soit!à l'instar des mauvais médiums iols égarent le commun des mortels!
Oui les TJ ne lisent pas la bible pour qui ils n'ont que mépris comme tant de religions qui se prétendent chrétiennes!


Je ne connais aucun mouvement religieux qui pratique une lecture de la Bible "objective", une lecture de la Bible est toujours partisane et conditionnée par sa doctrine, ses croyances et ses préjugés.
Je ne vois pas en quoi les mormons et les scientologues auraient plus de crédibilité qu'un autre mouvement religieux.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle



Féminin Nombre de messages : 40
Age : 42
Date d'inscription : 14/11/2013

MessageSujet: Re: La faim de la fin.   Dim 02 Mar 2014, 12:36

Bonjour,

Les mormons sont plus crédibles en ce sens qu'ils affirment ouvertement que si la bible est mal traduite elle ne peut pas être acceptée!ça c'est l'argument contre ceux qui n'aceptent pas le livre de Mormon qui serait en contradictiona avec certaines parties des bibles...car il y a des bibles et non une seule bible!!

quant aux scientologues ils n'utilisent pas les bibles donc sont plus honnêtes que les confessiosn dites chrétiennes qui manipulent les bibles en acceptant certaines parties tout en excluant d'autres parties!
Revenir en haut Aller en bas
le chapelier toqué



Nombre de messages : 1381
Age : 69
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: La faim de la fin.   Dim 02 Mar 2014, 16:29

Pour autant que je le sache les Mormons utilisent la bible puisque dans leur présentation sur internet ils citent non seulement des textes tirés du livre de Joseph Smith mais également des versets tirés des livres se trouvant dans le nouveau testament. A propos du nouveau testament il ne me semble pas qu'il y ait contestation à propos de livres acceptés par les catholiques et refusés par les protestants.

Il n'y a pas des Bibles, mais de nombreuses traductions. C'est par l'examen des diverses traductions qu'il est possible de se faire une idée du message éventuel du nouveau testament. Il est délicat de faire confiance ou de donner son appui à tel ou tel mouvement en pensant que ce dernier est mieux à même de nous transmettre un texte révélé.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle



Féminin Nombre de messages : 40
Age : 42
Date d'inscription : 14/11/2013

MessageSujet: Re: La faim de la fin.   Dim 02 Mar 2014, 18:24

oui entièrement d'accord!il est difficile de prétendre que les bibles sont supérieures au livre de Mormon!
Revenir en haut Aller en bas
le chapelier toqué



Nombre de messages : 1381
Age : 69
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: La faim de la fin.   Dim 02 Mar 2014, 20:23

Les Mormons prétendent-ils que leurs ouvrages sont supérieurs à la Bible?
Revenir en haut Aller en bas
Frere toc



Nombre de messages : 282
Age : 44
Date d'inscription : 24/08/2011

MessageSujet: Re: La faim de la fin.   Jeu 06 Mar 2014, 02:37

Réponse de Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Livre_de_Mormon

Citation :
Le Livre de Mormon et la Bible sont avec la Perle de grand prix et Doctrine et Alliances les quatre ouvrages canoniques de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours. L'Église présente le Livre de Mormon comme un récit des prophètes du Nouveau Monde qui complète le récit des prophètes de l'Ancien Monde, la Bible. L'Église avertit par contre que la Bible doit être lu avec une certaine réserve, car elle croit que le texte aurait pu être altéré et corrompu durant les siècles de copies et de traductions. Joseph Smith a d'ailleurs réécrit la Bible selon ce qu'il croit être le texte original. Cette réserve ne s'applique pas au Livre de Mormon qui a été préservé durant des siècles sur des plaques d'or et ensuite traduit sans faute sous l'inspiration divine. Le 8e article de foi de l'Église affirme cette croyance:
Citation :

Nous croyons que la Bible est la parole de Dieu dans la mesure où elle est traduite correctement. Nous croyons aussi que le Livre de Mormon est la parole de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
le chapelier toqué



Nombre de messages : 1381
Age : 69
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: La faim de la fin.   Jeu 06 Mar 2014, 12:01

Charles T. Russell avait émis l'avis que le lecteur se concentrant uniquement sur les volumes "L'aurore du millénium", dont il était l'auteur, en appendrait plus que s'il lisait la Bible.
Depuis les Témoins n'ont plus osé prétendre une telle chose, bien qu'ils considèrent leurs explications parues dans les diverses publications qu'ils rédigent et éditent comme représentant "la nourriture spirituelle" distribuée en son temps.

Ils ne vont pas aussi loin que les Mormons, mais ils cheminent sur la même route....
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3445
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: La faim de la fin.   Ven 07 Mar 2014, 12:41

Je me demande comment les croyants du judaïsme ont-il pu passer de la promesse rassurante apportée par l'arc-en-ciel ("je ne frapperai plus tout ce qui est vivant comme je l'ai fait" - Gn 8,21) à des visions plus terrifiantes comme celles Daniel 12,1 ("Ce sera un temps de détresse tel qu'il n'y en a pas eu depuis qu'il existe une nation jusqu'à ce temps-là") ou la bataille finale décrite en Ezéchiel et tous les autres récits apocalyptiques  ?
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos



Nombre de messages : 4339
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: La faim de la fin.   Mar 26 Mai 2015, 21:29

Je rouvre ce fil (qu'il n'est pas inintéressant de relire à quelques années d'intervalle) à partir de la discussion récente sur 1975, pour y glisser une petite réflexion qui sera peut-être mieux placée ici que là:

Les aspects "spatiaux" et "temporels" de la notion de "fin du monde" mériteraient, à mon sens, d'être mieux mis en relation: nos conceptions possibles d'une "fin du monde" au sens "eschatologique" du terme sont en effet liées à une certaine "clôture du monde", la "finitude" d'un monde fini aux sens "géographique" et assimilés; celle-ci n'est sans doute pas nouvelle en soi (le "monde" a toujours été "fini", du moins au plan de sa représentation "imaginaire"), mais elle se présente à nous sous des modalités très nouvelles ("mondialisation" économique, politique et surtout technique, réseau de communication planétaire "en temps réel", géolocalisation, vidéosurveillance, aménagement du territoire, disparition des "terres inconnues" et "sauvages") qui tendent à faire de notre "monde", selon un cliché de plus en plus pertinent, une ville planétaire sans véritable extérieur, dont il est et sera de moins en moins question de sortir -- si ce n'est virtuellement. Et cela, qui peut s'appeler une "fin du monde" en plus d'un sens, est l'aboutissement d'un processus continu et coextensif à ce que les historiens appellent l'époque moderne, datée justement des grandes "découvertes" (européennes), de l'Amérique notamment, à la fin du XVe siècle; processus d'autant plus difficile à percevoir (sinon par son accélération) et à penser qu'il est présent et que nous y sommes depuis toujours immergés. Dans ce contexte, nos images de "la fin du monde" sont toujours catastrophiques, mais elles sont surtout virtuelles (qu'il s'agisse de "religion" ou de "fiction"), et tout au plus elles nous distraient de "la fin du monde" qui s'accomplit lentement, mais sûrement, dans la clôture ordinaire de sa "réalité".
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
VANVDA



Masculin Nombre de messages : 1492
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: La faim de la fin.   Mer 27 Mai 2015, 14:18

Pas le temps de continuer la discussion ce midi, mais en suivant ton "conseil" hier soir (relire le fil), je suis retourné visiter "hyperbate.fr" (cité par free en page 1, et qui m'avait laissé un bon souvenir), et je suis tombé là-dessus :

http://hyperbate.fr/finsdumonde/2015/02/15/la-presse-de-la-fin-des-temps/

À un peu plus tard, je file...
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos



Nombre de messages : 4339
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: La faim de la fin.   Mer 27 Mai 2015, 15:17

C'est rigolo (si l'on ose dire).
Je me rappelle avoir été  deux fois frappé par des similitudes graphiques et typographiques avec la "littérature" de la Watch, où je ne les attendais vraiment pas: chez des juifs orthodoxes, dans des publications "Loubavitch" (courant néo-hassidique et messianique basé à Brooklyn), et en Iran, dans des publications piétistes chi'ites (où l'imam Ali, associé aussi à une perspective eschatologique et quasi-messianique, avait sensiblement le même look que le Jésus de la Watch). C'est encore un peu plus étonnant chez des sunnites radicaux censément soumis à un interdit beaucoup plus rigoureux de l'image (non seulement "sacrée", mais aussi "humaine" et "animale").
Evidemment, dans ce cas-ci le contraste entre le discours (et les actes) et la mise en forme proprette, aseptisée à l'américaine, écrase tout le reste...
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
VANVDA



Masculin Nombre de messages : 1492
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: La faim de la fin.   Jeu 28 Mai 2015, 14:02

C'est la légèreté avec laquelle le tabou de l'image est brisé qui m'a le plus surpris, moi aussi.

(Sinon, beaucoup moins étonnant, mais sans doute encore plus ressemblant que la revue de l'EI –je n'ai pas trouvé d'image des revues dont tu parles, mais je ne vois pas comment elles pourraient ressembler plus à la littérature téjie qu'Elder's Digest :

http://www.eldersdigest.org/Archives-en

Je suis presque sûr d'avoir déjà posté ça ici, mais je ne le retrouve pas)
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos



Nombre de messages : 4339
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: La faim de la fin.   Jeu 28 Mai 2015, 15:54

J'avais pensé aussi à ces revues mormones que j'avais en effet vues, depuis, "en ligne" (je ne me souvenais plus de leur titre, ni que c'était grâce à toi !), mais cette ressemblance me paraissait (comme à toi) plus "naturelle".

Je ne prétends pas avoir "tout compris" aux subtilités théologiques de ce que j'appelais, sans doute un peu trop globalement, "l'interdit de l'image" dans l'islam sunnite. N'empêche qu'à distance c'est assez curieux de voir les mêmes "djihadistes" détruire des statues pré-islamiques (même quand il ne s'agit pas de "dieux", comme les "lions de Nimrud" inspirateurs des "chérubins" bibliques), et en même temps s'offrir eux-mêmes en image vénérable, comme des modèles religieux vivants ou morts (du "calife" autoproclamé aux "combattants" en passant par les "martyrs"). J'avais jusque-là associé l'iconographie de propagande de la République islamique d'Iran (portraits géants de Khomeyni, notamment) à la spécificité chi'ite qui a toujours fait la part belle à l'image (cf. les miniatures persanes), mais là ça ne joue pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
le chapelier toqué



Nombre de messages : 1381
Age : 69
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: La faim de la fin.   Jeu 28 Mai 2015, 19:43

Il ne faut pas oublier que les djihadistes de l'EI détruisent tout ce qui a existé avant l'arrivée de l'Islam, mais aussi mettent de côté certaines statues afin de les vendre contre des espèces sonnantes et trébuchantes.  Ce qui a presque totalement disparu acquiert un prix qui n'a presque plus de prix.

Il serait intéressant qu'un philosophe, un psychologue puissent se pencher sur ce geste de détruire des statues, des reliques de temples, afin de nous dire ce que ce geste représente. Mais là oups je suis hors du sujet..... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos



Nombre de messages : 4339
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: La faim de la fin.   Jeu 28 Mai 2015, 20:12

Hors du sujet, on y était déjà -- encore que, dans le cas de l'EI-Daech, le motif proprement iconoclaste se mêle manifestement à un motif "eschatologique" (sujet de ce fil), ainsi que cela ressort du lien de VANVDA (notamment avec le rapprochement Dabiq-Harmaguédon).

Mais il est vrai que l'iconoclasme n'a pas besoin de perspective eschatologique: témoin le Deutéronome.

De la négativité fondamentale du monothéisme (l'affirmation d'un seul Dieu comme négation de tous les [autres] dieux), nous avons souvent parlé ici; je me souviens y avoir fait une brève allusion dans ce fil: http://etrechretien.discutforum.com/t318-critique-et-apologetique-religieuses-ressorts-et-enjeux mais il y a sûrement plus pertinent et plus développé ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
VANVDA



Masculin Nombre de messages : 1492
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: La faim de la fin.   Jeu 28 Mai 2015, 21:13

Citation :
J'avais pensé aussi à ces revues mormones que j'avais en effet vues, depuis, "en ligne"
(En fait c'est une revue adventiste, ce qui "explique" encore mieux la proximité. Chez les mormons, ça donne ça:
https://www.lds.org/liahona/2014?lang=fra

Rien à voir, donc !  Rolling Eyes
Du coup je vais laisser un petit com' sur le site de monsieur "findumonde").

Sinon, j'avoue que je peine un peu à mettre mes idées en ordre au sujet de la fin "géographique" du monde, un pas de côté (par rapport au sens obvie de la "fin du monde") que je trouve pourtant sacrément bien pensé.
Ça me renvoie à la "fin de l'histoire", bien que ça ne parle pas du tout de la "même" chose, je m'en rends bien compte (pour te rassurer  Wink ). Mais les deux nous renvoient à un monde "fini", où plus grand chose n'est à accomplir.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos



Nombre de messages : 4339
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: La faim de la fin.   Jeu 28 Mai 2015, 23:38

Oups ! Je n'étais (manifestement) pas allé voir plus loin.
Mais c'est bien d'une revue mormone (celle-ci ou plutôt l'autre, Ensign, qui n'a pas l'air d'exister en français) que je me souvenais -- très vaguement, donc ! -- peut-être depuis une discussion sur JWD/N.

Au passage, le site de J.N. Lafargue, présenté au début de ce fil, m'avait également inspiré ceci à l'époque: http://oudenologia.over-blog.com/article-histoires-de-fins-du-monde-114291949.html

Sur le rapport des "fins du monde", de la clôture géographique (au sens très large) à l'eschatologie, je repense à cette inscription que j'ai longtemps vue sur un mur de la Croix-Rousse, à Lyon, et que j'ai déjà citée ailleurs (peut-être ici aussi): "Une société qui bannit l'aventure fait de sa destruction la seule aventure possible." (Dont je m'aperçois qu'elle est une variante, plutôt meilleure à mon goût, surtout grâce au "bannir" qui implique au moins "métaphoriquement" l'idée de clôture, d'une formule de Raoul Vaneigem, peu avant 1968: "Dans une société qui abolit toute aventure, la seule aventure possible c'est l'abolition de cette société.") J'incline à penser que cette phrase éclairerait mieux aujourd'hui les motivations profondes (et en grande partie inconscientes) de bon nombre de jeunes candidats occidentaux au djihad que la propagande islamique stricto sensu. Si étonnant que ça puisse paraître, les fascismes européens ont aussi canalisé en leur temps pas mal d'aspirations libertaires (à commencer par Mussolini). Les voies de la destruction sont impénétrables, et ce sont rarement ceux qui la pensent "comme telle" et se l'assignent comme but (pour ne pas dire comme fin !) qui l'accomplissent le mieux; plutôt de bons petits soldats chargés d'idéaux "positifs", si délirants soient-ils, pour qui la destruction est toujours le moyen d'une construction -- à la surface du moins de la (bonne) conscience où ils se tiennent, d'autant plus résolument qu'ils pressentent que les bonnes raisons menacent à chaque instant de chavirer en mauvais prétextes...
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
le chapelier toqué



Nombre de messages : 1381
Age : 69
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: La faim de la fin.   Sam 30 Mai 2015, 18:49

Narkissos a écrit:
Hors du sujet, on y était déjà -- encore que, dans le cas de l'EI-Daech, le motif proprement iconoclaste se mêle manifestement à un motif "eschatologique" (sujet de ce fil), ainsi que cela ressort du lien de VANVDA (notamment avec le rapprochement Dabiq-Harmaguédon).

Ce n'était pas un reproche, mais j'essayais, plutôt maladroitement, de m'excuser de sortir du sujet selon mes habitudes...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La faim de la fin.   Aujourd'hui à 23:39

Revenir en haut Aller en bas
 
La faim de la fin.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» AVOIR FAIM LA NUIT.
» Manger à sa faim et pas plus
» Faim qui passe...
» Nausées de faim ?
» FAIM OU ENVIE.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: RELIGION-
Sauter vers: