Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jésus a-t-il eu une mére ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
free



Nombre de messages : 3449
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Jésus a-t-il eu une mére ?   Mer 24 Juin 2009, 11:22

Thessray m'a preté le livre de Prosper Alfaric "Jésus a-t-il existé ?", il developpe l'idée que le christianisme primitif ne connaissait pas une mère à JC.
Je vais essayer de rendre le plus justement possible le raisonnement de l'auteur, surement d'une manière imparfaite, sans aucune érudition.

Il fait reference à l'épitre aux Hébreux écrit selon lui avant la destruction de 70 ( avec des interpolations tardives).

Heb 7
- qui est sans père, sans mère, sans généalogie, qui n'a ni commencement de jours, ni fin de vie, - et qui est ainsi devenu semblable au Fils de Dieu: ce Melchisédech demeure prêtre pour toujours.

heb 10
"C'est pourquoi le Christ dit ceci entrant dans le monde: " Vous n'avez voulu ni sacrifice, ni oblation, mais vous m'avez formé un corps;
Alors j'ai dit: Me voici (car il est question de moi dans le rouleau du livre), je viens ô Dieu, pour faire votre volonté. "

On decouvre une apparition directe de JC sur terre, sans passage préalable par la naissance Humaine.
Même "transfert" direct (téléportation) du ciel vers la terre en Philippiens 2

"lequel, existant en forme de Dieu, n'a point regardé comme une proie à arracher d'être égal avec Dieu, [7] mais s'est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes; et ayant paru comme un simple homme,"

Les évangoiles de Marc et de Jean font l'impasse sur la naissance de JC. La version primitive de l'évangile de LUC (peut être celle utilisée par Marcion) ne contient pas le récit de la naissance humaine de JC, ce fut un rajout tartif.
Concernant l'évangile de Matthieu, elle s'evertue à établir une concordance entre les propheties de l'AT et la vie de JC.

Revenir en haut Aller en bas
Narkissos



Nombre de messages : 4346
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Jésus a-t-il eu une mére ?   Mer 24 Juin 2009, 15:06

Bonjour,
Qu'il y ait, très tôt, une part de docétisme -- un "dieu" sous APPARENCE humaine -- dans les christologies du NT, celle de Paul en particulier, ça ne fait pas de doute pour moi.
Maintenant, cette vue est-elle PREMIÈRE, et faut-il en faire dériver toutes les autres? A l'inverse, mais au fond selon le même schéma d'évolution linéaire, des théories majoritaires, qui posent D'ABORD un homme, déifié petit à petit et diversement?
S'il y a une chose qui a été remise en question depuis l'époque d'Alfaric, c'est bien le mythe de l'origine UNIQUE.
J'ajouterais que si on prend un peu de recul, toute "christologie descendante" dit à peu près la même chose de façon différente (et littéralement contradictoire, bien entendu): qu'il s'agisse d'un "Fils de Dieu" prenant l'apparence d'un homme (adulte), de l'Esprit divin venant habiter un homme (adulte) "comme les autres" (schéma adoptianiste sous-jacent aux récits synoptiques du baptême), ou finalement déterminant la conception et la naissance d'un composé divino-humain (dans les récits de l'enfance), on a toujours le même mouvement général: le ciel vient sur la terre. Le Sauveur, le Révélateur, est forcément quelqu'un qui par son "origine principale" est "d'ailleurs": pour l'essentiel il n'est pas né d'une femme; que cet essentiel s'appelle "esprit", "logos", "semence divine", ou "Fils (céleste) de Dieu", ce ne sont là que des variantes secondaires du même schéma général.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3449
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Jésus a-t-il eu une mére ?   Mer 24 Juin 2009, 17:17

Merci Didier,

Avons nous des preuves démontrant que la Naissance de Jésus fût ajoutée dans les évangiles de Luc et de Matthieu à une époque tardive ?

Le fait que la version de Marcion ne comporte pas le récit de la naissance de Jésus, constitue t-il une preuce suffisante ?


Peut-on affirmer quela naissance de Jésus qui fût ajoutée les évangiles de Matthieu et de Luc, seulement entre la fin du II° siècle et et les débuts du troisième, par la communauté de Rome, à la suite des critiques des opposants qui leur faisaient remarquer comment Jésus pouvait-il s'être fait incarné s'il n'avait pas une naissance terrestre ?

Pourquoi Paul qui ne s'interesse pas à la vie terrestre de JC mentionne t-il :

Gal 4.4
"mais, lorsque les temps ont été accomplis, Dieu a envoyé son Fils, né d'une femme, né sous la loi," ???
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos



Nombre de messages : 4346
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Jésus a-t-il eu une mére ?   Mer 24 Juin 2009, 22:28

Bonsoir free,

On est ici, de toute façon, dans le domaine de la conjecture et non des "preuves".

Que les récits de l'enfance n'appartiennent pas à la première rédaction évangélique, c'est une évidence: leur absence chez Marc en témoigne (chez Jean c'est un peu différent, car la tradition de Bethléhem y est sans doute évoquée ironiquement, cf. 6,42; 7,27.41ss).

Que l'ensemble Luc-Actes prenne sa forme quasi-définitive (sans préjudice des évolutions rédactionnelles distinctes qu'atteste l'énorme disparité entre le "texte occidental" et "oriental") en réaction à Marcion, ça me paraît une hypothèse plausible. Mais ça ne nous mène pas à la FIN du IIe siècle et encore moins au IIIe.

Quelle place l'épître aux Galates occupe-t-elle dans la trajectoire de "Paul" à "Marcion", c'est encore une autre question difficile. La grande majorité des exégètes l'estiment authentique et la situent donc vers le milieu du Ier siècle, mais cela n'exclut pas des aménagements "orthodoxes" plus tardifs. Et le fait qu'elle radicalise des thèses qui sont plutôt mieux argumentées dans l'Epître aux Romains pourrait inciter à la dater plus près de Marcion.

Quoi qu'il en soit, il y a un détail de traduction à ne pas manquer en 4,4: le texte dit, littéralement, "devenu 'de femme'" et non "d'une femme" (même si l'emploi des verbes ginesthai, "devenir", et gennesthai, "naître", se chevauche souvent en grec). Au sens strict l'expression ne dit finalement rien de plus que "revêtir la condition humaine" (cf. Job 14,1, gennètos gunaikos). Et n'oublions pas non plus que dans le logion de Matthieu 11,11//Luc 7,28//Thomas 46 le statut de ceux qui sont (simplement) "nés de femmes" (gennètoi gunaikôn) est opposé, non seulement à l'identité céleste du Christ, mais à celle de tous les membres du Royaume.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3449
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Jésus a-t-il eu une mére ?   Jeu 25 Juin 2009, 11:54

Merci Didier pour toutes ces informations precieuses.
Il me semble que l'article suivant éclaire le débat(je peux me tromper).

    Il faut attendre, sans doute, la fin du Ier siècle pour voir le débat sur la naissance de Jésus infléchir le sens de l'expression "fils de Dieu" et en faire un titre qui exprime la divinité de Jésus. Devant les pharisiens qui tentent de discréditer Jésus en lui donnant une paternité romaine, ce qui le rendrait inapte à être le messie des Juifs, les chrétiens réagissent en interprétant le doute sur la paternité de Jésus comme le signe de sa filiation divine, à la manière des demi-dieux grecs qui naissent d'une femme fécondée par un dieu. Jésus est dès lors "fils de Dieu" à sa naissance, au sens où il est engendré par Dieu. Le nouveau sens vient s'ajouter au précédent. Et c'est du cumul de ces sens que va naître la deuxième personne de la trinité.

    Jésus a soudain, dans un milieu judéo-chrétien, une promotion post mortem au grade de demi-dieu... La dérive possible de cette paternité divine relativement tardive va faire naître un point doctrinal nouveau et désormais essentiel : l'incarnation. Jésus n'est pas le fruit d'une union volage, il n'est pas assimilable à un demi-dieu grec, mais il est l'accomplissement des prophéties par son enfantement de la vierge Marie ; le verbe éternel de Dieu devenu "chair", c'est-à-dire personne humaine ; le fils engendré de Dieu à travers toutes les générations de l'humanité.

    Dans l'édition qui réunit pour la première fois les quatre évangiles, à Smyrne vers 120, au temps et sous l'autorité de Polycarpe, les livres sont aménagés de telle manière qu'ils se complètent. Matthieu met l'accent sur l'enfantement qui accomplit la prophétie d'Ésaïe. Jean souligne l'éternité du Logos et son incarnation. Luc proclame le plein engendrement divin de Jésus au moment de son baptême et avant de rappeler qu'il est "(fils) de Dieu" à travers les générations de toute l'humanité. Enfin, Marc résume ces trois leçons complémentaires en ajoutant au titre qui forme le premier verset, "Commencement de l'évangile de Jésus Christ, fils, Dieu" (les mots "fils" et "Dieu" étant au génitif)

    Le lien entre les trois leçons est si étroit qu'il faudra, quand les évangiles seront ensuite séparés, corriger chaque leçon sur un point majeur. Dans Matthieu, le verbe "engendrer" sera introduit, doublant ainsi celui d'enfanter : c'est la variante qu'on peut lire en 1,16, à la fin de la généalogie. Dans Jean, l'expression "Dieu unique-engendré" qui convient au Logos, va être soit complétée d'une exégèse incarnationiste, pour éviter toute interprétation qui ne le serait pas (comme le font les Valentiniens), soit corrigée en "Fils unique-engendré", ce qui fait entrer l'exégèse dans le texte (1,18). Dans Luc, le verbe "engendrer" associé au baptême risque d'être compris comme un simple synonyme de l'adoption, et pour éviter cette confusion, il sera remplacé par la formule parallèle de Matthieu et Marc qui emploie un verbe d'adoption (Luc 3,22). Enfin, dans Marc, les deux mots "fils" et "Dieu", tantôt vont disparaître, tantôt seront conservés avec le sens du titre christologique "fils de Dieu".

    http://www.theolib.com/amphoux.html
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3449
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Jésus a-t-il eu une mére ?   Ven 26 Juin 2009, 17:59

Jean 2
[4] Jésus lui répondit: Femme, qu'y a-t-il entre moi et toi?

Jean 19
[26] Jésus, voyant sa mère, et auprès d'elle le disciple qu'il aimait, dit à sa mère: Femme, voilà ton fils.

Le fait que Jésus appele sa mère "Femme" au lieu de "Mère", indique t-il que le rédacteur voulait minimiser la filiation de Jésus et le rôle de Marie ???
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos



Nombre de messages : 4346
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Jésus a-t-il eu une mére ?   Sam 27 Juin 2009, 00:01

Bonsoir free,
Tout à fait. D'ailleurs la formule des noces de Cana "qu'y a-t-il à moi et à toi", autrement dit "qu'avons-nous de commun", et qui équivaut au degré zéro du récit à un "fiche-moi la paix" ou "lâche-moi les baskets", le confirme.
Le thème de la "nouvelle naissance" qui est "naissance d'en haut" (au chapitre 3, selon un jeu de mots qui ne fonctionne qu'en grec) va dans le même sens: la véritable identité des "élus", comme celle du Christ, n'est pas celle qui résulte des liens familiaux ("et ils sont nés, non du sang ni d'une volonté de chair ni d'une volonté d'homme, mais de Dieu", 1,13). Ils ne sont "pas de ce monde", dans un sens ontologique très fort.
Et cela ne se limite pas au johannisme. J'ai déjà évoqué plus haut le "qui est ma mère, qui sont mes frères?" des Synoptiques, et l'opposition de la qualité du "plus petit" membre du Royaume au statut des "nés de femmes". Le thème de la rupture des liens familiaux s'en rapproche. Et, on y pense assez peu, mais "n'appelez personne votre père sur la terre" peut être aussi lu d'une manière analogue. Ainsi que le "laisse les morts enterrer leurs morts" adressé à celui qui demande à enterrer son père. Il y a un radicalisme délibérément "scandaleux" dans tout cela qui n'est pas sans rappeler les cyniques.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
VANVDA



Masculin Nombre de messages : 1492
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: Jésus a-t-il eu une mére ?   Sam 27 Juin 2009, 12:52

Tu vas dire que je suis un peu monomaniaque en ce moment (parce que ça rejoins le fil sur 2012), mais est-ce que ce radicalisme ne "fonctionne" surtout que tant qu'il n'est pas "mis en œuvre" concrètement (par des actes "réels")?
(Désolé de m'éloigner un peu du sujet originel, Free...)
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos



Nombre de messages : 4346
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Jésus a-t-il eu une mére ?   Sam 27 Juin 2009, 14:04

Bonjour BB,
Je pense qu'il "fonctionne" quand il est réel mais exceptionnel, ou très minoritaire; c'est-à-dire dans une société assez différenciée pour tolérer dans sa marge des mendiants, des vagabonds, des fous, donc aussi des apôtres, des prophètes et des ascètes, sans se mettre en devoir de les "intégrer". Et aussi dans un mouvement assez ouvert pour ne pas s'aliéner un vaste cercle de "sympathisants" ou d'"admirateurs" qui, eux, ne vivront certes pas l'expérience radicale des "parfaits" mais la rendront économiquement viable ("celui qui vous donne un verre d'eau ne perdra pas sa récompense"). C'est dans ce cercle que se développeront les interprétations "spirituelles" de ce que d'autres ont vécu concrètement. Interprétations sans doute plus "profondes" et plus "riches" intellectuellement, mais qui ne dépendent pas moins du "signe" brut que d'autres ont inscrit dans leur corps, et qui tendent à se perdre en bavardage dès lors que ce signe fait défaut.
Après les "apôtres" et les "prophètes" du christianisme primitif, toute l'histoire du monachisme ancien et médiéval relève d'une économie similaire (quoique différente par son institutionnalisation).
A l'opposé, le protestantisme où il n'y a plus de "saints" parce que tout le monde est saint, parce que la sainteté elle-même se réduit à un idéal purement "spirituel" qui ne requiert concrètement rien d'autre qu'une morale ordinaire ("bourgeoise" au sens premier du terme, celle du citadin-citoyen installé) annonce le grand nivellement de la modernité...
P.S. Non, bien sûr, que le christianisme ait attendu le protestantisme pour "s'embourgeoiser". La "piété pondérée" des Pastorales et de Luc-Actes, avec sa pauvreté idéalisée à l'usage d'un public qui n'est certainement pas pauvre et qui n'a pas l'intention de le devenir, montre bien que dès l'origine de l'Eglise la classe dominante est tout sauf "radicale". Mais elle tolère encore l'exception dont elle vit.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
VANVDA



Masculin Nombre de messages : 1492
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: Jésus a-t-il eu une mére ?   Mer 01 Juil 2009, 19:37

Salut Didier (et tous),

Dans notre société on a de plus en plus de mal à tolérer les mendiants, alors les "prophètes"...(sauf ceux qui sont institutionnalisés dans les Ordres, comme tu le soulignes, mais ceux-là ne sont justement plus des "prophètes" à la Jérémie/Ezechiel "pour-Dieu-et-seul-contre-tous").

Ton explication est tout à fait limpide. Pour expliciter un peu mon propos, j'avais au départ à l'idée le sacrifice d'Isaac par son père, qui est admirable uniquement parce qu'il est un "non-sacrifice", justement. L'épisode nous présente une foi à imiter, mais la Loi (au sens large) est claire sur le sacrifice des enfants (au moins dans sa version finale): c'est une abomination! On se retrouve donc avec ce paradoxe: on est appelé à imiter la foi, mais à ne jamais reproduire le geste qu'elle produit...
C'est en extrapolant la-dessus qu'il m'est venu à l'idée que, pareillement, les enseignements "choquants" émis par le Christ n'avaient pas forcément vocation lorsqu'ils furent énoncés à se concrétiser. Mais effectivement, j'ai peut-être un peu trop projeté de la culture standardisée de notre belle société sur le monde Antique...
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos



Nombre de messages : 4346
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Jésus a-t-il eu une mére ?   Jeu 02 Juil 2009, 01:37

Bonsoir BB,
Sören Kierkegaard, dans Crainte et tremblement, définit justement à partir du (non-)sacrifice d'Abraham le "religieux" comme ce qui échappe à la règle générale, gouvernée par l'"éthique"... On aime ou ou on n'aime pas mais c'est une lecture incontournable, comme on dit, sur ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3449
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Jésus a-t-il eu une mére ?   Lun 06 Juil 2009, 11:16

Merci BB et Didier pour vos commentaires.

L'évangile de Luc malgré les interpolations et modifications tardives s'évertue a deconnecter JC de son origine juive, supprimant l'idée d'un JC issue d'une mère humaine.

Luc
8,20
On l'en informa :" Ta mère et tes frères se tiennent dehors et veulent te voir."
8,21
Mais il leur répondit :"Ma mère et mes frères, ce sont ceux qui écoutent la parole de Dieu et la mettent en pratique. "

11,27
Or il advint, comme il parlait ainsi, qu'une femme éleva la voix du milieu de la foule et lui dit :"Heureuses les entrailles qui t'ont porté et les seins que tu as sucés !"
11,28
Mais il dit : "Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu et l'observent !"

Le christianisme tatonne néanmoins quant à l'origine de JC

3,23
Et Jésus, lors de ses débuts, avait environ trente ans, et il était, à ce qu'on croyait, fils de Joseph, fils d'Héli

JC est le fils de Joseph pas de Marie et notons l'expression "à ce qu'on croyait".
Ce terme n'est-il pas utilisé à dessein de laisser le doute ?
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3449
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Jésus a-t-il eu une mére ?   Jeu 16 Juil 2009, 14:31

Une question me taraude l'esprit, comment l'Esprit saint peut-il féconder une femme ?
La WT nous explique que Dieu a transferé la vie (un esprit) de JC dans le sein de Marie.
Pas très convaincant.

1,20
Alors qu'il avait formé ce dessein, voici que l'Ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit :"Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ta femme : car ce qui a été engendré en elle vient de l'Esprit Saint ;
1,21
elle enfantera un fils, et tu l'appelleras du nom de Jésus : car c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés."
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos



Nombre de messages : 4346
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Jésus a-t-il eu une mére ?   Jeu 16 Juil 2009, 20:27

Je considère pour ma part la "nativité" comme l'UNE des mises en récit d'un concept théologique, celui de "Fils de Dieu" -- au même titre que les récits de résurrection, de transfiguration, du baptême; ou, dans un autre genre littéraire, que les hymnes christologiques pauliniens ou deutéro-pauliniens (Philippiens, Ephésiens, Colossiens) ou le prologue de Jean.
Tous ces textes au fond nous disent à peu près la même chose: le ciel vient sur la terre. Mais juxtaposés dans l'Ecriture -- qui toujours ajoute et jamais n'efface -- et pris au pied de la lettre, ils deviennent problème: par exemple, quand Dieu "engendre"-t-il son "Fils"? Avant la création du monde, OU BIEN à la naissance de Jésus, OU BIEN à son baptême, OU BIEN à sa transfiguration, OU BIEN à sa résurrection? Il faut mettre de l'ordre dans tout ça, et c'est l'affaire de la dogmatique.
Mais peut-être tous ces textes ont-ils été écrits pour dire une seule chose et non cinquante.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Sherlock



Masculin Nombre de messages : 442
Age : 48
Date d'inscription : 09/04/2008

MessageSujet: Re: Jésus a-t-il eu une mére ?   Ven 17 Juil 2009, 11:49

free a écrit:
Une question me taraude l'esprit, comment l'Esprit saint peut-il féconder une femme ?
La WT nous explique que Dieu a transferé la vie (un esprit) de JC dans le sein de Marie.
Pas très convaincant.

1,20
Alors qu'il avait formé ce dessein, voici que l'Ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit :"Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ta femme : car ce qui a été engendré en elle vient de l'Esprit Saint ;
1,21
elle enfantera un fils, et tu l'appelleras du nom de Jésus : car c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés."

Pour moi, on est dans la Gnose à plein tube.

Si les Evangélistes peuvent ainsi jongler avec le Verbe, l'Esprit, et la Sainte Vierge sans risquer l'excommunication, c'est parce qu'au départ, chez les gnostiques, Marie et le Saint-Esprit étaient une seule et même personne, Achamoth, la Sagesse, dont le Protoévangile dit qu'elle a passé sa jeunesse au Temple :

Dans la Tente Sainte, en sa présence, j'ai officié. (Si 24.10)

Tertullien puise sans doute à la même source lorsqu'il dit Marie enceinte des oeuvres d'un "rayon de Dieu" :
Elle est un reflet de la lumière éternelle,
un miroir sans tache de l'activité de Dieu.
(Sg 7.26)

Dans un autre apocryphe, l'Evangile selon les Hébreux, on trouve une variante de l'épisode du Diable emmenant Jésus au sommet du Temple (Mt 4.5) :

Il y a un instant, ma mère le Saint-Esprit m'a enlevé par un de mes cheveux et m'a transporté sur la montagne du Grand Thabor.
Revenir en haut Aller en bas
http://questionsbibliques.e-monsite.com/
Hérode



Nombre de messages : 319
Age : 106
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Jésus a-t-il eu une mére ?   Dim 30 Aoû 2009, 22:17

Qu'est-ce que j'écris bien, hein Sherlock ? (private joke) lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://judee.forumactif.com/index.htm
Narkissos



Nombre de messages : 4346
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Jésus a-t-il eu une mére ?   Dim 30 Aoû 2009, 22:54

Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Hérode



Nombre de messages : 319
Age : 106
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Jésus a-t-il eu une mére ?   Dim 30 Aoû 2009, 22:58

N'empêche que ça fait plaisir d'être célèbre... Cool

J'ai même une fois reconnu ma prose sur Athéturk.
Revenir en haut Aller en bas
http://judee.forumactif.com/index.htm
VANVDA



Masculin Nombre de messages : 1492
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: Jésus a-t-il eu une mére ?   Lun 31 Aoû 2009, 13:03

Tiens Zeus est redescendu en grade: il n'est plus le roi des dieu, mais seulement roi presque dieu!

Bienviendu!
Revenir en haut Aller en bas
Hérode



Nombre de messages : 319
Age : 106
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Jésus a-t-il eu une mére ?   Lun 31 Aoû 2009, 14:11

Merci.

Je me suis incarné. Ca se fait souvent chez les dieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://judee.forumactif.com/index.htm
ASSAD



Masculin Nombre de messages : 434
Age : 91
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: Jésus a-t-il eu une mére ?   Lun 31 Aoû 2009, 14:38

Hérode a écrit:
Merci.

Je me suis incarné. Ca se fait souvent chez les dieux.

Tiens, moi j'ai un dieu qui s'est incarné en ongle sur moi mais je ne sais pas lequel. Si quelqu'un pouvais m'éclairer sur l'identité de mon ongle incarné et lui dire d'aller s'incarner ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
Sherlock



Masculin Nombre de messages : 442
Age : 48
Date d'inscription : 09/04/2008

MessageSujet: Re: Jésus a-t-il eu une mére ?   Mer 02 Sep 2009, 13:53

Hérode a écrit:
Qu'est-ce que j'écris bien, hein Sherlock ? (private joke) lol!

Ah enfin !!! T'as réussi à te logger. Je croyais que t'étais mort et je n'avais pas pensé à la réincarnation. Laughing

Ce serait bien un jour que tu donnes une liste bibliographique de ce qui trone dans ta bibliothèque Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://questionsbibliques.e-monsite.com/
free



Nombre de messages : 3449
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Jésus a-t-il eu une mére ?   Jeu 28 Jan 2010, 12:55

Il y avait là plusieurs femmes qui regardaient à distance; elles avaient suivi Jésus depuis la Galilée, pour le servir;
parmi elles étaient Marie la Magdaléenne, Marie mère de Jacques et de Joseph, et la mère des fils de Zébédée.
Mat 27, 55-56

Il y avait aussi des femmes qui regardaient à distance, entre autres Marie la Magdaléenne, Marie mère de Jacques le Petit et de José, et Salomé,
Marc 15,40

Près de la croix de Jésus se tenaient sa mère et la soeur de sa mère, Marie, femme de Clopas, et Marie-Madeleine.
Jean 19, 25

Le rédacteur de l'évangile de Jean nous indique ques les 3 femmes qui se tenaient prés de la croix avaient le même prénom "Marie".
Marc parle d'une "Salomé".
Matthieu souligne la presence de la mére des fils de zébédée.

Doit-on assimiler Marie mère de Joseph et de Jacques, à la mère de JC ?
Qui est Marie femme de Clopas, Salomé ou la mère des fils de Zébédée ?
Pourquoi les évangiles de Matthieu et de Marc ne désigne pas la mère de JC distinctement ?
Pourquoi prefèrent-ils la designer par "Marie mère de Joseph et de Jacques ?
Peut-on imaginer que "Marie femme de Clopas" est La "marie" Mère de Jésus, remariée avec la frère du défunt Joseph ?
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos



Nombre de messages : 4346
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Jésus a-t-il eu une mére ?   Jeu 28 Jan 2010, 13:33

Ou: de la dérive des noms propres au fil des traditions narratives, à la faveur de laquelle les personnages se détachent ou se regroupent, se dédoublent ou se fondent en un... laissant le champ libre à l'imagination ou à l'ingéniosité de ceux qui veulent à tout prix trouver quelque "vérité", historique ou ésotérique, derrière les textes, parce qu'ils ne peuvent pas s'arrêter au jeu de hasard superficiel de l'écriture...
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Hérode



Nombre de messages : 319
Age : 106
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Jésus a-t-il eu une mére ?   Ven 29 Jan 2010, 03:42

Je pense que la formule la plus ancienne est "près de la crois se tenait sa mère" car il ne s'adresse qu'à elle.

Il est improbable que deux soeurs aient le même prénom.

Nous remarquons que Marie Madeleine est la première nommée dans les synoptiques donc le texte de Jean devait être : "Près de la croix de Jésus se tenait sa mère Marie de Magdala."

Ensuite, introduction d'une incise : "Près de la croix de Jésus se tenait sa mère [et la soeur de sa mère, Marie, femme de Clopas, et] Marie de Magdala. "

"Magdala" vient du verbe "gadal" signifiant "élever" (un enfant) , ma- étant un participe.

C'est un attribut de la Sagesse, mère du Logos selon la Gnose et prototype de Marie :
"La Sagesse élève ses enfants et prend soin de ceux qui la cherchent."

Ensuite, les Juifs ont caricaturé ce GDL en GLL, racine désignant la rondeur et ayant donné "district" ("Galilée, le cercle des nations") comme "coiffeuse" (friseuse), profession réputée fournir des prostituées dont celle dont Jésus est issu selon le Toledot Yeshoua.

Pour se défendre, les chrétiens ont inventé que Marie Madeleine était bien une pute mais disctincte de Marie mère de Jésus. En épluchant le textes, on voit subitement apparaître ce personnage recruté nulle part mais logiquement non recruté s'il s'agit de la mère de Jésus.

Cette méthode de défense est la même que pour Simon de Cyrène, personnification du bélier substitué à Isaac dans le sacrifice d'Abraham, personnage introduit par les docètes et inconnu des Evangiles que lisait Irénée qui écrit "un certain Simon de Cyrène" (Traité sur la prière) comme s'il ne le connaissait pas par les Evangiles dont il disposait, personnage devenu canonique par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
http://judee.forumactif.com/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jésus a-t-il eu une mére ?   Aujourd'hui à 01:08

Revenir en haut Aller en bas
 
Jésus a-t-il eu une mére ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: RELIGION-
Sauter vers: