Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A quelles personnes lee rédacteur de l'Apocalypse destinait-il son livre?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: A quelles personnes lee rédacteur de l'Apocalypse destinait-il son livre?   Lun 21 Avr 2008, 17:10

Bonjour,

C'est une question qui peut paraître étrange, car pour la plupart des lecteurs de notre époque le message de l'Apocalypse était destiné aux gens qui vivraient aux temps de la fin. Les versets suivants parlant de la fin

1 Révélation de Jésus Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses esclaves les choses qui doivent arriver bientôt. Et il a envoyé son ange et, par son intermédiaire, il [l’]a présentée en signes à son esclave Jean, 2 lequel a attesté la parole que Dieu a donnée et le témoignage de Jésus Christ, oui toutes les choses qu’il a vues. 3 Heureux celui qui lit à haute voix et ceux qui entendent les paroles de cette prophétie, et qui observent les choses qui s’y trouvent écrites ; car le temps fixé est proche.
9 Moi, Jean, [qui suis] votre frère et qui ai part avec vous à la tribulation et au royaume et à l’endurance en compagnie de Jésus, je me suis trouvé dans l’île qui s’appelle Patmos parce que je parlais de Dieu et rendais témoignage à Jésus. 10 Par inspiration je me suis trouvé au jour du Seigneur,

De nombreux lecteurs de la Bible pensent à tort ou à raison que les verset mentionnés ci-dessus se réfèrent à la période finale des temps.
Mais des historiens voient dans le texte de l'Apocalypse un message destiné aux chrétiens de son temps afin qu'ils ne se laissent pas emporter par le système romain.
Selon ces historiens Jean parlait des emprereurs romains et de l'empire romain et encourageait ses frères chrétiens à vaincre les romains en restant en dehors de ce système.

Avec mes fraternelles salutations
Xavier
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3878
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: A quelles personnes lee rédacteur de l'Apocalypse destinait-il son livre?   Lun 21 Avr 2008, 17:47

Il y a quatre écoles d’interprétation :

La pensée « preteriste » :

Le livre décrit, dans un langage voilé, les événements de l’époque de Jean jusqu'à la fin de l’empire Romain, ou la conversion de Constantin.
Cette explication a l’inconvénient de prétendre que ce livre fut d’actualité à l’époque mais l’est moins de nos jours. La Bête est l’empire Romain, et Babylone est Rome. Cependant on fait allusion à Rome, à l’époque de Jean, donc une connaissance de cette époque s’avère utile pour comprendre ce livre.

Dans Ap 1 :11, on dit a Jean « Ce que tu vois, écris-le dans un livre pour l’envoyer aux sept Eglises : à Ephèse, Smyrne, Pergame, Thyatire, Sardes, Philadelphie et Laodicée. »

Il ressemble donc aux lettres de Paul aux Romains, Corinthiens, Colossiens, Ephèsiens et Thessaloniciens. Dieu avait choisi les lettres de Jean et Paul pour être sauvegardées pour son Eglise à travers les siècles. Tout comme la lettre aux Corinthiens s’adresse aux problèmes précis de l’époque, elle s’adresse aux mêmes problèmes pour les siècles à venir. De la même manière, l’APOCALYPSE s’adresse aux problèmes qui confrontent les sept églises d’Asie, mais elle concerne également les générations futures. Puisque Jean s’est servi d’images symboliques, l’APOCALYPSE n’est pas seulement liée à l’empire Romain, mais peut s’appliquer aux tyrannies à travers les siècles.

La preuve que l’APOCALYPSE fut destinée aux églises qui vivaient sous la persécution, se trouve dans les vers suivants :

- Jean, lui-même, se trouvait dans l’île de Patmos à cause de la parole de Dieu et le témoignage de Jésus (1 :9).
- Antipas fut mis a mort à Pergame (2 :13).
- L’église de Smyrne était sur le point d’être mise à l’épreuve par Satan, certains seraient emprisonnés, d’autres tués (2 :10).
- Le cinquième sceau montre les âmes de ceux qui furent égorgés pour la parole de Dieu et le témoignage qu’ils avaient rendu (6 :9).
- Ce qui sont venus de la grande épreuve (7 :14).
- La bête qui surgit de l’abîme tue les deux témoins lorsqu’ils ont fini leur témoignage (11 :7).
- Ceux qui ont triomphé de Satan ont méprisé leur vie jusqu'à mourir (12 :11).
- Le dragon s’en alla guerroyer contre ceux qui obéissent aux commandements de Dieu et possèdent le témoignage de Jésus (12 :17).
- On donna à la bête, surgie de la mer, le pouvoir de mener campagne contre les saints et de les vaincre (13 :7).
- La captivité et la mort par le glaive, demandent de l’endurance et de la confiance de la part des saints (13 :10).
- La bête surgie de la mer tua tous ceux qui refusaient d’adorer l’image de la première bête (13 :15).
- La troisième coupe est juste, car le monde a versé le sang des saints et des prophètes (16 :5-6).
- La prostituée de Babylone était saoule du sang des saints (17 :6).
- On a trouvé, à Babylone, le sang des prophètes, des saints et de tous ce qui furent tués sur terre (18 :24).
- Après la destruction de la prostituée, les saints se réjouissent car Dieu a vengé sur elle le sang de ses serviteurs (19 :1-2).
- Pendant le règne de mille ans, Jean voit les âmes de ceux qui furent décapités pour leur témoignage pour Jésus et pour la parole de Dieu (20 :4).


http://www.apocalipsis.org/french/sec-3.htm
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5129
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: A quelles personnes lee rédacteur de l'Apocalypse destinait-il son livre?   Lun 21 Avr 2008, 17:58

Bonjour Xavier,

Quelques petites remarques:

1) Aussi bizarre que ça puisse nous paraître, les textes apocalyptiques sont CLAIRS pour leurs destinataires immédiats, car les images énigmatiques qu'ils présentent sont toujours accompagnées d'une interprétation (en général donnée par un personnage céleste au "voyant")...
Le problème c'est qu'à les reprendre à plusieurs siècles de distance l'interprétation nous semble quelquefois aussi obscure que la vision, d'où la facilité pour les "maîtres" autoproclamés (genre Watchtower) d'y lire tout et n'importe quoi.
Pour un lecteur de la fin du premier siècle ou du second, la description de la déesse Roma assise sur sept collines et se gobergeant des richesses de l'empire est absolument transparente. Elle ne l'est plus pour le lecteur moderne, du moins sans la médiation de solides connaissances historiques.

2) Que le "bientôt" qui ponctue l'Apocalypse de Jean soit à entendre dans un sens strict, c'est tout à fait évident si on la compare aux textes dont elle s'inspire, en particulier Daniel. La mise en scène de Daniel implique un prophète de l'époque néo-babylonienne recevant un message pour un futur lointain (l'époque hellénistique, en gros quatre siècles plus tard, un peu plus dans l'imagination de l'auteur, voir les 70 semaines). Du coup il ne peut pas comprendre ce qu'il écrit, et ordre lui est donné de SCELLER le livre jusqu'au "temps de la fin" (Daniel 12,9) où seulement il deviendra compréhensible. Ce modèle est expressément INVERSÉ par l'Apocalypse de Jean, où ordre est donné au visionnaire de NE PAS SCELLER le livre, "car le temps est proche" (22,10). Il ne s'agit évidemment pas d'un texte pour 2000 ans plus tard.
(Tout aussi évidemment, il s'ensuit que la "prophétie" sur une destruction soudaine de Rome laissant place au millenium ne s'est pas accomplie, en tout cas pas selon son sens obvie.)

3) Dans le passage que tu cites, il y a une traduction impossible: "Par inspiration je me suis trouvé au jour du Seigneur." Celle-ci suggère que le voyant est transporté à une époque future... Or l'expression grecque employée ici, en tè kuriakè hèmera, n'est PAS celle qui désigne chez les prophètes le "jour de Yahvé," en grec hèmera Kuriou, prototype de la fin des temps et du jugement dernier. Dans le NT l'adjectif kuriakos n'apparaît qu'ici et en 1 Corinthiens 11,20, dans un contexte LITURGIQUE (le repas du Seigneur). C'est un mot chrétien (qu'il faudrait strictement traduire par "dominical"), et la formule kuriakè hèmera désigne chez tous les auteurs contemporains (p. ex. Barnabé) le "jour du Seigneur" au sens du jour sacré de la communauté, c.-à-d. le dimanche (jour de la résurrection). Il s'agit donc (et c'est bien la lecture la plus naturelle de la phrase) du MOMENT où le voyant est "inspiré" (se trouve "en Esprit"), et non pas d'une période future VERS LAQUELLE l'Esprit le transporterait...

Voilà pour commencer... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A quelles personnes lee rédacteur de l'Apocalypse destinait-il son livre?   Lun 21 Avr 2008, 20:50

Bonsoir Spermologos,

Quand et comment cette partie de la prophétie va-t-elle se réaliser?

(Tout aussi évidemment, il s'ensuit que la "prophétie" sur une destruction soudaine de Rome laissant place au millenium ne s'est pas accomplie, en tout cas pas selon son sens obvie.)

Merci
Xavier
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5129
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: A quelles personnes lee rédacteur de l'Apocalypse destinait-il son livre?   Lun 21 Avr 2008, 22:47

Ben... pour la dévastation de la Rome impériale, j'ai comme l'impression que c'est un peu tard! Smile
Et à mon avis les interprétations "prétéristes" dont parlait free, même si elles sont moins fantaisistes que celles que nous avons connues, ne font pas l'affaire non plus, car la christianisation de l'empire deux siècles plus tard ne correspond pas du tout à ce que l'auteur de l'Apocalypse attendait pour "bientôt"!
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3878
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: A quelles personnes lee rédacteur de l'Apocalypse destinait-il son livre?   Mar 22 Avr 2008, 11:12

Wikipedia


Le livre prophétise aussi bien sur ce qui est arrivé, sur ce qui arrive, que sur ce qui doit arriver plus tard : « Écris donc ce que tu as vu, ce qui est, et ce qui doit arriver ensuite » (Apocalypse chapitre 1, verset 19).


Divers commentateurs chrétiens modernes considèrent que les thèses historique et futuriste sont toutes les deux valables. La supposition de départ est que, étant donné que l'Apocalypse traite du jugement du monde, elle ne peut pas être limitée à un regard actuel sur les événements entourant Jean vers le milieu du Ier siècle (temps de Néron). En même temps, il serait exagéré de penser que Jean aurait écrit ce texte uniquement à destination de lecteurs du futur, fût-ce plusieurs siècles dans l'avenir, sans qu'il n'eût d'intérêt pour ses contemporains. Cette approche suppose donc que l'Apocalypse comportait un message à destination de ses contemporains, mais en même temps qu'elle revêtait un caractère prophétique, concernant les «temps de la fin».
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5129
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: A quelles personnes lee rédacteur de l'Apocalypse destinait-il son livre?   Mar 22 Avr 2008, 15:44

C'est évidemment ce qu'ont fait toutes les générations chrétiennes qui pensaient (plus ou moins fort selon les circonstances historiques) vivre au "temps de la fin".

Le problème exégétique, c'est que les textes eux-mêmes n'offrent aucune prise à cette idée de "double accomplissement" (le "ensuite" que free met en évidence est qualifié par le "bientôt" strict dont j'ai parlé plus haut); ce qui signifie, d'une part, que les lecteurs contemporains qui comprenaient les allusions "présentes" n'étaient nullement concernés par les choses "à venir": ou bien (par je ne sais quel miracle) ils comprenaient cela aussi, et je me demande alors de quelle utilité leur était la "prophétie"; ou bien ils ne le comprenaient pas, et "l'auteur divin" (le seul capable évidemment d'annoncer des choses plusieurs siècles ou millénaires à l'avance) les a délibérément bernés (pour leur bien peut-être?).

Le problème herméneutique, que nous connaissons bien, c'est qu'une fois coupé le lien entre le texte et son contexte historique l'interprétation devient "folle". On n'est plus dans l'exégèse, mais dans l'eiségèse, c'est-à-dire qu'on peut lire dans (read into, comme disent les Anglais) le texte absolument tout ce qu'on a envie d'y trouver.

La seule chose qui justifie ce genre d'acrobatie, au fond, c'est le refus d'admettre que l'auteur (humain cette fois) ait pu tout simplement se tromper dans ses prévisions et dans ses espérances. Une hypothèse tellement naturelle que personne n'en envisagerait d'autre si le texte en question n'avait pas (finalement!) été inclus dans le canon biblique...


Dernière édition par spermologos le Mar 22 Avr 2008, 17:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3878
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: A quelles personnes lee rédacteur de l'Apocalypse destinait-il son livre?   Mar 22 Avr 2008, 16:13

Didier,

Je partage ton point de vue mais des élèments me manquent.
Comment interpreter les paroles de Jean quand il parle des 1000 ans, de la bête sauvage, d'harmaguedon...?
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5129
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: A quelles personnes lee rédacteur de l'Apocalypse destinait-il son livre?   Mar 22 Avr 2008, 17:43

Bonjour Free,
En ce qui concerne la bête sauvage c'est assez clair (malgré quelques télescopages de détails probablement dus à l'utilisation de plusieurs documents apocalyptiques, pas forcément chrétiens d'ailleurs), parce que ça fait partie du contemporain de l'auteur et des destinataires: il s'agit de l'empire et de ses empereurs successifs, avec référence au mythe du retour de Néron (= 666) bien attesté à l'époque...
Mais le reste, bataille d'Harmaguédon, carnage du chapitre 19, millenium et résurrection des morts, nouveaux cieux et nouvelle terre, c'est le futur tel que l'imagine l'auteur (comme beaucoup d'autres "apocalypticiens" contemporains).
Si on ne veut pas admettre qu'il s'est trompé (ce qui n'a pourtant rien de déshonorant), il faut postuler que ce qui ne s'est PAS réalisé à l'époque DOIT se réaliser plus tard, et donc introduire arbitrairement dans le scénario un interlude d'au moins 19 siècles...
Personnellement je trouve plus sain de rompre avec l'idée que l'histoire soit un film tourné à l'avance, et simplement projeté dans le temps -- idée qui sous-tend toute notion de prédiction (je ne dis pas de "prophétie", car la prophétie dans la Bible ce n'est que très accessoirement la prédiction).
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A quelles personnes lee rédacteur de l'Apocalypse destinait-il son livre?   Mar 22 Avr 2008, 18:09

Bonsoir Spermologos,

A propos du nombre 666 j'ai vu récemment une émission qui suggérait que le nombre serait 616 et non 666, selon des fraguements découverts il n'y a pas longtemps.
En attribuant des lettres du 616 par un raisonnement assez complexe on découvrirait alos Calligula dont le nom est Caïus césar.

Qu'en penses-tu?

Avec mes fraternelles salutations
Xavier
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5129
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: A quelles personnes lee rédacteur de l'Apocalypse destinait-il son livre?   Mar 22 Avr 2008, 19:07

Hello Xavier,
C'est une variante textuelle minoritaire, attestée déjà par Irénée qui ne la retient pas, et présente dans quelques manuscrits.
En principe il faut distinguer deux problèmes (mais en fait ils sont liés!):
- quel est le texte "original"? -- pour autant que ça veuille dire quelque chose, car la frontière entre critique littéraire et critique textuelle est pour le moins floue; la seule chose dont on soit sûr c'est que le texte a été lu quelquefois 616, plus souvent 666;
- que signifie la variante? Caligula peut-être, mais peut-être aussi Néron (il suffit que la transcription hébraïque sous-jacente ait été faite d'après le latin plutôt que d'après le grec, nrw qsr au lieu de nrwn qsr... et par la magie de la numérologie on peut multiplier les références, qui peuvent très bien correspondre à d'autres lectures historiques de l'Apocalypse, "originales" ou non (p. ex. Trajan).
Mais, encore une fois, ce n'est pas parce que NOUS sommes dans l'incertitude que le texte était obscur pour ses premiers destinataires.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3878
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: A quelles personnes lee rédacteur de l'Apocalypse destinait-il son livre?   Mar 22 Avr 2008, 23:49

Spermologos fais-tu allusion a ce qui suit ?
Si l’Apocalypse de Jean est généralement la seule apocalypse reconnue dans le Nouveau Testament, l'apocalyptique fut un genre littéraire particulièrement développé dans l'Ancien Testament, dans le livre de Daniel notamment. Pour ceux qui les reconnaissent, on peut aussi le comparer aux écrits pseudépigraphes ou aux livres apocryphes du Nouveau Testament :
Apocalypse de Pierre, Apocalypse de Baruch, Apocalypse d'Abraham, Apocalypse de Daniel, Apocalypse d'Élie, Apocalypse de Moïse, Apocalypse de Sophonie, Apocalypse de Jacques, Apocalypse de Paul, Apocalypse d'Étienne et même Apocalypse apocryphe de Jean.


Je suis surpris de decouvrir la difficulté qu'il a eu à établir la Canonicité de l'apocalypse.

L'admission de l'Apocalypse dans le canon des livres reçus fut assez difficile.

Certains, comme le prêtre romain Caïus, au début du IIIe siècle, rejetaient l'Apocalypse, car ils la soupçonnaient de favoriser le millénarisme.

L'évêque Denis d'Alexandrie contestait son authenticité johannique pour des raisons stylistiques.

L'Église de Syrie l'ignorait. Ce qui n'empêchait pas saint Athanase, évêque d'Alexandrie, de la reconnaître pleinement dans sa 39e lettre pascale (367).

En Occident, elle fut définitivement acceptée par le décret du pape Damase, en 382, confirmé par les conciles d'Hippone (393) et de Carthage (397), avec tous les autres écrits du Nouveau Testament.

Dans l'Église d'Orient son admission dans le canon sera discutée jusqu'au Xe siècle.

Enfin la datation ne fait pas l'unanimité, surprenant pour un EX TJ !
Selon une autre hypothèse, certains commentateurs comme Wetscoot, Lightfoot ou William Salmon, ont pensé que Néron était responsable de l'emprisonnement de Jean dans l'île de Patmos. L'Apocalypse aurait été rédigée pendant son règne et avant la chute de Jérusalem, vers l'an 70. Période que proposaient également Clément d'Alexandrie, Origène et Jérôme
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5129
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: A quelles personnes lee rédacteur de l'Apocalypse destinait-il son livre?   Mer 23 Avr 2008, 00:23

Bonsoir Free,
Ce n'est pas directement à ces autres apocalypses chrétiennes que je me référais, mais ça n'en est pas moins intéressant.
Je parlais, d'abord, des documents apocalyptiques qui ont dû être utilisés dans la rédaction de l'Apocalypse de Jean, perceptibles par les incohérences de symbolisme et de scénario -- p. ex. la "grande ville" est plutôt identifiée à Jérusalem au chapitre 11 et à Rome au chapitre 17, les têtes de la bête sont les collines de Rome et une série d'empereurs en 17,9, tout le monde est massacré au chapitre 19 et il y a encore des "nations" au chapitre 20... mais ces documents sont simplement supposés par la critique littéraire, ils ne sont pas identifiables à des textes chrétiens ou juifs connus par ailleurs.
D'autre part, sur le problème 666/616, je parlais bien de versions concurrentes de l'Apocalypse de JEAN, circulant dans des communautés différentes.
Pour revenir aux documents dont tu parles, il est intéressant de noter que l'Apocalypse de Pierre a bien failli être canonisée à la place de celle de Jean... dommage peut-être, car elle est beaucoup moins sanglante, elle tend même vers l'idée d'un salut universel...
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3878
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: A quelles personnes lee rédacteur de l'Apocalypse destinait-il son livre?   Mer 23 Avr 2008, 00:36

Merci Didier pour tes eclaircissements.


l'Apocalypse de Pierre, considérée comme canonique jusqu'au 4ème siècle, selon

http://pagesperso-orange.fr/revue.shakti/stpierre.htm
Revenir en haut Aller en bas
Sherlock

avatar

Masculin Nombre de messages : 442
Age : 49
Date d'inscription : 09/04/2008

MessageSujet: Re: A quelles personnes lee rédacteur de l'Apocalypse destinait-il son livre?   Mer 23 Avr 2008, 11:13

Revenir en haut Aller en bas
http://questionsbibliques.e-monsite.com/
Patoune

avatar

Nombre de messages : 342
Age : 55
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: A quelles personnes lee rédacteur de l'Apocalypse destinait-il son livre?   Mer 23 Avr 2008, 17:32

Bonjour à vous,

Comment l'apocalypse de Pierre peut enseigner un salut universel alors que les Evangiles enseigne le contraire ?
Est-ce bien Pierre qui l'a écrit ?
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5129
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: A quelles personnes lee rédacteur de l'Apocalypse destinait-il son livre?   Mer 23 Avr 2008, 17:57

Bonjour Patoune,
Non, bien sûr, ce n'est pas Pierre qui l'a écrite, c'est un pseudépigraphe (tout comme les deux épîtres canoniques attribuées à Pierre selon moi).
Les évangiles synoptiques ne sont sûrement pas universalistes, par contre je pense qu'un "horizon" universaliste n'est pas absent du Nouveau Testament.
Cf. Romains 11,32: "Car Dieu a enfermé tous les humains dans leur refus d'obéir, pour avoir compassion de tous."
Ou Jean 17,21: "afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi et moi en toi, qu'eux aussi soient en nous, pour que le monde croie que c'est toi qui m'as envoyé."
Ou encore Ephésiens 1,10: "récapituler tout dans le Christ, ce qui est dans les cieux comme ce qui est sur la terre."
C'est une idée certes minoritaire, mais tenace, qui ne cessera de resurgir dans l'histoire du christianisme (p. ex. Origène et son "apocatastase", le "rétablissement" de toutes choses, empruntée à Actes 3,21).
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Patoune

avatar

Nombre de messages : 342
Age : 55
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: A quelles personnes lee rédacteur de l'Apocalypse destinait-il son livre?   Ven 25 Avr 2008, 22:23

Bonjour à tous,

Didier a écrit :
Citation :
3) Dans le passage que tu cites, il y a une traduction impossible: "Par inspiration je me suis trouvé au jour du Seigneur." Celle-ci suggère que le voyant est transporté à une époque future... Or l'expression grecque employée ici, en tè kuriakè hèmera, n'est PAS celle qui désigne chez les prophètes le "jour de Yahvé," en grec hèmera Kuriou, prototype de la fin des temps et du jugement dernier. Dans le NT l'adjectif kuriakos n'apparaît qu'ici et en 1 Corinthiens 11,20, dans un contexte LITURGIQUE (le repas du Seigneur). C'est un mot chrétien (qu'il faudrait strictement traduire par "dominical"), et la formule kuriakè hèmera désigne chez tous les auteurs contemporains (p. ex. Barnabé) le "jour du Seigneur" au sens du jour sacré de la communauté, c.-à-d. le dimanche (jour de la résurrection). Il s'agit donc (et c'est bien la lecture la plus naturelle de la phrase) du MOMENT où le voyant est "inspiré" (se trouve "en Esprit"), et non pas d'une période future VERS LAQUELLE l'Esprit le transporterait...
Voici le résultat de quelques recherches à ce propos :

Ce ne sont pas des événements lointains dans l'avenir, éloignés de son époque, que Jean a vu en vision au chapitre 1, mais la position du Christ en tant que Souverain Sacrificateur dans le sanctuaire céleste, une situation continue, habituelle et haut placée, qui précède forcément le jour du jugement dernier (voir vers. 12-18 ).

Apocalypse 1:12-18 > Et je me suis retourné pour voir la voix qui parlait avec moi ; et, m’étant retourné, j’ai vu sept porte-lampes d’or, et au milieu des porte-lampes quelqu’un de semblable à un fils d’homme, vêtu d’un vêtement qui lui allait jusqu’aux pieds, et ceint à hauteur des seins d’une ceinture d’or. Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige, et ses yeux comme une flamme de feu ; et ses pieds étaient semblables à du cuivre fin quand il est incandescent dans un four, et sa voix était comme le bruit des eaux nombreuses. Et il avait dans sa main droite sept étoiles, et de sa bouche sortait une longue épée aiguisée à double tranchant, et son visage était comme le soleil lorsqu’il brille dans sa puissance. Et quand je l’ai vu, je suis tombé comme mort à ses pieds. Et il a posé sa main droite sur moi et il a dit : “ N’aie pas peur. Je suis le Premier et le Dernier, et le vivant ; et je suis devenu un mort, mais, regarde, je suis vivant à tout jamais, et j’ai les clés de la mort et de l’hadès.

La Bible du Semeur dans sa note du chapitre 1:10 indique que la Révélation a été transmise dans un contexte cultuel.

Mais, il me faut éclaircir encore cette notion de "dimanche".

Bonne soirée à vous.
Revenir en haut Aller en bas
ASSAD

avatar

Masculin Nombre de messages : 434
Age : 91
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: A quelles personnes lee rédacteur de l'Apocalypse destinait-il son livre?   Ven 25 Avr 2008, 23:08

Coucou tout le monde !

Le mot dimanche est issu du latin dies Dominicus, le « jour du Seigneur », « dominicus » signifiant « seigneur ». Selon Le Robert historique de la langue française, dies Dominicus est devenu didominicu, puis, par dissimilation consonantique, diominicu, et enfin dimanche.

Comme l'a dit Didier, l'étymologie du terme peut être retracée ( aussi à partir de la Didachè) : Dies dominicus est une traduction du grec Kuriake Heméra. En ce jour, le Christ est célébré dans l'Eucharistie ou la sainte cène en tant que Seigneur.

Pour preuve que les premiers chrétiens célébraient la Sainte Cène et considérait donc le premier jour de la semaine comme jour du Seigneur :

Actes 20:7

Le premier jour de la semaine, nous étions réunis pour rompre le pain. Paul, qui devait partir le lendemain, s'entretenait avec les disciples, et il prolongea son discours jusqu'à minuit.

Bon week-end
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5129
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: A quelles personnes lee rédacteur de l'Apocalypse destinait-il son livre?   Sam 26 Avr 2008, 00:36

Bonsoir Assad,
kuriakos est très exactement à kurios, en grec, ce que dominicus est à dominus, en latin...
Vers la fin du Ier siècle, la kuriakè hèmera, ou kuriakè tout court fait tellement partie du "jargon" chrétien courant pour le "premier jour de la semaine" (juive) que quand on veut en RAPPELER le sens étymologique, jour du SEIGNEUR, on n'hésite pas à écrire kuriakè kuriou, le (jour) dominical du Seigneur (Didachè 14,1).
Il va de soi qu'un auteur chrétien de cette époque n'aurait jamais écrit hè kuriakè hèmera pour se référer au "Jour du Seigneur" dans un sens eschatologique: il n'aurait eu aucune chance d'être compris.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3878
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: A quelles personnes lee rédacteur de l'Apocalypse destinait-il son livre?   Sam 26 Avr 2008, 23:56

C'est une véritable découverte.
En tant qu'EX TJ j'ai toujours cru "le jour du seigneur" correspond aux derniers jours ou à sa presence invisible.

Jean a écrit de sa propre situation, ses prophéties auraient un aboutissement historique, il anticipait une consommation future et il révélait des principes cachés sous le courant de l’histoire. Le problème vient du fait que la Fin n’est pas arrivée comme prévue. » Si l’auteur de l’APOCALYPSE est également l’auteur du quatrième évangile, alors il s’attendait à être toujours en vie lors du second avènement, Jean 21 :21-24. Si on lit la première lettre de Jean, 2 :18, cela indique qu’il pensait vivre la dernière heure.

Ap 1 :3 nous dit, « heureux est celui qui lit les paroles de la prophétie et les retient, car le temps est proche » (voir aussi 22 :10). De là on est assuré de l’actualité du contenu, tout comme l’avènement était d’actualité il y a 1,900 ans. Pour les auteurs du NT, l’heure de l’avènement est toujours proche, Ph 4 :5, Jc 5 :8, 1 P 4 :7.
Jésus nous dit de nous tenir prêts pour son retour inattendu (Mt 24 :44). L’APOCALYPSE nous dit d’être prêts, car l’avènement pourrait avoir lieu à n’importe quel moment. Toute interprétation qui essaie de placer les événements dans le passé ou dans l’avenir lointain n’est pas juste, car le but est de nous préparer pour ce qui arrivera bientôt. Tout comme il y a une bénédiction au début du livre pour ce qui entendent et retiennent le message, il y en a une à la fin (22 :7) pour ceux qui gardent les paroles de la prophétie et la conviction que Jésus reviendra bientôt. Préparer Son peuple pour Son retour fait partie du message de l’APOCALYPSE.

Ladd examine la nature double de la prophétie qui a un aboutissement immédiat et lointain. Un exemple serait le discours d’Olivet concernant le jugement historique de Jérusalem aux mains des Romains en 70 après J.-C. (Lc 21 :20) et l’apparition eschatologique de l’Antéchrist (Mt 24 :15). De la même façon, l’APOCALYPSE eut un aboutissement final dans la série de persécutions romaines jusqu'à Constantin en 313 après J.-C. et l’attente de l’Antéchrist. Une interprétation correcte marierait les points de vue des preteristes et des futuristes en tenant compte des tribulations de l’Eglise entre ces deux périodes.

Bien qu’on puisse s’en servir pour interpréter des événements à la fin de l’ère, ceci suit des événements qui mènent à l’apogée de l’histoire. C’est un fait que, à travers l’âge évangile, il y a eu des empires politiques et religieux qui ont persécuté l’église. L’APOCALYPSE est destinée aux saints passés, présents et futurs. L’idée que l’Eglise ne sera plus sur terre à l’arrivée de l’Antéchrist ne se trouve pas dans l’APOCALYPSE et cette idée fait un injustice aux croyants aujourd’hui. Ce commentaire utilise plusieurs approches. Une grande partie du livre contient les circonstances de l’époque de Jean qui forment les bases de toute interprétation, car on l’écrit pour les sept églises d’Asie. Il décrit ce qui se passera bientôt, dans l’avenir proche, mais également dans l’avenir lointain. Il décrit aussi la fin des temps, donc on trouve un mélange des approches : preteriste, futuriste, et idéaliste
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3878
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: A quelles personnes lee rédacteur de l'Apocalypse destinait-il son livre?   Mer 07 Mai 2008, 11:49

La situation historique décrite dans l'Apocalypse illustre bien le climat social et politique de l'époque. La littérature apocalyptique apparaît habituellement lorsque surviennent de graves crises.
Bien insérés dans la religion juive, les écrits apocalyptiques ont surgi quand le peuple juif vivait l'oppression, plus précisément lors de la captivité à Babylone vers le Ve siècle avant JC, ainsi qu'au IIe siècle avant JC quand le livre de Daniel a révélé que celui-ci avait résisté aux Grecs.
En fait le courant apocalyptique est une littérature de temps de crise qui tend à redonner de l'espoir au peuple. Les persécutions affectent la vie des croyants. En effet, ne voyant aucune façon de s'en sortir, ils perdent confiance en Dieu. Ceux qui se mettent alors à écrire pour proclamer que Dieu sera toujours vainqueur utilisent un style littéraire fort particulier. Mais comment parvient-on à écrire quand le pouvoir brime la liberté d'expression ? En s'efforçant de coder les textes à l'aide d'images, d'expressions et de mots que seul le groupe auquel on s'adresse connaît. Voilà une des particuliarités de la littérature apocalyptique. Conséquemment, les Romains qui ont essayé de comprendre le livre de Jean n'y sont pas arrivés, car les images qu'il contenait ne correspondaient en rien à leur culture.

L'argument au coeur du livre de l'Apocalypse est construit sur la lutte entre une bête qui surgit de la mer et qui symbolise l'Empire romain et le messager qui descend du ciel et qui symbolise Jésus Christ. Pourquoi cette bête est-elle à ce point dangereuse ? Il faut savoir que les persécutions ne sont pas en cause. La Bête propose aux chrétiens de dévier de leur route. Les valeurs qu'elle prône reposent sur l'argent et le pouvoir. Pablo Richard mentionne que la Bête se donne comme but de détruire les réalités spirituelles en proposant l'idolâtrie. Il ne s'agit pas d'adorer d'autres dieux, mais plutôt de se vouer corps et âme aux valeurs liées, entre autres, à l'argent, au pouvoir et à la sexualité. L'adhésion à ces valeurs s'avère la meilleure manière de tuer un chrétien. C'est la séduction que Jean redoute le plus. La Bête se propose de chosifier l'être humain.

http://www.geocities.com/samuelprophete/apocalypse2.html
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3878
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: A quelles personnes lee rédacteur de l'Apocalypse destinait-il son livre?   Jeu 04 Déc 2008, 13:50

Avez-vous vu l'émission hier soir sur Arte," l’Apocalypse, Gérard Mordillat et Jérôme Prieur" ?

L'émission a analysé l'expression que l'on retrouve au chapitre 2 de l'Apocalypse
"9 Je connais ta tribulation, et ta pauvreté (mais tu es riche), et l'outrage de ceux qui se disent être Juifs; et ils ne le sont pas, mais ils sont la synagogue de Satan."

Parmi les explications avancées, "ceux qui se disent être Juifs" sont assimilés aux "craignants Dieu", des gentils proches de la religion juive mais que la communauté Paulienne draguait pour en faire des convertis chrétiens.
Pour l'auteur de l'Apocalypse qui est Judéo-Chrétien et donc defend un christianisme attaché au Judaïsme, ces personnes ne sont pas de véritable juifs car ils épousent un christianisme Paulien. (Je ne sais si j'ai bien exprimé l'idée).
cela témoigne des frictions qui existaient entre la communauté chrétienne et le judaïsme qui se dsiputaient la coversion des gentils mais aussi de l'opposition entre les judéo-chrétien et les pagano-chrétiens.
Une piste interessante Apoc 2
" 14 Mais j'ai quelques choses contre toi: c'est que tu as là des gens qui tiennent la doctrine de Balaam, lequel enseignait à Balac à jeter une pierre d'achoppement devant les fils d'Israël, pour qu'ils mangeassent des choses sacrifiées aux idoles et qu'ils commissent la fornication."
Le rejet de la consommation des aliments sacrifiés aux idoles, alors que Paul est plus souple sur la question.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5129
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: A quelles personnes lee rédacteur de l'Apocalypse destinait-il son livre?   Jeu 04 Déc 2008, 14:40

Bonjour free,
Je n'ai pas vu l'émission (j'ai pô la télé).
En général il y a à prendre et à laisser chez Mordillat et Prieur mais ils ont le mérite de porter les débats des spécialistes à la connaissance d'un vaste public; ce qui ne se fait pas sans déplacements de perspective (ainsi des thèses marginales reçoivent une publicité disproportionnée qui les fait passer pour établies).
Avec ce que tu nous rapportes de l'argumentation je ne suis pas vraiment convaincu pour 2,9: c'est une possibilité mais il y en a d'autres (synagogue pharisienne, rejetant les "judéo-chrétiens" comme "minim", c.-à-d. hérétiques).
Par contre le décalage entre l'Apocalypse de Jean et Paul sur les idolothytes ("viandes sacrifiées aux idoles") est tout à fait clair. Mais Paul lui-même semble adopter une voie moyenne sur cette question par rapport à d'autres (ceux qui ont la "connaissance" = gnosis, dans 1 Corinthiens); de même il admet le prophétisme féminin mais le restreint par rapport à certains courants (pré-)gnostiques (cf. "Jézabel" dans l'Apocalypse). Les "nicolaïtes" (dont on ne sait pas grand-chose à part leur nom "hellénistique") se situent probablement à "gauche" de Paul, donc encore plus loin de l'Apocalypse.
On trouve, à mon avis, un antipaulinisme beaucoup plus caractérisé et ciblé dans l'Evangile selon Matthieu ou, dans une autre perspective, dans l'épître de Jacques...
Mais ce qui complique encore les choses, c'est que l'Apocalypse elle-même est loin d'être théologiquement cohérente dans la mesure où elle incorpore vraisemblablement des sources juives ET chrétiennes...
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3878
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: A quelles personnes lee rédacteur de l'Apocalypse destinait-il son livre?   Jeu 04 Déc 2008, 16:42

L'émission fait intervenir 50 spécialistes du monde entier, qui expriment les differentes interpretations.
Concernant le fait que l'auteur de Apocalypse espere le retour du Christ de son vivant, ils sont pratiquement unanimes.

Apoc 22

12 Voici, je viens bientôt*, et ma récompense est avec moi, pour rendre à chacun selon que sera** son œuvre


20 Celui qui rend témoignage de ces choses dit : Oui, je viens bientôt*. — Amen ; viens, seigneur Jésus !





Heureux celui qui lit et ceux qui écoutent les paroles de la prophétie... Car le temps est proche. »





Vaste programme qui met en scène un « triangle » : la société païenne, la Synagogue (dans l’antiquité, on parle de synagogue pour qualifier une communauté juive plus que son temple) et la société chrétienne (nommée Eklezia). Un triangle infernal en perpétuelle concurrence politique, qui ne cesse de se combattre à coups de bourreaux et de martyrs (volontaires ou non) et d’atrocités en tous genres. Quant aux rivalités et disputes théologiques, dont le Nouveau Testament est le meilleur témoin historique, elles apparaissent clairement pour ce qu’elles furent au commencement : une violente querelle interne au judaïsme.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A quelles personnes lee rédacteur de l'Apocalypse destinait-il son livre?   

Revenir en haut Aller en bas
 
A quelles personnes lee rédacteur de l'Apocalypse destinait-il son livre?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quelles personnes sont talibat ul 'ilm ?
» Mauvaise circulation sanguine : quelles plantes
» Neuvaine pour les Personnes malades
» les personnes toxiques
» Admission LLG, quelles conditions??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: RELIGION :: BIBLE: NOUVEAU TESTAMENT :: APOCALYPSE-
Sauter vers: