Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jean le Baptiste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
free



Nombre de messages : 3733
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Jean le Baptiste   Jeu 20 Aoû 2009, 12:07

Jean le Baptiste est un personnage qui m'intrigue, sa personnalité, son message, son rôle, les differents visages que lui donne les évangiles....

Quelle est l'origine des groupes de " Baptistes " ? essénienne ?

La prédication de Jean Baptiste était-elle en harmonie le message de JC ?

Jean le Baptiste était il à la charnière des deux alliances, " le plus grand des prophètes " et " le plus petit dans le Royaume " ?


Comment Jean le Baptiste se définit-il par rapport à Jésus ?
Jean-Baptiste, concurrent de Jésus ?
À deux reprises, Jean fait dire à Jean-Baptiste qu’il ne connaissait pas Jésus son cousin germain. (Jean 1 – 31 et 33)

Pourquoi certains de ses disciples ne suivent pas Jésus et restent fidèles à leur " maître spirituel ?
Revenir en haut Aller en bas
Sherlock

avatar

Masculin Nombre de messages : 442
Age : 49
Date d'inscription : 09/04/2008

MessageSujet: Re: Jean le Baptiste   Jeu 20 Aoû 2009, 13:26

J'ai toujours vu en JB, un Aaron pour le nouveau Moïse : Jésus suivant la parole : " Il adressera la parole au peuple en ton nom." (Ex 4.16)


Ceci dit, je ne peux pas répondre à toutes les questions, mais voici ce que nous donne Flavius Josephe à son égard :

" Or, il y avait des Juifs pour penser que si l'armée d'Hérode avait péri, c'était par la volonté divine et en juste vengeance de Jean surnommé le Baptiste. En effet, Hérode l'avait fait tuer, quoique ce fût un homme de bien et qu'il excitât les Juifs à pratiquer la vertu, à être justes les uns envers les autres et pieux envers Dieu pour être unis par le baptême; car c'est à cette condition que Dieu considérait le baptême comme agréable, s'il servait non pour se faire pardonner certaines fautes, mais pour purifier le corps, après qu'on eût préalablement purifié l'âme par la justice. D'autres s'étaient rassemblés autour de lui, car ils étaient très exaltés en l'entendant parler. Hérode craignait qu'une telle faculté de persuader ne suscitât une révolte, la foule semblant prête à suivre en tout les conseils de cet homme. Il aima donc mieux s'emparer de lui avant que quelque trouble se fût produit à son sujet, que d'avoir à se repentir plus tard, si un mouvement avait lieu, de s'être exposé à des périls. A cause de ces soupçons d'Hérode, Jean fut envoyé à Machéronte, la forteresse dont nous avons parlé plus haut, et y fut tué. Les Juifs crurent que c'était pour le venger qu'une catastrophe s'était abattue sur l'armée, Dieu voulant ainsi punir Hérode." (Antiquités Judaïques)

Pour le reste, il est difficile de se faire une image compréhensible de la personne de Jean le Baptiste dans les Evangiles tant les contradictions à son sujet pullulent :

1° le ou les auteurs des Epîtres n'ont jamais entendu parler du Baptiste: le baptême y est mis en relation avec la traversée de la mer Rouge par Moïse (1 Cor 10.2).

2° Jésus ressuscite quelques morts de rencontre mais néglige de recoller la tête de son cousin. confused

3° Dans Marc, l'évangile réputé le plus ancien, les disciples se disputent en 10.35 sq pour savoir qui doit être baptisé en compagnie de Jésus (lors de la Passion!...), alors que Jésus l'est depuis le début (1.9). Or JB est déjà mort (6.14-29) et "ses disciples" l'ont mis au tombeau, et ce dernier passage est bizarrement inséré au milieu des tribulations de Jésus...

4° Dans Luc et Matthieu, JB débarque au milieu du récit pour faire demander à Jésus qui il est (Lc 7.18-22, Mt 11.2 sq), alors qu'il est censé l'avoir baptisé antérieurement sous une débauche de signes célestes (Lc 3.21-22, Mt 3.13-17). Pire : dans Luc, lorsque Jésus reçoit le baptême, JB est déjà au trou! (3.20) Luc s'est-il vraiment farci 150 versets d'introduction pour commettre un tel cuir ? Et si JB était un essénien (thèse officieuse), allergique à l'hellénisme, que vient faire le mythe de Deucalion dans ce pathos ? : Je vous dis que Dieu peut, de ces pierres, susciter des enfants à Abraham. (Lc 3.8; Mt 3.9)

Enfin, cerise sur le gâteau, les peintures des catacombes représentent toujours un Jibé adulte baptisant un Jésus d'une douzaine d'années! Et les Actes (13.25) lui donnent le temps d' "accomplir (eplhron) sa course", c'est à dire de mourrir de vieillesse... (cf 2 Tim 4.7)

Ci-dessous scène de la vie de Jésus gravée sur la reliure d'un évangéliaire du Vème siècle


5° Tous les Juifs se précipitent sur une pratique que Moïse(le baptème) n'ayant jamais prêché serait regardé comme suspecte (Mc 1.5).

6° JB ne croit même pas à la pérennité de sa trouvaille et ose le dire à ses clients! (Mc 1.8 ) Il annonce un baptême par l'Esprit Saint dont le sous-évangéliste Aristion de Pella ne parle même pas en fin de volume (Mc 16.9 sq)! Mais dans Selon Jean, Jésus, qui n'a sans doute rien compris, se met à baptiser à l'eau (3.22), alors que dans les Synoptiques, il ne baptise jamais personne.

7° Dans les Actes, "Luc" dit que ce baptême "dans l'Esprit Saint" a été prêché par Jésus lors de son dernier repas (Ac 1.4-5), alors que ce même (?) Luc oublie ce détail dans son Evangile (22.14 sq).

8° Dans Selon Matthieu, Pierre et André sont d'humbles pêcheurs de rencontre recrutés par Jésus au bord du lac de Tibériade (4.18). Dans Selon Jean, la rencontre a lieu aux sources du Jourdain et ces disciples sans qualification sont promus proches de JB (1.35) affectés au bureau de l'agent 001 (1.39). Une troisième version du recrutement des apôtres traîne au milieu des Synoptiques (Mc 3.13, Mt 10.1, Lc 6.12) pour faire de Jésus un nouveau Moïse (Ex 18.18, Nb 11.16). Matthieu et Luc "corrigent" Marc en insinuant que Jésus connaissait déjà ces apôtres. Marc dit que non. Il y a pourtant quatre recrues en Mc 1.16, une autre en 2.13, mais ces disciples sont vraiment inactifs

9° Pour Matthieu, Jésus est soit plus grand que JB (3.11, 10.37-39, 24.35), soit l'inverse (11.11-15, 21.26).

On se retrouve à nouveau devant cette question, comme pour Jésus, quelle figure de Jean Baptiste devons-nous prendre pour répondre aux questions de Free ?

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
http://questionsbibliques.e-monsite.com/
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 4864
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Jean le Baptiste   Jeu 20 Aoû 2009, 18:04

Il me semble aussi impossible de se faire une idée précise de "Jean le Baptiste", comme de "Jacques le Juste", à partir du Nouveau Testament: celui-ci reflète les stratégies contradictoires mises en oeuvre par le christianisme primitif pour situer son "Jésus" par rapport à ces deux figures marquantes du judaïsme palestinien dans la période qui précède la destruction du temple. De l'un on a fait tantôt un cousin, un précurseur, un disciple, ou un concurrent; de l'autre un frère, un héritier, un apôtre, ou un incroyant... La seule chose qui semble claire est que ni l'un ni l'autre n'ont jamais vraiment été "chrétiens", mais qu'ils étaient trop importants pour la composante judéo-palestinienne du christianisme primitif pour ne pas être "récupérés" ou au moins "expliqués" d'une façon ou d'une autre.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3733
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Jean le Baptiste   Ven 21 Aoû 2009, 12:19

"mais qu'ils étaient trop importants pour la composante judéo-palestinienne du christianisme primitif pour ne pas être "récupérés" ou au moins "expliqués" d'une façon ou d'une autre."

Salut Didier, que pourquoi cette non récupération était-elle aussi importante ?


Rivalité polémique avec les baptistes


Si le ministère de Jean-Baptiste (JB) est un thème commun à l’évangile de Jean et aux synoptiques, il y a plusieurs différences :
• Les passages sur JB ou le baptême y sont plus nombreux que dans les synoptiques. Ces passages affirment systématiquement la supériorité de Jésus sur le Baptiste (3,23-30 ; 5,33-36 ; 10,40-42).
• Chez Jean, le ministère de JB n’est pas d’appeler à un baptême de repentance, mais de témoigner de Jésus qui vient (Jn 1,6-8 ; 15 ; 19-39).
• Pour le 4e évangile, certains des premiers disciples de Jésus avaient été des disciples de JB (1,35-37).
• Enfin, pour cet évangile, Jean-Baptiste a continué de baptiser de son côté, alors même que Jésus avait déjà commencé son ministère (3,22-24).

Autant d’indices que le judéo-christianisme johannique eut sans doute en ces origines une certaine proximité, voire une concurrence, avec les mouvements baptistes.

(évangile liberté)


Dernière édition par free le Ven 21 Aoû 2009, 13:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean le Baptiste   Ven 21 Aoû 2009, 12:37

Bonjour,

Sherlock a écrit:

7° Dans les Actes, "Luc" dit que ce baptême "dans l'Esprit Saint" a été prêché par Jésus lors de son dernier repas (Ac 1.4-5), alors que ce même (?) Luc oublie ce détail dans son Evangile (22.14 sq).

Amicalement

Mais ne peut-on pas se référer à Jean 14:26 ou Luc 24:49

Je pose la question car je sais bien que notre fin limier à la loupe ne manquera pas de dénicher une ou deux indices afin de me répondre.

Avec mes salutations.
Jean-Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 4864
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Jean le Baptiste   Ven 21 Aoû 2009, 14:10

Citation :
que pourquoi cette non récupération était-elle aussi importante ?

Salut Johnny.. euh, je veux dire, free :P

Ben... si tu racontais la vie d'un personnage réel ou fictif en France sous l'occupation, ça serait difficile de ne pas le situer par rapport à la collaboration ou à la résistance. Il y a des références "incontournables" comme on dit.

Et puis, comme le suggère ton texte, la concurrence de mouvements se réclamant de Jean ET de Jacques a perduré bien au-delà du Ier siècle (cf. les mandéens qui vénèrent Jean et considérent Jésus comme un faux prophète, encore à l'époque moderne).

Jean-Pierre,

A mon avis Actes 1,4 se réfère à Luc 3,16 avec changement de locuteur (Jean -> Jésus) au passage, ce qui n'a rien d'extraordinaire.

L'artifice narratif le plus évident de l'auteur (au moins dans la rédaction finale de Luc-Actes) est d'éliminer l'annonce de l'apparition en Galilée et l'ordre donné aux disciples d'y retourner au matin de Pâques, pour lui substituer une consigne opposée: tout le monde doit rester à Jérusalem pour la Pentecôte, origine unique (et factice) de l'Eglise universelle.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean le Baptiste   Sam 22 Aoû 2009, 13:17

Bonjour,

Sherlock a écrit:

4° Dans Luc et Matthieu, JB débarque au milieu du récit pour faire demander à Jésus qui il est (Lc 7.18-22, Mt 11.2 sq), alors qu'il est censé l'avoir baptisé antérieurement sous une débauche de signes célestes (Lc 3.21-22, Mt 3.13-17).....

Ne peut-on pas imaginer que,
- soit Jean le baptiste connaissant Jésus comme son cousin, ait été surpris dans un premier temps par "les débauches de signes célestes", et alors qu'il croupissait en prison se soit demandé si vraiment Jésus était celui dont lui avait parlé auparavant (Jean 1:25-34),

- soit les manifestations venues du ciel aient été rajoutées par la suite,

- soit qu'un disciple de Jean ait baptisé Jésus après l'arrestation de Jean. Ce qui permettrait de comprendre la question de Jean au sujet de l'identité de Jésus avec ou sans manifestations célestes.

Selon l'évangile selon Jean c'est Jean Baptiste qui baptise Jésus; peut-être l'auteur de l'évangile a-t-il volontairement omis d'indiquer que c'est un disciple de Jean le baptiste et non Jean lui même qui a accomplit ce geste. Sans doute pour donner plus de valeur à l'évènement?

Ne pourrait-on pas envisager les choses sous cet angle?

Avec mes salutations.
Jean-Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 4864
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Jean le Baptiste   Sam 22 Aoû 2009, 13:59

Citation :
Selon l'évangile selon Jean c'est Jean Baptiste qui baptise Jésus

Selon "Jean" Jésus n'est baptisé par personne!

C'est un détail bien sûr, mais révélateur de la façon dont nous remplissons les "manques" (que NOUS créons) dans un évangile avec des éléments des autres.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean le Baptiste   Dim 23 Aoû 2009, 20:38

Bonsoir Didier,

j'ai rempli les blancs en me référant sans m'en rendre compte Jean 1:29-34,28

mais j'avoue que je n'avais pas remarqué l'absence du récit du baptème de Jésus.

Merci et bonne soirée.
Jean-Pierre
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3733
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Jean le Baptiste   Lun 24 Aoû 2009, 11:46

Comment comprendre la difference de traitement que font les 4 évangiles du personnage JB ?

L'évangile de Jean semble diminuer le rôle de JB et marquer la supériorité de JC.
L'évangile de Luc parle en termes très majestueux et solennels quand il aborde le cas de JB.

28 Je vous l'assure, parmi tous les hommes qui sont nés d'une femme, il n'y en a pas de plus grand que Jean. Et pourtant, le plus petit dans le *royaume de Dieu est plus grand que lui.
Luc 7

76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très-Haut,
car, devant le Seigneur, tu marcheras en précurseur pour préparer sa route
Luc 1

L'évangile de Jean nous revèle que Jean-Baptiste a continué de baptiser de son côté, alors même que Jésus avait déjà commencé son ministère (3,22-24).
Un groupe baptiste existe apparemment en parallèle du groupe des disciples de Jésus.
Le livre des actes semble faire allusion à ces groupes,

2 Avez-vous reçu le Saint-Esprit quand vous êtes devenus croyants?
Ils lui répondirent:
Nous n'avons même pas entendu dire qu'il y ait un Saint-Esprit.
3 Quel baptême avez-vous donc reçu? poursuivit Paul.
Celui de Jean-Baptiste, lui répondirent-ils.
Actes 19

24
Un Juif nommé Apollos, originaire d'Alexandrie, était arrivé à Ephèse.(...) 25 Il avait été instruit de la Voie du Seigneur et parlait avec enthousiasme de Jésus. L'enseignement qu'il apportait sur lui était d'une grande exactitude. Mais il ne connaissait que le baptême de Jean.
Actes 18

L'évangile de Marc condence le récit concernant JB en 10 vesets, il omet le ministère de JB et ses relations avec JC.

J'ai fait des recherches qui montre qu'au 2eme siecles il y avait des disciples de JB qui affirmait que JB est plus grand que JC.
(commentaire d'Ephrem sur le diatessaron de Tatien.)

Si le mouvement de JB était en concurrence avec les disciples de JC pourquoi un traitement si differents entre les évangiles ???
JB était-il un personnage incontournable, au point, que chaque rédacteur des évangiles a jugé bon de recycler son histoire en fonction de sa vision de JC ?
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 4864
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Jean le Baptiste   Lun 24 Aoû 2009, 16:22

J'ai parlé plus haut de stratégies contradictoires pour "expliquer" les personnages incontournables. Je n'entendais pas seulement par là celles des "auteurs" des quatre évangiles, comme si ceux-ci avaient écrit leur texte sans contrainte, exprimant librement leurs idées selon un certain idéal de l'auteur moderne. Dans ce cas on aurait au maximum quatre points de vue, en fait on en a beaucoup plus. Des interprétations divergentes existaient en amont des évangiles que nous connaissons (même Marc, et a fortiori les suivants), et chaque auteur a dû composer avec elles; il y a donc souvent contradiction non seulement ENTRE les évangiles canoniques mais aussi à L'INTÉRIEUR de chacun d'eux (et ce d'autant plus que "l'auteur" ne percevait déjà plus les enjeux originels des traditions qu'il utilisait).
On peut illustrer la fixation de ce genre de textes par le gel d'un fleuve: ça ne se produit pas en un instant de manière à produire une surface lisse et uniforme, mais il y a d'abord des blocs (des "traditions") qui prennent, tout en continuant de se déplacer et de s'entrechoquer dans un ensemble encore mouvant, puis qui s'agrègent peu à peu les uns aux autres avant de s'arrêter tout à fait sur un instantané chaotique.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3733
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Jean le Baptiste   Lun 24 Aoû 2009, 17:19

Bonjour Didier et merci pour tes explications (notamment l'image très explicite concernant le gel du fleuve).
La construction de la figure JB n'a pas était un long fleuve tranquille...
Concernant Matthieu 3,10 peux t-on imaginer que l'explication de la non réalisation de la prophetie soit que "l'auteur" ne percevait déjà plus les enjeux originels des traditions qu'il utilisait".


Jean-Baptiste Matthieu 3,10
: "celui qui vient derrière moi (…) vous baptisera dans l’Esprit-Saint et le feu (…) ; quant aux bales, il les consumera dans le feu qui ne s’éteint pas"
Il reprend le prophétie de Malachie 3,19 :
"ils seront de la paille, tous les arrogants et malfaisants ; le Jour qui arrive les embrasera – dit le Seigneur Sabaot – au point qu'il ne leur laissera ni racine ni rameau",
C'est là, une vision fondamentalement eschatologique…En quoi la vie et les actes de Jésus ont-ils correspondu à cette description ?
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 4864
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Jean le Baptiste   Lun 24 Aoû 2009, 19:06

Le "messianisme" (notion très vague qui peut recouvrir beaucoup de conceptions différentes) a quand même, au départ, toujours quelque chose à voir avec l'"eschatologie" (notion très vague, etc., mais qui comporte forcément une part de jugement/châtiment même si elle ne s'y limite pas).
Les éléments eschatologiques des évangiles synoptiques (notamment le discours du mont des Oliviers, Marc 13//Matthieu 24//Luc 21) sont indissociablement liés à la destruction du temple (événement passé au moins pour Matthieu et Luc, qui prêtent le discours que tu cites à JB). De ce point de vue le jugement par le feu est une "prophétie" en partie accomplie pour les évangélistes. En partie seulement, car leur eschatologie comprend aussi (et surtout) la venue du Fils de l'homme et le jugement dernier, dont le verdict négatif débouche sur la géhenne, "le feu qui ne s'éteint pas"; toutes choses qui ne se sont pas accomplies mais qui doivent suivre ("immédiatement" pour Matthieu, après une longue période indéterminée -- les temps des nations -- pour Luc) la destruction du temple et la (ou les) chute(s) de Jérusalem. Les deux choses (destruction du temple / jugement dernier) restent liées logiquement même si elles ne le sont plus chronologiquement.
Pour revenir au triangle Jean-Jésus-Jacques, il n'est pas sans intérêt que la tradition chrétienne (Origène, puis Eusèbe), citant approximativement Josèphe, attribue à celui-ci un lien de cause à effet entre l'exécution de Jacques et la destruction de Jérusalem -- lien qu'elle corrige naturellement en affirmant que la "vraie cause" est la crucifixion de Jésus. L'exécution de Jean est aussi suivie d'un châtiment (défaite d'Hérode Antipas) chez Josèphe. Toujours chez ce dernier on trouve (AJ XI) le meurtre d'un Ièsous (Jésus) par un Ioannès (Jean) qui entraîne une profanation du temple à l'époque perse... Autant d'éléments parmi beaucoup d'autres qui peuvent aider à comprendre le lien entre le "Jésus" évangélique et un châtiment dont la destruction du temple par le feu est en quelques sorte le premier acte.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3733
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Jean le Baptiste   Mar 25 Aoû 2009, 11:19

Merci Didier,

1) Penses-tu que l’attitude de Jean-Baptiste avec Hérode est largement calquée sur le récit 1 Rois 18-19 ?
Il semble que les auteurs des évangiles aient voulu faire coïncider la controverse entre Achab et le prophète Élie (« le fléau d’Israël c’est toi et ta famille parce que vous avez abandonné les commandements de Dieu ») avec celle qui oppose Hérode et JB ( où la femme d’Achab, Jézabel, joue le rôle d’Hérodiade).
On le sait, bien des gens se demandaient si Jean-Baptiste n’était pas Élie réincarné, ce que Jésus dit explicitement en Luc 11,14-15 : « Lui, si vous voulez m’en croire, il est cet Élie qui doit revenir "



2) Autre question, JC a-t-il été pendant certain temps un disciple de JB ?
Autrement comment expliquer que Jésus se soit soumis au baptême de Jean, d'autant plus s'il avait eu lieu en vue du pardon des péchés ?(Mc 1/4)

3) « Es-tu Celui qui devait venir ou devons-nous en attendre un autre ? » (Mt. 11/3).
Penses-tu que l'explication suivante soit plaisible ?

L'explication la plus simple et psychologiquement la plus vraisemblable est que le prophète du désert, tout pénétré de l’idée d’un Messie apocalyptique, après avoir un moment entrevu que Jésus était « celui qui devait venir », a été surpris de l’humilité persistante de ce ministère qu’il attendait glorieux, et d’autant plus que le Christ ne paraissait en rien se soucier de sa propre captivité. Il s’est alors laissé reprendre par ses anciennes conceptions et gagner par un scepticisme amer.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 4864
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Jean le Baptiste   Mar 25 Aoû 2009, 14:30

Bonjour free,
1) L'identification d'Elie à JB n'est ni systématique ni exclusive: elle peut être explicitement niée (Jn); la figure d'Elie peut être exploitée indépendamment de celle de JB (transfiguration, Passion); et dans le matériau pré-évangélique Elie est aussi un modèle d'interprétation de Jésus (une des réponses connues à la question "qui dites-vous que je suis").
Donc, peut-être, mais il faut aussi faire la part des réminiscences historiques (Josèphe, AJ XVIII, même en tenant compte de possibles ajouts chrétiens) et peut-être d'autres influences littéraires (la scène de Salomé ne vient ni de Josèphe ni des traditions relatives à Elie à ma connaissance, mais il faudrait creuser davantage peut-être).
2) Pour ceux qui croient pouvoir reconstruire un Jésus historique (ce n'est pas mon cas), c'est une possibilité comme une autre...
D'un point de vue littéraire et idéologique, Jésus baptisé par JB est une bonne façon d'interpréter ce dernier comme précurseur pour Marc; elle ne pose pas problème car l'homme Jésus n'a pas besoin d'être différent des autres: c'est l'Esprit qui fait la différence. Par contre elle va poser problème aux suivants (d'où le dialogue alambiqué sur la justice dans Matthieu, la séparation du baptême de Jésus du baptême du peuple par JB dans Luc, et le non-baptême dans Jean).
3) C'est grosso modo le scénario que Matthieu et Luc suggèrent (JB plus ou moins "scandalisé" par un "messie" -- "celui qui vient", titre d'Elie d'après Malachie soit dit en passant! -- qui ne correspond pas à son attente. Mais là encore on est dans le texte et pas forcément dans l'histoire (ce qui limite les explications psychologiques).
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3733
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Jean le Baptiste   Mer 26 Aoû 2009, 17:23

Le récit des naissances de JB et JC dans l'évangile de Luc semble marquer la volonté de l'évangeliste de montrer la supériorité de JC.

1) La naissance de JB est annoncé dans le temple mais il n'y reviendra pas dans les récits évangéliques; alors que JC va venir 2 fois dans la maison de "son père" à l'époque de son enfance et une autre fois à la fin de sa vie.

2) JB sera grand devant le seigneur (Luc1,15); JC sera grand de façon absolue (Luc1,32) en tant que messie et fils du très haut.
32 "Il sera grand. Il sera appelé «Fils du Très-Haut», et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son ancêtre."

3) La conception de JB fut miraculeuse mais il n'est pas né d'une vierge

4) A l'inverse de JB la naissance est annoncée et célébrée par un messager divin et une troupe celeste.

5) Zacharie prononce une prophetie dans sa maison pour marquer la naissance de JB, alors que l'hommage de reconnaissance pour la naissance de JC se déroule dans le temple.

Luc 2,

27 Poussé par l'Esprit, il vint au *Temple. Quand les parents de Jésus apportèrent le petit enfant pour accomplir les rites qu'ordonnait la Loi,
28 Siméon le prit dans ses bras et loua Dieu en disant:
32 il est la lumière pour éclairer les nations[e],
il sera la gloire d'*Israël ton peuple

36 Il y avait aussi une prophétesse, Anne
38 Elle arriva, elle aussi, au même moment; elle louait Dieu et parlait de l'enfant à tous ceux qui attendaient que Dieu délivre *Jérusalem
Revenir en haut Aller en bas
Sherlock

avatar

Masculin Nombre de messages : 442
Age : 49
Date d'inscription : 09/04/2008

MessageSujet: Re: Jean le Baptiste   Ven 28 Aoû 2009, 16:43

Autres éléments :

La proposition d'Hérode à Salomé :

"Tout ce que tu me demanderas, je te le donnerai, jusqu'à la moitié du Royaume" (Marc 6,23)

est la reprise de celle du roi Assuérus à Esther, laquelle, devenue reine après la répudation de Vasthi (tiens, là aussi une répudation comme pour Hérode et sa femme!), plaît tant au roi que celui-ci lui dit à la fin d'un banquet (tiens, là aussi un banquet !) :

Quelle est ta demande ? Cela te sera accordé ! Quelle est ta requête ? Jusqu'à la moitié du royaume, ce sera fait (5,6)

Assuérus avait fait trois promesses à Esther (5,3 & 6 et 7, 2). Dans le grec de Matthieu 14,9, alors qu'il n'y a euqu'un seul serment, il est question "des serments" d'Hérode à la fille d'Hérodiade, un pluriel inadapté mais révélateur ! Quelques traducteurs le gardent, plusieurs le remplacent par un singulier (pour éliminer toute trace d'emprunt ? Suspect ). Ajoutons que Salomé portant la tête du Baptiste ressemble beaucoup à Judith portant la tête d'Holopherne (Judith 13,8-10), roi qu'elle avait séduit par sa beauté (tiens, là aussi une tête coupée à la suite d'un banquet !). De plus, le motif des reproches du Baptiste à Hérode semble inspiré des reproches du prophète Nathan à David qui avait, lui aussi, fait sienne la femme d'un autre ; et la vengeance d'Hérodiade contre le Baptiste, pris pour un "nouvel Elie", fait penser à celle que voulait exercer Jézabel contre l'ancien Elie (2 Samuel 12,9-10 ; 1 Rois 19,1-3)
Revenir en haut Aller en bas
http://questionsbibliques.e-monsite.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean le Baptiste   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean le Baptiste
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jean le Baptiste prophétise la mort de l'Agneau de DIEU
» La mort de Jean le baptiste
» Saint Jean-Baptiste de la Salle et commentaire du jour " le reniement de Pierre"
» Allons au désert avec Jean Baptiste, Avent (2) vidéo
» ALBERT Joseph-Jean-Baptiste - général de division

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: RELIGION-
Sauter vers: