Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Saint-Antoine de Padoue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
VANVDA



Masculin Nombre de messages : 1499
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Saint-Antoine de Padoue   Lun 07 Sep 2009, 09:47

Bonjour à tous,

Aujourd'hui, point de question d'exégèse, point de technique, point d'histoire ou de critique.
Juste le désir de partager cette profonde émotion que j'ai ramené d'Italie (en plus de celle du Palio, dont j'ai déjà parlé), lorsque j'ai visité la basilique Sant'Antonio, à Padoue (près de Venise).
Saint-Antoine est considéré par les Catholiques comme un des "meilleurs" intercesseurs entre Dieu et les hommes, et il est l'objet de très nombreuses prières, de tous ceux qui veulent remettre leurs fardeaux entre les mains de Dieu.
Devant la tombe du Saint, à l'intérieur de la basilique, sont dressés de façon un peu bordélique (passez-moi l'expression, mais dans le faste des églises italiennes, c'est le seul mot qui me vient) des panneaux où les pèlerins viennent déposer leur "demande": on prie pour l'âme d'un défunt, pour son enfant gravement malade, pour celui un accidenté entre la vie et la mort...

Des dizaines de photos d'enfants disparus, de souffrances, de larmes, objets des prières, étalées sur ces panneaux... Ça a quelque chose de bouleversant. Et j'ai beau n'être pas Catho pour deux sous, penser que la prière à Saint-Antoine n'a d'importance que pour celui qui la prononce, être un bon rationaliste du XXIè siècle, je ne peux que "comprendre" ces douleurs et le besoin de s'en libérer. Il s'en est fallu de peu que je me mette à prier, et je ne rigole pas, juste par solidarité avec tous ces témoignages de souffrance, juste par la conscience accrue que j'ai éprouvée à ce moment-là de la condition humaine.

Je n'ai pas été "touché par la foi", mais vraiment touché par leur foi.

Il m'est revenu les phrases de Paul Veyne (encore!) où il explique ce qui faisait entre autres choses la "supériorité" du Dieu des chrétiens:

"Pour suggérer quel abîme le sépare du paganisme, je demande pardon de prendre un exemple trivial, subalterne, indigne de ce grand sujet: une femme du peuple peut aller raconter ses malheurs familiaux ou conjugaux à la Madone; si elle les avait racontés à Héra ou Aphrodite, la déesse se serait demandé quelle lubie avait traversé le cerveau de cette pécore qui venait lui parler de choses dont elle n'avait que faire."
Et de préciser plus loin:
"Le christianisme a dû son succès de secte à une invention collective de génie (non, Paul n'a pas été le seul) : la miséricorde infinie de Dieu qui se passionne (sic!) pour le sort de l'humanité -que dis-je, pour le sort des âmes une par une, la mienne, la tienne, et pas seulement pour le sort des royaumes, des empires ou de l'humanité en général; un Père dont la Loi est sévère, qui vous fait marcher droit, mais qui, comme le dieu d'Israël, est toujours prêt à pardonner.
(...) Quand un chrétien se remettait en pensée devant son dieu, il savait qu'il n'avait cessé d'être regardé et aimé. Alors que les dieux païens vivaient avant tout pour eux-mêmes."
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 4684
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Saint-Antoine de Padoue   Lun 07 Sep 2009, 11:41

Je n'ai jamais visité Padoue mais je me rappelle avoir passé des heures à lire les prières griffonnées sur le mur d'une église consacrée à Saint-Antoine au Portugal (où il est peut-être encore plus vénéré qu'en Italie), sans parvenir à m'en détacher...
Je nuancerais pour ma part le propos de Veyne sur les polythéismes anciens (mais il faudrait revoir le contexte, car je ne serais pas surpris qu'il le fasse lui-même): il me semble que c'est vrai pour les "grands dieux" dans leur rôle mythologique officiel, mais il y a toujours eu un côté populaire à la religion, généralement tourné vers des divinités secondaires ou des avatars secondaires des grands dieux. Les prières individuelles, intercessions, ex voto, etc., de l'Antiquité ne sont pas moins émouvants, même s'ils ont laissé des traces épigraphiques plus modestes.
Si le monothéisme avait une originalité ce serait, comme son nom l'indique, de concentrer tous les rôles (cosmiques, moraux, politiques mais aussi individuels et familiaux) sur une seule figure; mais ce n'est vrai que des théologies officielles, pas de la religion populaire qui ne peut vivre qu'en réinscrivant de la différence dans l'unité (les anges, Jésus, Marie, les saints)... L'histoire des religions est aussi une histoire de rapport de forces et de lutte des classes, y compris dans le champ de l'imaginaire.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
VANVDA



Masculin Nombre de messages : 1499
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: Saint-Antoine de Padoue   Mer 09 Sep 2009, 20:33

P Veyne relativise un peu, en effet (mais il ne va pas aussi loin que toi dans ce domaine, puisque ce n'est pas vraiment son propos principal).

Une chose m'a encore frappé à Padoue, c'est la beauté de ce qu'on peut bien appeler une "superstition". Ce mot est tellement connoté que j'hésitais à l'employer; et pourtant c'est bien de ça dont il est question. Et je me rends compte à quel point on est prisonnier des mots. Le mot "superstition" est à lui seul un jugement de valeurs, le seul fait de le coller à une pratique religieuse (ou autre, d'ailleurs) a définitivement catalogué ladite pratique au rang des stupidités, niaiseries justes bonnes pour les esprits faibles -voire infamies, pour les plus orthodoxes (ceux qui sont persuadés de n'être en rien "superstitieux" mais juste "croyants").
C'est la première fois de ma vie, si je me souviens bien, que je suis touché à ce point par une pratique religieuse qui n'implique absolument pas MA croyance. C'est la première fois que je "comprends" une superstition (qui n'est jamais que la religion de l'autre), et que je comprends par elle combien ce mot est un piège: un piège pour celui qui se trouve qualifié par lui, mais aussi un piège pour celui qui qualifie par lui l'autre, qui ne lui permet plus de touché cette beauté parce qu'il auto-endoctrine celui qui en use, le confortant dans une attitude supérieure (que bien souvent, il ne mérite pas!)

Voilà, bien difficile de mettre là-dessus des mots, mais ce fut une bien étrange et belle expérience.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Saint-Antoine de Padoue   

Revenir en haut Aller en bas
 
Saint-Antoine de Padoue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 13 juin fête de Saint Antoine de Padoue
» 13 Juin : Saint Antoine de Padoue
» 13 juin Saint Antoine de Padoue
» La vie de Saint Antoine de Padoue
» Méditation du Jeudi 13 Juin 2013 Saint Antoine de Padoue, prêtre et docteur de l'Eglise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: RELIGION-
Sauter vers: