Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le "Jésus historique"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "Jésus historique"   Ven 04 Déc 2009, 13:58

hum... c'est bien ce que je craignais (dans un sens) et cela constitue donc une libération de tout un carcan. Le Dites, si c'était vrai me fait penser à ces enfants qui ne sont plus des touts petits mais qui ont du plaisir à croire encore au Père Noël, se cachant ainsi la réalité et se laissant aller à croire que tout est possible, tout en sachant qu'en fait il n'en est rien.

Je reste donc orphelin de cette réalité, vérité d'avant les "Lumières" comme le dit si bien Didier, mais étrangement je n'en souffre pas, plus ou moins, allez savoir. Le texte biblique m'apporte son lot de morale, d'espoir et d'humanité.

Donc avant de connaître les TJ j'avais passé un certain temps à examiner le bouddhisme, ce qui m'était apparu par la suite comme une aventure un peu exotique, mais qui m'adresse à nouveau son appel des sirènes. La vie est un éternel recommencement.

Oser proclamer son athéisme nécessite un certain courage, le faire tout en respectant ceux qui continuent de croire prouve la valeur de la personne vivant ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "Jésus historique"   Ven 04 Déc 2009, 14:19

en relisant mon dernier message je me rends compte que je donne l'impression de faire l'impasse sur Jésus, historique ou non, ce n'est pas tout à fait le cas, car il est sans doute bien difficile de ne pas subir l'influence de ce qui a marqué notre enfance et une bonne partie de notre vie d'adulte.

Mais il est possible après tout d'apprécier l'histoire racontée par la Bible tout en tenant compte des nombreux ajouts et nombreuses suppressions que nous pouvons supposé, à défaut de les connaître.

Pendant longtemps Jean le Baptiste apparaissait comme un précurseur, mais en regardant de plus près les textes il se dessine un autre personnage, ayant avec lui des disciples et l'impression qui se détache de ces passages est que Jésus et Jean le Baptiste ont pu se concurencer pendant un certain temps et que l'idée de faire jouer un rôle ou du moins d'accentuer le rôle de précurseur, de celui qui applanit le chemin vient sans doute des autorités de la grande Eglise qui voyaient d'un mauvais oeil, sans doute, cette concurence de Jean le B. vis à vis de Jésus.
Revenir en haut Aller en bas
VANVDA



Masculin Nombre de messages : 1499
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: Le "Jésus historique"   Ven 04 Déc 2009, 14:42

Citation :

Tout à fait d'accord avec ton analyse, toutefois l'alternative que je proposais n'était pas "vérité historique ou mythe" mais "travestissement historique ou mythe"

Ah oui, effectivement, dans cette optique qu'on découvre un beau jour qu'un Yéshoua historique était lui-même un Pharisien ou qu'il n'y ait eu "personne" du tout (option préférable, dans le fond, car ça ne se prouve pas...), ça ne changera pas grand chose au problème de "l'objet de foi".
Je comprends mieux ta phrase.

JP, on peut en effet se demander si la "vérité" (la vérité rationnelle dont je parlais) mérite bien tout ce que lui a sacrifié notre société. Autant je crois comprendre, vu le contexte religieux, que les fameuses "Lumières" n'aient pas eu le luxe de se poser cette question, autant, avec notre recul, il ne nous reste que la nostalgie... Mais "nostalgie" ne signifie pas forcément "amertume".
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 4899
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Le "Jésus historique"   Ven 04 Déc 2009, 14:49

@ Xavier: là où tu dis "Jean-Baptiste" et "Jésus", je dirais volontiers "le mouvement baptiste" et "l'Eglise" émergente (sans jeu de mots!).

Il faut bien se rendre compte qu'à de très rares exceptions près -- qui tiennent généralement à une fonction dans une institution, à des événements vraiment exceptionnels, ou bien au hasard le plus dérisoire (du genre mention sur un document commercial) -- les individus sont indétectables au radar de l'histoire ancienne. De ce fait il est improbable qu'on puisse jamais prouver qu'un Jésus historique ait existé, mais il sera probablement (!) toujours impossible de prouver le contraire. (N.B.: cette asymétrie de la probabilité de la preuve est tout à fait indépendante de la probabilité du fait, à ce niveau elle ne pèse ni dans un sens ni dans l'autre.)

----
On peut rencontrer de la vérité au détour de l'artifice ("Histoire de faussaire", de Brassens, me revient ici en mémoire); à vrai dire, je doute qu'on en ait jamais rencontré autrement.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "Jésus historique"   Ven 04 Déc 2009, 18:30

il faut avouer que cette construction plaçant Jésus au centre de l'histoire de l'Eglise émergente est extrêmement remarquable, et dans un sens je comprends l'utilité du personnage composé Jésus; comme dans nombreux mythes ou histoires il est plus facile pour le lecteur ou l'auditeur moyen de comprendre ou de saisir la trame d'un récit si un héros central présente ou dévoile les pas à faire. Cette façon de faire a tenu pratiquement 2000 ans.
Revenir en haut Aller en bas
thessray

avatar

Nombre de messages : 151
Age : 86
Date d'inscription : 31/03/2008

MessageSujet: Re: Le "Jésus historique"   Ven 04 Déc 2009, 20:20

Mais non J. Pierre tu ne m'as pas pris en otage...
Je remercie au contraire tous ceux qui ont émis leurs opinions sur ce sujet et leurs eclaicissements, même si on est désanchanté

C'est bizarre, a midi j'ai un message qui s'est perdu.

Je pense maintenant plutôt " humanisme " que "christianisme"
Revenir en haut Aller en bas
Sherlock

avatar

Masculin Nombre de messages : 442
Age : 49
Date d'inscription : 09/04/2008

MessageSujet: Re: Le "Jésus historique"   Sam 05 Déc 2009, 15:54

Admin a écrit:
sherlock reccomanderais-tu un livre plutôt qu'un autre?

Désolé pour le retard, je suis un peu pris en ce moment.

* Les manuscrits de la mer morte de Michael Wise, Martin Abegg, Jr, Edward Cook. Publications des manuscrits avec une approche simple des textes sans lunette théologique. Cela permet de lire vraiment ce que les textes disent

* Les Manuscrits de la Mer Morte et le Judaïsme - L'apport de l'ancienne Bibliothèque de Qumrân à l'histoire du Judaïsme. Lawrence Schiffman - Excellent et très pointu avec une approche juive.

* Les Manuscrits de la Mer Morte d'Emile Puech - Même s'il y a une approche chrétienne d'Emile Puech, il est toujours interessant d'écouter la personne qui décrypte les textes mêmes et retrace un parcours historique passionnant de ces textes.
Revenir en haut Aller en bas
http://questionsbibliques.e-monsite.com/
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 442
Age : 70
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Re: Le "Jésus historique"   Sam 05 Déc 2009, 20:26

Merci Sherlock et te fait pas de soucis pour le retard Sleep retraité je prends mon temps mais n'ai plus de retard
Revenir en haut Aller en bas
http://etrechretien.discutforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "Jésus historique"   Sam 05 Déc 2009, 20:49

Bonsoir,

je vous propose un article parut dans le numéro de décembre 2009 du magazine
Evangile et Liberté no 234

série Mon Jésus

Mon Jésus n’est pas né à Béthléem, dans une étable. Ni peut-être à Nazareth. Et certainement pas un 25 décembre. Mais …peu importe !
Sa mère s’appelait Marie. Elle n’était pas vierge. Son Père ? Mon Jésus est plutôt désigné comme le fils de Marie…pas vraiment flatteur à l’époque d’être le « fils de sa mère » !
Mon Jésus a appris la Torah avec les jeunes de son village, auprès des rabbins de la synagogue.
Sur les chemins de Galilée, mon Jésus a prêché l’amour et il m’a dit qu’aimer Dieu et aimer tous les hommes était identique ; voilà qui est clair ! Mon Jésus a aussi guéri beaucoup de malades, et il a choqué parce qu’il s’intéressait particulièrement aux exclus et aux méprisés.
Mon Jésus a été dénoncé par l’un de ses amis aux autorités juives, qui craignaient sa popularité ; il a été arrêté par les Romains, qui l’ont crucifié. Il est mort parce qu’il refusait de se renier et non pas pour laver une faute originelle ! Il a accepté la mort mieux que nous n’acceptons la vie. Mon Jésus a été enseveli, mais il n’est pas descendu aux enfers (c’est de la mythologie grecque).
Certains de ses disciples ont pris conscience de sa présence à leurs côtés au cours de brèves rencontres, peu après sa mort. Sa mort a provoqué un sursaut chez ceux qui l’avaient rencontré et aimé : cet homme extraordinaire et son message ne pouvaient pas disparaître sans laisser de trace ; ils se sont mis à parcourir le monde pour transmettre son enseignement : la bonne nouvelle, l’Evangile.
Mon Jésus n’est pas « monté au ciel » mais il continue de surprendre, d’interroger et aussi de libérer et de réjouir ceux qui le rencontrent. Il est la lumière du monde.
Deux mille ans après sa mort, mon Jésus, face divine de l’homme et face humaine de Dieu, reste toujours vivant. Marie-Noële Duchêne.

Marie-Noële Duchêne est physicienne à Marcoussis et participe régulièrement à chaque numéro d'Evangile et Liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 4899
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Le "Jésus historique"   Sam 05 Déc 2009, 23:47

Il y a décidément beaucoup de Jésus -- que l'existence ou l'inexistence d'un "Jésus historique" ne menace, au fond, absolument pas.
Celui que construit chaque évangile, chaque tradition, chaque christologie néo-testamentaire, chaque confession de foi, et finalement chaque lecteur direct ou indirect (car même celui qui n'a jamais lu une ligne d'évangile peut avoir "son" Jésus via la culture ambiante).
Le personnage échappe non seulement à l'éventuelle personne mais aussi aux auteurs, représentants, institutions, qui l'ont à la fois exploité et construit -- nous avons eu un autre fil (en partie) là-dessus, http://etrechretien.discutforum.com/religion-f1/jesus-etait-il-un-revolutionnaire-t239.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
ASSAD

avatar

Masculin Nombre de messages : 434
Age : 91
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: Le "Jésus historique"   Dim 06 Déc 2009, 02:50

Sherlock a écrit:

* Les manuscrits de la mer morte de Michael Wise, Martin Abegg, Jr, Edward Cook. Publications des manuscrits avec une approche simple des textes sans lunette théologique. Cela permet de lire vraiment ce que les textes disent

Je l'ai, vraiment très bien.

Il y a "le monde de la bible" textes présentés par André Lemaire chez folio histoire, une dizaine d'euros. Pour les passionnés d'histoire c'est vraiment pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
ASSAD

avatar

Masculin Nombre de messages : 434
Age : 91
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: Le "Jésus historique"   Dim 06 Déc 2009, 11:39

J'ai "Aux origines du christianisme" textes présentés par Pierre Geoltrain chez folio histoire qui est très bien aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Hérode

avatar

Nombre de messages : 319
Age : 107
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Le "Jésus historique"   Dim 06 Déc 2009, 21:17

Citation :
série Mon Jésus

Mon Jésus n’est pas né à Béthléem, dans une étable. Ni peut-être à Nazareth. Et certainement pas un 25 décembre. Mais …peu importe !
Faisons le donc naître à Lutèce. Cela vous convient-il, Madame ?

Citation :
Sa mère s’appelait Marie.
Et pourquoi pas Sarah ? Pourquoi "peu importe" pour le lieu de naissance et pas pour sa généalogie ?

Citation :
Elle n’était pas vierge.
Ciel ! Le père de Jésus était-il un soldat nommé Panthère, tant que vous y êtes ?

Citation :
Son Père ? Mon Jésus est plutôt désigné comme le fils de Marie…pas vraiment flatteur à l’époque d’être le « fils de sa mère » !
Bon alors ce père ? Joseph ? Panthère ? Dieu ? Lequel et sur quels critères ?

Citation :
Mon Jésus a appris la Torah avec les jeunes de son village, auprès des rabbins de la synagogue.
Où avez-vous trouvé cela ? Pourquoi les Evangiles ne le disent-il pas ? "D'où lui vient cette sagesse ? Etc"

Citation :
Sur les chemins de Galilée, mon Jésus a prêché l’amour et il m’a dit qu’aimer Dieu et aimer tous les hommes était identique ; voilà qui est clair !
Pas tellement... Ca n'aurait pas rempli l'Evangile tel que nous le connaissons.

Citation :
Mon Jésus a aussi guéri beaucoup de malades,
Les maladies sont donc causées par des démons ?

Citation :
et il a choqué parce qu’il s’intéressait particulièrement aux exclus et aux méprisés.
Et qui cela aurait-il choqué puisque c'était déjà dans les Prophètes ?

Citation :
Mon Jésus a été dénoncé par l’un de ses amis aux autorités juives, qui craignaient sa popularité ; il a été arrêté par les Romains, qui l’ont crucifié. Il est mort parce qu’il refusait de se renier et non pas pour laver une faute originelle ! Il a accepté la mort mieux que nous n’acceptons la vie.
Et l'acquitement donné par Pilate ? Et cette histoire invraisemblable de Barabbas ? Et le titulum placé sur la croix ?

Citation :
Mon Jésus a été enseveli, mais il n’est pas descendu aux enfers (c’est de la mythologie grecque).
Tiens donc ! Et le shéol, ce n'est pas dans l'AT, peut-être ?

Citation :
Certains de ses disciples ont pris conscience de sa présence à leurs côtés au cours de brèves rencontres, peu après sa mort.
Alors il est mort ou pas ?

Citation :
Sa mort a provoqué un sursaut chez ceux qui l’avaient rencontré et aimé : cet homme extraordinaire et son message ne pouvaient pas disparaître sans laisser de trace ; ils se sont mis à parcourir le monde pour transmettre son enseignement : la bonne nouvelle, l’Evangile.
C'est très curieux : il n'en est pas beaucoup question dans les Actes et les Epîtres...

Citation :
Mon Jésus n’est pas « monté au ciel » mais il continue de surprendre, d’interroger et aussi de libérer et de réjouir ceux qui le rencontrent. Il est la lumière du monde.
Alors où est-il ? Dans votre imagination ? Est-ce une variété du Bogus joué par Depardieu ?

Citation :
Deux mille ans après sa mort, mon Jésus, face divine de l’homme et face humaine de Dieu, reste toujours vivant. Marie-Noële Duchêne.
C'est vrai qu'il n'est pas descendu aux Enfers puisque c'est un mythe, dites-vous.
Mais alors en quoi est-il vivant sans être mythiquement vivant ?
Est-ce son souvenir qui est vivant comme celui de Che Guevara est vivant ?
Mais alors il ne débarque jamais dans les hosties ?

Et nous voici avec un Evangile selon Marie-Noelle Duchêne qui ne nous donne pas clairement ses sources ni ne se prononce plus clairement sur la nature humaine ou divine de Jésus.
Revenir en haut Aller en bas
http://judee.forumactif.com/index.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "Jésus historique"   Dim 06 Déc 2009, 21:44

Pourquoi un tel mépris pour un texte libre écrit par une femme désirant faire part de sa vision sur Jésus?
Sommes-nous un commité de rédaction ou de lecture?
C'est vrai on aurait pu écrire:
Jésus...................Fin

et si c'était trop long, alors : ..............
Revenir en haut Aller en bas
ASSAD

avatar

Masculin Nombre de messages : 434
Age : 91
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: Le "Jésus historique"   Dim 06 Déc 2009, 22:30

Hérode a écrit:

Et nous voici avec un Evangile selon Marie-Noelle Duchêne qui ne nous donne pas clairement ses sources ni ne se prononce plus clairement sur la nature humaine ou divine de Jésus.

Je crois que tu n'as pas bien saisi l'exercice de style.
Le titre c'est "Mon Jésus".

C'est le sien à elle de Jésus. C'est ce qu'elle a envie d'en retenir. Sa source, c'est elle. Elle n'est pas en train de faire une étude historique mais un partage intérieur dont l'objet n'est pas forcément de se prononcer sur la nature de Jésus.

On ne décortique pas les âmes ou les ressentis comme les crevettes ....
Revenir en haut Aller en bas
Hérode

avatar

Nombre de messages : 319
Age : 107
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Le "Jésus historique"   Dim 06 Déc 2009, 23:10

Il faudrait savoir ce que vous voulez :

- ou bien Jésus est un personnage historique et il n'y a pas plus de "Personnal Jesus" que de Napoléon personnel

- ou bien Jésus est un ectoplasme que chacun est libre de ressentir comme il le souhaite et il ne peut alors être historique
Revenir en haut Aller en bas
http://judee.forumactif.com/index.htm
ASSAD

avatar

Masculin Nombre de messages : 434
Age : 91
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: Le "Jésus historique"   Lun 07 Déc 2009, 00:52

Ah mais à titre personnel, je ne veux rien du tout. Et j'en ai pas grand chose à faire de la réalité historique du personnage.

Hérode a écrit:

- ou bien Jésus est un personnage historique et il n'y a pas plus de "Personnal Jesus" que de Napoléon personnel

-
ou bien Jésus est un ectoplasme que chacun est libre de ressentir comme
il le souhaite et il ne peut alors être historique

Ou encore l'un et l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Sherlock

avatar

Masculin Nombre de messages : 442
Age : 49
Date d'inscription : 09/04/2008

MessageSujet: Re: Le "Jésus historique"   Lun 07 Déc 2009, 13:04

Hérode a écrit:
Il faudrait savoir ce que vous voulez :

- ou bien Jésus est un personnage historique et il n'y a pas plus de "Personnal Jesus" que de Napoléon personnel

- ou bien Jésus est un ectoplasme que chacun est libre de ressentir comme il le souhaite et il ne peut alors être historique

J'avoue ne pas comprendre cette présentation manichéenne. Autant le Comte Dracul a existé, mais il y a autant de Dracula que d'écrivains à son sujet. Et vu le succès de Twilight, je ne pense pas que les ado se soucient vraiment de l'essence historique du premier vampire.
Revenir en haut Aller en bas
http://questionsbibliques.e-monsite.com/
free



Nombre de messages : 3742
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Le "Jésus historique"   Lun 07 Déc 2009, 13:35

Je pense que la réalité du Jésus historique n'est pas importante.
Par contre le fait de savoir si le Jésus des évangiles a existé, me parait être le centre de la foi chrétienne.
A-t-il existe un homme nommé Jésus ayant dit et accompli les actes et les paroles que lui attribuent les évangiles ?
Certains chrétiens seraient ébranlés dans leur foi et leurs convictions si d'aventurent ils apprennaient que ce Jésus est un mythe, une invention.
D'autres feraient remarquer que cela n'affecte en rien la puissance et la profondeur de l' enseignement de JC.
Ce débat n'est-il pas artificiel dans la mesure ou le NT nous parlent de plusieurs Jésus et developpe plusieurs Christologies ?

Sur quel matériaux s'est contruit la figure du messie ?

Sur Isaie 9 et 2 Sam 7,12 qui nous annonce un sauveur de la dynastie davidique (Car un enfant nous est né, un fils nous a été donné (...) Pour étendre l'empire et pour donner une paix sans fin au trône de David et à sa royauté). ?

Sur Deut 18,15 qui annonce un prophète semblable à Moïse ?

Sur Daniel 7, 14 qui parle du fils de l'homme ?

Sur Malachie 3,23 "Voici que je vous envoie Elie, le prophète" qui fait de JC le nouveau Elie ?

La construction de la figure de JC reflete les débats théologique de son époque.
Certains défendaient un Messianismes sacerdotal d'autres royal.
Le JC des évangiles est-il celui qui apparaissait comme possédé de l’esprit d’Elie ou de celui de Jean le baptiste (Mc 6, 14-15 ; 8 28) ?
Ou celui qui refuse le titre de Messie (Lc9,21 "Et il leur défendit sévèrement de dire cela à personne" et Lc 4,41) ?
Ou celui qui déclare être le messie en Jn 4, 25-26 et Mc 14,61-62 ?
peut-on harmoniser ces differentes déclarations ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "Jésus historique"   Lun 07 Déc 2009, 14:21

Hérode a écrit:

Et nous voici avec un Evangile selon Marie-Noelle Duchêne qui ne nous donne pas clairement ses sources ni ne se prononce plus clairement sur la nature humaine ou divine de Jésus.

le jour ou j'écrirai un texte sur Jésus et que tu me demanderas mes sources je te répondrai mon cerveau, mon ressenti.

Je suis déçu je te croyais plus à même de faire la différence entre une prétention historique et un texte personnel.

je vais te le dire à la façon Hérode:

Maie-Noële Duchêne a-t-elle la prétention d'écrire une version historique?
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 4899
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Le "Jésus historique"   Lun 07 Déc 2009, 15:56

Citation :
Je pense que la réalité du Jésus historique n'est pas importante.
Par contre le fait de savoir si le Jésus des évangiles a existé, me parait être le centre de la foi chrétienne.

J'avoue ne pas bien voir la différence -- à part le fait que la seconde question appelle une réponse par oui ou par non, et que la première veut dresser un portrait "original" d'après une identité problématique: on l'a trouvé, mais c'était pas lui.

Il est clair que toute recherche du Jésus historique part du Jésus chrétien (personne ne doute qu'il y avait plein de Jésus parmi les juifs au Ier siècle). C'est lui qu'on cherche, bien qu'on s'attende, au fond, à en trouver un autre.

Ou bien on postule dans l'histoire un Jésus "intégral" qui réussirait le tour de force de cumuler TOUT ce que les évangiles (entre autres) disent de lui, ou bien on recherche quelqu'un qui pourrait correspondre à une partie de la tradition chrétienne. Et comme - jusqu'ici - on ne trouve rien (ce qui ne prouve rien non plus en sens inverse, vu ce que je disais plus haut de la visibilité des individus dans l'histoire ancienne), on se contente de choisir dans le donné évangélique ce qui paraît historiquement vraisemblable (et qui coïncide le plus souvent, bien qu'on ne le dise pas, avec ce qu'on aime bien dans le personnage -- ou le contraire! mais les goûts de chacun ne sont pas indifférents).

A la décharge d'Hérode, je pourrais reprocher à Xavier d'avoir introduit un "mon Jésus" dans un fil intitulé "le Jésus historique", comme si ça n'avait rien à voir. Mais en fait ce n'est pas si simple, car MND a campé "son Jésus" dans un cadre historique, avec des juifs, des Romains, une synagogue (d'ailleurs anachronique) en Galilée, et les préjugés prêtés à "l'époque". Preuve qu'il n'est pas si facile de démêler les deux.

Je ne sais plus quel théologien avait parlé de Jésus comme d'une "figure d'appel", qui échappe aux textes et aux dogmes autant qu'à l'histoire, de telle sorte qu'on puisse l'invoquer tour à tour contre celle-ci ou contre ceux-là. C'était, à mon avis, très bien vu. Et c'est le propre d'un grand personnage d'être cela, par-delà son éventuelle existence historique et/ou littéraire.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3742
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Le "Jésus historique"   Lun 07 Déc 2009, 17:18

Mais c'est surtout le silence de Philon d'Alexandrie sur Jésus qui a une importance décisive. Philon qui avait déjà 25 ou 30 ans lorsque Jésus aurait du naître et mourut plusieurs années après la date à laquelle ce dernier dû mourir, ne sait rien et ne dit jamais rien de Jésus Christ.

C'est un homme docte qui s'occupa spécialement de religion et de philosophie. Il n'aurait assurément pas négliger de citer Jésus, qui était de son pays et de sa"race", si Jésus avait paru sur la terre et s'il avait accompli une si grande "révolution" dans l'histoire de l'esprit humain.

Une circontance singulière rend encore plus significatif le silence de Philon:c'est que tout l'enseignement de Philon peut se dire chrétien à ce point que certains écrivains ou philosophes n'ont pas hésité à l'appeler un"vrai Père de l'Eglise"(dixit Freidrich Engels...)

Philon s'efforça d'unir le judaïsme et l'hellénisme. Ainsi il constitua une doctrine platonicienne du "Verbe" ou "Logos", qui a beaucoup d'affinité avec celle de l'évangile dit de Jean et dans l'évangile le"Logos", c'est précisément le Christ. N'est-ce pas là une circonstance révélatrice?

Philon vit dans le temps où l'on a placé l'existence du Christ; il est déjà célèbre avant le Christ; il accomplit à l'égard du judaïme la même transformation, la même hellénisation, la même platonisation qui fut l'oeuvre des Évangiles et spécialement du quatrième (celui de Jean). Il parle du "Logos" ou du "Verbe" exactement comme le quatrième évangile; et pourtant il ne nomme pas une seule fois le Christ! Jamais dans aucun de ses nombreux ouvrages!


http://membres.multimania.fr/laraison/jesus.html
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 4899
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Le "Jésus historique"   Lun 07 Déc 2009, 18:27

En effet le christianisme à beaucoup de "pères", et Philon est proche de certaines théologies chrétiennes primitives (celle de Jean mais davantage encore de l'épître aux Hébreux, ou aussi des deutéro-pauliniennes, Colossiens, Ephésiens).

Cependant son silence sur un éventuel "Jésus historique" n'est pas un très bon argument, car il n'est pas historien et ne s'intéresse guère à l'actualité "palestinienne" (son seul voyage marquant est celui qu'il fait à Rome en 40 pour défendre les intérêts de la communauté juive d'Alexandrie devant Caligula)
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3742
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Le "Jésus historique"   Lun 07 Déc 2009, 18:36

Pourquoi Pratiquement aucun document profane ne fait mention de ce Jésus de Nazareth ?


La figure Jésus s'est-elle élaboré en fonction des étapes suivantes ? :

1- Le Christ céleste des épître dites pauliennes (attribuées à Paul).

2-Le Jésus fantôme ou "Angelos Chritos" (corps éthéré) des chrétiens gnostiques ou docètes: marcionites, basilidiens, valentiniens etc.

3-Le Jésus " terrestre"ou " historique" des évangiles canoniques et apocryphes.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 4899
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Le "Jésus historique"   Lun 07 Déc 2009, 20:02

Qui dit étapes dit pensée linéaire. On assigne du jour au lendemain une identité à un sujet collectif baptisé (!) "christianisme" (aussi superficiellement que le récit des Actes avec sa Pentecôte) et à partir de là "il" devient ceci et puis cela. C'est cette façon d'écrire l'histoire que je conteste.

Les textes (rassemblés beaucoup plus tard, en fonction de la fédération dans l'Eglise des mouvements qui les révèrent) ne nous offrent que des instantanés d'époques mais aussi de lieux (et de milieux) différents: c'est nous qui les relions et en traçons les contours.

Je préférerais parler dans des termes beaucoup plus vagues d'une mouvance extrêmement diverse (comportant autant d'antagonismes que d'affinités, de répulsions que d'influences réciproques) au sein et en marge d'un judaïsme tout aussi divers: ici se construit un mythe et des rites de salut/rédemption, là une spéculation sapientiale ou gnosticisante, là des contes et récits édifiants, ailleurs encore une praxis, des maximes... la référence à un "Christ Jésus" n'étant même pas nécessairement commune à tous avant que les circonstances (en particulier la destruction du temple et le repliement du judaïsme officiel sur la tradition pharisienne, laissant "dehors" et sans statut une foule d'hétérodoxes) ne regroupent les éléments centripètes de cette nébuleuse au sein de l'Eglise émergente (les éléments centrifuges devenant les hérétiques des "chrétiens" comme des juifs).

Vous me direz que c'est là une autre façon également contestable d'écrire l'histoire, et ce sera tout à fait juste. L'avantage principal que je lui vois, c'est d'être moins contraignante, de ne pas forcer les textes à rentrer dans une généalogie qui partirait d'une seule "source", historique, cultuelle ou littéraire. Il y a place dans un tel modèle pour un mouvement conservant de vrais souvenirs d'un Jésus galiléen, à condition qu'on n'en fasse pas dériver tout le reste. Et en même temps il n'y est pas indispensable.


Dernière édition par spermologos le Lun 07 Déc 2009, 21:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le "Jésus historique"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le "Jésus historique"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mémoire M2 "Le roman historique (Louis XIV) au cycle 3"
» Site "on va sortir": points de vues
» Le tarot"l' ange liberté"
» Pêcheurs de l'extrême du bar "Le poisson-roi".
» Une soirée "soin de soi".

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: RELIGION-
Sauter vers: