Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lumière et ténèbres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 4858
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Lumière et ténèbres   Sam 09 Jan 2010, 19:52

Voilà un couple de métaphores dont la danse a dominé l'histoire de la pensée.
En religion, en philosophie, en idéologie, on parle et on pense toujours du point de vue de la lumière; comprendre c'est éclairer.
Même si les lumières d'hier sont l'obscurantisme de demain.
Mais s'il y a quelque chose à voir c'est parce qu'il n'y a pas que de la lumière; l'objet (Gegenstand) est ce qui résiste à la lumière, lui fait obstacle en lui offrant sa surface et en lui dérobant sa profondeur.
Cependant les idéologies de la lumière n'entendent pas en rester à la surface des choses: il leur faut encore et encore percer, creuser, mettre au jour. La dissection du vivant est l'emblème de la connaissance scientifique classique -- et de ce qui lui échappe. La vie se joue à la faveur des replis et des clôtures qui lui assurent une certaine obscurité à l'abri des regards. (Je laisse à de plus savants ou à de plus audacieux le soin d'invoquer ici l'horizon imposé à l'observation par le principe de Heisenberg en physique quantique.)
J'ai évoqué ailleurs, plus d'une fois, la religion et plus particulièrement la foi sous l'angle de la quête d'intelligibilité (credo ut intelligam, fides quaerens intellectum). C'était parler du point de vue de la lumière. J'éprouve le besoin de corriger ou de compléter cela en évoquant l'autre pôle du religieux (le sacré opposé à la foi chez Derrida p. ex.), qui consiste à arrêter l'intelligence pour respecter et garder l'inintelligible. C'est une autre dimension de la notion de "mystère" -- même "révélé".

Yhwh a dit qu'il demeurerait dans l'obscurité épaisse. (1 Rois 8,12).

A darkness shining in brightness which brightness could not comprehend (James Joyce, Ulysses.)
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lumière et ténèbres   Dim 10 Jan 2010, 00:44

la devise du canton de Genève après l'arrivée des premiers protestants et la conversion de la ville à la nouvelle religion: Post Tenebras Lux.
Revenir en haut Aller en bas
VANVDA



Masculin Nombre de messages : 1499
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: Lumière et ténèbres   Dim 10 Jan 2010, 14:32

Citation :
Post Tenebras Lux.

La devise de moi tout seul: "Et vice versa" (d'accord, elle était un peu facile... raison de plus pour ne pas s'en priver!)
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 4858
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Lumière et ténèbres   Dim 10 Jan 2010, 16:11

On pourrait sur ce thème multiplier les références bibliques -- de la première à la dernière page de notre Bible incluses.

De la création qui consiste d'abord à faire de la lumière dans les ténèbres incréées, en lui assignant une "place" et une limite. Lux in tenebris plutôt que post tenebras, comme encore dans le prologue de Jean.

Au rêve de transparence universelle, panoptique avant la lettre, de la nouvelle création qui évacue la nuit comme la mer, dans l'Apocalypse.

En passant par la vision du buisson ardent, fantasme d'un feu qui ne dévorerait pas.

Le sens du mystère, n'est-ce pas (aussi) que la (con)science se surprenne à jouir de sa limite autant qu'à en souffrir? Et qu'elle s'invente une manière poétique de se rapporter à ce qu'elle ignore?
L'amor che muove il sole e le altre stelle -- n'est-ce pas le seul langage possible à une "docte ignorance"?
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lumière et ténèbres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lumière et ténèbres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Père Avril ou l'heure des ténèbres.
» Isaïe 5.20 Malheur à ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal, Qui changent les ténèbres en lumière, et la lumière en ténèbres
» La lumière dans les ténèbres
» L'oeuvre de la lumière au milieu des ténèbres
» La lumière et les ténèbres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: RELIGION-
Sauter vers: