Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les réactions des fondamentalistes face à la critique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
seb

avatar

Masculin Nombre de messages : 1445
Age : 44
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Les réactions des fondamentalistes face à la critique   Jeu 11 Mar 2010, 14:35

Il me semble que lorsqu'on critique le dogme d'un fondamentaliste, on se retrouve en face de deux attitudes distinctes et contradictoires: il se transforme soit en bête féroce, soit en autruche.
Lorsqu'il se transforme en bête féroce, il défend bec et ongles ses convictions. Il accuse ceux qui les mettent en doute de tous les maux, les traitent de tous les noms, leur promet le jugement éternel, etc.
Puis, las de discuter, il se transforme alors en autruche. Il cesse alors d'écouter les arguments que l'on tente de lui présenter pour se terrer dans une surdité temporaire. Il veut "garder sa foi", ne pas être "pollué par des idées apostates". Cette politique de l'autruche est d'autant plus fréquente que la personne qui critique est habile à démontrer les failles du raisonnement fondamentaliste.
Avez-vous fait vous aussi ce même constat?

_________________
Si ton but est la croyance, ne parle qu'avec ceux qui la partagent. Si ton but est la connaissance, parle avec tout le monde!
http://ex-temoinsdejehovah.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://ex-temoinsdejehovah.org/
Hérode

avatar

Nombre de messages : 319
Age : 107
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Les réactions des fondamentalistes face à la critique   Jeu 11 Mar 2010, 23:44

Il n'y a pas que les fondamentalistes à ne pas vouloir changer d'opinion.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Dissonance_cognitive

Citation :
Plus un apprentissage a été difficile, malaisé ou même humiliant, moins l'individu est prêt à remettre en cause la valeur de ce qui lui a été enseigné. Cela signifierait en effet qu'il a investi pour rien.

Vous-même, êtes vous prêt à admettre que le récit évangélique est purement mythique ?
Revenir en haut Aller en bas
http://judee.forumactif.com/index.htm
VANVDA



Masculin Nombre de messages : 1499
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: Les réactions des fondamentalistes face à la critique   Ven 12 Mar 2010, 00:48

Votre apprentissage de cette "vérité" fut-il donc facile et aisé, pour que vous soyez à ce point sûr que vous n'êtes pas vous-même sujet au trouble que vous si êtes si prompt à déceler chez les autres?
Ce petit jeu là peut durer longtemps...
Revenir en haut Aller en bas
Hérode

avatar

Nombre de messages : 319
Age : 107
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Les réactions des fondamentalistes face à la critique   Ven 12 Mar 2010, 01:05

Je me suis déjà posé cette question : pourquoi ai-je acquis si facilement cette opinion sur l'anhistoricité du Christ ? Parce que je suis athée depuis longtemps, sans doute.

Et je n'avais aucune opinion sur un Jésus humain.

De même, pourquoi ai-je admis en quelques minutes que le continent de Mu n'avait pas existé lorsqu'un ami m'a dit qu'un continent de pouvait pas couler alors que j'avais bien aimé Chruchward et Charroux ? Sans doute par ce que ce n'était qu'une information, un élément de ma culture, et non le socle d'un système de pensée.
Revenir en haut Aller en bas
http://judee.forumactif.com/index.htm
seb

avatar

Masculin Nombre de messages : 1445
Age : 44
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Les réactions des fondamentalistes face à la critique   Ven 12 Mar 2010, 11:05

Citation :
Vous-même, êtes vous prêt à admettre que le récit évangélique est purement mythique ?
Oui, j'y suis prêt.

En fait, on peut devenir dogmatique dans un sens ou dans l'autre. Un athée peut être autant domgatique qu'un croyant. Ce n'est pas une question de croyances, mais plutôt d'attitude face à ses croyances.
Laissons-nous toujours une place au doute, ou nous faisons-nous tellement confiance à nous-même que nous ne laissons personne remettre en cause nos convictions les plus profondes? Nous transformons-nous en bête sauvage ou en autruche lorsque nos convicions sont mises à mal?
Voilà, à mon avis, le fond du problème.

_________________
Si ton but est la croyance, ne parle qu'avec ceux qui la partagent. Si ton but est la connaissance, parle avec tout le monde!
http://ex-temoinsdejehovah.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://ex-temoinsdejehovah.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les réactions des fondamentalistes face à la critique   Ven 12 Mar 2010, 20:58

@seb ces transformations pour un fondamentaliste sont un peu étrange pour peu on y verrait presque trace de l'évolution

Jean-Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les réactions des fondamentalistes face à la critique   Ven 12 Mar 2010, 21:03

@hérode

Vous-même, êtes vous prêt à admettre que le récit évangélique est purement mythique ?

bien sûr du moment que l'explication n'est pas doctrinaire et à vrai dire je suis revenu au point ou j'étais avant d'être TJ, pour moi la Bible est un livre non pas philosophique, mais un livre racontant des histoires qui peuvent nous aider à méditer sur certaines valeurs, je ne regarde plus ce texte comme étant unique et porteur d'une vérité s'autoproclamant au fil des pages.
Pour ne pas reculer il faut avancer au risque de s'arrêter sans raison.

Jean-Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Hérode

avatar

Nombre de messages : 319
Age : 107
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Les réactions des fondamentalistes face à la critique   Sam 13 Mar 2010, 03:07

Xavier a écrit:
@hérode

Vous-même, êtes vous prêt à admettre que le récit évangélique est purement mythique ?

Mais je ne dis que cela depuis que je suis ici, au cas où vous ne l'auriez pas remarqué...
Revenir en haut Aller en bas
http://judee.forumactif.com/index.htm
Hérode

avatar

Nombre de messages : 319
Age : 107
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Les réactions des fondamentalistes face à la critique   Sam 13 Mar 2010, 03:13

seb a écrit:
Laissons-nous toujours une place au doute, ou nous faisons-nous tellement confiance à nous-même que nous ne laissons personne remettre en cause nos convictions les plus profondes? Nous transformons-nous en bête sauvage ou en autruche lorsque nos convicions sont mises à mal?
Pour ma part, j'étudie toutes les objections et j'en sors plus instruit.

C'est ainsi qu'on m'a objecté que si Isaïe disait du Messie qu'il viendrait de Galilée ("le district des nations"), une autre prophétie disait "De Sion viendra le Rédempteur" (version des Septante, l'original disant "pour Sion").

Et donc j'ai répondu : "Eureka !" Car cette prophétie explique le choix de Jean de faire débuter la carrière de Jésus à Salem, c'est à dire Jérusalem, où le Jourdain prend sa source selon Jérémie.
Revenir en haut Aller en bas
http://judee.forumactif.com/index.htm
seb

avatar

Masculin Nombre de messages : 1445
Age : 44
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Les réactions des fondamentalistes face à la critique   Lun 15 Mar 2010, 11:32

@ Jean-Pierre: Je dirais que c'est plutôt un retour vers des instincts primals de survie (éternelle) qu'une véritiable évolution.

@ Hèrode: Etudier les avis des uns et des autres est en effet le seul moyen de s'instruire correctement. C'est exactement ce que les fondamentalistes ne font pas, ou font mal. Leur seul but est de détruire les arguments qui ne vont pas dans leur sens. Il n'essayent pas de comprendre les avis qui divergent des leurs, mais seulement de les contredire et de démontrer leur "vérité" dogmatique.
Il me semble que nous dont la pensée est libre, nous devrions nous affranchir de ce genre d'attitude.

_________________
Si ton but est la croyance, ne parle qu'avec ceux qui la partagent. Si ton but est la connaissance, parle avec tout le monde!
http://ex-temoinsdejehovah.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://ex-temoinsdejehovah.org/
VANVDA



Masculin Nombre de messages : 1499
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: Les réactions des fondamentalistes face à la critique   Lun 15 Mar 2010, 21:33

Bonsoir Seb,

Je ne suis pas tout à fait d'accord: les fondamentalistes (plus exactement les érudits d'entre eux) sont en général assez bien renseignés sur les conceptions qu'ils rejettent, c'en est même parfois très étonnant.
Tu trouveras chez certains tenants de "l'orthodoxie" chrétienne des personnes qui ont fouillé les débats, et ont une "connaissance des dossiers" parfois impressionnantes. Du reste, mais c'est un autre sujet, je ne suis pas sûr que ma lecture à moi soit particulièrement plus libre que la leur...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les réactions des fondamentalistes face à la critique   Lun 15 Mar 2010, 23:07

il nous est ou nous sera difficile d'avoir une lecture libre de la Bible ou des traditions chrétiennes car nous devons faire l'impasse sur nos anciennes convictions, et dans un premier temps nous ne pouvons pas faire autrement que vivre avec.
Revenir en haut Aller en bas
Hérode

avatar

Nombre de messages : 319
Age : 107
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Les réactions des fondamentalistes face à la critique   Mar 16 Mar 2010, 05:46

C'est bien cela. Et donc Seb est-il aussi libre qu'il le prétend ?
Revenir en haut Aller en bas
http://judee.forumactif.com/index.htm
seb

avatar

Masculin Nombre de messages : 1445
Age : 44
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Les réactions des fondamentalistes face à la critique   Mar 16 Mar 2010, 11:59

@ Hérode: Comment savoir si je suis vraiment libre? Je peux me juger libre, tolérant, cherchant la vérité et la justice et refusant les dogmes, mais tant que je me juge moi-même, ce jugement a-t-il la moindre valeur?

@ BB: La majorité des fondamentalistes rejettent d'emblée certaines conclusions scientifiques parce qu'ils mettent leurs dogmes au premier plan. Ce n'est pas toujours un manque d'érudition, mais c'est très souvent, sinon toujours, un manque de lucidité sur cette érudition.
Le problème est que si la base est dogmatique, elle empêche fatalement toute ouverture d'esprit sur quelque chose qui irait à l'encontre des dogmes auxquels on adhère. On s'empêche ainsi d'accepter les vérités qui ne nous conviennent pas.

_________________
Si ton but est la croyance, ne parle qu'avec ceux qui la partagent. Si ton but est la connaissance, parle avec tout le monde!
http://ex-temoinsdejehovah.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://ex-temoinsdejehovah.org/
VANVDA



Masculin Nombre de messages : 1499
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: Les réactions des fondamentalistes face à la critique   Mar 16 Mar 2010, 15:01

Citation :
C'est bien cela. Et donc Seb est-il aussi libre qu'il le prétend ?

Parce que bien sûr, l'athéisme n'est pas une conviction?
Revenir en haut Aller en bas
Hérode

avatar

Nombre de messages : 319
Age : 107
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Les réactions des fondamentalistes face à la critique   Mar 16 Mar 2010, 23:18

L'athéisme est le fruit d'une réflexion. La croyance est le plus souvent un héritage.
Revenir en haut Aller en bas
http://judee.forumactif.com/index.htm
Hérode

avatar

Nombre de messages : 319
Age : 107
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Les réactions des fondamentalistes face à la critique   Mar 16 Mar 2010, 23:23

seb a écrit:
@ Hérode: Comment savoir si je suis vraiment libre? Je peux me juger libre, tolérant, cherchant la vérité et la justice et refusant les dogmes, mais tant que je me juge moi-même, ce jugement a-t-il la moindre valeur?
Etre libre n'est-il pas d'être prêt à changer d'avis ?

Citation :
@ BB: La majorité des fondamentalistes rejettent d'emblée certaines conclusions scientifiques parce qu'ils mettent leurs dogmes au premier plan. Ce n'est pas toujours un manque d'érudition, mais c'est très souvent, sinon toujours, un manque de lucidité sur cette érudition.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Dissonance_cognitive

    Plus un apprentissage a été difficile, malaisé ou même humiliant, moins l'individu est prêt à remettre en cause la valeur de ce qui lui a été enseigné. Cela signifierait en effet qu'il a investi pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
http://judee.forumactif.com/index.htm
seb

avatar

Masculin Nombre de messages : 1445
Age : 44
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Les réactions des fondamentalistes face à la critique   Mer 17 Mar 2010, 11:15

Citation :
Etre libre n'est-il pas d'être prêt à changer d'avis ?
Oui, je suis assez d'accord. Sur quoi penses-tu que je devrais changer d'avis?

_________________
Si ton but est la croyance, ne parle qu'avec ceux qui la partagent. Si ton but est la connaissance, parle avec tout le monde!
http://ex-temoinsdejehovah.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://ex-temoinsdejehovah.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les réactions des fondamentalistes face à la critique   Mer 17 Mar 2010, 12:41

@Herode
es-tu prêt à changer d'avis et à te remettre en question toi-aussi?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les réactions des fondamentalistes face à la critique   Mer 17 Mar 2010, 13:21

Hérode a écrit:
L'athéisme est le fruit d'une réflexion. La croyance est le plus souvent un héritage.

c'est en partie mon cas, mais c'est aussi le fruit de ma réflexion suite à ma remise en question.

De plus nos réflexion subissent toujours des influences plus ou moins directes, nos choix sont donc en un certain sens limités. Ce qui n'est pas le cas de nos actions ou de nos réactions.
Je connais des familles ou les parents sont athéés et les enfants ont naturellement suivis leurs parents, comme le font les croyants, donc je ne partage pas complètement ta remarque aussi intéressante qu'elle soit.

Il me semble également que l'on peut difficilement dire que l'on est croyant après avoir pesé le pour et le contre au risque de se retrouver en train de philosopher comme l'a fait Descartes.
Mais la foi en tant que telle n'empêche pas la réflexion, car on ne peut dénier toute réflexion aux nombreux écrivains, historiens et même philosophes croyants.

Etre croyant est surtout un choix car une foi que l'on posséderait comme un secrétaire Louis Philippe ou une armoire bretonne, héritée de sa grand mère, ne permettrait pas de vivre pleinement ses convictions, mais autoriserait tout juste une pratqiue qui est fort éloignée de la foi vivante.
La foi est une manifestation de toute sa personne et elle nécessite non seulement une part héritée de ses parents de sa culture certes, mais sans aucun doute une prise de position différente pour chaque individu. Elle peut monopoliser en totalité ou en partie toutes les facultés intellectuelles et/ou physique. Mais de toute façon elle demande à celui ou celle qui la manifeste un effort dans sa vie de chaque jour. De plus elle ne doit pas être source de conflit mais au contraire doit permettre de mieux se comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Sherlock

avatar

Masculin Nombre de messages : 442
Age : 49
Date d'inscription : 09/04/2008

MessageSujet: Re: Les réactions des fondamentalistes face à la critique   Mer 17 Mar 2010, 13:42

Coucou à tous

Je me permets d'intervenir dans le débat, si vous n'y voyez pas d'inconvénient. Voici mes réactions suite à la lecture de ton post mon cher Xavier

Xavier a écrit:
[
De plus nos réflexion subissent toujours des influences plus ou moins directes, nos choix sont donc en un certain sens limités. Ce qui n'est pas le cas de nos actions ou de nos réactions.

euh, c'est plutôt le contraire. Les choix sont aussi nombreux que l'imagination humaine. Les actions et réactions restent dépendantes de notre physiologie. Si je fais le choix de me prendre pour un oiseau, il y a fort à parier que mes actions pour le devenir seront limités.


Citation :
Je connais des familles ou les parents sont athéés et les enfants ont naturellement suivis leurs parents, comme le font les croyants, donc je ne partage pas complètement ta remarque aussi intéressante qu'elle soit.

Sauf qu'ils ont le choix de choisir leur religion par la suite. Un athée pourra devenir plus simplement bouddhiste qu'un enfant né de parents musulmans...

Citation :
Il me semble également que l'on peut difficilement dire que l'on est croyant après avoir pesé le pour et le contre au risque de se retrouver en train de philosopher comme l'a fait Descartes.
Mais la foi en tant que telle n'empêche pas la réflexion, car on ne peut dénier toute réflexion aux nombreux écrivains, historiens et même philosophes croyants.

Lapalissade

Citation :
Etre croyant est surtout un choix car une foi que l'on posséderait comme un secrétaire Louis Philippe ou une armoire bretonne, héritée de sa grand mère, ne permettrait pas de vivre pleinement ses convictions, mais autoriserait tout juste une pratqiue qui est fort éloignée de la foi vivante.

Je pense que c'est ton choix, mais pas le choix des milliards d'humains qui se déclarent croyants. Si on s'amuse à faire le calcul, il y actuellement des millions de millions d'enfants élevés dans le préformatage de la religion musulmane ou catholique. Peut-on parler de choix quand il y a déjà manipulation mentale sur un être qui n'a pas les capacités de peser le pour et le contre ?

Citation :
La foi est une manifestation de toute sa personne et elle nécessite non seulement une part héritée de ses parents de sa culture certes, mais sans aucun doute une prise de position différente pour chaque individu.

La foi ou la religion ? J'ai l'impression que tu nous parles de religion et non de foi

Citation :
Elle peut monopoliser en totalité ou en partie toutes les facultés intellectuelles et/ou physique. Mais de toute façon elle demande à celui ou celle qui la manifeste un effort dans sa vie de chaque jour. De plus elle ne doit pas être source de conflit mais au contraire doit permettre de mieux se comprendre.

C'est une vision (très Saint Augustienne d'ailleurs - tu vas finir par devenir catholique mon cher JP ! ) qui ne prend pas en compte l'ensemble des connaissances que nous possédons sur la formation et le fonctionnement de notre cerveau.

Ce livre répond à de nombreuses questions à ce sujet :


Il y aussi cet article : http://atheisme.free.fr/Revue_presse/Science_et_vie_1055.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://questionsbibliques.e-monsite.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les réactions des fondamentalistes face à la critique   Mer 17 Mar 2010, 20:55

@cher sherlock

Citation:
Je connais des familles ou les parents sont athéés et les enfants ont naturellement suivis leurs parents, comme le font les croyants, donc je ne partage pas complètement ta remarque aussi intéressante qu'elle soit.


Sauf qu'ils ont le choix de choisir leur religion par la suite. Un athée pourra devenir plus simplement bouddhiste qu'un enfant né de parents musulmans...

ta remarque n'est pas probante car de nombreux croyants élevés dans une religion ont opté pour une autre forme de spiritualité, connais tu beaucoup d'enfants élevés dans une famille athée qui ont choisi une religion à l'âge adulte?

Citation:
Il me semble également que l'on peut difficilement dire que l'on est croyant après avoir pesé le pour et le contre au risque de se retrouver en train de philosopher comme l'a fait Descartes.
Mais la foi en tant que telle n'empêche pas la réflexion, car on ne peut dénier toute réflexion aux nombreux écrivains, historiens et même philosophes croyants.


Lapalissade
je rebondissais suite à une remarque de Herode qui laissait entendre au second degré que le choix de l'athéé découlait d'une réflexion alors que celui du croyant provenait le plus souvent d'un héritage. Je ne pense pas que dire que des écrivains, historienns ou philosophes croyants aient de la réflexion soit une lapalissade à moins de vouloir tourner la phrase au calembour, un argument est valable aussi bien pour l'athéé que le croyant il me semble.

Citation:
La foi est une manifestation de toute sa personne et elle nécessite non seulement une part héritée de ses parents de sa culture certes, mais sans aucun doute une prise de position différente pour chaque individu.


La foi ou la religion ? J'ai l'impression que tu nous parles de religion et non de foi

lorsque je déclare que la foi est une manirestation de toute la personne (du croyant)...nécessitant une prise différente de position pour chaque individu je parle bien de la foi et cette foi peut en partie avoir été héritée de ses parents, même non religieux.

Je te remercie de signaler l'article de science et vie que j'ai lu avec intérêt. Je ne vais pas faire de recherches scientifiques pour savoir si ma foi est politiquement correct selon les critères actuels, c'est une démarche personnelle et tu me vois surpris de partager une partie de mes pensées avec St Augustin, de plus pour la petite histoire bien que j'aie envoyé ma demande de sortie de l'église catholique, je n'ai jamais été éliminé de ses fichiers ce qui fait que je ne plus TJ mais toujours catholique, du moins sur le papier, ce que j'ai découvert récemment; mais actuellement le boudhisme me parle plus que le christianisme, même si j'aime toujours Jésus.

Citation:
Etre croyant est surtout un choix car une foi que l'on posséderait comme un secrétaire Louis Philippe ou une armoire bretonne, héritée de sa grand mère, ne permettrait pas de vivre pleinement ses convictions, mais autoriserait tout juste une pratqiue qui est fort éloignée de la foi vivante.


Je pense que c'est ton choix, mais pas le choix des milliards d'humains qui se déclarent croyants. Si on s'amuse à faire le calcul, il y actuellement des millions de millions d'enfants élevés dans le préformatage de la religion musulmane ou catholique. Peut-on parler de choix quand il y a déjà manipulation mentale sur un être qui n'a pas les capacités de peser le pour et le contre ?

Relis ce que j'ai écrit je ne prétends rien d'autre.

Merci d'avoir répondu à mon message.
Revenir en haut Aller en bas
VANVDA



Masculin Nombre de messages : 1499
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: Les réactions des fondamentalistes face à la critique   Mer 17 Mar 2010, 22:40

Citation :
L'athéisme est le fruit d'une réflexion. La croyance est le
plus souvent un héritage.

J'ai connu des ex-athées qui prêchent exactement le contraire. Quant à la notion d'héritage, on est (et, sans doute, heureusement) toujours héritier de quelque chose: en Occident, l'athéisme se réclame très régulièrement de l' "héritage des Lumières".
Revenir en haut Aller en bas
seb

avatar

Masculin Nombre de messages : 1445
Age : 44
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Les réactions des fondamentalistes face à la critique   Jeu 18 Mar 2010, 14:25

Il me semble que le fait d'être croyant ou athée est toujours le résultat d'un héritage et d'une réflexion plus ou moins importante.
L'héritage nous donne la base de croyances sur laquelle nous démarrons notre vie, et la réflexion et l'expérience nous confortent dans ces croyances, ou au contraire nous en éloignent.
N'est-ce pas ce genre de cheminement que nous avons tous fait?

_________________
Si ton but est la croyance, ne parle qu'avec ceux qui la partagent. Si ton but est la connaissance, parle avec tout le monde!
http://ex-temoinsdejehovah.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://ex-temoinsdejehovah.org/
Sherlock

avatar

Masculin Nombre de messages : 442
Age : 49
Date d'inscription : 09/04/2008

MessageSujet: Re: Les réactions des fondamentalistes face à la critique   Jeu 18 Mar 2010, 15:14

Xavier a écrit:


ta remarque n'est pas probante car de nombreux croyants élevés dans une religion ont opté pour une autre forme de spiritualité, connais tu beaucoup d'enfants élevés dans une famille athée qui ont choisi une religion à l'âge adulte?

Le problème ici est de considérer l'athéisme comme une religion alors qu'elle est absence de religion. L'athéisme n'a rien de coercitif : aucun rite, aucun culte, aucune fête, aucune prière. Il n'y a pas de dogmatisme et le choix est libre. On ne peut pas en dire autant d'un enfant né chiite ou témoin de Jéhovah.

Je n'ai pas de statistiques, mais d'après ce que je vois autour de moi, je ne connais qu'un seul athée qui soit devenu musulman alors qu'il est né dans une famille athée (j'ai mis d'ailleurs son père en relation avec les renseignements généraux, car ces convertis le sont pas des mouvements extrémistes musulmans).
J'ose la conclusion que des enfants qui vivent sans religion s'aperçoivent par eux-mèmes, en touchant auprès de leurs grand-parents ou relations à la religion, qu'elle est inutile.

Ces enfants ne sont pas plus immoraux ou absents de foi. D'ailleurs ma compagne me dit avoir la foi en elle et que c'est largement suffisant.


Citation :

lorsque je déclare que la foi est une manirestation de toute la personne (du croyant)...nécessitant une prise différente de position pour chaque individu je parle bien de la foi et cette foi peut en partie avoir été héritée de ses parents, même non religieux.

Sauf que la foi n'est pas forcément envers une autre personne/entité. Elle se suffit à soi aussi. Et j'ai dû mal à comprendre la logique que d'avoir foi en soi soit une prise de position, puisque c'est un état naturel. Cela reviendrai à dire que manger, boire ou dormir sont des prises de position. ça n'a pas de sens.

Citation :
Je te remercie de signaler l'article de science et vie que j'ai lu avec intérêt. Je ne vais pas faire de recherches scientifiques pour savoir si ma foi est politiquement correct selon les critères actuels, c'est une démarche personnelle et tu me vois surpris de partager une partie de mes pensées avec St Augustin, de plus pour la petite histoire bien que j'aie envoyé ma demande de sortie de l'église catholique, je n'ai jamais été éliminé de ses fichiers ce qui fait que je ne plus TJ mais toujours catholique, du moins sur le papier, ce que j'ai découvert récemment; mais actuellement le boudhisme me parle plus que le christianisme, même si j'aime toujours Jésus.

Il n'y avait pas de jugement de valeur, juste un signalement, qui me semble important, que les sciences du cerveau ont localisé "dieu". Cela n'annihile pas la transcendance, mais sa définition s'en trouve considérablement changée.
Ensuite pour St Augustin ou Thomas d'Aquin, ils méritent amplement d'être lu car ils ont développés de manière très poussée la théologie chrétienne néo-platonicienne. Ta pensée ne te semble pas être un emprunt, pourtant elle l'est.

Et quand je lis Saint Augustin en comparant avec la soupe de la Tour de Garde mode Watchtower, c'est un peu la différence entre la couleur et le noir&blanc.

Sincèrement, ça mériterait que tu y jettes un coup d'oeil. En le faisant, je me suis aperçu que les dissertations sur la foi nous lisons aujourd'hui ne sont que du réchauffés si ce n'est du plagiat.

J'ai le souvenir, dans un débat avec un TJ juste avant ma sortie, de lui avoir envoyé une trentaine de lignes d'Augustin d'Hippone sans jamais le nommer et en prétendant que c'était de mon cru. Il a dit que c'était magnifique et méritait d'être diffusé à un maximum de TJ.

@BB : l'athéisme ne peut être le fruit du siècle des Lumières et encore moins celui du christianisme car il existait bien avant. Ce serait anachronique.
Revenir en haut Aller en bas
http://questionsbibliques.e-monsite.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les réactions des fondamentalistes face à la critique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les réactions des fondamentalistes face à la critique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» quelle réaction face à un travail non fait au lycée ?
» comment faire face a la critique coupable
» L'islam face à la critique (Rachida Khalil parle de l'Islam)
» (1997) BOEING SUISSE FACE A UN OVNI
» Comment réagir face à une enfant émétophobe ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: RELIGION-
Sauter vers: