Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Actes des Apôtres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
free



Nombre de messages : 3878
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Actes des Apôtres   Lun 3 Mai 2010 - 15:53

Au delà du fait que le "Paul" des Actes est très différent de l'apôtre tel qu'il se révèle dans ses lettres, ce qui surprend encore plus c'est que le rédacteur du livre des Actes tout en faisant de Paul le héros de sa saga, ne cite ou ne se refère jamais aux lettres de Paul.
Paul est un prédicateur, un orateur mais pas un écrivain, le rédacteur des actes ne semble pas savoir que Paul, écrit.
Selon les Actes Paul voyage pour atteindre Corinthes, Epheses mais il n'écrit pas à l'eglise de Corinthes ou d'Ephese.
Pourquoi cette anomalie ?
Le rédacteurs ne connaissait pas les lettres de Paul ?
Il tait volontairement ces écrits pour qu'il ne fasse pas concurrence à son livre ?
Il ignore les épitres de Paul pour faire de l'apôtre un personnage plus acceptables et moins polémique ?
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5127
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Actes des Apôtres   Lun 3 Mai 2010 - 17:11

On peut aussi remarquer, en sens inverse, que le Paul des épîtres n'apparaît nullement comme un "missionnaire" ou un "évangéliste" au sens des Actes (c.-à-d. comme un fondateur d'Eglises "chrétiennes"), mais qu'il s'adresse exclusivement à des communautés déjà constituées.

A l'opposé de l'épître aux Galates qui présente Paul comme un envoyé personnel de Jésus-Christ, indépendant des (autres) apôtres, et "son Evangile" comme une révélation directe, les Actes prennent soin de le dépeindre comme un subalterne, qui reçoit son autorité, sa mission et son message des apôtres, dans un premier temps comme second de Barnabas, avant de passer sur le devant de la scène. Qui plus est, les échos -- atténués et déformés -- de la théologie paulinienne (des épîtres) qui transparaissent dans les Actes y sont systématiquement attribués à Pierre et non à Paul: c'est Pierre qui prend l'initiative de baptiser les non-Juifs (Corneille); c'est encore Pierre qui justifie cette initiative par un argument de type paulinien ou plutôt post-paulinien (15,10-11, plus proche d'Ephésiens que de Romains). Paul dans les Actes n'introduit aucune "innovation" théologique.

Il semble donc que les figures de Pierre et de Paul dans les Actes (et surtout dans l'édition "occidentale") se construisent en fonction du point de vue romain "anti-marcionite" -- Marcion s'étant réclamé, lui, du Paul "original" des épîtres.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3878
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Actes des Apôtres   Mer 5 Mai 2010 - 12:21

Je n'avais jamais remarqué la permutations des rôles qu'opère Luc en faisant que Pierre se comporte comme Paul et que Paul avance comme le successeur de Pierre.
Lors qu concile de Jerusalem effectivement Pierre exprime litteralement à la place de Paul, la conception de la justification par la foi (v 8 ,9 et 11 "ayant purifié leurs coeurs par la foi. Mais c'est par la grâce du Seigneur Jésus-Christ que nous croyons être sauvés" ) et emploie l'expression Paulinienne "le joug de la circoncision".(v10)

On a l'impression que le Luc se fait l'avocat de Paul et desire à cette fin le rendre plus acceptable en ne divulguant de la théologie de Paul que les aspects les moins polémiques.
La narrateur manie la langue de bois, il sait ce qu'il ne faut pas dire, rectifiant le mot de trop, dissimulant la pensée ou il ne faut pas s'apesantir et nie parfois jusqu'a l'evidence.

La meilleure preuve est l'accusation portée contre Paul en Actes 21, 21 "Or ils ont appris sur toi que tu enseignes à tous les Juifs (dispersés) parmi les Gentils de déserter Moïse, leur disant de ne pas circoncire leurs enfants et de ne pas se conformer aux coutumes."
Or de telles exhortations n'apparaissent dans les discours que Luc prete à Paul, alors quelles sont monnaies courantes dans ses épitres.
Luc offrira de nombreux chapitres au personnage Paul pour se disculper et réfuter ces accusations.

Dans Actes 24, 14-16, Paul se disculpe de trahir la Torah "Mais, je te l'avoue, je sers le Dieu de nos pères selon la voie qu'ils appellent une secte, croyant à tout ce qui est selon la Loi et est écrit dans les Prophètes"

On ne saurait mieux faire acte d'allégeance au Judaïsme !
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5127
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Actes des Apôtres   Mer 5 Mai 2010 - 16:15

A l'époque de la rédaction des Actes, l'Eglise chrétienne n'est nullement suspecte d'allégeance au judaïsme, elle en est nettement distincte: c'est bien pour ça que l'auteur peut jouer rhétoriquement et a posteriori cette carte.
Dire, après coup, "nous ne voulions qu'être fidèles au judaïsme et 'les juifs' n'ont pas voulu de nous", cela permet de "récupérer" le judaïsme à la fois comme justification interne et comme lettres de noblesse aux yeux des "païens" (à l'opposé du marcionisme qui compromet tout cela), tout en faisant passer les juifs contemporains (ceux qui ont selon cette version de l'histoire "rejeté" le christianisme) pour des sectaires et des fanatiques, infidèles à leur propre tradition.
Une rhétorique peut en cacher une autre...
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3878
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Actes des Apôtres   Jeu 6 Mai 2010 - 11:23

spermologos a écrit:
A l'époque de la rédaction des Actes, l'Eglise chrétienne n'est nullement suspecte d'allégeance au judaïsme, elle en est nettement distincte: c'est bien pour ça que l'auteur peut jouer rhétoriquement et a posteriori cette carte.
Dire, après coup, "nous ne voulions qu'être fidèles au judaïsme et 'les juifs' n'ont pas voulu de nous", cela permet de "récupérer" le judaïsme à la fois comme justification interne et comme lettres de noblesse aux yeux des "païens" (à l'opposé du marcionisme qui compromet tout cela), tout en faisant passer les juifs contemporains (ceux qui ont selon cette version de l'histoire "rejeté" le christianisme) pour des sectaires et des fanatiques, infidèles à leur propre tradition.
Une rhétorique peut en cacher une autre...

Effectivement Didier Actes 18, 6 confirme ton analyse.

"Mais comme ils faisaient opposition et blasphémaient, il secoua ses vêtements et leur dit: " Que votre sang (soit) sur votre tête! Moi, (j'en suis) innocent; désormais j'irai chez les Gentils. "

"Comme ils se retiraient en désaccord entre eux, Paul dit ce seul mot: " C'est bien vrai ce que l'Esprit-Saint a dit à vos pères par le prophète Isaïe:
Va vers ce peuple, et dis: Vous entendrez de vos oreilles, et vous ne comprendrez point; vous regarderez de vos yeux, et vous ne verrez point.
Car le coeur de ce peuple est devenu insensible; ils ont endurci leurs oreilles et ils ont fermé leurs yeux, de peur de voir de leurs yeux, d'entendre de leurs oreilles, de comprendre avec leur coeur et de se convertir pour que je les guérisse." Actes 25, 25-27

Il est souligner que le personnage de Paul, censé être juif, dit aux juifs venus le visiter "à VOS pères", un juif ne devrait-il pas dire "NOS pères" ?
Mais LE Paul qui s'exprime dans les actes est un chrétien qui a déjà rompu avec le judaïsme et ne veut plus revenir sur cette rupture (v 28) 'Sachez donc que ce salut de Dieu a été envoyé aux Gentils; eux, ils entendront."

Les juifs sont souvent presentés comme des adversaires de Paul, têtes dures, coeurs endurcis.
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3878
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Actes des Apôtres   Ven 7 Mai 2010 - 12:15

Quand nous fûmes entrés à Rome, on permit à Paul de demeurer en son particulier avec un soldat qui le gardait.
prêchant le royaume de Dieu et enseignant ce qui regarde le Seigneur Jésus-Christ, en toute assurance, sans empêchement. Fin des Actes des Apôtres.
Actes 28, 16 et 31

Paul est parvenu là ou le ressucité voulait le conduire (23,11 et 27,24) et le livre peut s'arreter.
S'arreter en suspens parce que le sort des chrétiens dans l'empire est en suspens.
Le livre des Actes se termine sur les dernières paroles de Paul dans sa residence romaine, le texte precise en conclusion que Paul prechait "sans empechement" ou "sans obstacle". La Paul a vaincu tous ce qui se dressait sur sa route, la Voie demeure libre. Ainsi le narrateur ne juge pas nécessaire de noter d'autres voyages de paul comme celui en Espagne annoncé dans l'épitre aux romains, ni d'expliquer comme Paul a disparu.

L'auteur des Actes ignorait-il les circonstances de la mort de Paul ou refusait-il de l'évoquer ?
L'auteur n'a rien d'autre a offrir aux lecteurs que ce "sans empechement".
Pas de trace du martyr de paul.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5127
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Actes des Apôtres   Ven 7 Mai 2010 - 14:13

Le discours d'adieu du chapitre 20 anticipe clairement la mort de Paul (notamment v. 22-25,38). L'auteur conclut sur ce qui est important pour lui: reproduire à Rome le schéma habituel de l'expansion chrétienne: l'Eglise naît (et acquiert son identité distincte) du fait du rejet de "l'Evangile" par les juifs.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Waddle



Nombre de messages : 59
Age : 37
Date d'inscription : 07/05/2010

MessageSujet: Re: Actes des Apôtres   Ven 7 Mai 2010 - 14:36

Bonjour à tous, j'espère que vous allez bien.

Que "Dieu" vous bénisse. Je suis ici sur invitation de Free, qui me connait bien.

J'ai lu 2-3 pages et c'est très intéressant.
Je donnerais ma participation sur cette étude de Actes.
Revenir en haut Aller en bas
http://waddle-chretien.over-blog.com/
Waddle



Nombre de messages : 59
Age : 37
Date d'inscription : 07/05/2010

MessageSujet: Re: Actes des Apôtres   Ven 7 Mai 2010 - 14:40

Bonjour, est ce que l'époque racontée par "Actes" est censée être la même époque concernée par les lettres de Paul?

J'ai l'impression que dans Actes, c'est le début de Paul, et dans les épitres, c'est un Paul deja affermi, "ancien", qui écrit des lettres.

Est-ce forcément contradictoire?
Revenir en haut Aller en bas
http://waddle-chretien.over-blog.com/
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5127
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Actes des Apôtres   Ven 7 Mai 2010 - 15:17

Bienvenue Waddle

Citation :
est ce que l'époque racontée par "Actes" est censée être la même époque concernée par les lettres de Paul?

Pour la datation traditionnelle des épîtres généralement considérées comme authentiques (1 Thessaloniciens, Corinthiens, Romains, Galates, Philippiens), entre 49 et 58 en gros, oui.
Certes il n'y a pas grand chose dans tout cela qui soit vraiment au-dessus de tout soupçon, mais faire démarrer la "bibliographie" après la fin de la "biographie" ne me paraît pas très raisonnable non plus.
Bref, les hypothèses passent, les textes restent, et les contradictions aussi... Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Waddle



Nombre de messages : 59
Age : 37
Date d'inscription : 07/05/2010

MessageSujet: Re: Actes des Apôtres   Ven 7 Mai 2010 - 15:55

Qu'il y ait des contradictions, certes.

Mais je me demande si elles sont suffisamment puissantes pour rendre l'hypohtèse "Il y a 2 Paul différents" plus crédible que le contraire ("Le Paul de Actes est celui des Epitres")
Revenir en haut Aller en bas
http://waddle-chretien.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3878
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Actes des Apôtres   Ven 7 Mai 2010 - 17:22

Le titre du livre "Actes des apôtres" n'est-il pas un leurre.
C'est les apôtres qui ne manquent pas de surprendre, le narrateur nous donne la liste des apôtres (1,13) comme s'ils allaient jouer un rôle capital (ACTES des apôtres) dans l'avenir mais rapidement les apotres sont comme des statues qui tombent en puossière.
A vrai dire il n'y a qu'un seul apôtre qui compte : Pierre.
L'autre apôtre serait-il Paul qui occupe plus de la moitié du livre ?
Paul n'est pas un apôtre, en tout cas Luc se garde bien de lui attribuer ce titre. Pourtant Paul est un personnage essentiel pour le narrateur tout comme Etienne qui n'est pas davantage apôtre.
Alors pourquoi ce titre "Actes des apôtres", ne devrait-on pas dire Actes de Pierre et de Paul et eventuellement d'Etienne ?
Qu'est ce donc ce livre qui condamne les faux apôtres et qui met en selle des apôtres qui sont pas de vrais apôtres ?
La narrateur ne s'exprime t-il pas à contrecoeur et à mots couverts ?

Se voulant un historien des premiers temps, Luc ne peut pas ne pas citer les personnages principaux, il énumère les 12 apotres, puis il les dérobe aux yeux des lecteurs.
Idem pour la famille de JC, dans le tableau qusi harmonieux de l'Eglise de Jerusalem il cite "Marie, la mère de Jésus, et avec ses frères."(1,14) mais contraire aux apôtres dont il cite les noms, les frères de JC n'ont pas de nom.
Mais Jacques dont la place a dû être considerable, n'est jamais presenté comme le "frère du Seigneur", c'est juste un nom.

Les Actes des apôtres histoire ou Histoire Sainte ?
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5127
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Actes des Apôtres   Ven 7 Mai 2010 - 21:46

Le titre d'"apôtre" (qui a aussi le sens non restrictif d'"envoyé") est en fait donné à Paul... avec et après Barnabas (14,4.6.14).
Mais il faut aussi noter son association aux apôtres (de Jérusalem) aussitôt après sa conversion (contrairement à l'épître aux Galates) en 9,27s.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3878
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Actes des Apôtres   Lun 10 Mai 2010 - 12:25

Dans la récit du concile de Jérusalem par les Actes des Apôtres la version est differente du compte rendu de l'épitre aux Galates.

- Galates (2,2) dit que c'est à cause d'une vision mystique que Paul est montée à Jérusalem, rien de comparable dans les Actes, pas de songes, ni voix celeste qui envoie Paul sur les routes.

- Alors que dans l'épitre aux Galates Paul ne laisse pas la parole à ses interlocuteurs ("je leur exposai l'Evangile que je prêche parmi les Gentils" Gal 2,2), Actes 15 depeint un Paul dont on n'entend pratiquement pas la voix. Paul donne dans un style indirect des nouvelles de sa mission mais il ne defend pas ses positions au cours du debat. C'est d'autres qui vont s'en charge en l'occurence Pierre (Actes 15,9-11 "Pourquoi donc provoquez-vous Dieu maintenant, en imposant aux disciples un joug que ni nos pères ni nous n'avons pu porter?")
Dans Galates (2,14) Paul accable Pierre de reproche ("comment peux-tu forcer les gentils à judaïser).

- L'épitre aux Galates rapporte une réunion secrète presque clandestine avec les dirigeants de Jerusalem ("je l'exposai en particulier à ceux qui étaient les plus considérés" Gal2,2) alors que dans les Actes il s'agit d'une réunion solennelle, d'un concile.

- Les deux récits s'opposent sur la répartition des taches et l'attribution des rôles.
"Au contraire, voyant que l'Evangile m'avait été confié pour les incirconcis, comme à Pierre pour les circoncis,
- car celui qui a fait de Pierre l'apôtre des circoncis a aussi fait de moi l'apôtre des Gentils" (Gal 2,7-9)

Or dans le livre des Actes c'est Pierre qui est l'apôtre des Gentils ou des nations.
"A la suite d'une longue discussion, Pierre se leva et leur dit: " Frères, vous savez que Dieu, il y a longtemps déjà, a fait son choix parmi vous, afin que, par ma bouche, les Gentils entendissent la parole de l'Evangile et devinssent croyants." (Actes 15,7)
Pierre confisque l'initiave de Paul et Paul ne recrimine pas, pourtant dans les épitres Paul clame haut et fort que c'est son domaine reservé.

- Enfin le narrateur des actes fait si peu de cas de ce que Paul dit, qu'il fait intervenir Jacques non en reponse à son intervention mais celel de Pierre, lequel pourtanta parlé avant Paul.
"Toute l'assemblée se tut; et l'on écoutait Barnabé et Paul, qui racontaient tous les miracles et les prodiges que Dieu avait faits par eux chez les Gentils.
Lorsqu'ils se furent tus, Jacques prit la parole et dit: " Frères, écoutez-moi.
Simon a raconté comment tout d'abord Dieu a visité les Gentils pour y prendre un peuple qui fût sien." (Actes 15, 12-14).

- Question, Paul et Barnabas ont-ils participé au débat ou les décisions furent-elles prises en leur absence ?
"Les apôtres et les Anciens s'assemblèrent pour examiner cette affaire." (Actes 15,6).
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5127
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Actes des Apôtres   Lun 10 Mai 2010 - 13:55

En effet on a à la fois l'impression d'une réunion à huis clos des "chefs" et d'une séance plénière de "l'Eglise" (cf. v. 12,22).
Ce n'est qu'une des nombreuses incohérences internes à ce chapitre, dont l'intégration au livre pose encore d'autres problèmes (au chapitre 21, Jacques informe Paul du "décret des apôtres", alors que Paul est censé avoir assisté au "concile" et participé à la diffusion du "décret"), sans même parler du rapprochement avec Galates qui raconte une tout autre histoire (pas forcément plus "vraie" d'ailleurs)...
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3878
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Actes des Apôtres   Lun 10 Mai 2010 - 14:45

Alors que JC avait limité la predication à la nation d'Israël uniquement (Mat 10, 6 "N'allez point vers les Gentils, et n'entrez dans aucune ville des Samaritains; allez plutôt aux brebis perdues de la maison d'Israël.") le récit des Actes fait apparaitre brutalement "les hellénistes" sans qu'on sache par qui et comment ils ont été converti, c'est la génération spontanée.

"En ces jours-là, le nombre des disciples augmentant, les Hellénistes élevèrent des plaintes contre les Hébreux, parce que leurs veuves étaient négligées dans le service de chaque jour." (Actes 6,1)

Des missionnaires avaient-ils déjà portée la bonne nouvelle dans la dispora ?
Qui étaient ces missionnaires ?
Le livre des Actes ne dit rien d'une mission à l' exterieure de la judée. Le livre des Actes fait comme si ce groupe avait toujours était present.
Comment croire que la négligeance des veuves ait pu être un point fondamental de discorde, qu'il fasse éclater le mouvement ?
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5127
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Actes des Apôtres   Lun 10 Mai 2010 - 16:01

Les "hellénistes" des Actes, supposés "chrétiens" (6,1ss) ou non (9,29; 11,20), sont censés être des juifs de langue grecque (par opposition aux "hébreux" qui sont des juifs de langue hébraïque ou araméenne, l'auteur ne fait visiblement pas la différence).
(Je ne parle ici, évidemment, que de la légende des Actes et non du Ier siècle historique en Palestine.)
Alors que le Paul des épîtres ne montre aucune connaissance personnelle de l'hébreu (ni de l'araméen hormis les formules relevant de la tradition ecclésiale, comme Maranatha) -- ce serait donc un "helléniste" -- les Actes le situent dans le camp des "hébreux" (21,40; 22,2; 26,14); ses relations prétendues avec les pharisiens (23,6; 26,5), Gamaliel (22,3) et le grand prêtre (9,1.14.21; 22,5; 26,10ss; cf. 23,5) vont dans le même sens. A contrario, le discours le plus violemment anti-loi et anti-temple est mis dans la bouche de l'"helléniste" Etienne (chap. 7).

P.S.: le récit de la Pentecôte est censé expliquer qu'il y ait des "chrétiens" partout et de toutes langues (2,5ss) parmi les juifs et les prosélytes (voir encore le récit de l'eunuque éthiopien, converti par l'"helléniste" Philippe, au chapitre 8, donc "avant" Corneille, même s'il n'est pas prosélyte à part entière -- ce qui est discutable exégétiquement en fonction de l'interprétation du terme "eunuque", et surtout parce qu'il ne faut pas présupposer chez l'auteur des Actes une connaissance très précise du judaïsme).
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3878
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Actes des Apôtres   Lun 10 Mai 2010 - 16:51

La description du personnage Etienne est assez frappante par le parallèle et les similitudes quelles offrent avec JC.en fait Etienne apparait comme un Jésus n°2, comme le double de JC.

- Etienne et Jésus sont faiseurs de miracles "Etienne, plein de grâce et de force, faisait des prodiges et de grands miracles parmi le peuple." (6,.

- comme JC, Etienne est traduit devant un tribunal "Ils excitèrent le peuple, les Anciens et les scribes, et étant survenus, ils l'enlevèrent et le menèrent au sanhédrin." (6,12)

- Comme JC il est acussé de blaspheme et des faux témoins sont appelés contre lui "Et ils produisirent de faux témoins qui disaient: " Cet homme ne cesse de proférer des paroles contre le lieu saint et contre la Loi" (6,13)

- Comme JC, il prophtise la destruction du temple et finit par être excuté "car nous l'avons entendu dire que ce Jésus de Nazareth détruira ce lieu" (6,14).

Néanmoins 2 points démarquent Etienne et JC :

- L'excution par lapidation
- L'opposition à la loi (les evangiles synoptiques montre l'attachement de Jc à la Torah, Mat 5,17).

Toujours est-il que ces similitudes semblent plus relever de la construction litteraire que du récit authentique.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5127
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Actes des Apôtres   Lun 10 Mai 2010 - 17:13

Citation :
les evangiles synoptiques montre l'attachement de Jc à la Torah, Mat 5,17

N'oublions pas que Matthieu corrige dans un sens "pro-Torah" un évangile qui est nettement plus "anti-Torah". Marc est beaucoup plus proche du discours d'Etienne... comparer notamment la formulation de Marc 14,58 et de Actes 7,48 sur le thème typiquement hellénistique (cf. l'emploi du même vocabulaire en Actes 17,24; 2 Corinthiens 5,1; Ephésiens 2,11; Colossiens 2,11; Hébreux 9,11.24) du temple "manufacturé" (fabriqué par des mains humaines) ou non.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3878
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Actes des Apôtres   Mar 11 Mai 2010 - 10:18

SAUL,

Actes (7,58) nous presente Saul comme un "jeune homme" qui ne participe pas à la mise à mort d' Etienne ("et après l'avoir entraîné hors de la ville, ils le lapidèrent. Les témoins déposèrent leurs vêtements aux pieds d'un jeune homme nommé Saul."), or en quelques versets, métamorphose, le jeune homme c'est mué en un grand persecuetur de l'Eglise (8,3 "Quant à Saul, il ravageait la communauté").
Saul a prématurement vieilli et monté en grade (9,1-2 "Cependant Saul, respirant encore la menace (...), alla trouver le grand prêtre et lui demanda des lettres pour Damas")

A quel titre, vers la fin des année 30, un juif aurait-il légitimement et légalement, du point de vu de la Torah poursuivi ses coreligionnaires, au seul motif, qu'ils exprimaient leur foi differemment ?

Comment le grand Prêtre aurait-il pu placer sous sa juridiction les synagogues implantées en syrie ?

Comment le grand Prêtre aurait-il pu mandater un émissaire qui ne serait pas sadducéen mais du parti adverse, les pharisiens ?(23,6)
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3878
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Actes des Apôtres   Mar 11 Mai 2010 - 16:24

Le Personnage de Saul/Paul n'a-t-il d'autre réalité que de preparer sa conversion, le premier juif spectaculairement converti.
Tout doit être agencé pour accentuer le contraste entre "un avant" et "un aprés".
"Un avant", sombre, négatif, ou Saul concentre tous les courants ennemis du mouvement chrétien.
"Un aprés" ou Saul devenu Paul devient une figure majeur du mouvement.

J'ai persécuté cette secte jusqu'à la mort, chargeant de chaînes et jetant en prison hommes et femmes,
comme le grand prêtre même m'en rend témoignage, ainsi que tout le collège des Anciens. Ayant même reçu d'eux des lettres pour les frères, je m'en allais à Damas pour amener aussi enchaînés à Jérusalem ceux qui se trouvaient là, afin qu'il fussent punis.
Actes 22, 4-5

La carrière de Paul persecuteur interroge.
A-t-on vue des menbres de la communauté Qumrân être persecutés parce qu'ils étaient contre le temple ?
A-t-on vue des Sadducéens s'acharnaient contre les baptistes ou les esseniens ?
A-t-on vu des juifs exercer la fonction de police religieuse, les autorisant à frapper, arreter, à torturer d'autres juifs, parce qu'ils ne pensaient pas comme le grand prêtre ?
Paul persecuteur, ne correspond-t-il pas à un anachronisme ?
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5127
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Actes des Apôtres   Mar 11 Mai 2010 - 16:56

Il suffit d'étudier l'histoire des hasmonéens (notamment Alexandre Jannée, 800 pharisiens crucifiés) pour se faire une idée des violences possibles à l'intérieur du judaïsme palestinien.
Mais l'empire a limité les dégâts.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Hérode

avatar

Nombre de messages : 319
Age : 107
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Actes des Apôtres   Mer 12 Mai 2010 - 9:01

spermologos a écrit:
A l'époque de la rédaction des Actes, l'Eglise chrétienne n'est nullement suspecte d'allégeance au judaïsme, elle en est nettement distincte: c'est bien pour ça que l'auteur peut jouer rhétoriquement et a posteriori cette carte.
Quelle époque, je vous prie ?
Ces Actes sont ignorés de Justin vers 140 et mentionnés pour la première fois par Irénée vers 180.

Citation :
Dire, après coup, "nous ne voulions qu'être fidèles au judaïsme et 'les juifs' n'ont pas voulu de nous", cela permet de "récupérer" le judaïsme à la fois comme justification interne et comme lettres de noblesse aux yeux des "païens" (à l'opposé du marcionisme qui compromet tout cela), tout en faisant passer les juifs contemporains (ceux qui ont selon cette version de l'histoire "rejeté" le christianisme) pour des sectaires et des fanatiques, infidèles à leur propre tradition.
Une rhétorique peut en cacher une autre...
Mais le christianisme n'est en rien fidèle au judaïsme.
La base de la doctrine chrétienne est la venue d'un dieu sur terre, qu'il ait été de chair ou d'apparence de chair, pour enseigner aux hommes le moyen de vaincre la mort.
Revenir en haut Aller en bas
http://judee.forumactif.com/index.htm
free



Nombre de messages : 3878
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Actes des Apôtres   Mer 12 Mai 2010 - 15:40

La conversion de Paul sur le chemin de Damas avec l'apparition de JC tient en une phrase dans l'épitre aux Galates alors que l'auteur des Actes y consacre 3 chapitres (9, 22 et 26).
Le narrateur met en image cette révélation qui n'a eu d'autre témoin que Paul.

Dans le chapitre 9 Paul identifie immédiatement la voix qui l'interpelle "Qui êtes-vous, Seigneur ? "
Comme souvent dans le NT la réponse tient dans la question.
Cette version montre qu'il n'est pas nécesseraire d'avoir connu JC vivant pour le reconnaitre et que la parole suffit à donner la foi.
Alors que l'épitre aux Galates precise que Paul n'a consulté "ni la chair ni le sang" les Actes indiquent que la révélation de Paul a été suivi d'un apprentissage, d'une initiation des juifs chrétiens de Damas. (9,6 "Mais lève-toi et entre dans la ville, et on te dira ce que tu dois faire.").

Ananie est qualifié de disciple en Actes 9,6, alors qu'au chapitre 22 il apparait comme un sympathisant exterieur au mouvement, (v 12) "Or un certain Ananie, homme pieux selon la Loi, à qui tous les Juifs habitant (Damas)
rendaient bon témoignage"

Pourquoi 3 versions ?

dans la première c'est La narrateur qui raconte l'épisode, dans la deuxieme c'est Paul qui s'adresse aux juifs de Jerusalem et dans la troisieme, Paul narre au Roi Agrippa son experience.
Revenir en haut Aller en bas
Hérode

avatar

Nombre de messages : 319
Age : 107
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Actes des Apôtres   Mer 12 Mai 2010 - 18:10

Où as-tu lu dans les Epîtres que Paul s'était converti sur la route de Damas ? Il y dit qu'il a été enlevé au troisième ciel.
Revenir en haut Aller en bas
http://judee.forumactif.com/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actes des Apôtres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Actes des Apôtres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Actes des Apôtres (Texte et avec audio)
» Ourra (les Actes des apôtres en comédie musicale)
» Sainte Prisca ou Priscille IIIème s. (Rome) et commentaire du jour " L'Epoux est avec eux"
» méditation liturgique quotidienne sur 3 ans
» Études Malachie - Retour d'Élie- l'un des 2 témoins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: RELIGION :: BIBLE: NOUVEAU TESTAMENT :: ACTES DES APÔTRES-
Sauter vers: