Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La notion de pacte de vassalité dans l'AT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
petitebêtedesecte



Nombre de messages : 47
Age : 86
Date d'inscription : 10/05/2010

MessageSujet: La notion de pacte de vassalité dans l'AT   Mer 30 Juin 2010, 17:17

Je viens juste de me rendre compte de l'erreur d'une idée auxquelle je n'avais pas de réponse (satisfaisante) jusqu'à hier. (Je ne me rappelle plus du titre du livre qui m'a éclairé, un truc genre la Bible et la fabrication de l'histoire, quelle honte, je le lis et n'en connait que très peu le titre et pas du tout l'auteur)

Cette idée était censée démontrer la supériorité de la Bible car la Bible rapportait les victoires mais aussi les défaites du peuple de Dieu, Israël. Bref une opération "vérité" qui rendrait la Bible unique.

Or, ce livre explique que le creuset de l'AT, en tout cas des rapports d'Israël avec son dieu, son celle de la vassalité, expérimentée par tous les pays et peuple du croissant fertile pendant la période des rois, d'abord envers l'Egypte puis après l'Assyrie, etc...

Et là patatra, un passage de la Bible que j'ai la flemme de chercher, explique que les messagers assyriens vont voir les habitants de Jérusalem assiegés, pour leur expliquer qu'ils ont désobéis à leur dieu YHVH, et que les assyriens sont en fait au fond les artisans de ses décisions (mais bien sûr aussi de leur dieu Assour)

Et de citer un autre texte assyrien, celui-ci dans les annales cananéennes ou philistinnes je ne sais plus, qui expliquent elles aussi que les cananéens ayant été infidèles à Baal, il les punissait par le moyen des Assyriens.

Bref, YHVH n'était pas le seul dieu à punir son Peuple et à ne pas cacher les défaites de son Peuple; tout simplement parce que quand on est vaincu on ne ne peut guère faire autrement...

Sans l'avoir vérifier, je suppose que les TJ présentent les vantardises des rois et dieux autres que ceux du dieu de la Bible, en oubliant de dire que ceux-ci s'ils ont été vaincu, et ont donc oublié de parler de leur défaite, avaient sûrement subi leur défaite, loin de l'endroit où ils faisaient leur propagande, ou que bien que ces derniers avaient peut-être subi des défaites, ceux-ci restaient encore plus ou moins la grande puissance en exercice, ce qui fait qu'ils pouvaient sauver la face devant leur sujet, etc...

Bref, il y avait ceux qui étaient vassaux des super-puissances de l'époque et dont la défaite se produisait sous les yeux du Peuple, et ne pouvait pas être cacher, et ils devaient bien dans leur théologie expliquer cette défaite par une désobéissance à Dieu, (dont ils étaient le vassal, dès lors ils l'expliquaient par un manquement au devoir de servir et d'obéir à leur dieu qui les punissait par l'invasion étrangère) et ces mêmes superpuissances ou d'autres pays qui oubliaient de rapporter les défaites qu'ils avaient eu, bien loin des yeux de leur sujet...

Bref, à cette époque, il n'y avait pas que la Bible pour rapporter les défaites de son peuple (suivant l'idéologie de l'époque de la vassalité, ce qui n'a rien d'exceptionnel) et dans le même temps ceux qui cachaient leur défaite pouvaient le faire tant que le pays en question restait soit une superpuissance, soit que les évènements s'étaient produit très loin du Peuple...

C'est l'avis que j'ai depuis hier... Pas sûr qu'il resistera à mes autres lectures, mais il me semble plus réaliste...


Dernière édition par petitebêtedesecte le Mer 30 Juin 2010, 17:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
petitebêtedesecte



Nombre de messages : 47
Age : 86
Date d'inscription : 10/05/2010

MessageSujet: Re: La notion de pacte de vassalité dans l'AT   Mer 30 Juin 2010, 17:19

Doublon
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos



Nombre de messages : 4422
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: La notion de pacte de vassalité dans l'AT   Mer 30 Juin 2010, 18:08

Le texte biblique auquel tu penses est peut-être 2 Rois 18,19ss (// Isaïe 36), avec le message du Rabshaqeh à Ezéchias (bien que celui-ci soit peut-être contaminé en partie dans l'historiographie biblique par la figure plus tardive de Josias). Il emploie en effet deux arguments intéressants du point de vue de la négociation politique dans un contexte polythéiste d'empire (qui admet naturellement l'existence des dieux des vassaux):
1) Yahvé n'a pas empêché la destruction de ses sanctuaires résultant de la politique centralisatrice du yahwisme royal (v. 22): il n'empêchera donc pas forcément la destruction du sanctuaire royal lui-même;
2) c'est Yahvé lui-même qui a donné mandat au roi d'Assyrie pour la conquête de Juda (v. 25).
Ce dernier argument est en effet fréquent en Mésopotamie; on voit ainsi Mardouk livrer "sa" ville à Asarhaddon (dans la pierre noire dont j'ai parlé récemment sur un autre fil, à propos des 70 ans de désolation raccourcis quand Asarhaddon décide de reconstruire Babylone), puis à Cyrus dans le cylindre éponyme (où Mardouk joue le même rôle que Yahvé dans "l'édit de Cyrus" biblique et dans le deutéro-Isaïe: c'est lui qui a choisi Cyrus pour prendre "sa" ville). On a donc ici au moins deux exemples, à près de deux siècles d'écart, d'une théologie babylonienne qui interprète les conquêtes de Babylone par des étrangers comme décret du dieu de Babylone pour punir son peuple et/ou ses rois. (Il y a sans doute beaucoup d'autres exemples, cananéens peut-être, mais je ne m'en souviens plus.)
Sur la question de "l'honnêteté historique", je pense que c'est aussi souvent une erreur de perspective parce qu'on ne tient pas assez compte du point de vue du rédacteur. Il est dans la logique de l'historiographie deutéronomiste de faire passer la majorité des rois de Juda pour des infidèles et ainsi pour responsables de l'exil; dans une logique différente, l'historiographie du Chroniste, par contre, passera largement sous silence les fautes des mêmes rois, allant jusqu'à inventer une repentance à Manassé pour expliquer la longueur de son règne...
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
petitebêtedesecte



Nombre de messages : 47
Age : 86
Date d'inscription : 10/05/2010

MessageSujet: Re: La notion de pacte de vassalité dans l'AT   Mer 30 Juin 2010, 19:05

Quand on y pense, Josias le modèle quasi-parfait du roi fidèle se faire exploser bêtement dès la première guerre qu'il fait, cela la fout vraiment mal
Revenir en haut Aller en bas
petitebêtedesecte



Nombre de messages : 47
Age : 86
Date d'inscription : 10/05/2010

MessageSujet: Re: La notion de pacte de vassalité dans l'AT   Mer 30 Juin 2010, 19:10

spermologos a écrit:
L on voit ainsi Mardouk livrer "sa" ville à Asarhaddon (dans la pierre noire dont j'ai parlé récemment sur un autre fil, à propos des 70 ans de désolation raccourcis quand Asarhaddon décide de reconstruire Babylone),

Ah oui dire que j'ai lu çà hier dans mon bouquin et qu'il fallait juste que je lise le forum, la ville devait être détruite 70 ans et hop elle est reconstruite au bout de 11 ans en fait...

Bon voilà maintenant que je suis à la maison, le bouquin Mario Liverani "La Bible et l'invention de l'histoire", ce que tu rapportes est à la page 222, et c'est bien 2 rois 18 (page 219), désolé donc d'avoir fait doublon...
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos



Nombre de messages : 4422
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: La notion de pacte de vassalité dans l'AT   Mer 30 Juin 2010, 21:57

Si pendant que tu le tiens tu retrouves l'éventuel exemple levantin (cananéen, philistin ou autre) que tu évoquais -- ce qui est en soi plausible puisque Liverani est au départ un spécialiste d'Ougarit -- ce serait intéressant. Car si cet usage diplomatique ou stratégique de la théologie de l'autre est assez naturel à l'intérieur de l'aire mésopotamienne (et akkadienne), il serait plus remarquable encore dans une zone un peu plus éloignée culturellement et linguistiquement (à la clé, bien sûr, la question de savoir si l'histoire de Sennachérib-Rabshaqé-Ezéchias se construit ici de toutes pièces à l'aide de schémas mésopotamiens, ou si elle a des chances de refléter des éléments des relations historiques entre l'Assyrie et Juda -- comme c'est probablement le cas pour le Deutéronome inspiré des traités de vassalité assyriens).

Citation :
Quand on y pense, Josias le modèle quasi-parfait du roi fidèle se faire exploser bêtement dès la première guerre qu'il fait, cela la fout vraiment mal

Tu remarqueras au passage que les Chroniques, qui veulent que tout s'explique par une loi de rétribution historique beaucoup plus stricte que le livre des Rois, trouvent le moyen d'inventer en l'espèce un petit "péché" à Josias, puisque celui-ci choisit d'ignorer un avertissement divin en se portant à la rencontre de Nécho (2 Chroniques 35,20ss).
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
petitebêtedesecte



Nombre de messages : 47
Age : 86
Date d'inscription : 10/05/2010

MessageSujet: Re: La notion de pacte de vassalité dans l'AT   Jeu 01 Juil 2010, 18:00

L'exemple était bien assyrien et c'est celui que tu as évoqué avec Mardouk qui punit les babyloniens (tout comme YHVH punit les israélites) et avec les 70 années qui se transforment par miséricorde de Mardouk en 11 années...
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos



Nombre de messages : 4422
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: La notion de pacte de vassalité dans l'AT   Jeu 01 Juil 2010, 18:56

Merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La notion de pacte de vassalité dans l'AT   Aujourd'hui à 13:52

Revenir en haut Aller en bas
 
La notion de pacte de vassalité dans l'AT
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La notion du temps dans la bible
» Notion du temps dans la mort
» Se libérer d'un pacte passé dans une vie antérieure
» notion de Dieu vengeur
» Pacte de suicide au Saguenay.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: RELIGION-
Sauter vers: