Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 témoignage sur l'école du ministère du royaume

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
seb

avatar

Masculin Nombre de messages : 1445
Age : 44
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: témoignage sur l'école du ministère du royaume   Lun 09 Mai 2011, 10:58

Bonjour Lalie,

Si j'ai un conseil à te donner, c'est d'être toi-même et d'essayer d'être heureuse malgré le rejet jéhoviste. Mon propre frère jumeau a invité près de 200 personnes à son mariage, dont certains n'étaient pas TJ, mais moi j'en ai été exclu. Il a même eu l'audace de m'appeller avant pour tenter de m'expliquer pourquoi je n'y étais pas le bienvenu!

Nous avons tous ici perdu des membres de notre famille et des amis que nous aimions. Ces personnes ont préféré suivre les consignes de la Watchtower, plutôt que leur propre coeur. C'est triste, mais il n'y a malheureusement pas grand chose à y faire. On ne peut pas forcer quelqu'un à écouter son coeur.

Dis-leur que tu les aimes, et ne leur donnes pas de motif pour justifier leur rejet. Ca a une toute petite chance de les faire réfléchir.

Par contre, tu dois comprendre que ce ne sont pas vraiment elles qui décident... malheureusement.

_________________
Si ton but est la croyance, ne parle qu'avec ceux qui la partagent. Si ton but est la connaissance, parle avec tout le monde!
http://ex-temoinsdejehovah.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://ex-temoinsdejehovah.org/
Lalie
Invité



MessageSujet: Re: témoignage sur l'école du ministère du royaume   Jeu 02 Juin 2011, 18:15

Merci à tous pour vos réponses. Je n'en ai pris connaissance que récemment. Depuis mon précédent post cependant, je me suis mariée, je suis partie en voyage de noces... et n'ai eu aucune nouvelle de ma mère et ma soeur. Silence radio.

Contrairement à ce qu'elles ont toutes deux prétendu au téléphone, cette dernière attitude ne me fait absolument pas "réfléchir" ou plutôt si mais pas dans le sens attendu: je me dis qu'il est temps de me libérer d'un fardeau, celui de croire encore que j'ai quitté la seule vérité existante. Je pense que Dieu doit être bien au dessus de ces lois humaines et ne peut valider ce qui au contraire vise à séparer les familles. Jusqu'à présent, j'avais toujours refusé de me considérer comme sortie d'une secte mais je crois qu'il faut me rendre à l'évidence. Et peut-être que c'est moi qui a fait le bon choix. Je ne l'ai pas fait pour faire du mal, pas pour blesser, juste pour être enfin moi-même.

Lors de mes dernières entrevues avec ma mère : la sensation qu'elle parlait à un malade en phase terminal, qu'elle me considérait comme condamnée, bientôt détruite. Envie de vivre le temps qui nous est imparti ici-bas pleinement et sans regret. A force de se projeter sans cesse dans "le paradis" et de justifier tous les sacrifices en vue de cet ailleurs meilleur, on ne vit pas, on survit.

Merci à tous encore pour vos paroles chaleureuses. Je vais revenir ici régulièrement,

Lalie
Revenir en haut Aller en bas
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1656
Age : 70
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: témoignage sur l'école du ministère du royaume   Jeu 02 Juin 2011, 20:30

Bon retour de ton voyage de noces, je formule tous mes voeux pour la suite de ton mariage et de ta nouvelle vie hors de...

Cette idée de mise en quarantaine pour faire réfléchir la personne est plutôt une pression pour mettre la personne excommuniée mal à l'aise et se trouver seule, mais cela ne semble pas être le cas pour toi et c'est tant mieux.

Profites de la vie qui s'offre à toi c'est maintenant que tu peux te montrer telle que tu es sans avoir besoin de revêtir un nouvel habit et te montrer hypocrite.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5134
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: témoignage sur l'école du ministère du royaume   Jeu 02 Juin 2011, 22:13

Félicitations Lalie.
Il y a quand même de bonnes chances que ça s'arrange avec le temps, quand elles verront que la "discipline" n'a pas l'effet escompté.
Citation :
je me dis qu'il est temps de me libérer d'un fardeau, celui de croire encore que j'ai quitté la seule vérité existante.
Cette phrase m'a fait réfléchir: à première vue, c'est étonnant qu'il y ait d'une part ceux qui restent alors qu'ils n'y croient plus, et d'autre part ceux qui y croient encore alors qu'ils sont partis. Qu'on puisse continuer (longtemps parfois) de se définir négativement, par rapport à ce qu'on n'est plus (ou qu'on n'a jamais vraiment été). Comme si l'on ne pouvait se comprendre que par renvoi à une "référence", à un "repère" extérieur (peut-être d'autant plus idéal qu'on s'en éloigne); comme si le stigmate de la déchéance et de la mauvaise conscience (je ne suis pas ce que je devrais être) valait mieux que la tautologie (je suis ce que je suis).
Ça m'a rappelé cette histoire que raconte le personnage de Clark Gable dans The Misfits, de John Huston (d'après Arthur Miller):
Ever heard the story about the city man out in the country?
He sees this fella sittin' on his porch, so he says "Mister...could you tell me how I can get back to town?" The fella says "No."
"Well, could you tell me how to get to the post office?" The fella says "No."
"Well, do you know how to get to the railroad station?" "No."
"Boy," he says, "you sure don't know much, do you?"
The fella says "Nope. But I ain't lost."

(Tu connais l'histoire du citadin en pleine cambrousse? Il voit un type assis sur sa barrière et lui demande: "Pardon, Monsieur, savez-vous comment je pourrais retrouver le chemin du village?" Le type répond: "Non." -- "Savez-vous où je pourrais trouver un bureau de poste?" "Non." "Une gare?" "Non". "Eh ben, on ne peut pas dire que vous sachiez grand-chose!" "Non. Mais moi, je ne suis pas perdu.")
Ne pas "se situer" (par rapport à des choses qui ne sont justement pas ou plus "nous") sans se sentir "perdu" pour autant, ça n'est pas donné à tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Lalie

avatar

Féminin Nombre de messages : 14
Age : 39
Date d'inscription : 02/06/2011

MessageSujet: Re: témoignage sur l'école du ministère du royaume   Ven 03 Juin 2011, 16:45

Merci pour vos réponses.

Spermologos, l'histoire racontée est très juste. Lors d'un de mes nombreux épanchements chez ma psy, je tentais de lui expliquer l'horreur du doute, à quel point il pouvait être rassurant de penser détenir LA vérité LA connaissance. J'avouai, comme si cela était inconcevable et presque honteux : "mais maintenant je ne sais plus, je ne suis plus sûre de rien". Elle me répondit : "Bienvenue au club des humains. Etre humain, c'est cela : douter, ne pas savoir mais avancer quand même."

En ce qui concerne la définition de soi "par rapport à", je pense qu'elle est inéluctable dans le cas d'une éducation si rigide, si culpabilisante, mais elle doit être hélas souvent présente. Il est si difficile de se tenir debout et droit sans appui d'aucune sorte, même si ces appuis sont tordus ou branlants. A la peine que je ressens devant les liens tranchés s'ajoute malgré tout le sentiment de libération, même s'il m'apparaît que liberté rime avec fragilité...

Joli week end à vous,
Lalie
Revenir en haut Aller en bas
http://irulaane.blogspot.com
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5134
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: témoignage sur l'école du ministère du royaume   Ven 03 Juin 2011, 23:02

Citation :
Il est si difficile de se tenir debout et droit sans appui d'aucune sorte, même si ces appuis sont tordus ou branlants.
Le "Pèse-nerfs" d'Artaud: "Une sorte de station incompréhensible et toute droite au milieu de tout dans l’esprit."
Bon week-end à toi aussi.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1656
Age : 70
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: témoignage sur l'école du ministère du royaume   Sam 04 Juin 2011, 13:10

Ce qui me gêne dans le texte biblique du moins dans les lettres de l'apôtre Paul ce sont justement ces pressions afin que tout se passe bien, ces critiques contre les luttes. Paul semble déjà vouloir imposer une forme orthodoxe du christianisme.

Bien sûr il ne pouvait pas imaginer combien ses formules seraient reprises au cours des siècles par l'Eglise catholique, les réformateurs et les divers mouvements fondamentalistes et parfois même détournées de leur but premier, qui était de combattre les mouvances diverses du christianisme qui n'était pas un chemin aussi droit que le présente certaines religions.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5134
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: témoignage sur l'école du ministère du royaume   Sam 04 Juin 2011, 15:30

lct:
Je n'ai pas vraiment compris comment ta réflexion se raccroche à ce fil déjà passablement effiloché, mais j'y réagis parce que je la trouve intéressante en soi.
J'ai souvent changé de sentiment à l'égard de certains textes en révisant mes présupposés concernant la situation de leurs "auteurs".
Dans le cas que tu évoques (pour ce que j'en ai compris), si on se figure Paul comme une "autorité" reconnue par tous, ses exhortations à la paix et à l'harmonie passent pour la parole du chef qui veut faire taire la contestation et imposer le silence dans les rangs. Mais s'il n'est pas dans cette situation, si sa parole est tout au plus celle d'un chef de parti qui doit compter et négocier avec d'autres partis, et pour ce faire inviter les "siens" à tolérer, voire à respecter les "autres", quitte à consentir certains compromis sur ses propres "idées" (cf. 1 Corinthiens 8--10 ou Romains 14, p. ex.), ça change tout.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1656
Age : 70
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: témoignage sur l'école du ministère du royaume   Sam 04 Juin 2011, 18:26

Merci je n'avais pas envisagé la situation sous cet angle, toujours la déformation de ma vision de lecteur du 21e siècle.
Revenir en haut Aller en bas
SARAI-ESTELLE

avatar

Féminin Nombre de messages : 124
Age : 63
Date d'inscription : 15/02/2010

MessageSujet: Re: témoignage sur l'école du ministère du royaume   Dim 05 Juin 2011, 04:20

LALIE :
Citation :
Lors de mes dernières entrevues avec ma mère : la sensation qu'elle parlait à un malade en phase terminal, qu'elle me considérait comme condamnée, bientôt détruite
Ta mère en disant cela veut vraiment te sauver elle a peur de te voir détruite car son esprit est anesthésié.
J'ai une fille de ton âge qui après avoir quitté après un long périple et faillit mourrir a eu un beau bébé. Un jour qu'il avait un an elle me disait c'est vraiment un beau bébé ?? Je lui répondit alors :' Dommage qu'il soit détruit à Harmaguédon'
En moi même je disais cela en me disant j'espère qu'elle va réfléchir et revenir !
Mais de l'autre je me demandais où était l'amour de Dieu s'il détruisait 6 milliards d'humains ??
spermologos a dit :
[quote]
Citation :
c'est étonnant qu'il y ait d'une part ceux qui restent alors qu'ils n'y croient plus, et d'autre part ceux qui y croient encore alors qu'ils sont partis. Qu'on puisse continuer (longtemps parfois) de se définir négativement, par rapport à ce qu'on n'est plus (ou qu'on n'a jamais vraiment été). Comme si l'on ne pouvait se comprendre que par renvoi à une "référence", à un "repère" extérieur (peut-être d'autant plus idéal qu'on s'en éloigne); comme si le stigmate de la déchéance et de la mauvaise conscience (je ne suis pas ce que je devrais être) valait mieux que la tautologie (je suis ce que je suis).
Hier je parlais avec un frère en pleine déprime depuis que nous nous sommes parlés au sujet de certains doutes qu'il avait et depuis que je lui ai donné le livre de Frantz, il a conduit ses propres recherches et a tout compris.
Il a cette semaine expliqué à quelques frères de ses découvertes les dates qui sont fausses, l'archéologie bafouée, les arrangements de la WT les frères lui ont dit " C'est pas grâve les dates ! Les erreurs ce n'est pas grave n'ont plus, la Société corrigera en son temps !
Regarde l'accroissement !

Je crois que ce qui est " rassurant " c'est d'être dans le groupe ....
C'est l'esprit Club et puis aussi c'est plus facile de ne pas avoir à chercher " comme on disait sa nourrriture spirituelle" En fait on n'avait plus besoin de réfléchir, de chercher tout est prêt le repas servi ! Sans doute nous y trouvons de quoi nous rassurer et sortir " alors que comme tu dis on y croit encore (un peu) au début puis cela s'estompe au fil du temps et des preuves et souvent grace à toi !
bonsoir à tous
Saraî-Estelle

Revenir en haut Aller en bas
Frere toc

avatar

Nombre de messages : 285
Age : 45
Date d'inscription : 24/08/2011

MessageSujet: Re: témoignage sur l'école du ministère du royaume   Jeu 08 Sep 2011, 02:09

Lalie a écrit:

je me dis qu'il est temps de me libérer d'un fardeau, celui de croire encore que j'ai quitté la seule vérité existante. Je pense que Dieu doit être bien au dessus de ces lois humaines et ne peut valider ce qui au contraire vise à séparer les familles. Jusqu'à présent, j'avais toujours refusé de me considérer comme sortie d'une secte mais je crois qu'il faut me rendre à l'évidence. Et peut-être que c'est moi qui a fait le bon choix. Je ne l'ai pas fait pour faire du mal, pas pour blesser, juste pour être enfin moi-même.

Lalie

Lalie, pardonne moi d'intervenir si tardivement sur ton message, mais ce que tu dit me fait vraiment penser à un film que j'ai regardé dernièrement et qui m'a beaucoup fait réfléchir sur l'exclusion. peut-être l'as tu déjà vu , le titre est 'To verdere' c'est en danois, mais avec les sous-titres ont comprend bien ne t'inquiète pas;) pour moi ce film à été un déclencheur, il m'a permis de voir les exclus avec des sentiments humanistes, chose qu'on ne nous enseigne pas dans l'organisation bien au contraire...
Je te met les liens, juste au cas où tu ne l'aurais pas vu donc...

Le film : megaupload.com 8BYB0KOY

Les sous titres : [u]rapidshare.com/#!download|452tl2|390125333|tover.srt.srt|69|R~83CF7DD28A4E8F78A25943DBE6464BEC|0|0
[i]

Bon film...
Revenir en haut Aller en bas
Lalie

avatar

Féminin Nombre de messages : 14
Age : 39
Date d'inscription : 02/06/2011

MessageSujet: Re: témoignage sur l'école du ministère du royaume   Dim 11 Sep 2011, 18:49

Merci pour le tuyau ! Non je ne connais pas du tout ce film. Je vais aller voir ça !

J'avoue que de mon côté aussi, lorsque j'étais TJ, sans réfléchir le moins du monde (mais c'est une attitude qui hélas est alors ancrée en nous) à la douleur des "exclus", j'ai appliqué le même rigorisme et la même absence d'humanité vis à vis de ceux que l'on qualifiait de "truies retournées dans leur bourbier" ou de "chiens ayant mangé leur propres vomissements". Quand j'y pense, j'ai honte ! Comment peut-on traiter des gens qui ont été des amis avec cette dureté, ce mépris? Faut-il avoir une haute opinion de soi-même...
Même s'il y a mille excuses à notre aveuglement, j'ai quand même été complice de cette attitude inqualifiable...

Voilà pour les pensées du jour...
Bon dimanche à toi !
Revenir en haut Aller en bas
http://irulaane.blogspot.com
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5134
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: témoignage sur l'école du ministère du royaume   Dim 11 Sep 2011, 19:46

Hello Lalie!
Citation :
Faut-il avoir une haute opinion de soi-même...
Je suis tenté de renverser en interrogation l'exclamation suspendue et de répondre: même pas sûr.
Car dans ce type de comportement je verrais plutôt, le plus souvent, une abdication de soi et du jugement individuel devant l'autorité et la collectivité, assortie quelquefois d'une peur panique de la "contamination" -- le tout se situant, selon moi, à l'opposé d'une "haute opinion de soi-même".
L'arrogance de sytème et l'humilité individuelle peuvent faire un cocktail redoutable.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Lalie

avatar

Féminin Nombre de messages : 14
Age : 39
Date d'inscription : 02/06/2011

MessageSujet: Re: témoignage sur l'école du ministère du royaume   Mar 13 Sep 2011, 19:29


Spermologos,

Ta dernière phrase est d'une grande justesse : "L'arrogance de sytème et l'humilité individuelle peuvent faire un cocktail redoutable."

Ce n'est qu'a posteriori que je me dis qu'un tel comportement est symbolique d'une haute estime personnelle, même si le nez dans le truc, je ne le voyais pas et ne pouvais le voir comme ça. Je me répétais que je démontrais ainsi ma fidélité à dieu et à son organisation et justifiais par de nobles motivations un comportement inacceptable.

Personnellement, j'aime également me remettre en cause et me dire que même prise dans l'engrenage, même avec plein de circonstances atténuantes, j'ai aussi une part de responsabilité. trop facile de se dédouaner par un "j'ai obéi aux ordres".

Pour que cela ne se reproduise pas... pour moi !
Revenir en haut Aller en bas
http://irulaane.blogspot.com
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5134
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: témoignage sur l'école du ministère du royaume   Mar 13 Sep 2011, 23:33

Il y a chez Lacan un concept que je trouve très très intéressant, associé d'une part à la "perversion", d'autre part au "mysticisme" (et quand je dis "d'une part" et "d'autre part", ce n'est vraiment qu'une façon de parler, car je ne suis pas convaincu que ce soit "tout autre chose"): celui de la "jouissance de l'Autre" (au sens du génitif subjectif: c'est l'Autre qui jouit), qui prolonge la "pulsion de mort" (Todestrieb) du second Freud. Au risque de pervertir (!) la pensée du Maître je crois qu'il y va de quelque chose comme ça dans beaucoup de "sacrifices" et d'"humiliations" consentis (qui sont aussi, soit dit en passant, les corollaires de n'importe quelle organisation sociale, de la famille à la nation en passant par la secte): ils ne sont consentis que parce qu'ils sont aussi jouissance par procuration, participation imaginaire à la jouissance d'un grand Autre. Les applications de ce "principe" (que Freud pensait déjà comme un "au-delà du principe de plaisir") sont innombrables, autant dans les postures d'abnégation et de désintéressement que dans celles d'intérêt pour des Autres qui d'une manière ou d'une autre "dépassent" le statut de simples "autres": dieux, causes, partis, religions, nations, célébrités. Et c'est compliqué parce qu'on ne peut jamais en sortir tout à fait (comme disait à peu près Nietzsche, il est plus facile de briser les idoles que de briser l'idolâtre en soi). Toute rupture d'allégeance se fait au nom d'une autre allégeance qui, elle aussi, "nous dépasse". L'Autre n'a fait que changer (à peine) de place, de costume ou de masque.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Frere toc

avatar

Nombre de messages : 285
Age : 45
Date d'inscription : 24/08/2011

MessageSujet: Re: témoignage sur l'école du ministère du royaume   Mer 14 Sep 2011, 23:16

Jean-Paul Sartre disait "L'enfer c'est les autres" , comme il avait raison et combien à nos propres yeux ne nous trouvons nous pas toutes les excuses du monde pour agir de telle ou telle façon ? Nous légitimons nos actes par le sentiment que nous avons de notre unicité. En dehors de 'nous' nul n'est bon ou aussi juste que nous !. Sentiment primaire d'auto-protection face à un monde présenté comme hostiles (et parfois il l'est).
Ainsi le repli sur soi, sur sa communauté, n'est pas un acte égoïste, c'est une récession vers l'enfance lorsque nous nous sentons menacé de manière réelle ou conditionnée. En cela l'organisation des TJ est coupable car c'est elle qui entretient en nous ce double sentiment de peur de l'autre, du monde extérieur, et nous infantilise par une continuelle conscience de notre médiocrité (sentiment de culpabilité) .
Voilà donc pourquoi, Lalie, même si comme chacun d'entre nous tu as une part de responsabilité dans l'horreur des actes et des paroles prononcées envers les excommuniés, cette part de responsabilité est, en fonction de la conscience que tu avais alors d'agir 'comme il le fallait' à mon sens quantité négligeable face à celle d'un système conçu dans le but d'inciter les plus fidèles de ses adeptes à se comporter en monstre dépourvu de cœur.
Revenir en haut Aller en bas
seb

avatar

Masculin Nombre de messages : 1445
Age : 44
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: témoignage sur l'école du ministère du royaume   Jeu 15 Sep 2011, 09:59

"L'enfer, c'est les autres"... Cela n'entraine-t-il pas, automatiquement, que "nous sommes aussi un enfer pour les autres"? Après tout, pour tout autre que nous-mêmes, c'est nous-même qui sommes "les autres".

Je rajouterais que Sartre n'avait pas toujours raison. Je sens ici que vous autres n'êtes pas un enfer pour moi, mais un paradis!

Il y a une chose que je me rend compte de plus en plus: on ne peux pas changer les autres! Peut-on même se changer soi-même?

Si le monde n'est pas totalement prédéterminé, si on a y prise sur quelque chose, ce serait d'abord sur nous-même. Il n'appartient donc qu'à nous de faire de nous un "paradis" pour les autres. Mais comment?

"Un ami, c'est celui qui t'aide à être un peu plus toi-même", peut-on lire dans Winnie l'Ourson. Peut-être est-ce ça, après tout, la clé du paradis?

Qu'en pensez-vous?

_________________
Si ton but est la croyance, ne parle qu'avec ceux qui la partagent. Si ton but est la connaissance, parle avec tout le monde!
http://ex-temoinsdejehovah.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://ex-temoinsdejehovah.org/
Frere toc

avatar

Nombre de messages : 285
Age : 45
Date d'inscription : 24/08/2011

MessageSujet: Re: témoignage sur l'école du ministère du royaume   Jeu 15 Sep 2011, 12:40

Very Happy Ouah, une citation de 'Winnie the pooh' ! Sartre vs Winnie ! ! trop fort seb ! Laughing moi en ce moment avec mon fils, c'est 'la maison de mickey', mais j'ai pas de citation à placer ! lol
Revenir en haut Aller en bas
seb

avatar

Masculin Nombre de messages : 1445
Age : 44
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: témoignage sur l'école du ministère du royaume   Jeu 15 Sep 2011, 14:31

"La maison de Mickey, maison de Mickey... qui l'a fabriqué, Mickey! C'est magique, c'est fantastique! bounce "

"C'est l'heure de la mikadanse! Eh oh! bounce "

Oui, c'est vrai que les citations sont un peu limitées... Laughing

_________________
Si ton but est la croyance, ne parle qu'avec ceux qui la partagent. Si ton but est la connaissance, parle avec tout le monde!
http://ex-temoinsdejehovah.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://ex-temoinsdejehovah.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: témoignage sur l'école du ministère du royaume   

Revenir en haut Aller en bas
 
témoignage sur l'école du ministère du royaume
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Témoignage: professeur des écoles, la grande désillusion
» Programme de l’École du ministère théocratique pour 2014
» nous avons depuis hier un ministère du redressement productif
» Stage école maternelle demain !!
» Vers la censure à l’École comme aux États-Unis ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: DU COTE DES :: TEMOINS-
Sauter vers: