Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les courants de pensées du début de l'ère chrétienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
seb



Masculin Nombre de messages : 1420
Age : 43
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Les courants de pensées du début de l'ère chrétienne   Ven 25 Mar 2011, 00:56

Bonsoir à tous,

Comme on le sait, on voit se former de nombreuse "hérésies" dès les débuts du christianisme. Évidemment, on nommera comme tel les courants de pensée qui ne collent pas avec la doctrine officielle de la "grande église", doctrine qui mettra des décennies, voire des siècles, à s'affirmer pleinement.

Se livrer à un recensement exhaustif de tous ces courants serait bien trop long, mais il est toutefois intéressant de se pencher sur les plus répandus, tout en sachant que c'est ceux-ci qui ont été aussi les plus combattus par les premiers empereurs chrétiens. Une partie des "hérésies" les plus répandues au début du christianisme étaient les suivantes:

- Le gnosticisme : Apogée vers 150. Les hommes sont des âmes emprisonnées par le démiurge dans le monde matériel.

- Le marcionisme : Fondé par Marcion (85 - 160). Le père de Jésus n'est pas le "mauvais" dieu de l'AT. L'AT n'est pas inspiré. Seule une partie du NT l'est.

- Le docétisme : Apparaît vers 200. Jésus est esprit et n'a jamais eu de corps physique. La crucifixion est une illusion.

- Le manichéisme : Décrit par Mani (216-276). L’homme a en lui le bien (lumière et immortalité) et le mal (ténèbres et mort). Il doit combattre le mal par la douceur et l’amour, et non par la haine.

- L'arianisme : Décrit par Arius (256-336). Doctrine monothéiste par excellence. Dieu le père est supérieur au fils, contrairement au dogme trinitaire.

- Le donatisme : Fondé vers 305 par Donatus. Refus des sacrements fournis par les évêques.

- Le macédonianisme (ou les pneumatomaques) : Fondé par Macedonius (mort en 370). Ce nom barbare désigne ceux qui dénient la divinité du Saint-Esprit.

Tous ces courants ont été fortement combattus par la grande église fondée sous Constantin et ses successeurs à partir du début du IVème siècle, à tel point qu'ils disparaîtront les uns après les autres durant les siècles qui suivront.

Les divers conciles chrétiens du IVème siècle imposeront une doctrine unique à tous, dont la trinité sera l'un des fondements principaux. Les écrits non conformes à la doctrine établie seront brûlés, et leurs détenteurs seront torturés ou tués. La grande église imposera ainsi son "sacro-saint" dogme à tous.

Sébastien

_________________
Si ton but est la croyance, ne parle qu'avec ceux qui la partagent. Si ton but est la connaissance, parle avec tout le monde!
http://ex-temoinsdejehovah.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://ex-temoinsdejehovah.org/
seb



Masculin Nombre de messages : 1420
Age : 43
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Les courants de pensées du début de l'ère chrétienne   Ven 25 Mar 2011, 11:18

Un autre courant proche du christianisme que j'ai oublié de mentionné est celui des disciples d'Apollonios de Tyane. Ce personnage est décrit dans la "Vie d’Apollonios" comme un homme ayant parcouru le monde antique au Ier siècle, à la manière de Paul.

Comme ce qu'on raconte sur Jésus Christ, Apollonios exorcise les possédés, guérit les enragés, ressuscite les morts. La différence avec les évangiles et les Actes est que la courbe des miracles est ascendante dans la "Vie d’Apollonios", car ceux-ci se multiplient et s’accumulent au fur et à mesure que se révèle son être surnaturel.

Apollonios prêche aussi la bonté d'âme et la miséricorde, et fait ainsi concurrence aux écrits chrétiens. Cette "hérésie" sera donc combattue avec la plus grande fermeté par la "grande église", et finira par tomber dans l'oubli, comme tant d'autres...

Connaissez-vous encore d'autres "hérésies" qui étaient populaires au début du christianisme?

_________________
Si ton but est la croyance, ne parle qu'avec ceux qui la partagent. Si ton but est la connaissance, parle avec tout le monde!
http://ex-temoinsdejehovah.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://ex-temoinsdejehovah.org/
le chapelier toqué



Nombre de messages : 1402
Age : 69
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Les courants de pensées du début de l'ère chrétienne   Ven 25 Mar 2011, 13:09

Citation :
- L'arianisme : Décrit par Arius (256-336). Doctrine monothéiste par excellence. Dieu le père est supérieur au fils, contrairement au dogme trinitaire.

Citation :
Tous ces courants ont été fortement combattus par la grande église fondée sous Constantin et ses successeurs à partir du début du IVème siècle, à tel point qu'ils disparaîtront les uns après les autres durant les siècles qui suivront.

Il est bien de préciser que l'arianisme disparut partiquement dans l'occident mais perdura en orient au-delà du IVe siècle, et il existe une forume de ce courant à notre époque: les unitariens.

L'empire romain a été divisé entre Rome et Constantinople et ce qui deviendra l'église catholique est rattachée à Rome, l'église orthodoxe à Constantinople. La schisme entre ces deux mouvements date de 1054. Mais depuis des siècles les dignitaires se disputaient pour savoir qui parmi eux était le plus grand et cette dispute ajoutée à des différences de doctrines déboucha sur le schisme.

Mais même si la plupart des mouvements cités par Seb disparurent à partir du IV siècle il resta des poches de résistance bien après les divers conciles.
Bien entendu comme le relève Seb l'église catholique sorti grandie des divers conciles et acqui ainsi son statut de religion "universelle". Mais l'histoire n'est pas un long fleuve tranquille et ce qui fut imposé par la force ne tardera pas à se fissurer par la contestation et la foi des chrétiens. On peut parler d'une victoire à la Phyrus.

Merci Seb de nous avoir parler de ta lecture et de partager un peu de tes découvertes.
Revenir en haut Aller en bas
seb



Masculin Nombre de messages : 1420
Age : 43
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Les courants de pensées du début de l'ère chrétienne   Ven 25 Mar 2011, 16:32

le chapelier toqué a écrit:
Bien entendu comme le relève Seb l'église catholique sorti grandie des divers conciles et acqui ainsi son statut de religion "universelle".
Je n'ai malheureusement le temps de réagir que là-dessus pour l'instant.

En effet LCT, l'église catholique (héritière de la grande église), sort renforcée des conciles, et ce n'est pas un hasard! Elle fait tout pour que ces conciles "concilient" les divers courants chrétiens. C'est bien le but d'un concile que de concilier, n'est-ce pas? Laughing

Une fois les courants divergents absorbés par le courant dominant, la seule vraie foi, organisée par la seule vraie religion, et supportée par le seul vrai canon, se sent suffisamment légitime pour s'imposer à tous.

Cela débouche sur une intolérance sans précédent! Toute déviance à la doctrine dictée par les conciles est sévèrement réprimée. On excommunie comme jamais, on dénonce, on torture, on extermine s'il le faut! On brûle les écrits qui ne conviennent plus. On transforme les temple en église devant la population impuissante. On impose par la force le dogme chrétien "concilié" à tous.

Dans ce cadre, le schisme entre l'Orient et l'Occident sera une bénédiction pour les "hérétiques", qui pourront se réfugier sans trop de dommages en Orient.

_________________
Si ton but est la croyance, ne parle qu'avec ceux qui la partagent. Si ton but est la connaissance, parle avec tout le monde!
http://ex-temoinsdejehovah.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://ex-temoinsdejehovah.org/
Narkissos



Nombre de messages : 4422
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les courants de pensées du début de l'ère chrétienne   Ven 25 Mar 2011, 17:37

lct: quand on parle d'"Occident", il ne faut pas oublier tout ce qui en Europe et en Afrique échappe à "l'empire", à savoir les barbares (Goths, Wisigoths, Burgondes, Vandales), qui se convertissent d'abord à un christianisme arien avant de se rallier à l'orthodoxie (byzantine ou romaine) dans un processus qui se prolonge jusqu'au VIIe s. -- c.-à-d. à l'époque où en Orient l'islam prend la relève, en incorporant aussi beaucoup de "matériau hétérodoxe" du christianisme.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
le chapelier toqué



Nombre de messages : 1402
Age : 69
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Les courants de pensées du début de l'ère chrétienne   Ven 25 Mar 2011, 23:27

merci spermologos de l'avoir relevé. Il me semble que j'avais déjà parlé de ces "barbares" convertis au christianisme, mais je ne parviens plus à retrouver dans quel fil.
Revenir en haut Aller en bas
seb



Masculin Nombre de messages : 1420
Age : 43
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Les courants de pensées du début de l'ère chrétienne   Sam 26 Mar 2011, 13:45

Pour compléter le tableau des courants de pensées du début de l'ère chrétienne, il faut bien sûr parler du courant dominant, c'est-à-dire celui qui ressortira des différents conciles chrétiens.

Le premier concile est celui de Nicée, qui est convoqué par Constantin en 325. Son but est de régler le conflit avec les ariens sur l'identité et la nature du Christ. Il en ressort le dogme de la consubstantialité du Père et du Fils. Plus important encore, l'église Rome affirme alors son autorité sur l'Orient.

Suivra le concile de Constantinople, en 381, convoqué par Théodose Ier. Le but de ce concile semble avoir été principalement de définir les hérésies. On condamne plusieurs sectes religieuses, dont les ariens et les manichéens. On ajoute alors le Saint-Esprit au "couple" Père-Fils, pour former la Trinité. Rome réaffirme son autorité sur Constantinople.

Les conciles qui suivront (Ephèse en 431, Chalcédoine en 451, puis Constantinople en 553, et en 680) auront pour buts principaux de définir la "bonne doctrine" (qui ne change pas beaucoup) face aux nouvelles "hérésies". Seront nommé "hérétiques" tous les mouvements religieux dissidents qui menacent l'autorité de Rome.

Souvent, les "hérétiques" seront martyrisés de bien des façons à cause de leur croyances. Il leur faudra se cacher ou fuir.

De nos jours, il existerait près de 33'000 mouvements chrétiens, chacun ayant ses propres spécificités. Cela montre à quel point les croyances peuvent être multiples... et définitivement inconciliables!

_________________
Si ton but est la croyance, ne parle qu'avec ceux qui la partagent. Si ton but est la connaissance, parle avec tout le monde!
http://ex-temoinsdejehovah.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://ex-temoinsdejehovah.org/
Anagnoste



Masculin Nombre de messages : 368
Age : 61
Date d'inscription : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Les courants de pensées du début de l'ère chrétienne   Sam 26 Mar 2011, 13:59

Cher seb, chers tous,

tu sais que je regarde avec intérêt les religions non chrétiennes, où j'ai puisé à l'occasion dans le forum.

Je les vois comme divers chemins ascendants, sur une montagne commune. Certains chemins sont peut-être plus difficiles que d'autres. Pareil pour les 33 000 religions chrétiennes.

Inconciliables ? Effectivement, on ne peut être sur deux chemins à la fois.

A bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos



Nombre de messages : 4422
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les courants de pensées du début de l'ère chrétienne   Sam 26 Mar 2011, 17:32

Ce qui change peut-être un peu la donne, c'est la situation actuelle de "supermarché mondial des religions" (et des idéologies en général), qui place chaque individu dans la possibilité -- voire l'obligation -- de "choisir" (sens originel de l'"hérésie"); à coût moindre, à enjeu moindre, à signification moindre aussi.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Anagnoste



Masculin Nombre de messages : 368
Age : 61
Date d'inscription : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Les courants de pensées du début de l'ère chrétienne   Sam 26 Mar 2011, 21:32

Cher spermologos, chers tous,

oui. Oui oui.

Il y a, cependant, bien des pays où on ne peut "choisir" qu'au péril de sa vie ou de sa liberté.

Autre chose : j'aime bien la formule "fleurir là où on a été semé". Quelqu'un comme le Dalaï Lama déconseille de changer de religion.

Puis, "pour être déplacé, il faut d'abord être quelque part". Sinon, on est emporté "au vent de toute doctrine", non ?

A bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos



Nombre de messages : 4422
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les courants de pensées du début de l'ère chrétienne   Dim 27 Mar 2011, 00:16

Citation :
Il y a, cependant, bien des pays où on ne peut "choisir" qu'au péril de sa vie ou de sa liberté.
Certes.
Un des paradoxes de cette situation étant que l'interdiction de "choisir" alors qu'il y a un "choix" donne du prix à n'importe quel "choix".
Mais c'est quand même un effet du supermarché mondial. Même ceux qui n'y ont pas accès reçoivent les pubs. Et ce sont ceux-là qui les lisent le plus...
La grande majorité des générations humaines n'a eu aucun "choix" en matière de religion, n'a même jamais pensé qu'il pouvait y en avoir un, et ne s'en est pas forcément portée plus mal.
Citation :
Autre chose : j'aime bien la formule "fleurir là où on a été semé". Quelqu'un comme le Dalaï Lama déconseille de changer de religion.
Puis, "pour être déplacé, il faut d'abord être quelque part". Sinon, on est emporté "au vent de toute doctrine", non ?
Je suis de ceux qui ont quitté leur sol pour le vent... je ne le recommande à personne, mais quand c'est fait, c'est fait.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Anagnoste



Masculin Nombre de messages : 368
Age : 61
Date d'inscription : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Les courants de pensées du début de l'ère chrétienne   Dim 27 Mar 2011, 10:14

Cher spermologos, chers tous,

bon vent ! Du fond du coeur.

A bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
seb



Masculin Nombre de messages : 1420
Age : 43
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Les courants de pensées du début de l'ère chrétienne   Dim 27 Mar 2011, 13:20

spermologos a écrit:
Je suis de ceux qui ont quitté leur sol pour le vent... je ne le recommande à personne, mais quand c'est fait, c'est fait.
Comme je te comprend!

Quoi que je dirais que le vent a du bon. Il permet de voir le sol depuis le ciel!

Ce n'est pas pour rien que tant de ceux qui restent au sol tournent leurs yeux vers le ciel!

_________________
Si ton but est la croyance, ne parle qu'avec ceux qui la partagent. Si ton but est la connaissance, parle avec tout le monde!
http://ex-temoinsdejehovah.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://ex-temoinsdejehovah.org/
Narkissos



Nombre de messages : 4422
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les courants de pensées du début de l'ère chrétienne   Dim 27 Mar 2011, 16:34

Etre "déraciné" comporte aussi beaucoup d'inconvénients, y compris "spirituels". Il devient facile, beaucoup trop facile, de "faire du chemin", en glissant à la surface des choses, sans en approfondir aucune.
Les "sentences" d'Anagnoste ("pour être déplacé, il faut d'abord être quelque part", et aussi "un chrétien seul est un chrétien en danger") me touchent au vif, parce qu'elles me concernent et qu'elles sont justes, dans un sens.
Il n'y a vraiment pas lieu, je crois, de faire du "déracinement", choix ou destin (la différence initiale, s'il y en a une, s'annule dès le lendemain du "choix"), un motif de fierté (de nécessité vertu?).
Il me reste tout juste assez de "christianisme" ("paulinien", "catholique"?) pour croire envers et contre tout que les risques de l'isolement sont aussi à courir, par certains, pour les autres.
D'autant que l'évolution de la société fait qu'un tel isolement n'est plus "isolé", qu'il est plutôt dans cet Occident qui en se "mondialisant" croît comme le désert une règle qu'une exception. A cet égard, ce sont plutôt ceux qui restent quelque part pour "fleurir où ils ont été semés" qui sont une exception -- et je ne suis pas du tout pressé, pour ma part, de les "déraciner".
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
le chapelier toqué



Nombre de messages : 1402
Age : 69
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Les courants de pensées du début de l'ère chrétienne   Dim 27 Mar 2011, 21:05

Après avoir été déraciné ou plutôt avoir arraché mes racines, j'ai replanté celles-ci à nouveau dans la terre ou je les avais auparavant, il me semble que la repousse ne peut plus se faire. On ne revient pas ou plus dans un pays que l'on croyait avoir quitté définitivement sans s'appercevoir qu'il nous paraît étranger.
Nos yeux ont été ouverts, certes mais pourquoi?


Dernière édition par le chapelier toqué le Mar 29 Mar 2011, 10:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anagnoste



Masculin Nombre de messages : 368
Age : 61
Date d'inscription : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Les courants de pensées du début de l'ère chrétienne   Mar 29 Mar 2011, 10:37

Cher Chapelier Toqué Very Happy ,

j'ai souvent pensé que les gens que Jésus guérissait, ben, pour eux, les ennuis commençaient. Pour un Bartimée, ex aveugle, qui se met à suivre Jésus (avec semble-t-il l'accord de ce dernier), combien d'autres qui devaient chercher difficilement une nouvelle place dans la société, apprendre un métier, gagner leur vie, etc. scratch

Les renards ont des tanières, mais le Fils de l'Homme n'a pas de pierre où reposer la tête.

L'une des racines hébraïques qui désignent le peuple juif signifie quelque chose comme "passants". "Je ne suis qu'un étranger sur la terre, un passant comme tous mes pères".

Comme disait ce vieux Mitterrand, il faut laisser du temps au temps.

A bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
le chapelier toqué



Nombre de messages : 1402
Age : 69
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Les courants de pensées du début de l'ère chrétienne   Mar 29 Mar 2011, 10:52

Merci Anagnoste de tes encouragements.

Il me semble qu'il ne s'agit pas seulement d'un problème de temps. Mais aussi de notre façon de regarder, à nouveau, ce que nous connaissions, nos yeux ne voient plus comme avant le paysage ami, ou plutôt la perception que nous en avons a changé.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos



Nombre de messages : 4422
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les courants de pensées du début de l'ère chrétienne   Mar 29 Mar 2011, 11:40

Tout à la fin de La voie lactée, Jésus guérit deux aveugles -- mais il n'a pas le temps de leur apprendre à vivre avec la vue; et tandis qu'ils essaient de le suivre (on ne voit plus que leurs pieds) celui qui continue à se guider de son bâton passe un fossé, tandis que l'autre y tombe...

La légèreté des évangiles (celle des romans aussi, d'ailleurs) tient au fait que les personnages n'y ont que la pesanteur, l'épaisseur et la durée d'existence que leur confère le texte; si on le suit (le texte, "Jésus" aussi dans un sens) on ne se préoccupe pas de ce qu'ils "deviennent". On les laisse "aller en paix".

Sur les étymologies historiques de l'appellation "hébreu", que les lectures "spirituelles" rattachent souvent à l'idée de "passage" (`br), voir http://etrechretien.discutforum.com/t492p15-l-origine-des-israelites-et-des-hebreux.
Le plus court logion de l'évangile selon Thomas (42), c'est: "soyez (ou devenez) passants" -- et, au passage (!), dans la ligne des derniers posts, cet évangile est aussi celui qui déclare heureux les "solitaires" (49, monakhos, d'où les "moines", avant que ceux-ci ne deviennent les cénobites plus ou moins tranquilles que nous connaissons bien)... :)
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les courants de pensées du début de l'ère chrétienne   Aujourd'hui à 13:53

Revenir en haut Aller en bas
 
Les courants de pensées du début de l'ère chrétienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les plus belles pensées chrétiennes
» Deux courants de pensée en radiesthésie
» Edith Stein, Phénoménologie et philosophie chrétienne
» La beauté sauvera le monde! AMEN.
» Que pense l'église de la sorcellerie?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: RELIGION-
Sauter vers: