Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les cornes de Moïse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
seb

avatar

Masculin Nombre de messages : 1458
Age : 44
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Les cornes de Moïse   Mer 03 Aoû 2011, 19:33

Comme on peut le voir sur certaines représentations de Moïse, comme celle réalisée par Michel-Ange ci dessous, Moïse est parfois représenté avec des cornes.



Cette représentation a donné lieu à de nombreuses critiques. On a pensé que Jérôme, traducteur de la Bible en latin – qui deviendra plus tard la Vulgate – s’est trompé ou, pire, a voulu diaboliser la figure fondatrice du judaïsme. Les textes ont alors été modifiés pour rendre "le visage de Moïse resplendissait" au lieu de "le visage de Moïse était cornu". - Exode 34, 29

Toutefois, il semble bien que l'on doive revoir cette position. Selon Thomas Römer, la traduction initiale était correcte. Voici pourquoi:

Citation :
Pour [comprendre] cela, il faut s’intéresser au contexte littéraire de cet épisode, qui est celui de la célèbre histoire du veau d’or. À cause de la longue absence de Moïse séjournant au sommet de la montagne de Dieu, les Israélites avaient décidé de se fabriquer un support pour rendre visible le dieu qui les avait fait sortir du pays d’Égypte, et ceci sous la forme d’un jeune taureau. Le taureau est dans le Levant une manière courante de représenter notamment les dieux de l’orage. En se construisant une image bovine de leur dieu Yahvé, les Hébreux contreviennent, selon cette narration, à une interdiction fondamentale du décalogue promulgué après leur arrivée au mont Sinaï, l’interdiction de la représentation du divin. C’est pour cette raison que Moïse à son retour détruit les tables de la loi et le veau d’or. Mais, ensuite, il remonte vers Yahvé pour obtenir le renouvellement du traité que Dieu avait auparavant conclu avec les Israélites. Lorsqu’il descend avec les nouvelles tables de la loi, les Israélites découvrent un Moïse cornu, sans que lui-même se soit rendu compte de cette transformation.

Les cornes, dans l’iconographie du Proche-Orient ancien, sont une manière courante d’exprimer la force d’un dieu ou d’un roi qui le représente. Ainsi les cornes de Moïse expriment-elles une proximité inégalée entre Yahvé et Moïse. Cette proximité est d’ailleurs réaffirmée dans l’épitaphe du Pentateuque : « Plus jamais ne s’est levé en Israël un prophète comme Moïse, lui que Yahvé a connu face à face » (Deutéronome 34, 10). On peut encore aller un peu plus loin et se demander si Moïse a pris la place du veau d’or, du taureau dont les cornes constituent un trait caractéristique. D’une certaine façon, c’est en effet le cas puisque Moïse est le médiateur visible entre Yahvé et Israël. Il n’est certes pas la représentation du Dieu d’Israël, mais il demeure définitivement son meilleur représentant. Se trouve affirmé de cette manière le statut tout à fait particulier de Moïse, sans qui il n’y aurait jamais eu de judaïsme. Il faut donc réhabiliter les cornes de Moïse ; mais cette démarche doit nécessairement s’accompagner d’un effort herméneutique, car pour la plupart de nos contemporains un personnage doté de cornes évoque des associations négatives, pour ne pas dire diaboliques. Dès lors, on ne peut se contenter de traduire « la peau du visage de Moïse était devenue cornue » sans assortir cette traduction d’une explication sur le contexte socio-historique dans lequel est née l’idée d’un Moïse coiffé de cornes. L’enseignement et la compréhension de la Bible reposent tout d’abord sur une connaissance et une intelligence des milieux dans lesquels les différents textes de cette bibliothèque ont vu le jour.
Tiré de http://lecons-cdf.revues.org/163#tocto1n1

_________________
Si ton but est la croyance, ne parle qu'avec ceux qui la partagent. Si ton but est la connaissance, parle avec tout le monde!
http://ex-temoinsdejehovah.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://ex-temoinsdejehovah.org/
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1696
Age : 70
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Les cornes de Moïse   Mer 03 Aoû 2011, 20:03

Merci à Seb de partager avec nous cette intéressante explication sur "les cornes de Moïse"-
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5277
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les cornes de Moïse   Mer 03 Aoû 2011, 20:29

Je suis souvent d'accord avec Thomas Römer, mais ici je résiste, du point de vue de l'analyse grammaticale et sémantique.
TR traduit littéralement (ou plutôt partiellement) Exode 34,29 comme suit: "Moïse ne s’était pas aperçu que la peau de son visage était ‘qaran’." Autrement dit, il traite qrn comme un participe attribut du sujet (la peau... était cornue ou rayonnante). Cela ne correspond pas à la structure de la phrase en hébreu, où il n'y a pas de verbe être et où qrn est un verbe conjugué (à la troisième personne de l'accompli actif); si on devait la traduire littéralement, il faudrait écrire quelque chose comme: "Moïse ne savait pas que la peau de son visage 'cornait' ou 'rayonnait'". Si le sujet du verbe était "le visage", le sens "était cornu" serait plausible. Mais avec pour sujet "la peau du visage", il l'est beaucoup moins. Symptomatiquement, la "peau" disparaît dans la traduction de saint Jérôme.
Par ailleurs, le sens de "rayonnement", en plus de celui de "corne", semble bien attesté pour le substantif qeren. Cf. Habaquq 3,4: "L'éclat était comme la lumière, des rayons (ou cornes, qarnaïm) de sa main, là le secret de sa force." A moins d'imaginer Yahvé avec des cornes dans la main, il s'agit bien d'une image lumineuse, ce que confirme le parallélisme poétique (à l'évidence synonymique).
En fait la symbolique des cornes et de la lumière (du soleil et des éclairs) se conjugue dans l'iconographie d'El et de Baal, et dans le cas de Yahvé ou de Moïse une polysémie du verbe qrn serait doublement pertinente. Il n'empêche qu'au premier degré de la lecture c'est bien, à mon avis, le sens de rayonnement qui est prioritaire (même si le mot rappelle par ailleurs les cornes du taureau), et que de ce point de vue la Septante a mieux traduit que la Vulgate -- même si c'est avec une certaine "perte", inévitable avec une langue cible comme le grec, le latin ou le français où les images des cornes et des rayons sont dissociées dans le lexique.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
seb

avatar

Masculin Nombre de messages : 1458
Age : 44
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Les cornes de Moïse   Mer 03 Aoû 2011, 21:42

Spermologos, plus expert que les experts... Wink

Cette erreur de traduction me fait penser au fameux passage de l'aiguille et du chameau, qui dit: "Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d'une aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu." (Matthieu 19:24, Marc 10:25, Luc 18:25). Il semble que dans ces passages, le mot grec kamelos (chameau) aurait été utilisé à la place de kalos (corde?).

Mettre "corde" au lieu de "chameau" dans ces textes semble en effet avoir bien plus de sens. Qu'en penses-tu?

_________________
Si ton but est la croyance, ne parle qu'avec ceux qui la partagent. Si ton but est la connaissance, parle avec tout le monde!
http://ex-temoinsdejehovah.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://ex-temoinsdejehovah.org/
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5277
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les cornes de Moïse   Jeu 04 Aoû 2011, 01:22

Citation :
plus expert que les experts

Si pour toi tout avis d'un expert vaut avis des experts, et si l'on ne peut pas en diverger sans se croire plus expert que lui, qu'y puis-je?

Sur l'autre point, je garde le souvenir pénible d'une discussion interminable avec Sherlock (sous un autre pseudonyme et dans un autre forum) que je n'ai nulle envie de recommencer ici. Je me contenterai de dire qu'il ne s'agit pas au départ d'un problème (et a fortiori d'une "erreur") de traduction mais d'une variante textuelle: certains témoins médiévaux (donc d'une époque où la prononciation du "èta" et du "iota" était devenue identique, comme elle l'est toujours en grec moderne) portent kamilos (corde, câble) au lieu de kamèlos (chameau). Si pour toi (comme peut-être pour les copistes concernés) ça "semble en effet avoir bien plus de sens", là non plus je n'y peux rien, mais ce n'est pas mon avis (d'expert ou pas, je t'en laisse juge). Hors critique textuelle, ce qui motive ici mon "jugement", en deux mots, c'est qu'une hyperbole destinée à marquer une impossibilité ne gagne absolument rien, rhétoriquement, à paraître un peu moins impossible. Ça me paraît tout aussi évident qu'à toi le contraire, donc je ne chercherai pas à t'en convaincre.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
seb

avatar

Masculin Nombre de messages : 1458
Age : 44
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Les cornes de Moïse   Jeu 04 Aoû 2011, 10:13

spermologos a écrit:
Citation :
plus expert que les experts

Si pour toi tout avis d'un expert vaut avis des experts, et si l'on ne peut pas en diverger sans se croire plus expert que lui, qu'y puis-je?
Ne vois rien d'autre dans ma remarque qu'un compliment. Il n'y a rien d'ironique. Je trouve que ta connaissance du monde biblique n'a rien à envier à des experts comme Römer, et je tenais à te le dire.

Merci de m'avoir fait part de ton avis sur la question de la corde/chameau. Selon toi, Jésus voulait-il donc dire qu'il est vraiment impossible à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu? Que ce royaume était donc destiné, selon lui, exclusivement aux pauvres?

_________________
Si ton but est la croyance, ne parle qu'avec ceux qui la partagent. Si ton but est la connaissance, parle avec tout le monde!
http://ex-temoinsdejehovah.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://ex-temoinsdejehovah.org/
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1696
Age : 70
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Les cornes de Moïse   Jeu 04 Aoû 2011, 12:48

Seb sans vouloir me hisser dans votre discussion, il ne me semble pas que Jésus ait exclu aux riches d'entrer dans le royaume de Dieu. N'a-t-il pas dit qu'il est plus facile de..... Ce qui peut laisser la possibilité à un riche d'entrer dans le royaume, mais au prix de grandes difficultés.

Citation :
"Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d'une aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu."

Si un chameau passe avec peine par le trou d'une aiguille, il en sera de même pour l'entrée du riche dans le royaume de dieu: avec peine.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5277
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les cornes de Moïse   Jeu 04 Aoû 2011, 14:22

Les "sciences bibliques" sont faites de beaucoup d'"expertises" différentes et complémentaires: des universitaires comme Thomas Römer ont passé beaucoup plus de temps que moi à réfléchir sur des questions théoriques portant sur de "grands ensembles" de textes et de traditions -- leur (pré-)histoire, leur idéologie, etc. Sur ce type de sujet je suis forcément à leur remorque; je peux faire des choix entre des théories divergentes, comme n'importe qui -- peut-être un peu mieux que n'importe qui, mais ils n'en restent pas moins aléatoires et clairement moins informés que les leurs.
Un traducteur de la Bible, en revanche, pratique quotidiennement l'analyse sémantique dans le détail. Il est constamment appelé à choisir entre les différents sens possibles d'un mot ou d'une expression en fonction d'un contexte particulier, tout en restant conscient des usages des mêmes termes dans l'ensemble du corpus (ne serait-ce que par souci de cohérence). Son "jugement" n'est certes pas infaillible, mais il est au moins exercé, sur ce point précis.
Concrètement, il arrive qu'une "grande théorie" qui vise à organiser des données dégagées de nombreuses disciplines soit tentée de récupérer un peu trop vite des éléments qui semblent à première vue la servir, sans mener à fond (faute de temps, non de compétences) la "contre-expertise" de détail qui pourrait éventuellement l'infirmer, ou du moins la compliquer.
Je souligne d'ailleurs qu'en l'espèce c'est bien une "complication" que je propose, plutôt qu'une contradiction; l'idée fondamentale (pour faire vite) que Moïse, dans le face à face avec son dieu, est rendu semblable à celui-ci, me paraît indéniable; je suggère simplement que ce motif joue à travers les deux acceptions distinctes (par polysémie ou par homonymie) de qrn (rayonnement et cornes) qui restent présentes à l'esprit d'un auditeur hébreu, et non par une seule: au premier degré du récit, celui-ci comprend (selon moi) "rayonnement", mais le mot lui évoque aussi les "cornes"; les deux images renvoient, différemment, à l'iconographie de la divinité.
En pratique, le traducteur qui écrit dans une langue où il n'y a pas de mot qui puisse évoquer A LA FOIS l'une et l'autre image est bien obligé de faire un choix. La Septante a privilégié le sens "rayonnement" qu'impose, à mon avis, le "premier degré du récit". Ce n'est pas une "erreur de traduction", mais il y a bien une "perte" (de l'ordre de la connotation). Le traducteur moderne a le loisir de compenser cette perte en indiquant en note que le mot évoque aussi les cornes.

Sur l'autre point, je ne peux pas faire mieux que de te renvoyer à la conclusion évangélique: "C'est impossible (adunaton) pour les humains, mais non pas pour Dieu, car tout est possible (dunata) pour Dieu." (Marc 10,27//)


Dernière édition par spermologos le Jeu 04 Aoû 2011, 14:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
seb

avatar

Masculin Nombre de messages : 1458
Age : 44
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Les cornes de Moïse   Jeu 04 Aoû 2011, 14:23

le chapelier toqué a écrit:
Si un chameau passe avec peine par le trou d'une aiguille, il en sera de même pour l'entrée du riche dans le royaume de dieu: avec peine.
Sauf qu'un chameau ne passe pas, même avec peine, dans le trou d'une aiguille! D'où ma question.

_________________
Si ton but est la croyance, ne parle qu'avec ceux qui la partagent. Si ton but est la connaissance, parle avec tout le monde!
http://ex-temoinsdejehovah.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://ex-temoinsdejehovah.org/
seb

avatar

Masculin Nombre de messages : 1458
Age : 44
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Les cornes de Moïse   Jeu 04 Aoû 2011, 14:38

Spermologos,

Nos posts se sont croisés. Merci infiniment pour tes précisions. Je comprend mieux l'enthousiame de Römer et la subtilité de la lecture du texte, qui prête parfois à confusion.

Pour ce qui est de la question de savoir si un riche peut entrer ou non dans le royaume de Dieu, j'ai ouvert un nouveau fil pour cela: http://etrechretien.discutforum.com/t623-un-riche-peut-il-entrer-dans-le-royaume-de-dieu#10549 .

Sébastien

_________________
Si ton but est la croyance, ne parle qu'avec ceux qui la partagent. Si ton but est la connaissance, parle avec tout le monde!
http://ex-temoinsdejehovah.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://ex-temoinsdejehovah.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les cornes de Moïse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les cornes de Moïse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cornes de Gazelle
» La Bête à 10 cornes de l'Apocalypse de St-Jean
» Cranes humain avec des cornes
» "La comète Elenin": le monstre aux 2 cornes?
» La Bête (7 péchés capitaux) s'est emparée des 10 commandements (10 cornes)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: RELIGION :: BIBLE: ANCIEN TESTAMENT-
Sauter vers: