Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Recherches Jean 1:1

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
free



Nombre de messages : 4413
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Recherches Jean 1:1   Lun 12 Mar 2018, 14:28

Nous n’entrons pas directement dans le récit évangélique par l’enfance de Jésus (comme Matthieu ou Luc) ou par son entrée dans la vie publique une fois adulte (comme Marc). Le Quatrième évangile s’ouvre sur une sorte de préface non signée, beaucoup plus développée que les débuts des œuvres de Marc (Mc 1,1) ou de Luc (Lc 1,1-4), habituellement appelée " prologue ".

Ce prologue, écrit en style poétique, introduit certes à la lecture de tout l’évangile, mais il en est aussi une relecture. Placé au début du récit, il le précède, mais, d’une certaine façon, il le suit car il est vraisemblablement issu d’une réflexion postérieure sur la théologie johannique. Il est " pro-logue ", car il est situé avant tous les mots et paroles de l’évangile, mais il est en même temps " pro-Logos ", s’il l’on peut dire, car c’est une hymne entièrement en faveur (grec " pro-") du " Logos " (Verbe ou Parole).


Lecture d’ensemble

Le prologue n’est ni un plan de l’évangile, ni un résumé. Tout ce qu’il contient n’est pas repris dans l’ordre, ni tel quel, dans le Quatrième évangile. En effet, certains mots, pourtant centraux, sont absents du corps du récit. Ainsi le " Logos " préexistant et créateur, le " plérôme " (la plénitude) et la " grâce " (v. 14, 16 et 17) ne se retrouvent pas après 1,18. On pourra lire le terme " logos " (au singulier ou au pluriel) dans le corps de l’évangile de Jean, mais ce sera dans un autre sens, plus commun, celui de " parole " ou de " mots " (2,22 ; 4,39 et ailleurs). D’autre part, le prologue ne décrit pas les différents événements de la vie de Jésus, laissant ce soin à l’évangile. Ainsi, même s’il est question du non-accueil du " Logos " par le monde ou par les siens, la croix en tant que telle n’est pas mentionnée.

Cependant, malgré son style différent et même si, dans l’histoire de la formation du Quatrième évangile, cette hymne était peut-être indépendante, elle est actuellement bien unie à l’ensemble de l’écrit qu’elle introduit. La divinité du " Logos " incarné en Jésus, annoncée au début et à la fin du prologue (Jn 1,1 et 1,18), forme une inclusion avec la fin de l’évangile lorsque Thomas reconnaît le Ressuscité comme son " Seigneur et Dieu " (Jn 20,28). En outre, la plupart des termes et thèmes présents dans ces premiers versets se retrouvent dans l’évangile, ainsi : la " vie ", la " lumière " et le dualisme " lumière / ténèbres ", le " monde ", la " gloire ", les verbes " croire ", " connaître ", " naître ". Une même théologie parcourt donc l’évangile johannique de la première phrase du prologue à la dernière de l’épilogue (Jn 21).

Dès ses premiers mots, le prologue nous situe avant la création du monde avec un solennel " Au commencement " (Jn 1,1) qui renvoie à la Genèse (Gn 1,1). Il se termine par l’affirmation de la possibilité de connaître Dieu grâce à la révélation ou au récit que fait de lui le Fils unique. C’est ainsi toute l’histoire du salut, depuis les origines jusqu’à l’Incarnation, en passant par le don de la Torah à Moïse au Sinaï, qui est décrite en quelques traits et nous aide à comprendre le Salut amené par Jésus.

https://www.bible-service.net/extranet/current/pages/821.html
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5856
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Recherches Jean 1:1   Lun 12 Mar 2018, 15:54

Je disais qu'on peut lire la quasi-totalité de l'Evangile selon Jean, du point de vue de sa rédaction, sans tenir compte du Prologue, on le comprend plutôt mieux ainsi; mais qu'il faut le lire aussi avec le Prologue, dans la perspective de son "état final" (on commence généralement par là).

Réciproquement, il faut dire aussi qu'on peut lire le Prologue sans tenir compte (du reste) de l'évangile: du point de vue de l'"hymne", stoïcien(ne) ou gnostique, qui n'avait peut-être au départ aucun rapport avec "Jésus"; mais de ce texte-là il ne nous reste au mieux que des fragments (1,1a.b.4s.9ss ?). Quand on lit le Prologue comme prologue, soit la totalité de 1,1-18, avec son tricotage d'hymne poétique développée et d'évangile en prose (sur Jean-Baptiste, v. 6ss, 15ss), on n'a plus d'autre choix que de présupposer la quasi-totalité de l'évangile au moins jusqu'au chapitre 20 (on peut à la rigueur exclure de la perspective le chapitre 21 et des ajouts comme 5,28s; 6,51ss). Autrement dit: la plupart des rédacteurs du corps de l'évangile ne connaissaient probablement pas le Prologue, mais les rédacteurs du Prologue (comme prologue) connaissaient forcément le corps de l'évangile !

C'est toute la difficulté, et l'intérêt, d'une exégèse "critique" (c.-à-d. analytique et forcément "savante"), que de déterminer ses contextes et ses références au cas par cas -- pour apprécier le sens de chaque rédaction à partir de son point de vue, sans y introduire d'éléments "parasites", ou le moins possible. Néanmoins une lecture "naïve" a accès sensiblement aux mêmes données (sauf celles que la traduction occulte le cas échéant), elle peut remarquer la quasi-totalité des disparités, des "accidents", des changements de point de vue au fil du texte.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1794
Age : 71
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Recherches Jean 1:1   Lun 12 Mar 2018, 20:36

Merci Narkissos je suis en train de lire ce que tu m'as conseillé et je le fais avec attention en me rappelant que j'avais déjà lu avec appréciation les messages concernés mais les avait oubliés en partie.
Merci Free de te joindre à Narkissos pour m'aider dans mes recherches.
J'apprécie ce que vous avez découvert avec autant de plaisir que je prends à lire la Bible.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5856
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Recherches Jean 1:1   Lun 12 Mar 2018, 22:25

Tant mieux tant mieux ! Wink
J'ai lu moi-même les textes bibliques pendant des années sans le moindre soupçon de critique littéraire. Mais quand j'ai été confronté à l'exégèse critique je n'ai pas été dépaysé, car au fond j'avais déjà remarqué une bonne partie des faits (textuels) dont celle-ci s'efforce de rendre compte: bizarreries, ruptures logiques, narratives, stylistiques ou idéologiques, toutes ces "coutures" du texte sur lesquelles la lecture "naïve" accroche ou achoppe aussi mais passe généralement son chemin, faute des outils nécessaires pour en comprendre la raison.
Face au "fondamentalisme" qui refuse par principe toute "critique" des textes "sacrés", l'exégète critique a souvent l'air d'affirmer sans preuve: tous ses arguments, pris un à un, sont discutables; c'est leur somme qui peut emporter la conviction, mais elle ne l'emportera vraiment qu'à l'épreuve d'une (re-)lecture attentive des textes.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Recherches Jean 1:1   

Revenir en haut Aller en bas
 
Recherches Jean 1:1
Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» Jean-Claude Lozac'hmeur : Fils de la veuve - Recherches sur l'ésotérisme maçonnique
» La géographie culturelle selon Dominique Crozat et Jean-Paul Volle (Montpellier III)
» Pastiche de fables de Jean de La Fontaine.
» L`Apocalypse de Jean est un texte difficile a décoder!
» Saint Jean-Baptiste-Marie Vianney Curé d'Ars et commentaire du jour "Femme, ta foi est grande"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: RELIGION :: BIBLE: NOUVEAU TESTAMENT :: JEAN-
Sauter vers: