Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le fonctionnement d'une secte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
free



Nombre de messages : 3449
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Le fonctionnement d'une secte   Mer 21 Sep 2011, 10:46

Citation :
Entre-temps le Collège central est passé du statut de "machin" ou d'"organe" purement fonctionnel (ce qu'il était encore au temps des Franz, oncle et neveu), à celui d'instance sacrée qui est un peu Jéhovah-sur-terre (une sorte de réinscription de l'union hypostatique si on veut).



Remarque très juste, d'ailleurs je trouve que l'apport principal du livre "crise de conscience", c'est justement d'avoir désacralisé le Collège central en donnant une vision très "humaine" de cet organe, où on il y retrouve comme ailleurs, des hommes sincères, ambitieux, négligeants, faibles, de convictions .... ni pires ni meilleurs que les hommes qui forment les autorités des autres religieuses.



Je trouve remarquable tout ce vocabulaire employé par les TdJ d'une manière intensive, omnipresent dans la littérature Jéhoviste et complètement absent du NT ... "organisation", "Collège central", "la société" .....
Revenir en haut Aller en bas
le chapelier toqué



Nombre de messages : 1384
Age : 69
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Le fonctionnement d'une secte   Mer 21 Sep 2011, 11:35

Comme dans les autres systèmes religieux ceux qui occupent, chez les Témoins, une posiition intermédiaire entre la base et l'autorité supérieure exercent une grande influence. Que ce soit au niveau de la remontée des rumeurs et autres bruits circulant en bas que dans l'explication des décisions prise en haut lieu.

C'est sans doute le but des visites des surveillants de zones, souvent des membres du Collège central ou des représentants parlant au nom du Collège, s'assurer que les prises de décisions importantes soient bien comprises et bien transmises d'une part et d'autre part prouver que c'est bien l'organe supérieure qui gère l'ensemble.

Mais ceux qui sont anciens ont qui l'ont été à un moment de leur vie de Témoin savent combien la visite des surveillants de circonscription est importante et que tout ce qui se dit dans ces moments là n'est pas écrit dans les diverses publications accessibles à tout le monde. En fait il s'agit d'une lettre ou d'un document lu par le surveillant que ne peuvent même pas lire les anciens présents.

Contrairement à ce que beaucoup pensent les surveillants de circonscriptions disposent d'un peu d'autonomie et ce sont dans ces lieux de pensées et d'actions plus ou moins libre de tout contrôle que se passent souvent les agissements les plus partiaux que se prennent les décisions les plus discutables.

Le schéma voulant que l'organe de direction exerce son autorité sans influences extérieures n'est pas exact dès que le mouvement prend une certaine importance. Parfois c'est sous une influence qui ne dit son nom que les décisions sont prises.

Tout mouvement religieux présente de tel disfonctionnements, car il s'agit bien de cela, la parole venant d'en haut subit une interprétation aussi légère soit-elle qui va influencer sur la vie des croyants d'en bas. De même les rapports parlant des réactions des membres, de leurs actions vont être portées, interprétées par les surveillants de circolnscriptions. Car même si un surveillant désire le faire de la manière la plus juste possible, il ne peut écrire que ce qu'il comprend de la situation et donc interpréter ce qu'il voit. La base comme le pouvoir ne disposent pas d'une information neutre. Ce qui sera publié dans un journal de paroisse ou dans une publication interne comme le ministère du Royaume provenant en définitive d'informations rapportées de l'extérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos



Nombre de messages : 4346
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Le fonctionnement d'une secte   Mer 21 Sep 2011, 11:41

Il ne faut pas oublier que Raymond Franz avait été l'un des principaux promoteurs du dispositif "Collège central" (et plus généralement de la structure collégiale, jusque pour les "anciens" des congrégations, avec au début la rotation annuelle de toutes les fonctions, souvenez-vous) -- contre l'organisation "monarchique" précédente, où il y avait "la Société" et "le Président", mais où le vrai pouvoir doctrinal était tombé entre les mains d'un "homme de l'ombre" (relative), F.W. Franz.
Or ce "machin" censé réformer le système est devenu, de façon purement "mécanique", l'un des principaux garants de la pérennité du système, dont on peut dire qu'il est beaucoup plus stable et moins "réformable" (en profondeur) qu'avant. Si l'on peut risquer une analogie politique, les "démocraties représentatives" sont mieux prémunies contre les révolutions que les monarchies absolues ou les dictatures.
Il faut d'ailleurs noter que le principe collégial fonctionnerait comme garantie du système même si son rôle était essentiellement symbolique, si le collège n'exerçait aucun pouvoir réel; l'autorité collective DES apôtres comme porteur de la vox dei (un peu comme celle d'un parlement comme porteur de la vox populi) est plus difficile à contester, pour un "simple particulier", que celle d'"un homme".
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
le chapelier toqué



Nombre de messages : 1384
Age : 69
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Le fonctionnement d'une secte   Mer 21 Sep 2011, 15:52

Les Témoins de Jéhovah devraient être redevables à Raymond Franz, celui qui voulait mettre un peu d'humanité dans un univers fermé.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos



Nombre de messages : 4346
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Le fonctionnement d'une secte   Jeu 22 Sep 2011, 14:32

Redevables, ils le sont, pour le meilleur et pour le pire...

Pour revenir au "couple infernal" {arrogance de système / humilité individuelle}, je trouve que le modèle collégial (qui partait certainement des meilleures intentions selon l'esprit du temps, cf. aussi Vatican II) en offre un exemple particulièrement pervers.

Dans un sens, l'absence de charisme des membres compense et sert les prétentions exorbitantes du machin. Ce sont des "gens très simples" pris dans quelque chose qui les dépasse. Et ça les dépasse en effet, autant -- mais évidemment pas de la même manière -- du point de vue de l'analyse sociologique que dans l'imaginaire sacral des adeptes.

Maintenant, pour être honnête, il faut bien reconnaître aussi que les mêmes ficelles, mutatis mutandis, sont déjà à l'oeuvre avec les "apôtres" du NT (surtout dans les Actes).
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3449
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Le fonctionnement d'une secte   Jeu 20 Oct 2011, 15:24

Citation :
Lorsqu'il y a GroupThink, ce sont les membres du groupe eux-mêmes, qui, par souci de montrer à tous leur fidélité à l'idéologie du groupe, se mettent à "inventer" des moyens de la prouver toujours plus. (Ça arrive parfois localement chez les TdJ, d'ailleurs, mais justement, la WT a plutôt tendance à lutter --depuis "le haut"-- contre ça!)
Le GroupThink est donc "caractérisée" par le fait que les personnes n'obéissent pas à une "consigne", et a contrario, lorsque le comportement des membres du groupe consiste principalement en l'obéissance (même servile) à une consigne venue "d'en haut", on est plus à proprement parler dans le phénomène du GroupThink.



La réponse que fournissent les TdJ à la question, "Les TdJ seront-ils les seuls à être sauvés ?" n'est-elle pas caractéristique de ce phénomène du Group Think.

Florian a sur TJ encyclopedie collecté ces réponses inventées :

De nombreux Témoins, à titre individuel et en privé, n'assument pas cette position, et ne croient pas que le salut sera réservé exclusivement aux membres de leur religion. Leur conscience, leur sens de la justice et leur gêne à assumer les propos de leur religion sur ce sujet les poussent à recourir à toutes sortes de circonvolutions afin de se montrer plus souples sur cette question, que ce soit lorsqu'il évoquent cette doctrine à des gens de l'extérieur ou pour se rassurer eux-mêmes. Dans ce genre de cas, ils utilisent les raisonnements suivants — et ceci bien qu'ils ne trouvent aucun fondement dans les publications jéhovistes, voire même qu'il soit nécessaire de renier ces derniers:

- "C'est Dieu qui jugera!"

Voilà qui ne coûte rien et qui est suffisamment vague pour que tant l'interlocuteur non-Témoin que le Témoin horrifié de penser que sa religion prévoit un massacre de 99% de la population l'interprètent comme / se rassurent avec l'idée d'un salut étendu à bien plus de personnes que les seuls adeptes. S'il est vrai que même la Watch Tower déclare que c'est Dieu qui jugerait à ce moment-là, il n'empêche qu'elle liste des critères bien précis qui correspondent au mode de vie jéhoviste et ainsi excluent la quasi-totalité des non-Témoins.

- "De nombreuses personnes se joindront à l'organisation de Dieu juste avant la fin!"

Les citations ci-dessus montrent que les publications de la Watch Tower infirment explicitement cette idée, puisque la "porte" de l'organisation sera fermée lorsque commencera la "grande tribulation".

- "Dans certains pays, beaucoup de gens n'auront pas entendu parler du message des Témoins de Jéhovah, et comme Dieu ne peut être injuste, il jugera ces personnes sur la base de leur condition de cœur."

Si ce raisonnement était valide, alors pourquoi les Témoins doivent-ils se démener pour faire connaître leur message au plus grand nombre? Car après tout, si Dieu ne peut pas en vouloir à des personnes ignorantes et donc décide de ne pas nécessairement les détruire mais de les juger sur leur condition de cœur, alors il ne sert à rien de prêcher, Dieu pouvant très bien procéder de la sorte avec tous les humains! Or, les publications jéhovistes sont très claires sur le sujet; par exemple, La Tour de Garde du 1er juillet 1988, page 28, déclare:


"La responsabilité des Témoins de Jéhovah, qui doivent prévenir les gens de l’approche du jugement divin, peut être comparée à celle qui fut confiée à Ézéchiel. Nommé guetteur de la nation d'Israël, il avait pour mission d’exhorter les Israélites à revenir de leurs voies mauvaises, sans quoi Dieu exécuterait sur eux son jugement. S'il ne faisait pas retentir cet avertissement, le jugement s’abattrait malgré tout sur les méchants, mais leur sang retomberait sur la tête du guetteur négligent. (...) Ainsi en est-il aujourd’hui de la classe du guetteur (...). [Les oints et la grande foule] doivent prêcher sans relâche la bonne nouvelle du Royaume de Dieu et dire aux humains que le jugement divin approche. De cette façon, ils ne se chargent d’aucune dette de sang."
Ainsi, cette publication est claire: ceux qui n'ont pas eu connaissance du message jéhoviste mourront.

http://www.tj-encyclopedie.org/Seuls_%C3%A0_%C3%AAtre_sauv%C3%A9s
Revenir en haut Aller en bas
VANVDA



Masculin Nombre de messages : 1492
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: Le fonctionnement d'une secte   Ven 21 Oct 2011, 08:56

Personnellement, je n'y vois pas une question de GroupThink, mais plutôt, si on veut rester dans le vocabulaire orwellien, du DoubleThink.

Ce décalage est pour une bonne part "publicitaire", je crois: on a le désir de donner une "belle image" de son groupe. Mais pas seulement! Pour moi, cette tension entre deux pôles (le Dieu massacreur d’Har-Maguédon / le Dieu qui juge avec amour et bienveillance) est absolument nécessaire à la croyance jéhoviste. À mon avis, pour pouvoir vraiment rester TdJ, il faut être capable de ce "grand écart" mental entre ces deux pôles.

Le TdJ ne peut pas renoncer au Dieu massacreur, car c'est un des principaux fondements de son groupe (je me souviens d'une TdG qui annonçait ouvertement que les morts des deux Guerres Mondiales du XXe siècle sembleraient vraiment très peu de choses, comparés à ceux d'Har-Maguédon), mais comme la plupart ne sont pas non plus des fanatiques fous-furieux et qu'ils ont la sensibilité "normale" de la société du XXIè siècle post-Shoah, ils sont obligés tout autant de s'inventer des scenarii "apaisés", où Dieu ne tuera pas vraiment tout le monde, mais seulement les méchants de chez méchant, les serial-killers, les pédophiles, les membres d'Al-Qaïda et du KKK, les fachos (ou les communistes, selon la sensibilité de celui qui fait le grand écart), et bien sûr les curés...

Pour moi, c'est d'ailleurs lorsqu'ils veulent "cohérencer" ces deux pôles qu'ils disent ou écrivent les pires saloperies, comme ce fameux articles où la mort d'êtres humains massacrés par Dieu est décrite comme celles de "cafards" dont il est bien normal de se débarrasser: on bascule alors, ni plus ni moins, dans la rhétorique nazie. Il vaut cent fois mieux continuer de faire le grand écart...

Ceci dit, les TdJ ne font jamais qu'une ridicule caricature de travers tout à fait humains, qui doivent sans doute nous habiter tous (je ressens tout à fait une sorte de mépris/haine pour l'être humain -y compris celui que je suis- et tout autant d'amour pour lui...). Du reste, il n'y a sans doute rien de moins biblique que ce grand-écart-là!
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos



Nombre de messages : 4346
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Le fonctionnement d'une secte   Ven 21 Oct 2011, 12:11

Citation :
il n'y a sans doute rien de moins biblique que ce grand-écart-là!
Rien de plus biblique, je présume (ou alors j'ai pas compris du tout).

Je crois que dans le cheminement qui m'a mené à la rupture avec le jéhovisme, l'expérience de la honte-de-croire-ce-que-je-croyais, à peine ressentie d'abord dans la pratique d'un langage diplomatique vis-à-vis de l'extérieur, puis de plus en plus consciente et avouée à moi-même, a été un contrepoids important à ma soif juvénile de cohérence. Et je sais gré aux rares interlocuteurs qui m'ont poussé dans mes retranchements, et qui m'ont obligé à verbaliser ma cohérence jusqu'à l'insupportable, et donc à proférer des énormités, parce qu'ils m'ont fait mettre le doigt là-dessus.
Cela dit, en effet, on n'y échappe pas, et une croyance ou une pensée qui refuse systématiquement de s'affronter à sa honte, qui veut à tout prix éviter d'avoir honte d'elle-même, n'est plus une croyance ni une pensée du tout: c'est le règne sans partage du "politiquement/moralement correct" qui étouffe dans l'oeuf toute velléité de croyance et de pensée.
Le résultat concret et tragicomique de la chose, c'est une humanité à sept milliards d'humains incapable d'envisager le moindre commencement de réflexion et surtout d'action sur sa démographie, par exemple (et quand je dis par exemple, c'est une façon de parler, car ce n'est justement pas un exemple comme un autre, c'est l'exemple par excellence de la paralysie totale et suicidaire où arrive la société qui ne veut plus ou ne peut plus courir le risque de penser et de croire des choses "inavouables").


(12)
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
VANVDA



Masculin Nombre de messages : 1492
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: Le fonctionnement d'une secte   Ven 21 Oct 2011, 13:47

Citation :
Rien de plus biblique, je présume (ou alors j'ai pas compris du tout).

C'était bien compris, et mal écrit, donc!
Revenir en haut Aller en bas
le chapelier toqué



Nombre de messages : 1384
Age : 69
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Le fonctionnement d'une secte   Lun 24 Oct 2011, 00:26

Spermologos a écrit
Citation :
Cela dit, en effet, on n'y échappe pas, et une croyance ou une pensée qui refuse systématiquement de s'affronter à sa honte, qui veut à tout prix éviter d'avoir honte d'elle-même, n'est plus une croyance ni une pensée du tout: c'est le règne sans partage du "politiquement/moralement correct" qui étouffe dans l'oeuf toute velléité de croyance et de pensée.

Ton analyse est sans doute un peu dure à lire et à entendre car elle dérange dans son fonctionnement la société actuelle qui va vers un clash probablement inévitable, même s'il ne ressemble ni de près, ni de loin à la fin décrite à loisir par l'organisation des Témoins.

Si l'organisation ou du moins les prédicateurs utilisent de moins en moins d'images évoquant des hommes, des femmes et des enfants massacrés par un Dieu vengeur et jaloux lors de sa dernière intervention n'est-ce pas par peur de choquer, mais aussi pour ne pas perdre d'éventuels nouveaux membres?
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3449
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Le fonctionnement d'une secte   Lun 24 Oct 2011, 12:20

Citation :
Le TdJ ne peut pas renoncer au Dieu massacreur, car c'est un des principaux fondements de son groupe (je me souviens d'une TdG qui annonçait ouvertement que les morts des deux Guerres Mondiales du XXe siècle sembleraient vraiment très peu de choses, comparés à ceux d'Har-Maguédon), mais comme la plupart ne sont pas non plus des fanatiques fous-furieux et qu'ils ont la sensibilité "normale" de la société du XXIè siècle post-Shoah, ils sont obligés tout autant de s'inventer des scenarii "apaisés", où Dieu ne tuera pas vraiment tout le monde, mais seulement les méchants de chez méchant, les serial-killers, les pédophiles, les membres d'Al-Qaïda et du KKK, les fachos (ou les communistes, selon la sensibilité de celui qui fait le grand écart), et bien sûr les curés...



L'effet pervers de cette posture consiste à faire du TdJ non "fanatiques fou-furieux" un ambassadeur de choix de la propagande Jéhoviste, la face lisse, attirante et modérée de la WT. Cette volonté d'attenuer l'atrocité du message de la WT, n'amène pas le TdJ à une remise en question du message.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le fonctionnement d'une secte   Aujourd'hui à 01:13

Revenir en haut Aller en bas
 
Le fonctionnement d'une secte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» le suicide collectif de la secte *Heaven's Gate*en 1997
» Une religion est-elle une secte qui a réussi ?
» LA SECTE DE DERVAL: ATTENTION !
» les kharijites ,une secte preditent par notre prophete
» J'ai envi de créer une secte...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: RELIGION-
Sauter vers: