Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Etre chrétien ou pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaczan

avatar

Nombre de messages : 107
Age : 62
Date d'inscription : 09/05/2010

MessageSujet: Etre chrétien ou pas   Mer 12 Oct 2011, 14:17

« Car, de même que le Père a la vie en lui-même, ainsi il a accordé aussi au Fils d’avoir la vie en lui-même. Et il lui a donné pouvoir pour exercer le jugement, parce qu’il est Fils d’homme. Ne vous étonnez pas de cela, parce que l’heure vient où tous ceux qui sont dans les tombes de souvenir entendront sa voix et sortiront, ceux qui ont fait des choses bonnes, pour une résurrection de vie, ceux qui ont pratiqué des choses viles, pour une résurrection de jugement.(Jean 5:26-29) »

Le rictus souvent moqueur, combien de fois n’avons-nous pas entendu ces paroles dans notre lieu de culte respectif, jusqu’au jour où elles nous semblaient directement adressées au moment de la perte d’un être cher. Et dans la confusion mentale de notre chagrin se dire : « puisque le fils est comme le père et vice-versa, sors de cette boîte c’est pas drôle ! » C’est alors que pour une fois, croyants et non-croyants seront d’accord sur ces sages paroles de l’Ecclésiaste : « Va, mange ta nourriture avec joie et bois ton vin d’un cœur bon, car déjà Dieu a pris plaisir à tes œuvres. Qu’en toute circonstance tes vêtements soient blancs, et que l’huile ne manque pas sur ta tête. Vois la vie avec la femme que tu aimes, durant tous les jours de ta vie de vanité qu’Il t’a donnée sous le soleil, durant tous les jours de ta vanité, car c’est là ta part dans la vie et dans ton dur travail par quoi tu travailles dur sous le soleil. Tout ce que ta main trouve à faire, fais-le avec ta force, car il n’y a ni œuvre, ni plan, ni connaissance, ni sagesse dans le shéol, le lieu où tu vas.(Ecclésiaste 9:7-10) »

Ce petit tas d’os fragiles enrobé de chair que l’on nomme bébé le jour de notre naissance, ne se préoccupe pas de servir Dieu. Le ventre de sa mère est son Eglise et il n’a Dieu que son père. Agrippé au sein maternel, sa seule relique il la vénèrera jusqu’au sevrage. Immortalisé sur pellicule avec les paroles louangeuses de circonstance, le tableau christique de la « mère et l’enfant » plait à tout le monde. Smile

Un enfant aurait dû se contenter de l’Amour de ses parents, mais voici qu’à un âge dit de raison, on lui annonce que c’est grâce à la volonté de Dieu qu’il a posé le pied sur cette terre. Ainsi donc, si les quelques instants d’étreinte au moment de notre conception sont issus de la volonté de Dieu qui devait être là quelque part dans la chambre à coucher, quel sera notre choix décisionnel pour le restant de nos jours ?
En fait, notre vie dépendra beaucoup du choix de nos parents dans la pratique ou non d’un culte. Le Dieu qu’ils vénèrent par tradition, a-t-il suffisamment étanché leur soif de spiritualité ? Sont-ils plus humanistes que spiritualistes ?
Quand on a la malchance de naître chez les Témoins de Jéhovah, la question du choix ne se pose pas, car il s’agit d’une obéissance servile à un dogme. La faim et la soif spirituelle ne sont jamais satisfaites puisque vous rajoutez toujours du sel dans la « vérité » pour faire passer votre infâme brouet. Changer de cantine est le choix que certains ont décidé de faire, sauf que des produits frelatés on passe souvent au surgelé de bas de gamme. Je veux dire dans des mouvements encore plus durs issus du protestantisme évangélique. Est-ce donc que le jéhovisme est reconnu pour être une fabrique d’athées ? Non ! Beaucoup de contributeurs continuent à croire en Dieu, mais ils essaient désespérément de gommer Jéhovah de leur pensées.
En fonction de notre personnalité et la curiosité que l’on manifeste dans la société civile, nous pouvons faire des choix différents comme l’humanisme, forme de spiritualité non-déiste.
Dans le forum que je fréquentais, un contributeur parlait de sa non-Foi. J’ai repris à mon compte ce néologisme qui semble approprié à ce que je ressens aujourd’hui pour parfaire le mot "agnosticisme".
Je parle de non-Foi, car j’ai du me résoudre à accepter ne l’avoir pas vraiment eue ou si peu.
A plusieurs épisodes de ma vie, j’avais tenté faire abstraction du culte jéhoviste en m’approchant de Dieu par la prière. Cela vous étonnera sûrement d’apprendre que je n’ai pas toujours été l’iconoclaste patenté des fora. A genoux sur le bord de mon lit j’implorais parfois le ciel de m’accorder la Foi, quelque soit le Dieu qui se présentait, de préférence quelqu’un connu sous l’étiquette de Créateur…Et alors ? Rien ! Crying or Very sad
Les mésanges moqueuses zinzinulaient devant ma fenêtre ouverte sur le printemps. La Nature ! Ben oui la Nature, création muette de Dieu mais qui ne répondait pas à ma question.
Puis, je suis allé trouver un ancien de ma congrégation expliquant mon désarroi. Celui-ci s’est contenté d’énumérer une série de versets bibliques que nous avons lus ensemble, puis nous prîmes rendez-vous pour une séance de reboot en prédication. J’écartais violemment de mon esprit glisser vers l’athéisme, position que je jugeais à l’époque en proie au satanisme. J’étais mort de trouille car le message de la Bible ne me faisait plus aucun effet. Puis j’ai essayé de la lire sans le filtre jéhoviste qui obstruait ma réflexion. Au bout d’un certain temps, je me suis aperçu que la Foi qui animait le croyant était focalisée sur le Christ, la lecture de l’AT réservée uniquement à l’annonce prophétique de sa venue. Car l’AT gêne terriblement le message de paix des Evangiles, contradiction que j’ai finalement renoncé à relever tant le boulot est colossal tandis que les années de ma vie s’égrenaient. J’avais une vie sociale à construire, éviter de me perdre en de nouvelles conjonctures spirituelles qui allaient m’épuiser et sûrement encore me décevoir ! silent
Encore fortement imprégné par ma culture jéhoviste, ma prison mentale n’étant pas encore totalement débarrassée de ses barreaux dorés, j’avais encore des réticences à ouvrir des ouvrages de philosophique antique et moderne comme Michel Onfray que j’apprécie particulièrement malgré les critiques. Aujourd’hui j’ai trouvé ma voie, en devenant un épicurien raisonné, mon ouverture sur le monde est devenue perfectible sans ces préjugés coriaces à savoir si je plais à Dieu ou non… Cool
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5025
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Etre chrétien ou pas   Mer 12 Oct 2011, 15:45

Hello Kaczan,
Un témoignage (même de "non-foi") ne se commente pas, donc ceci n'est pas un commentaire; juste quelques réflexions que je note comme elles me viennent à la lecture (très plaisante) de ton post:
- Le rapprochement Jean-Ecclésiaste est fascinant car dans un sens tout les oppose (l'un propose une révélation absolue, qui abolit toute distance entre le "divin" et l'"humain", l'autre impose entre ceux-ci une distance infranchissable: "Dieu est dans les cieux, toi tu es sur terre" -- "tu ne sais pas l'oeuvre de Dieu"), et dans un autre sens (disons: négatif) ils ont énormément en commun. Si Qohéleth reflète des vues proto-sadducéennes (très proches en effet de l'épicurisme, à certains égards) -- contre les innovations du judaïsme pharisien, essénien ou "hénochien", pas de médiation angélique ni démoniaque, pas d'immortalité de l'âme ni de happy ending futuriste, ni résurrection ni jugement dernier ni "monde nouveau" -- ces traits se retrouvent largement dans le quatrième évangile qui en plus se plaît à noter la proximité du disciple bien-aimé et du grand prêtre (sadducéen).
Citation :
Le rictus souvent moqueur, combien de fois n’avons-nous pas entendu ces paroles dans notre lieu de culte respectif, jusqu’au jour où elles nous semblaient directement adressées au moment de la perte d’un être cher. Et dans la confusion mentale de notre chagrin se dire : « puisque le fils est comme le père et vice-versa, sors de cette boîte c’est pas drôle ! »

A voir absolument le magnifique Ordet de C.Th. Dreyer.
Citation :
Quand on a la malchance de naître chez les Témoins de Jéhovah, la question du choix ne se pose pas
Ben si, la preuve... :)
Et je pense qu'elle s'est encore moins posée en d'autres temps et se pose toujours moins en d'autres lieux.
Citation :
La faim et la soif spirituelle ne sont jamais satisfaites puisque vous rajoutez toujours du sel dans la « vérité » pour faire passer votre infâme brouet.
Image très juste.
Citation :
Changer de cantine est le choix que certains ont décidé de faire, sauf que des produits frelatés on passe souvent au surgelé de bas de gamme. Je veux dire dans des mouvements encore plus durs issus du protestantisme évangélique.

A mon sens c'est un peu trop général: on peut sans doute trouver du "pire" et même du "plus dur" chez les évangéliques, mais c'est somme toute assez rare (surtout en Europe).
Citation :
J’étais mort de trouille car le message de la Bible ne me faisait plus aucun effet.

Peur de ne plus avoir peur. A méditer.
Citation :
l’AT gêne terriblement le message de paix des Evangiles, contradiction que j’ai finalement renoncé à relever tant le boulot est colossal tandis que les années de ma vie s’égrenaient.

C'est le "problème" littéralement fondateur du christianisme (cf. Paul-Marcion). Au sens où celui-ci naît, émerge, se constitue, se construit, autour de la problématisation de "l'Ancien Testament", de "l'Ancien Testament" pensé comme "source problématique", à la fois comme une source et comme un problème qu'on échoue à résoudre, non par défaut de solution mais par excès de solutions contradictoires. A telle enseigne qu'à l'arrivée le "Nouveau Testament" n'est pas moins problématique que l'Ancien -- peut-être même pas plus "pacifique" ou moins "violent", dans le fond (problème dont on a souvent parlé ailleurs dans ce forum).



(32)
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
 
Etre chrétien ou pas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Être chrétien
» Heureux d'être chrétien !
» Papa n'est pas chrétien.
» Peut-on être évolutionniste et Chrétien ?
» Les persécutions et le bonheur d'être chrétien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: BIENVENUE-
Sauter vers: