Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les pauvres vous,..., vous les avez toujours avec vous,...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Pierre de lune



Nombre de messages : 131
Age : 44
Date d'inscription : 17/10/2008

MessageSujet: Re: Les pauvres vous,..., vous les avez toujours avec vous,...   Jeu 10 Nov 2011, 19:19

Bonjour,

Je me permets de juste faire quelques observations sur l’amour du prochain. J’aurais aimé écrire plus tôt ce message mais j’ai été débordée et je n’ai pas eu un moment à moi depuis la rencontre à Lyon.

Il m’apparaît que pour certaines personnes quelles que soient leurs croyances religieuses, aider les plus démunis est quelque chose de difficile à accepter. Elles préfèrent monter sur leurs grands chevaux sans même savoir de quoi il en retourne et se déresponsabiliser en prétendant qu’aider les plus démunis revient à en faire des assistés. Ce point de vue, qui est parfois diffusé par certaines branches du christianisme, n’est pas sans rappeler que la WT, même si elle se rend un peu compte de son erreur maintenant, n’a jamais vraiment voulu s’investir dans l’humanitaire. Je crois également me souvenir que la WT nous rabâchait sans cesse qu’il ne fallait pas être une charge pour nos « frères ». Peut-ont vraiment affirmer qu’aider les plus démunis revient à faire de l’assistanat ? Ne sommes-nous tous pas d’une manière ou d’une autre des assistés ou des potentiellement assistés ? Je préfère ne pas trop développer cette dernière interrogation, au risque de blesser certaines susceptibilités.

Par ailleurs, une autre ligne de conduite consiste à dire (et cette fois-ci je me place plutôt grosso modo du côté de la pensée orientale) qu’il ne faut surtout pas aider les plus nécessiteux car s’ils connaissent aujourd’hui un très mauvais sort ce n’est que parce qu’ils ont fait, dans leurs vies antérieures, de mauvaises actions (loi du karma) et ils n’ont que ce qu’ils méritent. Là, on se retrouve dans une optique où le serpent se mord la queue. On ne peut que souhaiter à ceux qui croient en la réincarnation mais qui refusent de faire un petit geste pour les plus démunis de ne pas se retrouver dans leur prochaine réincarnation dans la peau d’un petit africain qui meurt de faim et de ne pas être traités de manière aussi froide et impitoyable qu’ils ont traité les autres dans leur vie antérieure.

Certains prétendent également qu’il vaut mieux aider les européens car la misère est plus supportable au soleil. Quelqu’un qui n’a pas de quoi se nourrir qu’il fasse froid ou chaud souffre et finit par mourir. Un être humain reste un être humain qu’il soit européen ou pas, mais ceci ne semble pas être évident pour tout le monde. Par ailleurs, le froid ne s’arrête pas aux frontières de l’Europe. Il a des tas de régions froides de part le monde en dehors de l’Europ comme par exemple, Le Tibet, les régions montagneuses chinoises, les hauts plateaux boliviens ou encore Madagascar où la capital est située en attitude où la faim, le froid et la misère sévissent et où des groupes d’action humanitaire sont présents.

Chacun est libre de choisir s’il veut ou non faire quelque chose en faveur de l’humanitaire, mais certaines personnes hautaines, inhumaines et virulentes sont bien mal fondées à dénigrer les autres dans leur bonne volonté et à leur faire la morale alors qu’elles ne savent même pas de quoi elles parlent, ni de quoi il en retourne.
Revenir en haut Aller en bas
http://delunepierre.unblog.fr/
le chapelier toqué



Nombre de messages : 1384
Age : 69
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Les pauvres vous,..., vous les avez toujours avec vous,...   Jeu 10 Nov 2011, 21:44

Bonsoir Pierre de Lune,
il me semble bien me souvenir d'une discussion qui a eut lieu lors de la dernière rencontre à Lyon.

Lorsque Jésus parle du bien que l'on peut faire à ses petits frères (Mat. 25.31-46) je comprends ses paroles comme s'accomplissant en faveur des nécessiteux qu'ils vivent , en France, en Suisse ou dans un pays en voie de développement.

Il est vrai que je favorise l'aide à des personnes proches en premier parce qu'il n'est pas nécessaire d'aller bien loin pour découvrir la misère. Et contrairement à de nombreuses idées reçues nos pays, malheureusement, recèlent bon nombres de cabossés de la vie qui essayent tant bien que mal de mener une vie décente.

Bien sûr d'autre part des hommes et des femmes aident, parainnent des enfants dans les pays dits du tiers-monde et personne n'a le droit de critiquer cette forme d'entre-aide car nous sommes des frères les uns les autres où que nous habitions.

Mon activité bénévole au sein d'une ONG m'a également ouvert les yeux sur le danger de placer les gens dans une situation d'assistés perpétuels. Je m'explique. Il peut s'avérer nécessaire pour ne pas dire vital de devoir soutenir des enfants afin qu'ils puissent aller à l'école comme les gosses de chez nous sans difficultés particulières. Mais en parallèle à cette aide apportée spontanément il convient également de mettre les gouvernements des pays en question en face de leurs oblibations, sachant que ces pays reçoivent déjà l'aide de nombreuses agences onusiennes en faveur de l'éducation.

Il semble que les dirigeants de certains pays s'enrichissent de manière éhontée sans que celà ne soulève plus de question qu'il est nécessaire. Il est de bon ton alors de parler et de critiquer les banques installées dans les paradis fiscaux. On pourrait cependant se demander d'où provient l'argent accumulé sur les comptes bancaires des potentats. Sans doute s'agit-il de sommes mises à la disposition des pays en faveur de l'éducation. Qu'en ont fait les gouvernements en question? Pendant combien de temps faut-il encore aider doublement (par des aides officielles et privées) de tels pays?

Nous pourrions alors nous occuper de la précarité règnant en Europe. Des mères célibataires et des pères divorcés élevant seul(e)s leur(s) enfant(s) sont souvent sous le seuil de la pauvreté malgré leur emploi qui ne suffit pas à nourrir la famille. Il est vraiment regrettable que l'Europe s'ingénie à donner aux pays en voie de développement alors que toute une frange de sa propre population ne parvient pas à vivre décemment, quel exemple voulons-nous laisser, quel message voulons-nous faire passer aux autres. Nous nous occupons de vous parce que chez nous tout va bien si l'on excepte toutes celles et tous ceux qui sont des working poors, dont le salaire touché à la fin du mois ne suffit pas pour leur stricte nécessité.

L'abbé Pierre dans le milieux des années 1950, et plus tard Coluche l'ont bien dit:"Il n'est pas possible que l'on meurt de faim et de froid en France à notre époque".

Quant à savoir "si la misère est moins dure au soleil" comme le chante Charles Aznavour je n'en sais rien, il faudrait peut-être le lui demander.

Voilà Pierre de Lune les pensées d'un Suisse qui a honte de voir la misère même dans un pays abritant tant de banques, gèrant les comptes de personnes honnêtes ou malhonnêtes venant de tous les pays honnêtes ou malhonnêtes. Courage toi et moi pouvons et devons continuer de regarder nos frères plus pauvres dans les yeux conscient de pouvoir les aider, afin d'être de vais humains.
Revenir en haut Aller en bas
Pierre de lune



Nombre de messages : 131
Age : 44
Date d'inscription : 17/10/2008

MessageSujet: Re: Les pauvres vous,..., vous les avez toujours avec vous,...   Ven 11 Nov 2011, 17:49

Merci Chapelier toqué pour ta réponse,

Si j’ai repris cette discussion qui a eu lieu lors de notre dernière rencontre à Lyon, c’est que j’ai vraiment été déçue et choquée par non seulement certains propos que j’ai entendus, mais en plus sur le ton de reproche sur lequel ils ont été proférés, mais ça ne venait pas de toi.

Même si certains dirigeants corrompus des pays du tiers monde s’enrichissent sur le dos des plus démunis, est-ce vraiment une raison pour abandonner à leur propre sort les plus nécessiteux, ceux qui ont eu la malchance de naître dans ces pays là ?

Même si aujourd’hui en Europe certains connaissent une situation précaire, ils arrivent plus ou moins à s’en sortir, surtout dans les pays les plus industrialisés comme la France.

Tu évoques les mères célibataires. A ce propos, justement il y aurait beaucoup de choses à dire. Je ne sais pas quel sort est réservé en Suisse aux mères célibataires mais je peux te dire qu’en France ce n’est pas la population qui est la plus à plaindre. Il y quelques années en arrière, avant le passage à l’euro, sous Chirac, je trimais toute la journée pour gagner à peine le SMIC. A l’époque cela correspondait à peu près à 5 000 frs par mois et j’avais une voisine mère célibataire de deux enfants dont chacun avait un père différent qui percevait dans les 6 000 frs par mois sans travailler. Elle ne s’en cachait pas et était toute fière de me le dire et de me faire comprendre que j’étais trop bête de ne pas faire comme elle. Aujourd’hui, la situation n’a pas beaucoup changé. De part ma profession, je suis amenée à rencontrer des mères célibataires. Avec tous les avantages fiscaux dont elles disposent et des aides de toutes sortes qu’elles perçoivent, elles s’en sortent plutôt bien. . J’ai vu des cas où ces mères célibataires n’ont, avec l’aide au logement, que 20 € à par mois de loyer à payer, et qui reçoivent en plus d’autres prestations sociales. Elles portent même souvent des bijoux, des vêtements de marque et ont un portable dernier cri collé à l’oreille. Aussi, tu comprendras que pour moi, la population des pères ou mères célibataires ne m’apparait pas comme une priorité en matière d’aide humanitaire.

Je ne sais pas de quoi l’avenir sera fait, surtout avec la crise économique actuelle. Mais jusqu’à présent, même avec des revenus modestes, ou même seulement avec les aides de l’état, et avec un peu de bon sens et de débrouillardise, en France on arrive à s’en sortir.

Les plus miséreux en France sont ceux qui ont de lourds problèmes psychiatriques comme les schizophrènes, car on réduit d’année en année les places en hôpital, et ces gens là se retrouvent à la rue. Ils ne parviennent pas à tirer profit des aides de l’état qu’ils perçoivent à cause de leur maladie qui abolit grandement leur discernement. Ces gens là dépensent tout leur argent, et ce même s’ils sont placés sous tutelle : en boissons, cigarettes, drogues ou jeux.

D’autres sont complètement inconscients, et malgré des revenus tout à fait corrects se retrouvent en surendettement et dans une situation financière inextricable. Parfois, ils se retrouvent même à la rue et tout ça à cause de la mauvaise gestion de leur argent et de leur faiblesse vis-à-vis de notre société de consommation.

La misère en France est bel et bien présente, mais n’est en rien comparable à celle que l’on peut rencontrer dans les pays du tiers monde. Mais comme tu l’a toi-même dit chacun est libre de choisir s’il veut ou non aider les plus démunis, de quelle manière il veut le faire, et dans quelle partie du monde il préfère le faire, et personne n’a le droit de le critiquer.

Solidairement
Revenir en haut Aller en bas
http://delunepierre.unblog.fr/
le chapelier toqué



Nombre de messages : 1384
Age : 69
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Les pauvres vous,..., vous les avez toujours avec vous,...   Ven 11 Nov 2011, 20:15

Bonsoir Pierre de Lune, j'aime bien tes coups de gueules, venant de quelqu'un qui serait en âge d'être ma fille cela me touche beaucoup.

Les mère célibataires ont semble-t-il de la chance en France, car en Suisse il n'en est pas de même. Le programme pour l'aide aux familles n'est pas très développé et il suffit de gagner juste un peu plus que le seuil fixé pour ne avoir droit à certaines aides de dernier recours.

J'ai vu un reportage parlant de la situation de familles monoparentales qui disposaient pour un ménage composé d'un adulte et de deux enfant que de 2750.-- francs suisse brut. A cela il faut encore déduire les assurances maladie, le loyer, l'A.V.S. (assurance vieillesse et survivant), les impôts ce qui ne laisse pas grand chose à la fin du compte et comble de malchance. ces familles gagnaient trop pour avoir droit aux aides de derniers recours. A 30 francs près. En dépit des nombreuse lois adoptées pronant l'égalité des sexes la situation des femmes dans le milieu du travail n'a pas trop évolué. Trop souvent elles ne gagnent pas le même salaire que leurs collègues masculins à qualifications égales.

Pour le reste nous sommes bien d'accord. Et souhaitons que les politiques économiques des divers pays du sud de l'Europe ne soient pas trop dures pour les gens modestes. Car parfois la misère ou du moins la précarité touche ces gens dits modestes et leur silence ne signifie pas forcément qu'ils soient dans une bonne situation mais ils ont pris l'habitude de vivre simplement et pauvrement et ne s'en plaignent pas.

Ne te fais pas trop d'illusion, il y a quand même parmi nous des gens pauvres sans cela des mouvements comme caritas, le secours catholique français, les chiffoniers d'Emaus n'auraient pas leur raison d'être, ou se tourneraient plus volontiers vers les pays du tiers monde.

Nous devons faire attention car de plus en plus la situation sociale s'aggrave et nous avons tendance à nous y habituer nous risquons de nous réveiller un peu tard. Je ne suis pas touché personnellement, mais je ne vois pas la situation économique et financière s'améliorer en Europe, à l'exeption des plus nantis qui de toute façon sauront toujours tirer les marons du feu sans se bruler.

Il y a eu de grand progrès accomplis depuis la fin de la seconde guerre mondiale et la situation en général est encore acceptable, mais il ne faut pas baisser la garde.

Bon week end
Le Chapelier toqué.
Revenir en haut Aller en bas
Kaczan



Nombre de messages : 107
Age : 61
Date d'inscription : 09/05/2010

MessageSujet: Re: Les pauvres vous,..., vous les avez toujours avec vous,...   Sam 12 Nov 2011, 01:33

Pierre de lune a écrit:

Tu évoques les mères célibataires. A ce propos, justement il y aurait beaucoup de choses à dire. Je ne sais pas quel sort est réservé en Suisse aux mères célibataires mais je peux te dire qu’en France ce n’est pas la population qui est la plus à plaindre. Il y quelques années en arrière, avant le passage à l’euro, sous Chirac, je trimais toute la journée pour gagner à peine le SMIC. A l’époque cela correspondait à peu près à 5 000 frs par mois et j’avais une voisine mère célibataire de deux enfants dont chacun avait un père différent qui percevait dans les 6 000 frs par mois sans travailler. Elle ne s’en cachait pas et était toute fière de me le dire et de me faire comprendre que j’étais trop bête de ne pas faire comme elle. Aujourd’hui, la situation n’a pas beaucoup changé. De part ma profession, je suis amenée à rencontrer des mères célibataires. Avec tous les avantages fiscaux dont elles disposent et des aides de toutes sortes qu’elles perçoivent, elles s’en sortent plutôt bien. . J’ai vu des cas où ces mères célibataires n’ont, avec l’aide au logement, que 20 € à par mois de loyer à payer, et qui reçoivent en plus d’autres prestations sociales. Elles portent même souvent des bijoux, des vêtements de marque et ont un portable dernier cri collé à l’oreille. Aussi, tu comprendras que pour moi, la population des pères ou mères célibataires ne m’apparait pas comme une priorité en matière d’aide humanitaire.

Je ne sais pas de quoi l’avenir sera fait, surtout avec la crise économique actuelle. Mais jusqu’à présent, même avec des revenus modestes, ou même seulement avec les aides de l’état, et avec un peu de bon sens et de débrouillardise, en France on arrive à s’en sortir.


Houla ! Il y a un petit moment que je ne suis pas venu sur ce forum, mais je vois que partout les propos se radicalisent pour ne pas dire se lepénisent silent silent

Il aurai fallu que tu vives avec nous la galère qu'a traversé ma benjamine il y a un peu plus de 2 ans quand le père de notre petite-fille les a laissé choir. Un crédit auto sur le dos, 800 € de loyer, un job payé sous-le SMIC et précaire. Quand j'ai commençé à lui régler plus ou moins régulièrement ses notes d'électricité, quelque chose me disait qu'elle nous cachait une situation bien plus grave. En effet après 1 an de loyer de retard, le juge avait ordonné son expulsion, rien à foutre de mettre une gamine de 6 ans à la rue ! Il voulait la mettre à la DDASS !!!
Si nous n'avions pas été proches avec encore suffisamment d'espace et de moyens pour les héberger et les nourrir, je n'aurai pas pu supporter...

Par pité épargnez-moi la "débrouillardise" et "l'aide de l'Etat" dont le social part gravement en couille depuis quelques mois...Alors oui! faites du bénévolat anonyme dans les pays d'Afrique ravagés par les armes que nous leur vendons si vous voulez avoir bonne conscience, tandis que vous enjamberez les Roms et autres miséreux aux chiens baveux en vous pinçant le nez sur les trottoirs de la honte.

J'en peux plus moi de tout ça ! Où est partie notre humanité ? On se réfugie dans la Bible pour ne pas voir la vraie vie en cherchant une explication à notre malaise social? Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Frere toc



Nombre de messages : 282
Age : 44
Date d'inscription : 24/08/2011

MessageSujet: Re: Les pauvres vous,..., vous les avez toujours avec vous,...   Sam 12 Nov 2011, 07:16

Les 'pauvres' d'ici ou d’ailleurs, on de commun la misère, la même. Que chacun fasse comme il l'a résolu en son cœur. Qu'il faille aider à bon escient, cela va de soi. Le reste n'est qu'affaire de jugement personnel. Comment puis-je savoir lorsque je donne la pièce à un miséreux si ce dernier est bien ce qu'il prêtant être ? Je ne le puis pas !
Pourquoi donner ? parce que mon prochain qui souffre est un miroir dans lequel-l'humanité qui m'habite se reflète. Je ne puis m’empêcher d'éprouver de la compassion (souffrir avec) , c'est en cela que je continu à demeurer humain, car je ne cache pas ma face aux malheureux, qui sait demain... je pourrais être à sa place !

Revenir en haut Aller en bas
Pierre de lune



Nombre de messages : 131
Age : 44
Date d'inscription : 17/10/2008

MessageSujet: Re: Les pauvres vous,..., vous les avez toujours avec vous,...   Sam 12 Nov 2011, 14:34

Bonjour,

Citation :
Houla ! Il y a un petit moment que je ne suis pas venu sur ce forum, mais je vois que partout les propos se radicalisent pour ne pas dire se lepénisent


Kaczan, si tu me connaissais, tu saurais que je n’ai rien à voir avec Le Pen.

Citation :
Il aurai fallu que tu vives avec nous la galère qu'a traversé ma benjamine il y a un peu plus de 2 ans quand le père de notre petite-fille les a laissé choir. Un crédit auto sur le dos, 800 € de loyer, un job payé sous-le SMIC et précaire. Quand j'ai commençé à lui régler plus ou moins régulièrement ses notes d'électricité, quelque chose me disait qu'elle nous cachait une situation bien plus grave. En effet après 1 an de loyer de retard, le juge avait ordonné son expulsion, rien à foutre de mettre une gamine de 6 ans à la rue ! Il voulait la mettre à la DDASS !!!
Si nous n'avions pas été proches avec encore suffisamment d'espace et de moyens pour les héberger et les nourrir, je n'aurai pas pu supporter...

L’histoire de ta fille est bien triste. Elle s’est laissée dépassée par la situation. Il aurait fallut qu’elle réagisse plus tôt. On ne peut pas garder un logement à 800 € par mois quand on gagne le SMIC et attendre d’avoir un an de loyers en retard et d’être expulsée pour réagir. Il aurait fallut qu’elle déménage tout de suite en déposant un dossier à l’OPAC. J’ai vu le cas récemment d’une femme qui également gagnait le SMIC qui a fini par avoir le courage de quitter son compagnon qui la battait. Elle a trouvé en un mois un logement à 500 € et s’est débrouillée pour recevoir des aides. Quant aux crédits, c’est un piège et beaucoup de gens tombent dans le panneau. Le seul crédit valable est celui que l’on souscrit pour acheter un logement. Mon compagnon récemment voulait changer de voiture et souscrire un crédit. Je lui ai dit que s’il souscrivait un crédit je me dépacserai. Mon compagnon aurait de quoi régler son crédit mais j’ai toujours été contre ce genre de crédit. Je n’ai jamais voulu avoir de voiture pour pouvoir faire des économies. Je n’ai jamais souscrit de crédit à part pour mon appartement ce n’est pas pour ensuite être solidaire des crédits des autres.

Si tu avais vu Kaczan les galères que j’ai moi-même traversé tu serais bien étonné. Tu ne sais pas d’où je viens et tu ne sais pas par quoi je suis passée pour en arrivée où je suis aujourd’hui. J’ai connu moi-même des périodes de précarité. J’ai occupé des emplois où je ne gagnais que la moitié du SMIC ! Je ne ais pas si ça existe encore. A l’époque, on appelait ça des CES, des contrats à durée déterminée sur un an, sans possibilité de renouvellement à mi-temps. J’ai occupé deux CES différents et entre-temps j’ai vécu avec les ASSEDIC avec parfois des petits contrats précaires d’intérim très court. J’ai vécu dans 20 m² et j’ai passé plusieurs hivers sans chauffage. J’avais un chauffage électrique et pour éviter de trop payer d’électricité, je ne le mettais seulement un quart d’heure par jour pour me laver. Même si j’ai galéré, et si je me suis serré la ceinture, je n’ai jamais été à découvert.

Je n’ai jamais voulu opposer la misère des uns aux misères des autres. Si j’ai repris cette discussion sur l’humanitaire, c’était juste pour répondre aux reproches virulents qui m’ont été faits lors de la rencontre à LYON. Il y a beaucoup de misère ici et ailleurs et on ne peut pas être partout à la fois. Si on aide les uns, on ne peut pas aider les autres. Ce qui regrettable et déplorable c’est de se faire agresser parce qu’on aide certains et pas d’autres. J’ai même entendu des propos très choquants (« Je n’aime pas les indiens, ils sont sales »). Chacun est libre d’agir en matière d’aide humanitaire de la façon qu'il préfère, selon ses affinités, sa sensibilité et son vécu et on n'a pas à porter de jugement.
Revenir en haut Aller en bas
http://delunepierre.unblog.fr/
le chapelier toqué



Nombre de messages : 1384
Age : 69
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Les pauvres vous,..., vous les avez toujours avec vous,...   Sam 12 Nov 2011, 17:01

Je pense qu'il est temps de remettre les pendules à l'heure. C'est mon épouse qui ne partageait pas ton point de vue, Pierre de Lune. Sans doute l'a-t-elle exprimé avec vivacité mais elle n'a pas cherché à t'agresser. Je la connais je vis avec depuis 40 ans. Elle a exprimé son opinion qui ne plait pas forcément à tout le monde. Cela t'a interpellé c'est possible et tu t'en trouves chamboulée.

Pour sa défense je dirais que nous sommes, en tout cas en Suisse, quotidiennemnt solicité pour envoyer des dons en Afrique, en Inde, en Amérique du Sud, en plus des demandes ponctuelles suite à des catastrophes naturelles. Que certains en aient assez et l'expriment n'est pas choquant.
Je t'ai exprimé mon point de vue qui recouvre en partie le tien. Je viens d'apprendre par les journaux qu'en Suisse 12% de la population ne va pas se faire soigner à cause du prix des traitements. Il faut payer une partie de ces traitements en plus d'une franchise de 300 à 2000 francs suivant le type d'assurance.

Si tu estimes avoir été agressée tu aurais pu t'adreser à moi par un message privé plutôt que de te servir du forum comme d'une tribune accusatrice.

Tu réponds à Kaczan en lui faisant remarquer que parfois les personnes tombent dans des situations difficiles à cause de leur manque de réactivité. Mais n'en est-il pas de même pour certains pays qui sont assistés depuis des décennies?
Les pays asiatiques n'ont pas été aussi soutenus que ne le sont les pays africains et pourtant ils étaient également à un niveau très bas au sortir de la seconde guerre mondiale.
La Corée du Sud avait un niveau de vie minable qu'en est-il de nos jours?
Comment l'Afrique peut-elle se sortir de sa situation si elle reçoit à demeure de l'aide?
Bien sûr comme toi il m'est impossible de rester sans rien faire mais je commence à me poser des questions.

Ce sont des questions auxquelles il nous faut répondre faute de nous trouver un jour dans une situation pire que celle que nous connaissons de nos jours. Que se passera-t-il en cas de problème graves de la zone euro, d'éclatement de la zone euro? Qui aidera ces mêmes africains?

Si tu donnes un poisson à un homme qui a faim il mange ce jour, si tu lui apprends à pécher il pourra se nourrir pas la suite.
C'est un bénévole d'une ONG qui te le dit.



Revenir en haut Aller en bas
Pierre de lune



Nombre de messages : 131
Age : 44
Date d'inscription : 17/10/2008

MessageSujet: Re: Les pauvres vous,..., vous les avez toujours avec vous,...   Sam 12 Nov 2011, 17:57

Citation :
Elle a exprimé son opinion qui ne plait pas forcément à tout le monde. Cela t'a interpellé c'est possible et tu t'en trouves chamboulée.

Excuse moi, c'était plus que de la "vivacité". Elle est montée sur ses grands chevaux en prenant un air hautain et sans même écouter ce que j'avais à dire. Elle n'a même pas voulu écouter mes explications et n'a même pas voulu savoir en quoi consistait le parrainage d'enfants dans lequel je me suis investie.

Citation :
Si tu estimes avoir été agressée tu aurais pu t'adreser à moi par un message privé plutôt que de te servir du forum comme d'une tribune accusatrice.

La discussion a eu lieu en public à Lyon et c'est pour cela que je l'ai poursuivie en public. Mais si, après mon premier message tu m'avais envoyé un message privé pour en parler, bien sûr que j'aurais bien volontiers poursuivi cette discussion en privé.

Pour ma réponse à Kazcan, je lui ai juste répondu en fonction de ce que j'avais vécu et du cas de mère célibataire que j'ai connu récemment.

Citation :
Si tu donnes un poisson à un homme qui a faim il mange ce jour, si tu lui apprends à pécher il pourra se nourrir pas la suite.
C'est un bénévole d'une ONG qui te le dit.

Je partage tout à fait cet avis. C'est justement ce que je fais avec le parrainage. J'offre la possibilité à des enfants d'être scolarisés et d'apprendre à lire à écrire, et d'apprendre si possible un métier. Ce n'est pas de l'assistanat pur et simple. Sans le parrainage que pratiquent certaines assocations, certains enfants n'iraient pas à l'école. Ils seraient très tôt contraint de travailler ou pire d'être livrés à la prostitution. De plus, le parrainage n'est pas seulement une histoire d'argent. Une correspondance (dessins et photos dans un premier temps, puis quand l'enfant sait écrire des petites lettres) se met en place entre le filleul et le parrain ou la marraine, ce qui permet des échanges intéressants. Pour un enfant, le fait de savoir que quelqu'un pense à lui va lui permettre d'egayer un peu sa très sombre exitence, l'encourager et lui donner confiance.

Lors de la rencontre, on ne m'a pas posé de questions, on m'a tout de de suite rentré dedans de manière virulence (c'est comme ça que je l'ai ressenti). Peut-être la personne a été maladroite ou s'est mal exprimée. Ses paroles ont peut-être dépassé sa pensée mais ça m'a travaillé et j'ai eu besoin de m'expliquer. Ca y est, je l'ai fait et j'en suis soulagé.

Maintenant, chacun pense ce qu'il veut.





Revenir en haut Aller en bas
http://delunepierre.unblog.fr/
Kaczan



Nombre de messages : 107
Age : 61
Date d'inscription : 09/05/2010

MessageSujet: Re: Les pauvres vous,..., vous les avez toujours avec vous,...   Sam 12 Nov 2011, 20:33

Pierre de lune a écrit:
Bonjour,


L’histoire de ta fille est bien triste. Elle s’est laissée dépassée par la situation. Il aurait fallut qu’elle réagisse plus tôt. On ne peut pas garder un logement à 800 € par mois quand on gagne le SMIC et attendre d’avoir un an de loyers en retard et d’être expulsée pour réagir. Il aurait fallut qu’elle déménage tout de suite en déposant un dossier à l’OPAC. J’ai vu le cas récemment d’une femme qui également gagnait le SMIC qui a fini par avoir le courage de quitter son compagnon qui la battait. Elle a trouvé en un mois un logement à 500 € et s’est débrouillée pour recevoir des aides. Quant aux crédits, c’est un piège et beaucoup de gens tombent dans le panneau. Le seul crédit valable est celui que l’on souscrit pour acheter un logement. Mon compagnon récemment voulait changer de voiture et souscrire un crédit. Je lui ai dit que s’il souscrivait un crédit je me dépacserai. Mon compagnon aurait de quoi régler son crédit mais j’ai toujours été contre ce genre de crédit. Je n’ai jamais voulu avoir de voiture pour pouvoir faire des économies. Je n’ai jamais souscrit de crédit à part pour mon appartement ce n’est pas pour ensuite être solidaire des crédits des autres.

Qu'elle réagisse plus tôt? Comment? Pas de boulot, pas de logement y compris à l' OPAC ! Elle était inscrite depuis 3 ans sur plusieurs listes d'attente ! Ici en Haute-Savoie les logements sociaux ne sont pas une priorité, la place est réservée aux investisseurs privés qui achètent des immeubles complets pour venir se la péter dans les stations de ski Rolling Eyes
Quand au crédit, si tu n'aimes pas la bagnole, dans ma région t'es morte pour trouver un job. Les transports en commun son quasi nuls et la moindre Entreprise se trouve à 15km de son logement.
Alors oui, d'accord avec toi que faire un crédit pour une télé ou un lave-vaisselle ça peut attendre, mais il y a des investissements incontournables pour la mobilité de l'emploi silent
Je signale au passage que ma benjamine conduit une modeste auto, pas un carrosse surélevé comme voit sur TF1 aux infos pendant les vacances d'hiver Rolling Eyes
Dieu merci ! Après avoir galéré elle s'en est heureusement sortie, elle a trouvé un job et un logement décent et gagne aujourd'hui 2000€ par mois Cool

Citation :
Si tu avais vu Kaczan les galères que j’ai moi-même traversé tu serais bien étonné. Tu ne sais pas d’où je viens et tu ne sais pas par quoi je suis passée pour en arrivée où je suis aujourd’hui. J’ai connu moi-même des périodes de précarité. J’ai occupé des emplois où je ne gagnais que la moitié du SMIC ! Je ne ais pas si ça existe encore. A l’époque, on appelait ça des CES, des contrats à durée déterminée sur un an, sans possibilité de renouvellement à mi-temps. J’ai occupé deux CES différents et entre-temps j’ai vécu avec les ASSEDIC avec parfois des petits contrats précaires d’intérim très court. J’ai vécu dans 20 m² et j’ai passé plusieurs hivers sans chauffage. J’avais un chauffage électrique et pour éviter de trop payer d’électricité, je ne le mettais seulement un quart d’heure par jour pour me laver. Même si j’ai galéré, et si je me suis serré la ceinture, je n’ai jamais été à découvert.


Bon chiche que l'on fasse de la surenchère misérabiliste?
De 1981 à 1982, nous avons vécu à 5 avec 500 frs par mois (80€!). Lors de ma première année de chômage, j'étais persuadé de trouver assez vite du boulot. La deuxième année, mes allocs se sont réduites de 3/4, je mettais 10 € d'essence par mois dans ma guimbarde pour me rendre aux convocations à l'ex-ANPE et à la salle du royaume . La 3ème année j'étais tellement détruit psychiquement et perdu toute confiance en moi que n'arrivais pas a saisir le moindre outil de travail. Si nous n'avions pas quitté notre région natale pour me mettre à mon compte, je ne serai probablement plus de ce monde aujourd'hui Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
petitebêtedesecte



Nombre de messages : 47
Age : 85
Date d'inscription : 10/05/2010

MessageSujet: Les pauvres vous,..., vous les avez toujours avec vous,...   Sam 12 Nov 2011, 20:55

Pierre de lune a écrit:

Tu évoques les mères célibataires. A ce propos, justement il y aurait beaucoup de choses à dire. Je ne sais pas quel sort est réservé en Suisse aux mères célibataires mais je peux te dire qu’en France ce n’est pas la population qui est la plus à plaindre. Il y quelques années en arrière, avant le passage à l’euro, sous Chirac, je trimais toute la journée pour gagner à peine le SMIC. A l’époque cela correspondait à peu près à 5 000 frs par mois et j’avais une voisine mère célibataire de deux enfants dont chacun avait un père différent qui percevait dans les 6 000 frs par mois sans travailler. Elle ne s’en cachait pas et était toute fière de me le dire et de me faire comprendre que j’étais trop bête de ne pas faire comme elle. Aujourd’hui, la situation n’a pas beaucoup changé. De part ma profession, je suis amenée à rencontrer des mères célibataires. Avec tous les avantages fiscaux dont elles disposent et des aides de toutes sortes qu’elles perçoivent, elles s’en sortent plutôt bien. . J’ai vu des cas où ces mères célibataires n’ont, avec l’aide au logement, que 20 € à par mois de loyer à payer, et qui reçoivent en plus d’autres prestations sociales. Elles portent même souvent des bijoux, des vêtements de marque et ont un portable dernier cri collé à l’oreille. Aussi, tu comprendras que pour moi, la population des pères ou mères célibataires ne m’apparait pas comme une priorité en matière d’aide humanitaire.

Putain, mais c'est partout, j'en peux plus... Impossible de boire un café tranquille, de se réunir entre amis, sans en avoir un qui nous fasse le couplet sur les assistés qui vivent mieux que les autres... parfait petit perroquet de ce que l'on entend partout du journal de Pernaud jusqu'aux grandes gueules de RMC, en passant par l'UMP et la Marine et même certains qui se prétendent de gauches et qui ne le sont plus depuis longtemps... Malheureusement les statistiques de l'OCDE qui ne sont pas publiées par des "gauchistes" et/ou "des feignasses de fonctionnaires" montrent que les femmes célibataires avec enfants, sont avec les jeunes en général, les catégories de personne qui sont proportionnellement le plus sous le seuil de pauvreté ou dans les nouveaux "working poor"... en France et en Europe... bien sûr un exemple contraire balaye toutes ces statistiques d'un revers de la main, comme il tombe bien cet exemple là... pour jalouser les pauvres, quand la France compte proportionnellement le plus de millionnaires au monde, dans un pays déclaré en faillite, personne pour les envier, les critiquer, même si ce sont souvent des rentiers...






Revenir en haut Aller en bas
Pierre de lune



Nombre de messages : 131
Age : 44
Date d'inscription : 17/10/2008

MessageSujet: Re: Les pauvres vous,..., vous les avez toujours avec vous,...   Dim 13 Nov 2011, 00:37

Kaczan, quand on n’a pas les moyens, on ne va pas vivre dans la cambrousse et si on est déjà dans la cambrousse, on part en ville. On organise sa vie en fonction de ses moyens. D'une manière ou d’une autre, de toute façon, elle s’en est sortie Very Happy , tu t’en es sorti Very Happy . Moi-même, je me suis sortie Very Happy et on ne peut que s’en réjouir. Dans d’autres pays les choses se seraient passées autrement.

Petite bête de secte, moi je ne te parle pas de simples chiffres couchés sur du papier, je parle de cas concrets d’une réalité à laquelle je suis confrontée tous les jours. De part ma profession, je connais des dossiers traitant de cas de femmes mère célibataire ou non qui se retrouvent seule à élever des enfants. Je vois leurs revenus et ce qu’elles perçoivent, ce qu’elles demandent en matière de pension alimentaire, de pension à titre du devoir de secours, de prestation compensatoire. Je vois également ce qu’elles obtiennent soit de la part du père, soit de la CAF qui prend le relai, si le père est défaillant ou en hors d’état de verser une pension. Je missionne des huissiers pour faire des saisies sur salaire. J’établis des attestations de procédure pour la CAF, afin qu’elles perçoivent des prestations sociales dans l’attente que le juge statue. Je te parle aussi de leur apparence qui n’a pas bien l’air misérable. Peut-être qu’il y a parfois quelques cas un peu plus miséreux, un peu plus délicat, que les autres en général. Mais, dans l’ensemble elles s’en sortent pas trop mal et tout ce que je viens de te citer plus haut n’existe pas dans d’autres pays. On devrait quand même s’estimer heureux de vivre en France.

Les femmes que je vois qui sont les plus malheureuses, celle qui s’effondrent en pleurant devant moi ou au téléphone, ce ne sont pas celles qui ont besoin d’argent ce sont celles qui tombent avec des pervers narcissiques. Il y en a beaucoup plus qu’on le croit et je ne souhaite à personne de tomber sur ce genre d’individu. Ce sont des hommes qui n’acceptent pas la rupture, qui harcèlent ces femmes de toutes les manières possibles et imaginables jusqu’à les détruire ou tenter de les détruire.

Par ailleurs, ma mère vit en banlieue dans un quartier assez pauvre et mal famé. La moitié des gens en âge de travailler qui vivent là-bas ne travaillent pas et n'ont pas l'air bien miséreux . d'ailleus, tous les jeunes portent des baskets de marque et ont des portables.

Maintenant, si tu veux des chiffres, je peux t’en donner aussi. Aujourd’hui, en France il y a 5 000 000 surendettés. Il faudra se poser la question de savoir pourquoi. Les gens sont devenus trop matérialistes et esclavent de la société de consommation.


Revenir en haut Aller en bas
http://delunepierre.unblog.fr/
VANVDA



Masculin Nombre de messages : 1492
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: Les pauvres vous,..., vous les avez toujours avec vous,...   Dim 13 Nov 2011, 13:09

Bonjour Pierre de Lune:
Citation :
Je n’ai jamais voulu opposer la misère des uns aux misères des autres.

..disais-tu un peu plus haut.

Sans vouloir te froisser, Pierre de Lune, à te lire, c'est pourtant bien l'attitude dans laquelle tu sembles te positionner (et peut-être t'enfermer?). J'ai bien compris que la genèse de tout ça fut une remarque qui t'a blessée, mais à mon humble avis, la position que tu t'es choisie en réponse n'est pas la plus pertinente.
Que tu choisisses de donner pour "là-bas" plutôt que pour "ici", c'est quelque chose dont tu n'avais, me semble-t-il, pas à te justifier, quand bien même on t'en sommait. Dans cette optique, le conseil évangélique ("Que ta main gauche ignore ce que donne ta droite") me semble tout à fait de bon sens.

Revenir en haut Aller en bas
Frere toc



Nombre de messages : 282
Age : 44
Date d'inscription : 24/08/2011

MessageSujet: Re: Les pauvres vous,..., vous les avez toujours avec vous,...   Dim 13 Nov 2011, 16:58

Hep, Tu me remet un petit blanc Lucien ! drunken , désolé je ne vous suit plus... pour moi c'est de la discution de comptoir !
En tout cas ce n'est pas ce genre d'échange que je recherche sur un forum chrétien.
Revenir en haut Aller en bas
Kaczan



Nombre de messages : 107
Age : 61
Date d'inscription : 09/05/2010

MessageSujet: Re: Les pauvres vous,..., vous les avez toujours avec vous,...   Dim 13 Nov 2011, 17:30

Pierre de lune a écrit:
Kaczan, quand on n’a pas les moyens, on ne va pas vivre dans la cambrousse et si on est déjà dans la cambrousse, on part en ville. On organise sa vie en fonction de ses moyens. D'une manière ou d’une autre, de toute façon, elle s’en est sortie Very Happy , tu t’en es sorti Very Happy . Moi-même, je me suis sortie Very Happy et on ne peut que s’en réjouir. Dans d’autres pays les choses se seraient passées autrement.

Petite bête de secte, moi je ne te parle pas de simples chiffres couchés sur du papier, je parle de cas concrets d’une réalité à laquelle je suis confrontée tous les jours. De part ma profession, je connais des dossiers traitant de cas de femmes mère célibataire ou non qui se retrouvent seule à élever des enfants. Je vois leurs revenus et ce qu’elles perçoivent, ce qu’elles demandent en matière de pension alimentaire, de pension à titre du devoir de secours, de prestation compensatoire. Je vois également ce qu’elles obtiennent soit de la part du père, soit de la CAF qui prend le relai, si le père est défaillant ou en hors d’état de verser une pension. Je missionne des huissiers pour faire des saisies sur salaire. J’établis des attestations de procédure pour la CAF, afin qu’elles perçoivent des prestations sociales dans l’attente que le juge statue. Je te parle aussi de leur apparence qui n’a pas bien l’air misérable. Peut-être qu’il y a parfois quelques cas un peu plus miséreux, un peu plus délicat, que les autres en général. Mais, dans l’ensemble elles s’en sortent pas trop mal et tout ce que je viens de te citer plus haut n’existe pas dans d’autres pays. On devrait quand même s’estimer heureux de vivre en France.


NON ! Ta réponse ne me satisfait pas ! Si ma fille semble avoir "réussi" c'est le fruit du hasard. Elle est tombée au moment où un grosse boîte allemande dans ma région avait besoin de personnel ! Les malheurs comme les bonheurs s'enchaînent souvent...

Quant aux explications que tu fournis à PBDS , par omission volontaire tu ne cites ni les Roms, ni les Arabes et tu prends des gants blancs pour ne pas lui attirer ses foudres (et les miennes) sur une réflexion condescendante à l'égard des minorités qui fait de plus en plus führer dans notre pays Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Kaczan



Nombre de messages : 107
Age : 61
Date d'inscription : 09/05/2010

MessageSujet: Re: Les pauvres vous,..., vous les avez toujours avec vous,...   Dim 13 Nov 2011, 17:33

Frere toc a écrit:
Hep, Tu me remet un petit blanc Lucien ! drunken , désolé je ne vous suit plus... pour moi c'est de la discution de comptoir !
En tout cas ce n'est pas ce genre d'échange que je recherche sur un forum chrétien.

Cher frère Toc, la vraie vie c'est aussi prendre la défense des minorités qui écoutent peut-être aussi IRON MAIDEN Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 433
Age : 69
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Re: Les pauvres vous,..., vous les avez toujours avec vous,...   Dim 13 Nov 2011, 19:44

Chacun doit pouvoir s'exprimer. Tous les thèmes traités sur le forum n'évoluent pas de la même façon certains sujets étant plus brûlants et d'actualité que d'autres.

L'essentiel c'est de rester correct non seulement dans les réactions mais aussi vis à vis les uns des autres.

Nos vécus sont différents, même si nous avons été ou sommes encore Témoins de Jéhovah, c'est cela qui peut provoquer de légères frictions, mais il faut savoir accepter les différences pour s'enrichir par l'échange et progresser pour accepter autrui avec ses qualités et ses défauts.


Admin
Revenir en haut Aller en bas
http://etrechretien.discutforum.com
Kaczan



Nombre de messages : 107
Age : 61
Date d'inscription : 09/05/2010

MessageSujet: Re: Les pauvres vous,..., vous les avez toujours avec vous,...   Dim 13 Nov 2011, 21:00

Pour calmer nos ardeurs, une chanson qui dégouline de bons sentiments extraite du dernier album que j'aime beaucoup Laughing

Revenir en haut Aller en bas
petitebêtedesecte



Nombre de messages : 47
Age : 85
Date d'inscription : 10/05/2010

MessageSujet: Re: Les pauvres vous,..., vous les avez toujours avec vous,...   Dim 13 Nov 2011, 21:35

Mwouaih, enfin moi perso, cela me choque de lire tous les mois des bouquins d'éco qui disent que ce sont les femmes les moins bien loties dans tout le système économique (moins bien payées, temps partiels, handicap du fait de s'occuper des enfants, etc...) et qui sont les plus pauvres (par exemple, "Le point" qui n'est pas gauchiste, cite l'INSEE, qui ne l'est pas plus déclarant: "Enfin "la pauvreté touche 30 % des familles monoparentales", note l'Insee. Pour ces familles, généralement une mère avec ses enfants, la proportion de pauvres est 2,3 fois plus forte que dans l'ensemble de la population. " http://www.lepoint.fr/economie/pauvrete-pres-d-un-menage-sur-huit-vit-avec-moins-de-950-euros-par-mois-28-09-2010-1241972_28.php ) et que face à la crise qui nous vient des banques qui ont mal fait leur métier, et après 20 années de cadeaux fiscaux aux très riches, et grâce aux paradis fiscaux, les Etats ont été mis en faillite parce qu'ils n'ont plus eu de recettes, on vient nous tapper sur les femmes seules de foyer monoparentale et qu'on ne pense même pas à cette gentille femme seule de Madame Bettencourt, qui fraudait le fisc et qui ne paye que 20% de ses revenus en impôts contrairement au français moyen qui en payent 45%...

A mort les femmes seules et pauvres, vive les riches !!!

Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3449
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Les pauvres vous,..., vous les avez toujours avec vous,...   Lun 14 Nov 2011, 15:35

Citation :
Houla ! Il y a un petit moment que je ne suis pas venu sur ce forum, mais je vois que partout les propos se radicalisent pour ne pas dire se lepénisent silent silent



Je suis toujours un peu gêné par les accusations lepénisante .... est-il possible dans notre pays de parler des pauvres, des étrangers, de sécurité sans être soupçonné d'être lepéniste ? Shocked

Est-il possible, comme le fait d'ailleurs Pierre de lune, de dire que notre pays est celui qui possède un des meilleurs système de protection sociale au monde, sans que cela soit interpréter comme une insulte aux pauvres ?

Je regrette que dans ce genre de discussion, il existe une expression politiquement correcte.
Revenir en haut Aller en bas
Kaczan



Nombre de messages : 107
Age : 61
Date d'inscription : 09/05/2010

MessageSujet: Re: Les pauvres vous,..., vous les avez toujours avec vous,...   Lun 14 Nov 2011, 17:49

free a écrit:
Citation :
Houla ! Il y a un petit moment que je ne suis pas venu sur ce forum, mais je vois que partout les propos se radicalisent pour ne pas dire se lepénisent silent silent



Je suis toujours un peu gêné par les accusations lepénisante .... est-il possible dans notre pays de parler des pauvres, des étrangers, de sécurité sans être soupçonné d'être lepéniste ? Shocked

Est-il possible, comme le fait d'ailleurs Pierre de lune, de dire que notre pays est celui qui possède un des meilleurs système de protection sociale au monde, sans que cela soit interpréter comme une insulte aux pauvres ?

Je regrette que dans ce genre de discussion, il existe une expression politiquement correcte.


Je n'ai pas accusé Pierre de Lune de voter Le Pen, je parlais d'une tendance générale à la stigmatisation des pauvres et dont la plupart des français reprennent tous en choeur au moment des crises. Tu sais, on commence à connaïtre la musique : les fraudeurs à la sécu, à la CAF présentés menottes aux poignets chez TF1 sont, malgré un floutage grossier, blacks ou beurs avec "ta mère" à chaque fin de phrase, en général y a pas photo chez celui qui veut se faire son petit racisme de poche Rolling Eyes
C'est comme ça. Quand un couple de sexagénaires bien frankaouis escroquent plusieurs millions d'euros à Pôle Emploi, ça fait quelques lignes mais pas une émission bien ciblée... Rolling Eyes
Aujourd'hui on parle de créer une journée de carence chez les fonctionnaires pour arrêt de maladie! Rien de tel pour raviver la haine des salariés du secteur privé qui en ont déjà 3 à l'encontre de ces "feignants" Rolling Eyes
Quand cesserons-nous de nous monter les uns contre les autres au lieu de nous unir pendant la crise !? silent
Je précise que je ne suis ni fonctionnaire ni salarié privé, je suis à mon propre compte !
Inutile de cacher sous le tapis la triste réalité d'une évidence doctrinale de nos dirigeants: se débarrasser des pauvres en commençant par les bronzés pour faire plaisir à un certain électorat Cool
Comme PBDS chez moi c'est pareil, je suis désespéré de voir mes amis et une partie de ma famille faire le jeu du FN , disant que la Marine oh! non! "n'est-pas-comme-le-père-mais-elle-a-de-bonnes-idées" Evil or Very Mad
La meilleure protection sociale eh bien, c'est terminé depuis un petit bout de temps déjà! Les personnes dont le pouvoir d'achat a gravement diminué renoncent aujourd'hui à se soigner. Le temps me manquerait pour causer de la gabegie dans les hôpitaux au profit des cliniques privées et du foutage de gueule des labos pharmaceutiques qui creusent le déficit à la pelleteuse !
Mon voisin qui rencontre de graves difficultés respiratoires, maladie contractée dans les mines de charbon, possède une pharmacopée hallucinate dont 70% de ses médocs s'avèrent parfaitement inutiles d'après un autre spécialiste des bronches ! A qui la faute? Coriace, il ne veut pas mourir !
Désolé mais le politiquement correct dans cas de figure, j'ai pas ça en magasin Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3449
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Les pauvres vous,..., vous les avez toujours avec vous,...   Lun 14 Nov 2011, 18:10

Citation :
Je n'ai pas accusé Pierre de Lune de voter Le Pen, je parlais d'une tendance générale à la stigmatisation des pauvres et dont la plupart des français reprennent tous en choeur au moment des crises. Tu sais, on commence à connaïtre la musique : les fraudeurs à la sécu, à la CAF présentés menottes aux poignets chez TF1 sont, malgré un floutage grossier, blacks ou beurs avec "ta mère" à chaque fin de phrase, en général y a pas photo chez celui qui veut se faire son petit racisme de poche Rolling Eyes

Kaczan, je respecte tes idées et je ne veux pas trop débattre sur ce genre de sujet qui donne naissance souvent à un discours de sourd. On peut parler des fraudeurs qui sont une réalité, sans stigmatiser les pauvres, je n'établis pas de lien ... combattre la fraude ne me semble être une faute morale, d'ou que vienne cette fraude.



Citation :
Aujourd'hui on parle de créer une journée de carence chez les fonctionnaires pour arrêt de maladie! Rien de tel pour raviver la haine des salariés du secteur privé qui en ont déjà 3 à l'encontre de ces "feignants" Rolling Eyes

Je suis fonctionnaire et je ne suis pas choqué par cette idée ... face au déficit abyssale de la France, il faut explorer de nombreuses psites, peut-être que celle-là en est une ... cela ne signifie pas que l'on veuille stigmatiser les fonctionnaires.



Citation :
Comme PBDS chez moi c'est pareil, je suis désespéré de voir mes amis et une partie de ma famille faire le jeu du FN , disant que la Marine oh! non! "n'est-pas-comme-le-père-mais-elle-a-de-bonnes-idées" Evil or Very Mad

Je te rassure je ne me sens, ni de prés, ni de loin proche des thèses du FN ... je suis d'origine étrangère ... quoique de nombreux étrangers adhèrent aux FN.

J'ai une solution :

Ainsi, dans l'Ancien Testament Dieu ordonna le partage de la terre promise, afin que chaque tribu et chaque famille aient son lot de terre (Nb 34, Jos 14.1-5). Et si, pour différentes raisons, une famille se trouve obligée de vendre sa terre, tous les 50 ans la loi sur le jubilé remet les pendules à zéro : chacun retrouve la terre léguée par le Seigneur (Lv 25).


Dans une société où il n'existe ni assurance maladie, ni caisse de retraite .... le Jubilé c'était pas mal ... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
petitebêtedesecte



Nombre de messages : 47
Age : 85
Date d'inscription : 10/05/2010

MessageSujet: Re: Les pauvres vous,..., vous les avez toujours avec vous,...   Lun 14 Nov 2011, 20:43

free a écrit:



Dans une société où il n'existe ni assurance maladie, ni caisse de retraite .... le Jubilé c'était pas mal ... Laughing

Hum, le "jubilé" servait à la redistribution de la richesse pas à se protéger contre la maladie ou obtenir de l'argent pour ses vieux jours (si on considère bien sûr que cette belle disposition est réellement existé un jour d'ailleurs), c'était à cela que servait ou devrait servir les impôts sur les donations ou les héritages dans notre brave pays, qui ont complètement été explosés par la gauche caviar et par la droite pas seulement Sarkozyste (comme si Sarko ou Berlusconi n'était pas le produit de leur époque, ou comment trouver normal qu'un président vive au-dessus de ses moyens mais condamner les surendettés qui font au fond la même chose que leur très cher président !!!).

Ainsi on sait maintenant que tout comme au temps du capitalisme sauvage de la fin du XIXème siècle le pourcentage de richesse par héritage et donation est redevenu le même à notre époque (autour de 18%) alors qu'il était descendu à 5% en 1950... (voir "le temps des riches" Editions du Seuil par le rédac'chef de Alternatives Economique dont j'ai mangé le nom)

Bref on conchie l'égalité des chances, la méritocratie, fondement de notre démocratie, et on détricotte tranquillos notre "merveilleux modèle social" qui devient de plus en plus famélique... pour engraisser les riches, en réduisant de plus en plus les miettes pour la piétaille... piétaille qui au lieu de réagir se déchire entre-elle pour savoir qui aura la plus grosse miette, quelle pitié...

Enfin malheureusement face aux réalités économiques (à savoir le hold-up d'une petite classe dominante mondiale au détriment de 90% du reste de la population) , ne s'intéresser qu'aux étrangers, aux profiteurs pauvres et de sécurité, c'est bien malheureusement avoir une optique au moins de droite populaire, voire d'extrême-droite tant on s'occupe ici des résultats et non des causes: Quand il n'y a plus de sous, les pauvres s'endettent, volent pour survivre ou ressembler aux riches, et les premiers à devenir pauvres sont bien sûr les étrangers, les femmes et les jeunes... (*) bref si quelqu'un ne parle que de sécurité, de fraudeurs pauvres, et tiens des propos à la limite du racisme sur les femmes, les jeunes et les étrangers, ben oui, on a bien à faire à un extrémiste de droite, j'en suis désolé, ce n'est pas parce que tout le monde le devient autour de nous, que la définition change...

Tout ces sujets c'est de la connerie, c'est s'occuper des symptômes et pas de la maladie... même s'il ne faut pas tomber dans l'angélisme et faire respecter la loi par tout le monde, ceux qui nous coûtent le plus cher et qui respectent le moins la loi et leurs pays, ne sont pas les petits voleurs roumains, ni les femmes seules isolées, ni les chômeurs qui travaillent un peu au noir, etc... mais bien ceux qui ont mis en place un système mafieux d'évasion fiscale à grande échelle, et qui font payer aux états et aux peuples leur jeu de casino et leur spéculation.... et qui en plus manipulent les foules en possédant les grands médias, pour toujours présenter des boucs émissaires.

(*) c'est à dessein que j'ai écarté les vieux, car c'est juste maintenant que les réformes de 1993 de Balladur se font sentir, et même s'il y a bien sûr des vieux pauvres, cela commence juste, la génération de vieux actuelles, est la plus riche de ces 100 dernières années (c'est elle qui a voté Sarko, Ségolène Royal était majoritaire dans les classes d'ages en dessous de 60 ans), c'est donc pour çà qu'à chaque nouveau plan de rigueur Sarko évite de toucher aux retraités, ses vrais électeurs en fait, car quand vous rencontrer un sarkozyste (et dans le même ordre d'idée un lepeniste) de moins de 60 ans, il est minoritaire dans sa classe d'âge, mais comme la population vieillie, on ne risque pas de voir la gauche (la vraie je parle bien sûr) au pouvoir... bref dormez brave gens, Sarko a beaucoup de chance d'être réélu, si un Hollande est élu, c'est qu'il se sera tellement travesti qu'on ne se rappellera plus qu'il est de gauche comme un Zapattero, un papandréou, un William Clinton ou un Tony Blair, etc... (désolé on a pas pu ajouter DSK)
Revenir en haut Aller en bas
petitebêtedesecte



Nombre de messages : 47
Age : 85
Date d'inscription : 10/05/2010

MessageSujet: Re: Les pauvres vous,..., vous les avez toujours avec vous,...   Lun 14 Nov 2011, 21:10

free a écrit:


Je suis fonctionnaire et je ne suis pas choqué par cette idée ... face au déficit abyssale de la France, il faut explorer de nombreuses psites, peut-être que celle-là en est une ... cela ne signifie pas que l'on veuille stigmatiser les fonctionnaires.

Arfff... C'est trop dur de répéter encore et toujours (m'enfin c'est tellement rien vu que l'on ne peut lutter contre les grands médias en discutant autour de soi) que 20% de notre dette vient des cadeaux fiscaux aux riches, que 40 à 60% de notre dette vient de la crise actuelle suivant les sources, et que donc il en reste un petit 20% à chercher pour combler çà par des cotisations sociales ou autres, qui ont été elles aussi drastiquement réduites ces 30 dernières années pour entre-autres les grandes multinationales, sur certains salaires, bref il n'y aurait pas de dette si on avait pas bouger... ET PERSONNE NE LE DIT, à part les économistes atterrés par exemple, mais encore faut-il les lire ou les entendre, quand aux résultats de tous ces cadeaux aux riches (je ne parle pas de niches fiscales, il y a des niches fiscales pour les pauvres) , ils sont proches du zéro pointés... et çà bien sûr ce n'est pas dit à la télé... par contre on arrive à manipuler les gens, pour quand on leur enlève une protection, ils en soient heureux..

Si on voulait un peu de justice sociale en réduisant les coûts dans cette affaire, il faudrait que tous ceux qui gagnent moins que le revenu médian (1550 euros par mois) soit payés dès le premier jour d'absence pour maladie, privé comme public ,qu'au dessus jusqu'a 3000 euros par mois, il y ait un jour de carence, et au dessus suivant un barême deux jours, trois puis 4 jours...

Pourquoi, simplement parce que perdre une journée de salaire pour un pauvre le met plus en difficulté qu'un riche, qui annulera un resto ou une sortie, quand le pauvre a des dépenses incompressibles (avec les loyers qui ont flambés au point d'approcher dans cette catégorie 50 % des revenus...)

C'est tout con, mais pas un parti pour le proposer, à part un, qui veut faire pareil avec l'eau, l'electricité, etc... mais chut ce genre de solution toute con et toute simple sont proposées par des dangereux gauchistes, sur le passage desquels on hausse les épaules... alors qu'il s'agit d'une mesure de justice sociale...

(au passage j'ai appris sur ce forum, que s'intéresser aux pauvres, et les défendre, n'avait pas lieu d'être sur un forum chrétien, et qu'il s'agissait de discours de comptoir, putain en 10 ans de forum, on a vu changer les propos, et quelque soit le forum ou l'endroit, cette même merde qui monte, qui monte...)

Merci de me désabonner d'ici aussi...



[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Frere toc



Nombre de messages : 282
Age : 44
Date d'inscription : 24/08/2011

MessageSujet: Re: Les pauvres vous,..., vous les avez toujours avec vous,...   Mar 15 Nov 2011, 02:01

Kaczan a écrit:
Frere toc a écrit:
Hep, Tu me remet un petit blanc Lucien ! drunken , désolé je ne vous suit plus... pour moi c'est de la discution de comptoir !
En tout cas ce n'est pas ce genre d'échange que je recherche sur un forum chrétien.

Cher frère Toc, la vraie vie c'est aussi prendre la défense des minorités qui écoutent peut-être aussi IRON MAIDEN Twisted Evil

Grand bien leur fasse
Désolé d'avoir été mal compris. Ce qui me gène ce n'est pas la discussion en elle même, c'est son ton plus ou moins agressif. Cela me fait peine de lire ces revendications blessantes entre des personnes en lesquelles j'ai mis tant d'espoir. Mon opinion envers vous est bien plus élevée que cela. c'est tout... Je n'empêcherai rien de toute manière, je n'en ai ni le pouvoir, ni la volonté d’empêcher quoi ou qui que ce soit .


petitebêtedesecte a écrit:


(au passage j'ai appris sur ce forum, que s'intéresser aux pauvres, et les défendre, n'avait pas lieu d'être sur un forum chrétien, et qu'il s'agissait de discours de comptoir, putain en 10 ans de forum, on a vu changer les propos, et quelque soit le forum ou l'endroit, cette même merde qui monte, qui monte...)

Merci de me désabonner d'ici aussi...


[/quote]

Pas glop ! je n'aime vraiment pas la tournure que prennent les choses. . .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les pauvres vous,..., vous les avez toujours avec vous,...   Aujourd'hui à 01:07

Revenir en haut Aller en bas
 
Les pauvres vous,..., vous les avez toujours avec vous,...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» En pensées, toujours avec Vous!
» orthographe : vous n'en avez pas marre vous?
» salut je suis nouvelle avec vous.
» je suis avec vous par la pensée..
» Rien à voir avec vous...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: RELIGION-
Sauter vers: