Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  "ne nous expose pas à la tentation" - Mathieu 6,13

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
free



Nombre de messages : 3922
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: "ne nous expose pas à la tentation" - Mathieu 6,13   Mar 22 Nov 2011, 13:00

Les traductions ne sont pas unanimes pour donner une version de ce verset.

La Bible Segond : "ne nous expose pas à la tentation"

La Bible de l'Epée : "Et ne nous amène point dans les épreuves"

La Bible du Semeur : "Garde-nous de céder à la tentation"

La Bible de Jérusalem : "Et ne nous soumets pas à la tentation"

La Bible Darby : "et ne nous induis pas en tentation"

Le verbe utilisé selon la traduction choisie donne un sens different. Si l’on demande à Dieu de ne pas nous "induire en tentation" ou "de ne pas nous soumettre pas à la tentation", c’est que, d’après cette prière, c’est bien Dieu qui nous conduit dans la tentation, qui nous tente !

La Bible du Semeur emploie le verbe "ceder" qui donne un autre sens au texte.

Certains estiment que que la requête "ne nous fais pas entrer" devrait être traduit par "fais que nous n’entrions pas". Chouraqui met : « Ne nous fais pas pénétrer dans l’épreuve. »


Dernière édition par free le Mar 22 Nov 2011, 18:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
VANVDA



Masculin Nombre de messages : 1499
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: "ne nous expose pas à la tentation" - Mathieu 6,13   Mar 22 Nov 2011, 15:01

À noter que le sens premier du mot grec est plutôt "épreuve" (un sens bien plus large, donc) que "tentation": "Ne nous emporte/conduis pas dans l'épreuve."

Et idem pour le "Tentateur" qu'on trouve aussi parfois juste après, un sens "forcé" pour un mot qui ne désigne "que" le "Mauvais" ou le "Malin", au sens large (voire, si j'en crois certaines traduction "le mal").
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3922
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: "ne nous expose pas à la tentation" - Mathieu 6,13   Mer 23 Nov 2011, 11:40

Lorsque nous analysons le sens de Mt 6,13; le texte de Jacques 1,13 qui affirme « Dieu lui-même ne tente personne », nous vient à l'esprit afin d'attenuer l'idée que Dieu puisse nous induire en tentation.

Pourtant dans la Bible il y a des textes où Dieu tente et des textes où le diable tente. Il est, par exemple, très intéressant de constater que dans II Samuel 24,1, le texte dit : « La colère de l’Éternel excita David » afin que celui-ci effectue le recensement d’Israël, c’est donc explicitement ici Dieu qui induit David en tentation.

I Chroniques 21,1 qui relate le même événement donne une autre version des faits : « Satan excita David à faire le recensement d’Israël. » ce texte corrige le premier qui choque, il remplace Dieu par Satan.
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3922
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: "ne nous expose pas à la tentation" - Mathieu 6,13   Mar 29 Nov 2011, 16:24

L'idée que Dieu puisse éprouver ou tenter un personne n'est pas étrangère au NT.

Héb 4,15 : "Car nous n'avons pas un grand prêtre impuissant à compatir à nos faiblesses, lui qui a été éprouvé en tout, d'une manière semblable, à l'exception du péché."

1 Cor 10,13 : "Aucune tentation ne vous est survenue, qui passât la mesure humaine. Dieu est fidèle ; il ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces ; mais avec la tentation, il vous donnera le moyen d'en sortir et la force de la supporter."
Revenir en haut Aller en bas
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1675
Age : 70
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: "ne nous expose pas à la tentation" - Mathieu 6,13   Mer 30 Nov 2011, 12:03

A propos de Héb. 4.15 ne peut-on pas comprendre l'expression "être éprouvé" utilisée dans ce verset comme une preuve de fidélité manifestée par le grand prêtre à Dieu? Et non comme une épreuve imposée par Dieu.

1 Cor 10.13 laisse entendre que Dieu comme dans le cas de Job laisse le croyant subir la vie voire des difficultés plus importantes afin qu'il manifeste sa foi, mais ne l'abandonne pas complètement.

Revenir en haut Aller en bas
VANVDA



Masculin Nombre de messages : 1499
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: "ne nous expose pas à la tentation" - Mathieu 6,13   Mer 30 Nov 2011, 22:30

Je suis assez d'accord avec toi, LCT, pour ce qui est de Héb.

Le passage de 1Cor, lui, me parait un peu plus ambigu, si la première moitié de la phrase est "passive" ("il ne permet pas que soyez tentés"), la seconde est plus étrange: "il réalisera avec la tentation le moyen d'en sortir". Je ne pense pas que Paul ait voulu dire par-là que la tentation puisse être mise en œuvre directement par Dieu, mais sa formulation est un peu problématique.

Et d'ailleurs ça se comprend: un Dieu "Tout-Puissant", centre de Tout, pour et par lequel Tout est venu à l'existence, aura du mal à ne pas être associé à "vraiment" tout... y compris la souffrance, la tentation... (cf. Rom 8.21 --toujours un peu ambigu aussi, d'ailleurs-- ou 11.32 --qui a le mérite d'être plus clair!)
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3922
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: "ne nous expose pas à la tentation" - Mathieu 6,13   Jeu 01 Déc 2011, 12:24

Citation :
Et d'ailleurs ça se comprend: un Dieu "Tout-Puissant", centre de Tout, pour et par lequel Tout est venu à l'existence, aura du mal à ne pas être associé à "vraiment" tout... y compris la souffrance, la tentation... (cf. Rom 8.21 --toujours un peu ambigu aussi, d'ailleurs-- ou 11.32 --qui a le mérite d'être plus clair!)

Je suis d'accord avec toi BB ... effectivement Rm 11,32 est explicite, par contre Rm 8,20-21 est plus flou.

"si elle fut assujettie à la vanité - non qu'elle l'eût voulu, mais à cause de celui qui l'y a soumise - c'est avec l'espérance d'être elle aussi libérée de la servitude de la corruption pour entrer dans la liberté de la gloire des enfants de Dieu." Rm 8,20-21

Comment savoir si l'expression, "à cause de celui qui l'y a soumise" faire allusion à Dieu ?

Dans l'AT la tentation ou l'épreuve que Dieu met devant les hommes sert de révélateur, il est un moyen d'évaluer la valeur d'un individu et l'épreuve peut revetir la forme d'un malheur mais aussi d'une aide ou d'une bénédiction comme l'indique les textes suivants :

"Yahvé dit à Moïse : " Je vais faire pleuvoir pour vous du pain du haut du ciel. Les gens sortiront et recueilleront chaque jour leur ration du jour ; je veux ainsi les mettre à l'épreuve pour voir s'ils marcheront selon ma loi ou non." Ex 16,4

"Souviens-toi de tout le chemin que Yahvé ton Dieu t'a fait faire pendant quarante ans dans le désert, afin de t'humilier, de t'éprouver et de connaître le fond de ton cœur : allais-tu ou non garder ses commandements ?" Dt 8,2
Revenir en haut Aller en bas
VANVDA



Masculin Nombre de messages : 1499
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: "ne nous expose pas à la tentation" - Mathieu 6,13   Jeu 01 Déc 2011, 15:03

Citation :
Comment savoir si l'expression, "à cause de celui qui l'y a soumise" faire allusion à Dieu ?

Je ne crois pas qu'il y ait un moyen de le "savoir" vu ce qu'est le texte: c'est juste la conclusion la plus logique à laquelle on arrive en lisant l'ensemble du texte (y compris le 11.32, donc).
D'ailleurs, l'ambiguïté du texte fait qu'il est compris diversement, si je ne me trompe; la majorité des lecteurs pensent (d'après ce que j'en lis) que le verset se rapporte à Dieu, mais certains y voient plutôt une allusion à Adam (cf. ch.5).

Pour ce qui est de l'AT, il est évident que les optiques théologiques peuvent être radicalement différentes de celle(s) qui se dégage(nt) du NT. J'hsite un peu entre le pluriel et le singulier, car sur CE sujet précis, je n'ai pas à l'esprit la cohabitation de visions radicalement différentes au sein du NT.
Même si Paul et Jacques ne sont bien sûr pas tout à fait d'accord, il me semble qu'ils s'accordent au moins sur une sorte de "fond commun" du NT: Dieu y est par essence bienveillant, et si son rapport au "mal" ou à la "tentation" est diversement estimé ou commenté selon les rédacteurs, ils ont quand même définitivement pris leurs distances avec le dieu roublard qui effleure encore dans certains textes de l'AT -cf. Ez 20.25,26 dont tu te rappelles peut-être combien je "l'aime"!
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3922
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: "ne nous expose pas à la tentation" - Mathieu 6,13   Jeu 01 Déc 2011, 18:20

Citation :
Même si Paul et Jacques ne sont bien sûr pas tout à fait d'accord, il me semble qu'ils s'accordent au moins sur une sorte de "fond commun" du NT: Dieu y est par essence bienveillant, et si son rapport au "mal" ou à la "tentation" est diversement estimé ou commenté selon les rédacteurs, ils ont quand même définitivement pris leurs distances avec le dieu roublard qui effleure encore dans certains textes de l'AT -cf. Ez 20.25,26 dont tu te rappelles peut-être combien je "l'aime"!


Merci BB et le chapelier toqué pour vos commentaires.

Je (re)découvre ce texte d'Eze 20,25-26 ... surprenant !!Shocked

"Et j'allai jusqu'à leur donner des lois qui n'étaient pas bonnes et des coutumes dont ils ne pouvaient pas vivre, et je les souillai par leurs offrandes, en leur faisant sacrifier tout premier-né, pour les frapper d'horreur, afin qu'ils sachent que je suis Yahvé." (Bible de Jérusalem)

Il me semble que dans la Bible Dieu met à l’épreuve ; quant à Satan, il tente.

La situation se complique quand l'AT nous indique qu'il est possible de metter Dieu à l'épreuve.

"Celui-ci s'en prit à Moïse ; ils dirent : " Donne-nous de l'eau, que nous buvions !" Moïse leur dit : " Pourquoi vous en prenez-vous à moi ? Pourquoi mettez-vous Yahvé à l'épreuve ? " Ex 17,2

"Et Achaz dit : Je ne demanderai rien, je ne tenterai pas Yahvé" Isaie 7,12
Revenir en haut Aller en bas
VANVDA



Masculin Nombre de messages : 1499
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: "ne nous expose pas à la tentation" - Mathieu 6,13   Ven 02 Déc 2011, 09:55

Citation :
Il me semble que dans la Bible Dieu met à l’épreuve ; quant à Satan, il tente.

C'est une nuance ...euh... nuancée! Wink

Dans le NT, Dieu ne met plus vraiment explicitement ou directement ses disciples à l'épreuve, ce rôle revient à Satan, Dieu ne participant à l'épreuve qu'indirectement, parce qu'il "laisse faire" et/ou avec le but final du salut universel; alors que dans l'AT, c'est plutôt le contraire, le satan y brillant plutôt par son absence (mis à part quelques exceptions notoires comme Za3 ou Job, bien sûr --mais ce satan-là n'est pas NON PLUS celui du NT, puisqu'il se réunit le plus tranquillement du monde avec les "fils de Dieu"), Yhwh est bien celui qui met à l'épreuve (et il me revient, en écrivant, à l'esprit la trace écrite de ce "passage" de Yhwh à Satan comme source de la tentation et de l'épreuve dans la relecture de Samuel par le chroniste, dont tu as parlé plus haut).
Revenir en haut Aller en bas
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1675
Age : 70
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: "ne nous expose pas à la tentation" - Mathieu 6,13   Ven 02 Déc 2011, 14:05

Dieu, dans l'Ancien Testament, est celui qui punit son peuple parceque ce dernier lui a désobéi. En tenant compte de la compréhension sur la relation unissant Dieu Yahvé et son peuple. Si celui-ci est déporté c'est parce qu'il n'a pas suivi son Dieu et non parce qu'il a simplement perdu la guerre.

Dans le Nouveau Testament le texte subit l'arrivée de nouvelle philosophie. Dieu devien un père aimant et Satan un être malfaisant et plus seulement un contradicteur. Donc la tentation ne peut venir que de cet opposant. Dieu n'est plus celui qui met le pot de confiture pas trop loin de la portée de l'enfant en lui interdisant d'y toucher.
Revenir en haut Aller en bas
VANVDA



Masculin Nombre de messages : 1499
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: "ne nous expose pas à la tentation" - Mathieu 6,13   Ven 02 Déc 2011, 15:01

Citation :
Dieu, dans l'Ancien Testament, est celui qui punit son peuple parceque ce dernier lui a désobéi. En tenant compte de la compréhension sur la relation unissant Dieu Yahvé et son peuple. Si celui-ci est déporté c'est parce qu'il n'a pas suivi son Dieu et non parce qu'il a simplement perdu la guerre.

Dans le Nouveau Testament le texte subit l'arrivée de nouvelle philosophie. Dieu devien un père aimant et Satan un être malfaisant et plus seulement un contradicteur. Donc la tentation ne peut venir que de cet opposant. Dieu n'est plus celui qui met le pot de confiture pas trop loin de la portée de l'enfant en lui interdisant d'y toucher.

Je notais justement en conclusion que la "transition" semble déjà présente dans l'AT, même s'il est difficile de savoir quel rôle précis joue "l'Adversaire" sous la plume du chroniste (dans l'épisode du recensement, pour mémoire).

Mais je pense aussi que dans l'AT, le problème est bien plus profond que la "punition": certains passages montre un dieu qui trompe volontairement son "peuple" pour pouvoir mieux le châtier, et faire ainsi valoir son bon droit (c'est le cas, justement, dans le passage de Samuel, donc, où c'est Dieu lui-même qui pousse David à la faute, dans le passage d'Ez cité plus haut). Dans un contexte "polythéiste", ça obéit à une certaine logique: Yhwh défend son "bout-d'gras"...

De ce point de vue-là, il me semble impensable que les rédacteurs du NT envisagent Dieu de cette façon, c'est bien pourquoi je voulais nuancer un peu la façon dont Dieu pourrait se faire "tentateur", dans le sens de le problème soulevé au départ de ce fil. Si il y a une certaine ambiguïté dans certaines formulations, et peut-être même dans le propos "de fond" (Dieu "égare" ou "laisse égaré", MAIS c'est pour mieux sauver), il n'est pas question d'une économie divine qui ressemble de près ou de loin à ces travers (ou ce que l'on ne peut percevoir que comme tels a posteriori).
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3922
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: "ne nous expose pas à la tentation" - Mathieu 6,13   Lun 05 Déc 2011, 15:06

Citation :
Si il y a une certaine ambiguïté dans certaines formulations, et peut-être même dans le propos "de fond" (Dieu "égare" ou "laisse égaré", MAIS c'est pour mieux sauver), il n'est pas question d'une économie divine qui ressemble de près ou de loin à ces travers (ou ce que l'on ne peut percevoir que comme tels a posteriori).

BB ton analyse trouve confirmation dans ce texte (auquel tu pensais sûrement) :


"Car Dieu a enfermé tous les hommes dans la désobéissance pour faire à tous miséricorde." Rm 11,32 (Bible de Jérusalem)

Ce Dieu fait ce qu'il veut, il n'a pas besoin de mettre une personne à l'épreuve pour déterminer sa nature bonne ou mauvaise, il le décide !

" Mais Dieu a son plan pour choisir les hommes : son choix dépend de l'appel qu'il leur adresse et non de leurs actions. Pour montrer qu'il demeure fidèle à ce plan, Dieu a dit à Rébecca alors que ses fils n'étaient pas encore nés et n'avaient donc fait ni bien ni mal : « L'aîné servira le plus jeune " Rm 9,11 (Bible en Français Courant)

"Le potier peut faire ce qu'il veut avec l'argile : à partir de la même pâte il peut fabriquer un vase précieux ou un vase ordinaire" Rm 9,21 (BFC)
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3922
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: "ne nous expose pas à la tentation" - Mathieu 6,13   Ven 04 Oct 2013, 11:38

" Ne tentons pas le Christ (le Seigneur) comme le firent certains d’entre eux " (NBS " Ne provoquons pas le Christ, comme certains d'entre eux le firent " - TOB " Ne tentons pas non plus le Seigneur, comme le firent certains d'entre eux ") - 1 Cor 10, 9 

Les croyants peuvent tenter le Seigneur ... apparemment ici, Christ, alors que Paul renvoi le lecteur à un épisode de l'AT contenu en Nombres 21;

Ps 78, 18 ss,  rappelle cette évènement :

" Sciemment, ils mirent Dieu à l'épreuve et demandèrent de manger selon leur appétit. Ils s'en prirent à Dieu en disant : « Dieu est-il capable de dresser la table dans le désert ? "

 Les israëlites adressent deux critiques à Dieu, Dieu n’est pas bon et Dieu est impuissant, ces critiques lancent  un défi à Dieu, elles le soumettent à un test  ... montre-nous donc ce que tu sais faire  et le somment de s’expliquer et d’intervenir selon la volonté de l’homme, lui forcer la main. Paul exhorte les croyants à ne pas agir de la sorte, de ne pas mettre le Seigneur au défi.

Cette exhortation se retrouve à proximité du verset 13 qui affirme :

" Les tentations auxquelles vous avez été exposés ont été à la mesure de l'homme, Dieu est fidèle ; il ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces. Avec la tentation, il vous donnera le moyen d'en sortir et la force de la supporter

   
Les épreuves-tentations que doivent affronter les croyants NE sont qu'humaines ... le lot de tous les hommes , donc ordinaire et " à la mesure de l’homme ", donc supportable. 


" Il ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces "

C’est dire que les tentations seront contrôlées, limitées à la mesure des capacités de chacun ...  Dieu « dosera » les différents paramètres de la tentation ... sa force, sa durée ...  Ainsi Dieu n'est pas étranger et extérieur à la tentation des humains. 
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3922
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: "ne nous expose pas à la tentation" - Mathieu 6,13   Jeu 17 Oct 2013, 11:16

Le pape vient de changer la Bible

Il change le texte du Notre Père. On ne dira plus : "ne nous soumets pas à la tentation" mais "ne nous laisse pas entrer en tentation".

On peut faire deux remarques.

D'une part la phrase en question « ne nous soumets pas à la tentation » est la traduction exacte et précise du texte présent dans l'évangile. Elle est étrange car elle ne correspond pas au message du Christ et à la foi chrétienne : l'épître de Jacques le dit d'ailleurs clairement : « Dieu ne tente personne ». D'autres paroles du Notre Père posent aussi problème. Si c'est Dieu qui nous « donne notre pain de ce jour » comment expliquer qu'il n'en donne pas à tant de millions d'affamés ?
Certains pasteurs protestants ont d'ailleurs pris la liberté de modifier cette formulation lors du culte du dimanche, retrouvant ainsi un sens plus juste mais se séparant de la parole traditionnelle de Jésus-Christ.

PS. Il semble finalement ( ? ) que la récitation à la messe du Notre Père continuera en utilisant le texte œcuménique, en tous cas pour le moment. Tant mieux.
Par contre ce serait le Notre Père du texte biblique du missel qui serait modifié. Tant pis car cette nouvelle "traduction" n'est guère fidèle au texte grec original mais plutôt à la théologie de l'Église.

http://www.evangile-et-liberte.net/blog/s614_Le-pape-vient-de-changer-la-Bible
Revenir en haut Aller en bas
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1675
Age : 70
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: "ne nous expose pas à la tentation" - Mathieu 6,13   Jeu 17 Oct 2013, 11:57

Le nouveau testament interlinéaire grec/français par Maurice Carrez publié par l’alliance biblique universelle en 1993 rend le passage en question comme suit :

13 et ne pas emporte nous dans épreuve, mais délivre nous du malin

Qui a été traduit par :

13 et ne nous conduits pas dans la tentation, mais délivre-nous du tentateur (TOB)

13 et ne nous expose pas à la tentation, mais délivre-nous du Mauvais (Français courant)
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3922
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: "ne nous expose pas à la tentation" - Mathieu 6,13   Lun 21 Oct 2013, 18:42

Si l'évangile de Matthieu demande à Dieu, "ne nous conduis pas dans la tentation" (TOB) et voit dans la tentation, un élément négatif ; la première épître de Pierre (1, 6-7) considère l'épreuve comme un moyen d'éprouver la foi :


" Aussi tressaillez-vous d'allégresse même s'il faut que, pour un peu de temps, vous soyez affligés par diverses épreuves, afin que la valeur éprouvée de votre foi — beaucoup plus précieuse que l'or périssable qui pourtant est éprouvé par le feu — obtienne louange, gloire et honneur lors de la révélation de Jésus Christ "


Jésus est conduit au désert par l’Esprit pour y être tenté (Mt 4, 1 : " Alors Jésus fut conduit par l'Esprit au désert, pour être tenté par le diable. "
Revenir en haut Aller en bas
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1675
Age : 70
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: "ne nous expose pas à la tentation" - Mathieu 6,13   Lun 21 Oct 2013, 19:26

Jacques parle lui aussi de la tentation dans son épitre:

Citation :
13 ¶  Que nul, quand il est tenté, ne dise : « Ma tentation vient de Dieu. » Car Dieu ne peut être tenté de faire le mal et ne tente personne.
 Jacques 1.13 TOB

puis il démontre qui amène cette tentation et de quelle façon dans les 2 versets suivants:

Citation :
14  Chacun est tenté par sa propre convoitise, qui l’entraîne et le séduit. 15  Une fois fécondée, la convoitise enfante le péché, et le péché, arrivé à la maturité, engendre la mort.
Tout le monde attribue au Pape François la modification dans la prière modèle, mais en fait une commission siégeait depuis 16 ans afin de s'assurer du bien-fondé de la modification.
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3922
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: "ne nous expose pas à la tentation" - Mathieu 6,13   Jeu 07 Nov 2013, 18:34

Selon la grande majorité des textes, le dieu (ou "Dieu") éprouve les hommes, individuellement ou collectivement, de mille et une manières, le plus souvent désagréables (cf. Genèse xxii, 1; Exode xv, 25; xvi, 4; xx, 20; Deutéronome iv, 34; viii, 2.16; xiii, 4; xxxiii, 8; Juges ii, 22; iii, 1ss; Psaumes xxvi, 2; 2 Chroniques xxxii, 31; Judith viii, 25s; Sagesse iii, 5; xviii, 20; xi, 8; Siracide ii, 1; iv, 17 [la Sagesse occupe ici la place habituelle de Dieu]; 1 Maccabées ii, 52; Matthieu vi, 13 // Luc xi, 4; Matthieu xxvi, 41//). Il le fait -- c'est écrit noir sur blanc dans les textes les plus "naïfs", souvent d'ailleurs faussement naïfs; entendre par là les moins sujets à la crainte sincère ou affectée de l'anthropomorphisme théologique -- pour voir ou pour savoir qui ils sont, ce qu'ils valent, ce qui est dans leur "cœur" (ce qui peut signifier tout simplement ce qu'ils pensent; le dieu ne lit pas toujours les pensées), à partir de ce qu'ils font dans une situation donnée -- dans l'épreuve précisément. C'est donc une sorte d'expérience, au sens cognitif et quasi scientifique du terme, qui lui permet de connaître ce que sans elle (M. de Lapalisse n'aurait pas dit mieux) il ne connaîtrait pas.

Mais selon d'autres textes, très minoritaires il est vrai (Jacques, i, 13ss; cf. Siracide xv, 11ss), il ne saurait être question pour "Dieu" d'agir ainsi, de tenter ou d'éprouver par le "mal" -- du mal pourtant, au sens existentiel ou moral, du "malheur" et de l'occasion de "péché", voire de l'incitation à la "faute", il n'en manque pas dans les exemples bibliques d'"épreuve" d'origine divine. Pour un "monothéisme dualiste" tel qu'il apparaît dans certains courants du judaïsme tardif et du christianisme primitif, le rôle de probateur / tentateur qui incombait précédemment au dieu (ou même à "Dieu") échoit au diable (Matthieu iv, 1ss // Marc 1,13; Luc iv,2ss; 1 Corinthiens vii, 5; 1 Thessaloniciens iii, 5; Apocalypse ii, 10 -- on repensera naturellement, quoique avec un autre vocabulaire, à la réécriture de 2 Samuel 24 en 2 Chroniques 21, où "Satan" prend la relève de "Yahvé" quand il s'agit de pousser à la faute).
 
En sens contraire, l'homme peut aussi éprouver, mettre à l'épreuve, tenter selon les traductions traditionnelles, le dieu (ou "Dieu"), notamment en le mettant en demeure ou au défi de se manifester ou d'intervenir. Le sens du verbe n'est alors pas très différent: là aussi il s'agit d'une expérience, visant à savoir ce qu'on ne saurait pas sans elle (ce qui de la part d'un mortel peut paraître encore plus compréhensible que d'un dieu, et surtout de "Dieu"). Dans la plupart des textes cet acte est présenté sous un jour très négatif; il prend alors une allure de provocation. Exode 17,1ss est à cet égard le récit modèle: son "lieu" même, désigné par le toponyme Massa, traduit (et non transcrit) Peirasmos en grec, est rapporté à nsh ou à (ek)peirazw avec le sens d'"Epreuve" (ou, au sens négatif que paraît imposer le contexte, de Défi ou de Provocation), v. 7. Parmi les autres textes qui comportent la même idée -- éprouver, tenter, défier, provoquer le dieu (ou "Dieu"), beaucoup font d'ailleurs référence ou allusion à l'épisode de Massa (cf. Nombres xiv, 22; Deutéronome vi, 16; noter cependant la lecture opposée du récit de Massa en xxxiii, 8, où c'est le dieu qui éprouve -- et approuve -- le clan sacerdotal de "Lévi"; Psaumes lxxviii,18.41.56; xcv, 8s; cvi, 14; Judith viii, 12; Sagesse i, 2; Siracide xviii, 23; Matthieu iv, 7// Luc iv, 12: Jésus éprouvé-tenté par le diable refuse d'éprouver-tenter Dieu; Actes v, 9, où l'esprit prend la place de Dieu; xv, 10; 1 Corinthiens x, 9, où selon la leçon la plus probable c'est le Christ -- avant Jésus ! -- qui est éprouvé, défié ou provoqué; Hébreux iii, 8s). Mais là encore il y a des voix contraires: Yahvé se laisse quelquefois éprouver (on pourrait tout aussi bien dire tenter, défier, provoquer) -- par le "juge" Gédéon qui lui demande (non sans crainte) un signe lui garantissant le succès de sa mission (Juges vi, 39), ou par le roi Achaz à qui il propose de demander un "signe" que celui-ci refuse de demander, de crainte précisément de tenter Yahvé (Isaïe vii, 11s). Un synonyme de nsh, bhn, souvent associé la métaphore de l'épreuve ou de la purification des métaux, et employé notamment dans la célèbre formule selon laquelle le dieu (Dieu) "sonde (éprouve) le cœur et les reins" (cf. Genèse xlii, 15s; Jérémie vi, 27; ix, 6; xi, 20; xii, 3; xvii, 10; xx, 12; Zacharie xiii, 9; Psaume vii, 10; xi, 4s; xvii, 3; xxvi, 2 en parallèle avec nsh; lxvi, 10; lxxxi, 8; Job vii, 18; xxiii, 10; xxxiv, 36; xcv, 9, idem; cxxxix, 23; Job vii, 18; Proverbes xvii, 3), est utilisé de façon tout à fait semblable en Malachie iii, 10, où Yahvé invite les Judéens à le "mettre à l'épreuve" par leur obéissance, en payant leurs dîmes -- quoique au v. 15 la même expression soit prise en mauvaise part (ceux qui le mettent à l'épreuve n'échapperont pas).

Bien que le vocabulaire de l'épreuve-tentation ne soit pas employé dans l'état actuel du texte, les tirades de Job ou même de certains psaumes tentant (!) de forcer Dieu à répondre ou à se manifester, non sans un brin de menace ou de chantage quelquefois (quand nous serons morts il sera trop tard, les morts ne te célébreront plus, qu'en sera-t-il -- si tu nous abandonnes -- de ton nom ou de ta réputation auprès des autres peuples, etc.), n'en sont pas très éloignées. Entre l'épreuve, tentation ou provocation de Dieu sacrilège et un certain type d'audace du désespoir dans la prière, la frontière, encore une fois, est incertaine.]

http://oudenologia.over-blog.com/article-la-tentation-de-dieu-120927850.html
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3922
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: "ne nous expose pas à la tentation" - Mathieu 6,13   Mer 05 Aoû 2015, 11:26

"Le SEIGNEUR Dieu donna cet ordre à l'homme : Tu pourras manger de tous les arbres du jardin ; mais tu ne mangeras pas de l'arbre de la connaissance de ce qui est bon ou mauvais, car le jour où tu en mangeras, tu mourras." Gn 2,16-17

Dieu veut-il mettre à l’épreuve l’obéissance de l’homme ou veut-il le protéger des conséquences négatives de l’accession à la connaissance ?
Cet interdit révèle t-il l’idée d’une concurrence entre Dieu et les humains, la connaissance étant réservée uniquement à Dieu («Voici, l’humain était comme l’un de nous pour connaître bien et mal... ») ?
Pourquoi le narrateur introduit-il cette arbre «de la connaissance du bien et du mal» (BdJ) ou   «de ce qui est bon ou mauvais» (TOB) et le serpent (rusé) créés par Dieu ? 
Le narrateur place l'homme dans une position de de non-savoir que le serpent prétend être le seul a pouvoir combler ... intriguant !!
L'interdit  est-il malveillance divine ?  Il apparaît que l’ordre concernant l’arbre met l’humain au test.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5207
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: "ne nous expose pas à la tentation" - Mathieu 6,13   Mer 05 Aoû 2015, 12:52

Il est très difficile -- voire impossible -- de "bien" lire un texte comme celui-là, en dépit de sa "simplicité" en plus d'un sens légendaire. Et cela contribue pour une grande part à son intérêt inépuisable.

Même si l'on réussit à écarter (ou à désactiver provisoirement) les anachronismes et les hors-sujets les plus évidents (p. ex. "Dieu", le "diable", le "péché", donc la "tentation"), on n'aboutit pas pour autant à un récit tout à fait "simple". Sa complexité littéraire ressort au contraire, puisqu'il apparaît, par exemple, que le motif de la "connaissance" (du bon et du mauvais) y est surajouté secondairement à celui de "l'arbre de vie" auquel il est cependant opposé, de telle sorte qu'on ne sait plus très bien si l'on a affaire à deux arbres ou à un seul (la désignation "l'arbre au milieu du jardin" s'appliquant tantôt à l'"un", tantôt à l'"autre"). Ces deux motifs sont en effet distincts et non coordonnés dans les "sources" du Proche-Orient ancien (Atrahasis, Gilgamesh etc.), et leur jonction dans le récit de l'Eden est originale, mais malaisée.

Sous toutes ces réserves, il me semble que le texte ne dit strictement rien des "intentions" premières de "Yahvé 'élohim" (que j'éviterais, pour ma part, d'appeler "Dieu" dans ce contexte): rien n'indique qu'il veuille a priori "mettre à l'épreuve", "tenter", "provoquer", ni dissuader ou empêcher qui ou quoi que ce soit -- du moins avant que les événements, dont il paraît le premier surpris, ne le fassent réagir. Alors, mais alors seulement, son seul souci semble être d'éviter que l'homme parvenu à la "connaissance" réservée aux dieux ("comme l'un d'entre nous") ne parvienne aussi à la "vie" qui les caractérise.  

Toute "intention" (y compris des "auteurs") mise à part, un double effet remarquable de ce récit, sous l'angle "sapiential" qui a manifestement joué un rôle essentiel dans sa composition (comparer son vocabulaire avec celui de l'introduction des Proverbes, où la sagesse-connaissance est l'arbre de vie), c'est, d'une part, que la "connaissance" y apparaît sous un jour plutôt sinistre, d'autre part que "l'homme" en porte, seul (ou avec la femme et le serpent, si l'on préfère), la responsabilité. Elle était certes "disponible", mais ce n'est pas "Dieu" qui la lui a donnée.


Dernière édition par Narkissos le Mer 05 Aoû 2015, 14:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3922
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: "ne nous expose pas à la tentation" - Mathieu 6,13   Mer 05 Aoû 2015, 13:59

Citation :
Il est très difficile -- voire impossible -- de "bien" lire un texte comme celui-là, en dépit de sa "simplicité" en plus d'un sens légendaire. Et cela contribue pour une grande part à son intérêt inépuisable.

Le verset qui suit l'interdiction est surprenant et inattendu, "Le SEIGNEUR Dieu dit : Il n'est pas bon que l'homme soit seul ; je vais lui faire une aide qui sera son vis-à-vis" (2,18) Shocked

Le(s) narrateur(s) relie l'interdit à la notion de désir, "La femme vit que l'arbre était bon pour la nourriture et plaisant pour la vue, qu'il était, cet arbre, désirable pour le discernement". Ainsi Dieu crée cet arbre "désirable", il aurait pu lui donner un aspect qui génère une répulsion. On peut estimer que l'aspect de l'arbre a jouer un rôle dans la transgression.

L’auteur de l’épître de Jacques comprendra ce récit en mettant en évidence le fait que "chacun est mis à l'épreuve par son propre désir, qui l'attire et le séduit. Puis le désir, lorsqu'il a conçu, met au monde le péché ; et le péché, parvenu à son terme, fait naître la mort" (1, 14-15). Il dédouanne Dieu et responsabilise l'homme et "son propre désir".
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5207
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: "ne nous expose pas à la tentation" - Mathieu 6,13   Mer 05 Aoû 2015, 14:42

Le rôle de la femme dans l'ouverture de l'homme à la connaissance et à la civilisation -- dans son passage de l'état de "nature" à celui de "culture", pourrait-on dire de manière à peine plus anachronique -- est un élément essentiel de l'épopée de Gilgamesh (Enkidu / Shamhat) dont la trace subsiste, mais très diluée, dans le récit de l'Eden.

Cela dit, la Genèse ne s'attarde pas sur la "confection" de l'arbre de la connaissance (qui, comme je viens de le signaler, est une "greffe" tardive au récit, même s'il occupe une place "centrale" dans son économie finale): tous les arbres du jardin sont désirables, "agréables à voir et bons pour la nourriture" (2,9). Mais l'approche de la "connaissance" par le regard (avant la "consommation", 3,6) n'en est pas moins remarquable: on commence à voir (et à savoir) avant de voir (et de savoir).

Quant à l'épître de Jacques, dont on a déjà indiqué (cf. le début de ce fil et les liens) la position minoritaire sur la question de l'épreuve-tentation (Dieu n'éprouve jamais personne), il faut noter que ce passage, s'il est vraisemblalement influencé par une certaine lecture de la Genèse, ne s'y réfère pas explicitement (à la différence de 1 Timothée 2 par exemple, qui se présente clairement comme un commentaire anti-gnostique du récit de l'Eden: la femme, trompée contrairement à l'homme, ne peut prétendre à aucun rôle dans la dispensation de la connaissance => elle ne doit pas enseigner). C'est nous, en l'occurrence, qui rapprochons (ou non) les textes entre eux.

La question du désir ici me semble surtout à mettre en regard de l'épître aux Romains (p. ex. chap. 7), à laquelle l'épître de Jacques réagit constamment (pas seulement sur "la foi et les oeuvres"). L'homme a-t-il ou non pouvoir sur son désir, ainsi pourrait se reformuler la question, à laquelle les deux textes répondraient (encore) de façon diamétralement opposée.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3922
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: "ne nous expose pas à la tentation" - Mathieu 6,13   Ven 22 Jan 2016, 17:42

Citation :
 Cor 10,13 : "Aucune tentation ne vous est survenue, qui passât la mesure humaine. Dieu est fidèle ; il ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces ; mais avec la tentation, il vous donnera le moyen d'en sortir et la force de la supporter."
(...)
Le passage de 1Cor, lui, me parait un peu plus ambigu, si la première moitié de la phrase est "passive" ("il ne permet pas que soyez tentés"), la seconde est plus étrange: "il réalisera avec la tentation le moyen d'en sortir". Je ne pense pas que Paul ait voulu dire par-là que la tentation puisse être mise en œuvre directement par Dieu, mais sa formulation est un peu problématique.

http://etrechretien.discutforum.com/t699-ne-nous-expose-pas-a-la-tentation-mathieu-613

La tentation au sens passif ("être tenté")

La tentation du mal fait partie du plan de Dieu pour les justes, d'après les écritures. « Dieu les a mis à l'épreuve et il les a trouvés dignes de lui ; comme l'or au creuset, il les a éprouvés, comme un parfait holocauste, il les a agréés » (Sagesse, 3) Même Jésus, puisqu'il était humain, a été tenté en toutes choses comme tel, mais sans jamais pécher (He 4:15). « Aucune tentation ne vous est survenue qui n'ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces : mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d'en sortir, afin que vous puissiez la supporter » (1Co 10:13). On retrouve cette même idée dans L'Imitation de Jésus-Christ : « Je continue de visiter mes élus de deux manières: par la tentation, et par la consolation ».
 
Pour le chrétien convaincu, le problème dans ce passage n'est donc pas que l'épreuve soit permise par Dieu, mais au contraire l'idée de demander à Dieu de ne pas conduire son fidèle quelque part : si Dieu l'y conduit, n'est-ce pas bon pour lui ? Le psaume 23 se fait l’écho de cette certitude : « Le Seigneur est mon berger : je ne manque de rien. Sur des prés d’herbe fraîche, il me fait reposer. Il me mène vers les eaux tranquilles et me fait revivre ; j’habiterai la maison du Seigneur pour la durée de mes jours. »

La première clef du passage est que la « tentation » n'est pas nécessairement la « convoitise » (au sens commun) ou même l'épreuve, mais au sens étymologique, tout ce qui retient : « teneo, tenere, tentum », c'est la même racine que « tenir », « rétention ». La convoitise est certainement une épreuve, et l'épreuve peut conduire à une tentation-rétention, mais de deux manières. Celui qui n'a pas résisté à l'épreuve se trouve bloqué par son échec ; mais aussi, plus subtilement, celui qui craint l'épreuve se trouve bloqué par sa propre peur. Dans les deux cas, il faut retrouver les moyens d'avancer.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ne_nous_soumets_pas_%C3%A0_la_tentation
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5207
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: "ne nous expose pas à la tentation" - Mathieu 6,13   Ven 22 Jan 2016, 18:47

Je n'en reviens décidément pas, de ce qu'on trouve dans Wikipedia (francophone) ! Very Happy
(Non pas question "qualité" en l'occurrence, mais "nature" ou "genre" de texte: ce n'est pas ce soit "faux", "mauvais" ou "inintéressant", mais c'est de la méditation édifiante, à la limite du sermon, et pas du tout ce qu'on attend d'une "encyclopédie". En quoi, par exemple, l'analyse d'une étymologie latine peut-elle avoir la moindre pertinence pour l'exégèse d'un texte grec -- ou araméen si on lui suppose une histoire pré-évangélique ?)

Une réflexion toute bête que je me suis faite il y a peu (dans le même genre, certes, mais ici ce sera moins surprenant), c'est que cette demande (ne nous induis pas en tentation/probation) est profondément humble, aux antipodes de tout héroïsme, même ascétique: "nous" ne cherchons ni la "tentation", ni "l'épreuve", ni le "martyre", ni les emmerdements -- on peut sans doute voir là une crainte (modeste) d'y échouer, mais aucune ambition d'y triompher.

De ce point de vue, on pourrait rapprocher cette phrase des deux logia synoptiques suivants, dans le discours eschatologique (Marc 13,20.22 // Matthieu 24,22.24):
- Si le Seigneur n'avait abrégé ces jours, personne ("nulle chair") ne serait sauvé(e); mais il a abrégé ces jours à cause de ceux qu'il a choisis.
- Car des christs de mensonge et des prophètes de mensonge se lèveront; ils donneront des signes et des prodiges pour égarer, si possible, ceux qui ont été choisis.
Ici aussi, on a la nette impression que les "élus" (= "choisis") ne sont pas invulnérables, au moral comme au physique, et qu'il faut que quelque chose leur soit épargné pour qu'ils s'en sortent (c'est aussi l'idée de 1 Corinthiens 10,12s).
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "ne nous expose pas à la tentation" - Mathieu 6,13   

Revenir en haut Aller en bas
 
"ne nous expose pas à la tentation" - Mathieu 6,13
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» NE NOUS SOUMETS PAS A LA TENTATION (BENOIT XVI)
» Comment nous prémunir de la tentation des femmes ?
» Un Traditionnaliste nous expose ses griefs contre le Pape François !
» "... et ne nous soumets pas à la tentation", expliqué par le Cardinal Ratzinger !
» « Ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du mal. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: RELIGION :: BIBLE: NOUVEAU TESTAMENT :: MATTHIEU-
Sauter vers: