Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font » Luc 23:34

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
free



Nombre de messages : 3757
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: « Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font » Luc 23:34   Lun 13 Aoû 2012, 15:04

Ces paroles célèbres de Jésus soulève de nombreuses questions :


Qui sont ceux qui ne savent pas ce qu’ils font ?


Pourquoi ne savent-ils pas ce qu’ils font ?


Qu’est-ce qu’ils ne savent pas ? ........ Qu’ils condamnent un innocent ? Qu’ils pensent faire le bien mais font le mal ? Cherchaient-ils leur bien ? Sans le savoir ?


Ces paroles réfèrent-t-elles à une situation particulière, propre à la mort de Jésus, ou ont-elles une portée étendue, universelle ?


Pardonne-t-on seulement "car ils ne savent pas ce qu’ils font" ?
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3757
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: « Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font » Luc 23:34   Lun 13 Aoû 2012, 15:29

Ces paroles sont absentes de plusieurs manuscrits mais presentes dans de nombreux autres manuscrits. De nombreux spécialistes considèrent que ces paroles interrompent le flux du récit et ressemble trop à la prière d’Étienne lors de sa lapidation .... d'autres exégètes soulignet que le langage utilisé, la reprise du pardon à cause de l’ignorance dans les Actes (Act 3, 17 : « Frères, je sais que vous avez agi dans l’ignorance, tout comme vos dirigeants » - Actes 7, 60 « Seigneur, ne leur compte pas ce péché ») plaident en faveur de  son authenticité.



Qui sont ceux qui ne savent pas ce qu’ils font ?


Dernière édition par free le Mer 15 Avr 2015, 17:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3757
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: « Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font » Luc 23:34   Mar 14 Aoû 2012, 11:27

Le groupe que visait Jésus par ces paroles est-il : les romains, la prêtrise juive, le peuple juif qui réclama la mise à mort de Jésus, l’ensemble de tous ceux-là ..... les apôtres qui avaient abandonné leur maître ???
Actes 3, 17 ("Cependant, frères, je sais que c’est par ignorance que vous avez agi ainsi d’ailleurs que vos chefs"), semble désigner les juifs et la prêtrise qui avaient agi contre lui.

Si c'est le cas,  le rédacteur de ces paroles, propre à l'évangile de Luc, dédouanne-t-il les juifs qui auraient agi par ignorance, se démarquant de l'évangile de Jean, anti-juive ?


Dernière édition par free le Mer 15 Avr 2015, 17:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3757
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: « Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font » Luc 23:34   Lun 20 Aoû 2012, 11:33

Les paroles de Jésus telles qu'elles sont rapportées dans l'évangile de Luc, soulignent-elles la véracité de la réfléxion de Socrate "Nul n’est méchant volontairement" ?


Dernière édition par free le Mer 15 Avr 2015, 17:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
seb

avatar

Masculin Nombre de messages : 1440
Age : 44
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: « Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font » Luc 23:34   Mer 22 Aoû 2012, 11:29

Je peux me tromper, mais il me semble que le propos à simplement une signification directement liée à la situation. Jésus est sur la croix. Ceux qui l'ont condamné sont, selon le verset 13, "les principaux sacrificateurs, les magistrats, et le peuple". C'est eux, qui, semble-t-il, "ne savent pas ce qu'il font". Cependant, cela est difficile à croire, car auparavant le texte dit clairement qu'ils désirent ardemment la mise à mort de Jésus. Ils savent donc clairement qu'ils condamnent Jésus à mort, mais peut-être ne se rendent-ils pas compte de qui il est vraiment. En tout cas, ce verset semble aller à l'encontre de la Trinité, car Jésus s'adresse à son Père pour lui demander une chose qu'il semble avoir déjà fait lui-même : pardonner. A moins que ce ne soit qu'une figure de style ?

Bien sûr, toute la scène est irréaliste, et le pardon de Jésus sur la croix est simplement le summum du récit imaginaire d'une vie dédiée à l'amour des autres et au pardon de leurs fautes. Dans la réalité, un crucifié aurait beaucoup de mal à parler, le supplice étant trop intense. De plus, les évènements d'avant sont en grande partie inventés : on ne relâche pas un prisonnier le jour de la Pâque juive ; on voit mal Pilate s'abaisser à faire lui-même le procès de Jésus, et encore moins Hérode lui prêter main forte, et ils ne sont certainement pas devenus amis à cause de cela ; Jésus Barrabas (Bar Abbas : le fils du père), qui est relâché à la place de Jésus Christ (l'oint, fils du Père lui aussi), est sans doute une figure littéraire destinée à appuyer l'injustice de la crucifixion.

Bref, tout le récit est construit sur l'idée d'un Jésus innocent, pur et remplit d'amour et de compassion, face à la foule qui veut sa mort, excitée par les sacrificateurs et les magistrats. Difficile de savoir si Socrate a influencé l'auteur du récit, mais l'idée de pardon nécessite sans doute de se convaincre que le mal n'est pas volontaire.

Séb

PS : Et selon moi, Hitler était "méchant volontairement", faisant donc mentir Socrate...

_________________
Si ton but est la croyance, ne parle qu'avec ceux qui la partagent. Si ton but est la connaissance, parle avec tout le monde!
http://ex-temoinsdejehovah.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://ex-temoinsdejehovah.org/
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1600
Age : 70
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: « Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font » Luc 23:34   Jeu 23 Aoû 2012, 12:05

L'histoire racontée nous parle du supplice infligé à un homme, Jésus.
La naration est présentée dans une version théologique et bien sur s'éloigne de ce qui a pu se passer. Je ne prétends pas tenir l'histoire pour véridique, mais tente d'y déceler 2 récits.
Le premier étant celui de Christ s'étant offert pour l'humanité.
Le second nous parlant d'un homme, Jésus, enseignant religieux et philosophe éliminé à cause du danger qu'il représentait pour le système religieux juif de l'époque.
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3757
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: « Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font » Luc 23:34   Jeu 23 Aoû 2012, 12:39

Citation :
PS : Et selon moi, Hitler était "méchant volontairement", faisant donc mentir Socrate...

Le "ils ne savent pas ce qu'ils font", pose la question de la responsabilité. On peut partir du principe que l'on a toujours le choix, par exemple un criminel ou à un meurtrier, au moment du délit ou du meurtre, aurait pu à cet instant même choisir de ne pas le faire. D'un autre côté la démence, la passion aveuglante, la folie, des pulsions font qu'un individu puisse agir sans apprecier les conséquences de ses actes ("ils ne savent pas ce qu'ils font"), le mal ferait ainsi partie intégrante de la nature humaine et pourrait se réveiller à tout moment.

Je note au passage que l'évangile de Luc et le livre des Actes font preuve de beaucoup de miséricorde et de pardon vis-à-vis des ceux qui tuent les "justes", bien loin des positions des fondamentalistes qui prônent, le "chaque faute mérite une sanction". Par exemple en Actes 7,60 Etienne demande, "Seigneur, ne leur compte pas ce péché" ... un meurtre quand même !!!


"Arendt étaye sa réflexion quelques années plus tard, en 1963, lorsqu’elle commente le procès à Jérusalem du criminel nazi, Adolf Eichmann. Dans son livre Eichmann in Jerusalem: A Report on the Banality of Evil, elle souligne comment Eichmann se révéla un homme ordinaire et non le monstre appréhendé, concluant que le mal peut se reproduire de façon banale par celui qui demeure inconscient de moralité humaine, ignorant de ses faiblesses psychiques, ou enclin à se mettre sous l’emprise d’un groupe ou d’un führer."


https://papyrus.bib.umontreal.ca/jspui/bitstream/1866/4243/2/Lalonde_Richard_2010_these.pdf


Dernière édition par free le Mer 15 Avr 2015, 17:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
VANVDA



Masculin Nombre de messages : 1499
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: « Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font » Luc 23:34   Ven 24 Aoû 2012, 09:26

Citation :
PS : Et selon moi, Hitler était "méchant volontairement", faisant donc mentir Socrate..

Et selon moi, ça nous fait juste du bien de nous le dire, ce genre de choses.
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3757
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: « Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font » Luc 23:34   Ven 24 Aoû 2012, 11:02


Elle cite un Platon qui renchérit sur Socrate avec : « Nul ne tend de son plein gré vers ce qui est ou ce qu’il croit mauvais » ; un Hegel « pour qui le mal se trouve cantonné à la faute d’une conscience qui a le tort de viser seulement son bien subjectif » ; un Nietzsche qui nie le péché et pour qui «le bien et le mal sont ramenés à de simples expressions de la volonté de puissance…où le bien, c’est mon bien » ; un Kierkegaard pour qui un état d’angoisse précède la faute qui ne réside pas dans la connaissance mais dans la volonté dont « la corruption dépasse toute la conscience de l’individu »


https://papyrus.bib.umontreal.ca/jspui/bitstream/1866/4243/2/Lalonde_Richard_2010_these.pdf
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3757
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: « Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font » Luc 23:34   Mer 29 Aoû 2012, 11:43

Mt 6,12 ("Remets-nous nos dettes comme nous-mêmes avons remis à nos débiteurs."), offre une vision du pardon particulière. Ce texte s’oppose au concept d’un Dieu de pardon inconditionnel, il ressemble à un avertissement ou à un calcul ... Dieu me pardonnera SI je pardonne aux autres.


Dernière édition par free le Mer 15 Avr 2015, 17:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3757
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: « Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font » Luc 23:34   Ven 07 Sep 2012, 21:55

Dans le domaine du pardon, un texte du NT m'a toujours posé un problème de compréhension, c'est celui de Luc 6,27 ss :

" Mais je vous le dis, à vous qui m'écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent, bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous diffament. (...) Et si vous faites du bien à ceux qui vous en font, quel gré vous en saura-t-on ? Même les pécheurs en font autant. (...) Au contraire, aimez vos ennemis, faites du bien et prêtez sans rien attendre en retour. Votre récompense alors sera grande, et vous serez les fils du Très-Haut, car il est bon, Lui, pour les ingrats et les méchants. "

"Aimer ses ennemis", voilà une exhortation peu banale !!!
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3757
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: « Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font » Luc 23:34   Sam 08 Sep 2012, 12:56

L'amour des ennemis est le nœud de cet enseignement nouveau. Même la règle d'or (« Faites à autrui ce que vous voudriez qu'on vous fît » : Mt 7, 12 ; Lc 6, 31) est commune aux préceptes de Rabbi Hillel mis par écrit dans le Talmud de Babylone (« Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais qu'on te fît », Shabbat 31a). Pour l'amour des ennemis, aucun parallèle, aucun ressemblance avec l'enseignement des contemporains de Jésus. C'est que l'inouï est de taille. Comment comprendre d'abord, pratiquer ensuite cette prescription ?

(...) Notre méditation de la Passion selon saint Luc pourrait nous aider à recentrer notre regard intérieur sur cette compassion de Dieu dans ces heures douloureuses. Sur le premier de ses disciples, qui vient pourtant de le trahir, Jésus « fixa son regard », suscitant ainsi son repentir dans les larmes (Lc 22, 61-62). Sur ses bourreaux, le crucifié appelle le pardon du Père, parce qu'ils « ne savent pas ce qu'ils font » (Lc 23, 34). À son plus proche prochain, il promet d'être « aujourd'hui avec [lui] dans le Paradis » (Lc 23, 43).

(...) Pas plus que pour les auditeurs de Galilée, l'amour des ennemis ne nous est connaturel. Parce que nous sommes des auditeurs du Christ dans la foi pascale de l'Église, cet amour des ennemis a été déposé en nous au jour de notre baptême, jour où notre Ennemi a été enchaîné. Il nous reste à puiser sans cesse à cet amour mis en croix, pour qu'il dépose en nous ces capacités à aimer, quand notre nature s'y refuse. Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus l'avait intuitivement perçu quand elle comprend que l'aversion envers sa voisine carmélite, bien modeste ennemie semble-t-il, ne peut être guérie que si le Christ crée en elle les dispositions de cet amour. Désirons pouvoir dire avec elle : « Ah ! ce qui m'attirait, c'était Jésus caché au fond de son âme… Jésus qui rend doux ce qu'il y a de plus amer » (Manuscrit C 14r°).

http://www.esprit-et-vie.com/article.php3?id_article=735
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3757
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: « Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font » Luc 23:34   Mer 19 Sep 2012, 14:45

" Sur la croix c’est Dieu qui subit la violence des hommes, le Dieu qui fait violence devient le Dieu à qui on fait violence, Dieu se laisse haïr et tuer par les humains, mais il ne se venge pas, donnant ainsi à voir une autre image du divin. La résurrection, en effet, confirme le Dieu de Jésus. Elle n’est pas un coup de force destiné à confondre, à contraindre les meurtriers et à les soumettre enfin, elle est l’attestation par l’Esprit de Dieu que Jésus est bien son envoyé mais aussi que Dieu ne se résigne pas devant son échec (André Gounelle,1933-). Tout n’est pas fini avec la croix, Dieu ne nous en veut pas ; au contraire, à partir de cette mort Dieu fait éclore une vie nouvelle comme le grain qui tombe en terre donne naissance à une plante magnifique. La résurrection signifie que Dieu ratifie le pardon accordé par Jésus à ses bourreaux sur la croix (Lc, 23,33-34). Dieu prive la haine de sa puissance sans utiliser l’arme de la puissance. Il nous délivre de la figure du tout-puissant-jouissant pervers. Voilà la réponse de Dieu à la violence des hommes, au crime de la croix. L’amour envers les hommes, tel est le « désir » de Dieu et son visage lumineux. "



http://protestantsdanslaville.org/gilles-castelnau-libres-opinions/gl493.htm
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3757
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: « Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font » Luc 23:34   Mer 15 Avr 2015, 17:19

Luc  a-t-il voulu atténuer le scandale de Jésus mourant dans un cri de détresse :  "Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?" ; en remplaçant ce cri de détresse par des paroles de confiance : "Père, pardonne-leur car, ils ne savent pas ce qu’ils font" ?

Selon Luc, Jésus meurt en faisant confiance à son Père, sans être préoccupé par l’écrasant silence de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 4928
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: « Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font » Luc 23:34   Mer 15 Avr 2015, 19:16

La critique textuelle est à peu près unanime à juger ce passage inauthentique, pour des raisons "matérielles" (il est absent des manuscrits les plus anciens) -- c.-à-d. à estimer qu'il ne faisait pas originellement partie de l'Evangile selon Luc: c'est un ajout très tardif, et surtout hétérogène, à l'"œuvre" (qui est elle-même déjà passablement tardive et hétérogène). Mais manifestement ça ne gêne pas la plupart des commentateurs, conservateurs ou libéraux, pour la bonne raison que son contenu est consensuel: quand on aime, les considérations critiques ne comptent pas !
[Pour rappel: l'inauthenticité d'un texte (jugement de "critique textuelle") ne l'empêche pas d'être considéré comme "canonique" (jugement "dogmatique" et "ecclésiastique").]
[Par curiosité, je suis allé voir sur jw.org ce qu'il en était advenu dans la nouvelle édition de la NWT (2013): les doubles crochets ([[ ]]) qui signalaient l'inauthenticité probable du texte ont disparu, mais le texte même est resté, sans rien qui le distingue désormais (du reste) de l'évangile. Par contre, dans Jean la péricope de la femme adultère (7,53--8,11), dont l'inauthenticité était précédemment signalée de la même manière, a purement et simplement disparu. Allez comprendre.]
Sur le fond, l'idée peut paraître compatible avec d'autres passages de Luc (p. ex. 12,47s) aussi bien qu'avec ceux des Actes cités plus haut dans ce fil (on peut noter toutefois que Luc a aussi été interpolé dans un sens formellement contraire, p. ex. dans la variante du Codex de Bèze en 6,5, la parole à l'homme qui travaillait le jour du sabbat: "Si tu sais ce que tu fais, heureux es-tu ! Mais si tu ne le sais pas, maudit es-tu, et transgresseur de la Loi"). Plus généralement, il me semble que la civilisation (singulièrement mais pas seulement "judéo-chrétienne") aura cher payé de considérer systématiquement l'ignorance, l'inconscience et l'inintelligence en général comme des "circonstances atténuantes": ça n'encourage guère à la lucidité, sur soi-même pour commencer: mieux vaut toujours ne pas savoir, ne pas être "conscient", ne pas "comprendre"...
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3757
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: « Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font » Luc 23:34   Jeu 16 Avr 2015, 18:25

Citation :
Plus généralement, il me semble que la civilisation (singulièrement mais pas seulement "judéo-chrétienne") aura cher payé de considérer systématiquement l'ignorance, l'inconscience et l'inintelligence en général comme des "circonstances atténuantes": ça n'encourage guère à la lucidité, sur soi-même pour commencer: mieux vaut toujours ne pas savoir, ne pas être "conscient", ne pas "comprendre"...

Un individu n'est-il pas responsable de son ignorance ?
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 4928
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: « Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font » Luc 23:34   Jeu 16 Avr 2015, 19:10

"Moralement" ou "juridiquement" (ces deux "points de vue" n'étant jamais très éloignés l'un de l'autre), la question de la "responsabilité" (ou de la "culpabilité") se discute au cas par cas: il y a des ignorances (etc.) qui paraîtront plus ou moins "responsables" et/ou "coupables".

Ce que je voulais surtout dire, c'est que dans (tout ce qui touche à) (ce qu'on appelle) "la nature", "la vie" ou "le réel", indépendamment de toute considération morale ou juridique, l'erreur ne pardonne pas. Un défaut de connaissance ou une faute d'appréciation en montagne, en mer ou dans le désert, dans le choix d'un aliment comestible ou toxique, dans la conception et dans la construction d'un édifice, dans une "stratégie" guerrière ou autre, se paie cash, il a des conséquences inéluctables. Et les plus anciennes conceptions religieuses ou "philosophiques" (p. ex. sacerdotales ou sapientiales dans l'AT), pour autant qu'elles ne s'embarrassaient pas (encore) (trop) de "morale", étaient calquées sur ce modèle. Tu fais ce qu'il ne faut pas faire ou tu ne fais pas ce qu'il faut faire, tu en paies le prix ou tu en supportes les conséquences, la "morale" n'a rien à voir là-dedans et l'ignorance ou la sottise ne sont en aucun cas une excuse, en tout cas elles ne dispensent pas de la "peine". C'est bien ce qui nous choque dans les textes qui fonctionnent comme ça, lorsque nous les lisons d'un point de vue "moral" qui n'est précisément pas le leur. Et plus notre religion ou notre philosophie sont "morales" (et elles le sont assurément de plus en plus dans une "lignée" qui irait du "prophétisme" biblique à l'"humanisme" moderne en passant par le pharisaïsme et le christianisme, par exemple; on pourrait tracer d'autres lignes de descendance ou d'ascendance tout aussi pertinentes à partir du monde grec, de l'épopée à la tragédie, d'Eschyle à Euripide, etc.), plus nous attachons d'importance aux "intentions" et aux "responsabilités" individuelles, aux "circonstances atténuantes" ou "aggravantes" de tel ou tel acte, moins nous comprenons ce rapport au réel qui demeure pourtant, dans son ordre propre, parfaitement indifférent à toutes ces délicatesses.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3757
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: « Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font » Luc 23:34   Mer 22 Avr 2015, 15:18

"Pendant qu'il était assis au tribunal, sa femme lui fit dire : Ne te mêle pas de l'affaire de ce juste, car aujourd'hui j'ai beaucoup souffert en rêve à cause de lui.
Les grands prêtres et les anciens persuadèrent les foules de demander Barabbas et de faire disparaître Jésus.Le gouverneur leur demanda : Lequel des deux voulez-vous que je vous relâche ? Ils répondirent : Barabbas ! Pilate leur dit : Que ferai-je donc de Jésus, celui qu'on appelle le Christ ? Tous répondirent : Qu'il soit crucifié ! Il reprit : Quel mal a-t-il donc fait ? Mais ils crièrent de plus belle : Qu'il soit crucifié !
Pilate, voyant que cela ne servait à rien, mais que l'agitation augmentait, prit de l'eau, se lava les mains devant la foule et dit : Je suis innocent du sang de cet homme. C'est votre affaire. Tout le peuple répondit : Que son sang soit sur nous et sur nos enfants ! "(Mt 27, 19 ss)


 la foule de Jérusalem en émeute demande la condamnation de Jésus. Pilate ne la prononce pas. Il demande par trois fois pourquoi il devrait le faire. L'expression "Que son sang soit sur nous et sur nos enfants !",  semble désigner les coupables, la foule soulevée par les grands-prêtres et les anciens. L'évangile de Matthieu tente de définir les responsabilités de la crucifixion, loin du "Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font".


Dernière édition par free le Jeu 30 Avr 2015, 17:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1600
Age : 70
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: « Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font » Luc 23:34   Jeu 23 Avr 2015, 11:54

On peut noter que c'est sur cette demande "Que son sang soit sur nous et sur nos enfants", que sembler se baser ceux et celles qui ont ensuite accusés les juifs de Déicide.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 4928
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: « Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font » Luc 23:34   Sam 25 Avr 2015, 00:59

Que le plus "juif" des quatre évangiles canoniques (i.e. "selon Matthieu"), celui qui défend, revendique et requiert ouvertement l'observance intégrale de la Torah (5,17ss), soit aussi le plus violemment antijudaïque, sinon antisémite (cette dernière qualification en dépit de son anachronisme ne paraîtrait pourtant pas volée dans la mesure où c'est bien l'ethnos, la "nation" ou la "race" au sens classique de ces mots et pas seulement la "religion" qui semble en cause, ici et en 21,43 notamment), cela ne laisse pas de surprendre.

Cf. http://etrechretien.discutforum.com/t302-ce-que-je-retiens-de-matthieu
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font » Luc 23:34   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font » Luc 23:34
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dieu a-t-il abandonné Jésus?
» Mgr Di Falco critique le pape et installe un Christ à la chaise électrique
» des musulmans saccagent une église
» « Père, pardonnez-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font ! »
» discussion entre deux jumeaux dans le ventre de leur maman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: RELIGION :: BIBLE: NOUVEAU TESTAMENT :: LUC-
Sauter vers: