Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 " l'esprit contre la chair ; il y a entre eux antagonisme " Gal 5,17

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
free



Nombre de messages : 3742
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: " l'esprit contre la chair ; il y a entre eux antagonisme " Gal 5,17   Jeu 27 Sep 2012, 17:29

Pour le rédacteur de ce texte, l'humain serait-il un champ de bataille intérieur où la chair et l'esprit seraient en opposition ... deux "moi", un portait vers le bien, l'autre vers le mal ... deux "natures".Shocked

Pourtant Gal 5,24 (" Or ceux qui appartiennent au Christ Jésus ont crucifié la chair avec ses passions et ses convoitises. ") pose un problème, si notre chair est cricifiée, comment peut-il s'opposer à l'esprit.

Pourquoi cette opposition entre la chair et l'esprit ? Cela correspond-t-il à une réalité ?

Encore plus intriguant, Gal 5,17 dit : "Car la chair convoite contre l'esprit, et l'esprit contre la chair ; il y a entre eux antagonisme, si bien que vous ne faites pas ce que vous voudriez."

Que devons nous comprendre de l'expression, " si bien que vous ne faites pas ce que vous voudriez " ?

Cette antagonisme supprime-t-elle notre liberté d'agir ?

Pourquoi ce rejet de la chair ?

Cela me rappelle l'époque où je m'efforçais d'être un homme "sprituel" et que malgré mes efforts soutenus, je constatais amèrement que je n'étais qu'un homme de chair ... je me flagellais psychologiquement pour y arriver.
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3742
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: " l'esprit contre la chair ; il y a entre eux antagonisme " Gal 5,17   Mar 09 Oct 2012, 16:32

3. En tout cas, ce terme n'a jamais dans le NT la connotation sexuelle qu'on lui prête parfois.


4. Il ne désigne pas non plus une "partie" du croyant: le texte grec ne dit pas "votre chair", mais "la chair"; Paul ne l'oppose donc pas à une autre "partie" du croyant qui serait son esprit (comme le faisaient les Grecs), mais à l'Esprit Saint (vv.16-17;19;22).


5. La "chair" est donc plutôt un principe qui gouverne la vie.


6. Attention! Certains exégètes chargent à tort le mot de connotations très négatives (et extrapolent: par ex. "la nature pécheresse", "la propension au mal" - s'appuyant donc non surla pensée sémitique de Paul, mais sur la pensée hellénisante qui, en opposant "chair" et "esprit", opposait "pureté" et "impureté")

. En fait, la pensée sémitique, lorsqu'elle met en balance "chair" et "esprit" oppose "terrestre" et "céleste".


Chez Paul, juif et chrétien, cette opposition est transformée par une double expérience:

- celle du péché auquel la chair nous a entraînés,

- et celle de l'Esprit Saint qui est donné aux chrétiens.


8. Ainsi, en 1Co 3,3, l'expression "σαρκικοί ἐστε, vous êtes charnels" (avec l'adjectif "σαρκικός sarkikos", directement dérivé de "σάρξ") a pour synonyme "κατὰ ἄνθρωπον περιπατεῖτε, vous marchez selon l'homme".


9. La "chair" semble donc bien désigner ce que l'homme est en Adam: par création, il est soumis au principe de justification de la Loi, avec l'obéissance pour seul moyen de ne pas tomber dans la mort (Gn 2,16-17; Rm 5,13-14), et, à cause de la chute, il est faible, livré à lui-même, pécheur.


C'est cette réalité "humaine" qui s'impose à tout homme tant que l'Esprit ne le fait pas naître à une vie nouvelle, dans le Christ, sous le régime de la grâce (voir Rm 8,1-17).

http://www.y-mailliet-le-penven.net/LA--cf-83-ce-b1-cc-81-cf-81-ce-be-CHAIR-CHEZ-SAINT.html



Voir aussi :

http://oudenologia.over-blog.com/article-la-chair-et-l-esprit-110683374.html


Narkissos :

" Reste la question de la pertinence. On n'est sans doute pas obligé de la poser de façon aussi "naïvement réaliste" que "cela correspond-il à une réalité ?" -- mais la sophistication de la formule n'y changera pas grand-chose, et, tant qu'à faire, je la prends comme elle vient et me risque à répondre: cela correspond à une réalité si et dans la mesure où on lui fait correspondre une réalité. Rien n'empêche ici et maintenant de "jouer à la chair et à l'esprit" comme d'autres "jouent au conscient et à l'inconscient"; ce n'est assurément pas le même jeu mais ce n'est pas non plus un tout autre jeu: les paradigmes opératoires sont comparables: des grilles de lecture de l'expérience, qui ne peuvent s'évaluer que par la pratique d'une expérience de lecture, Précisons tout de même que la pratique d'un tel jeu gagnera à être informée des "règles" pauliniennes, qui définissent "la chair" de façon beaucoup plus large (et plus riche) que ce que ce mot évoque en français courant (essentiellement la sexualité): la chair" c'est ça aussi, sans aucun doute, mais c'est aussi bien d'autres choses: il y a tout une dimension intellectuelle de "la chair" qui n'est pas la moins intéressante. "
Revenir en haut Aller en bas
 
" l'esprit contre la chair ; il y a entre eux antagonisme " Gal 5,17
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Du 3 au 11 juin 2011 Neuvaine au Saint-Esprit
» Comment protéger son esprit ?
» Dieu contre la chair ?
» Trait d'esprit de Voltaire
» Le militant Andrea Ngombet est libre : "Je ne combats pas contre la chair et le sang mais contre le diable lui-même.".

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: RELIGION :: BIBLE: NOUVEAU TESTAMENT :: EPÎTRES-
Sauter vers: