Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le suicide et la Bible

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
free



Nombre de messages : 3445
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Le suicide et la Bible   Mar 30 Oct 2012, 14:58

Il apparait comme une évidence pour de nombreux croyants que la Bible condamne le suicide, or la Bible relate de nombreux cas de suicide mais n'en condamne aucun explicitement.

Par exemple le livre des Juges 9, 54 -57 relate le suicide d'Abimélek , v 54 " Il appela aussitôt le jeune homme qui portait ses armes et lui dit : " Tire ton épée et tue-moi, pour qu'on ne dise pas de moi : C'est une femme qui l'a tué. " Son écuyer le transperça et il mourut. "

La tradition biblique ne porte aucun jugement sur ce suicide mais au contraire l'analyse comme l'expression de la malédiction divine (9,56-57) " Ainsi Dieu fit retomber sur Abimélek le mal qu'il avait fait à son père en égorgeant ses soixante-dix frères ... "

Un autre cas célèbre, le suicide de Samson, qui est perçu comme une vengeance et le résultat de la volonté divine, puisque qu'il est l'accomplissemnt de la prière de Samson. (Juges 16,26-31)

Même constata concernant la suicide de Saül.

Je suppose que la notion de suicide est étrangère à la Bible.

Dans certaines partie de l'AT ont été rédigé à une époque ou la notion d'au-delà n'existait pas ... pas de vie aprés la mort, ce qui a inspiré au Qohélet (4,2) cette sentence : " Alors je félicite les morts qui sont déjà morts plutôt que les vivants qui sont encore vivants. "

Il me semble que nous sommes loin de la lecture "chrétienne" version 21 eme siècle de la Bible.


Dernière édition par free le Mar 30 Oct 2012, 17:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3445
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Le suicide et la Bible   Mar 30 Oct 2012, 17:13

Les différentes religions ont toutes une position à l’égard du suicide. Le judaïsme prône l’amour de la vie au delà de tout ce que l’on peut imaginer. Décider de sa propre mort, c’est se substituer à l’autorité suprême, le Créateur. C’est estimer avoir le droit de disposer de ce qui est simplement mis à disposition et non propriété. Les suicidés n'ont pas droit aux rites funéraires, aux pleurs des proches. Toutefois, n'est appelé suicidé que celui qui met fin à ses jours en pleine possession de ses moyens. Toute personne malade, dépressive, contrainte par des circonstances contraires à ses convictions ou à sa volonté, ne rentre pas dans cette définition : “Le suicidé dont la Bible ne veut pas, c’est celui qui déciderait froidement, sans raison aucune, de mettre fin à ses jours. En d’autres termes, ce que la Thora condamne, c’est la mort comme si nous pouvions un jour décider qu’autre chose que notre vie avait plus de valeur que celle-ci”, J. Sitruk, Le suicide dans la tradition hébraïque in Le suicide, sous la direction de F. Terré, PUF, 1994, p. 33.

Selon le Protestant Olivier Abel, on chercherait en vain dans la Bible une condamnation du suicide. “Le suicide est raconté (Saül, Judas) comme un malheur et non décrit comme une catégorie de faute : aucune loi ne peut faire que le suicide devienne pour un suicidant une impossibilité car la loi ne peut rien sur un désespéré”, Olivier Abel, Le suicide et les droits de la conscience, in Le suicide, PUF, 1994, p. 49 et s.


http://www.ecole-management-normandie.fr/upload/editeur/1CR17.pdf




Questions :


Dans la mesure ou le martyre est une mort volontaire, ne peut-on pas assimiler le martyre à une forme de suicide ?

« Je me dessaisis de ma vie pour mes brebis ». Le Christ s’est-il suicidé ? « Comment le fils de Dieu, dont la volonté est sans limite, a-t-il pu mourir sans l’avoir voulu profondément ? », s’interroge Saint Thomas d’Aquin.
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3445
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Le suicide et la Bible   Mer 31 Oct 2012, 14:55

Or, l’époque qui voit naître la foi en la résurrection n’est pas épargnée de morts volontaires qui sont considérées comme héroïques et glorieuses.

Par exemple, en 1 Maccabées, 6, 42-46, Éléazar, surnommé Awarân, «se sacrifia pour sauver son peuple et pour acquérir un nom immortel»; il «se précipita avec audace vers la bête au milieu de la phalange […] et se glissa sous l’éléphant et par en dessous lui porta un coup mortel. Il s’écroula sur Éléazar qui mourut sur place.» Le ventre de l’éléphant, caparaçonné d’un harnais royal, était plus vulnérable, car il n’était pas couvert.

2 Maccabées 14, 37-46, raconte la mort volontaire de Razias , «aimant mieux mourir noblement que tomber entre les mains des criminels et subir des outrages indignes de sa noblesse» (2 M 14, 42). Le suicide d’Éléazar, «préférant une mort glorieuse à une vie infâme» (2 M 6, 19) et dont la mort est «un exemple de noble courage et un mémorial de vertu» (2 M 14, 31). Il peut être classé, selon la Typologies de Baechler du suicide, parmi les suicides sacrifices dans le sous-type oblatif. Il en va de même pour la mort héroïque des sept frères et de la mère dont on trouve le récit en 2 Maccabées 7, 1-42, et pour la mort des docteurs du peuple selon le livre de Daniel (Dn 11, 32-35).

http://agora.qc.ca/thematiques/mort/dossiers/bible
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3445
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Le suicide et la Bible   Lun 23 Déc 2013, 23:23

La position actuelle du christianisme (historique), surtout catholique, paraît déjà à cet égard d'une absurdité qui n'échappe à personne, mais qui ne devrait surtout pas lui échapper, à lui. Car si l'absurdité est infiniment discutable en tant que déraison -- par rapport à quelle "raison" ? -- elle ne l'est pas en tant que contresens interne, parfaitement manifeste dans le cadre imposé par les "fondements" chrétiens. Il y va à peu près du même retournement historique et littéraire qui a peu à peu transformé une religion au départ hostile ou au mieux indifférente au mariage, à la famille et à la procréation en championne de ces "valeurs". Mais pour le suicide la chose semble encore plus évidente, quoique comme toute évidence, elle apparaisse mieux à quelque distance. Quand le regretté Desproges disait: "Si Jésus ne s'est pas suicidé, c'est que je n'ai rien compris au Nouveau Testament", il énonçait brutalement une "vérité" qui échappe au paroissien ordinaire et même au clerc moyen, mais qu'ils peuvent difficilement éviter dès lors qu'on leur met le nez dessus; l'exégète trouvera bien dans les textes toute sorte d'exaltation de la mort volontaire, avec des motivations d'ailleurs diverses, voire contradictoires, mais, par (ou sous prétexte de) discipline méthodologique, il se gardera d'en tirer des conclusions; quant au théologien systématique, dont la fonction consiste en principe à synthétiser les "donné(e)s" des textes pour en tirer un "message" audible ou une image visible (comme Aaron le veau d'or ?), un texte-discours lisible et univoque, il est plus que tout autre à la remorque, et de sa propre tradition dans ses versions les plus récentes (celle de ses commanditaires et de son public immédiats) et (don) de la morale contemporaine. Que le christianisme ancien se soit principalement enorgueilli de produire des martyrs en abondance -- quitte à en rajouter sur leur nombre ou leur enthousiasme -- cela est à peu près aussi étranger aux chrétiens qu'aux non-chrétiens d'aujourd'hui.




http://oudenologia.over-blog.com/article-u-121696845.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le suicide et la Bible   Aujourd'hui à 21:35

Revenir en haut Aller en bas
 
Le suicide et la Bible
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le suicide ce que dit la bible les juif et le monde
» question sur passage bible
» ATTAQUE SUICIDE !
» La bible dévoilée : les révélations de l'archéologie
» La bible ou le mythe de l'humanisme judéo-chrétien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: RELIGION-
Sauter vers: