Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Péché et Culpabilité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
free



Nombre de messages : 3445
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Péché et Culpabilité   Mer 16 Jan 2013, 15:56

Le péché est souvent lié à une malpropreté, une tache, une souillure, ou une maladie, le coupable doit se soumettre à un rite de purification, comme la confession. Le récit d'Adam et Eve est un mythe qui essaie d'expliquer l'origine du mal et de la faute.

Ce mythe ne situe pas l'origine du mal en Dieu, mais en l'homme, Il tombe dans le mal de son propre chef. Dieu a créé un monde bon, et la créature y introduit le mal. Le mythe innocente Dieu, et accuse l'être humain.

J'ai le sentiment que ce récit est à l'origine de ce sentiment, qu'est la "culpabilité", la culpabilité de l'être d'humain demeure, parce qu' il a tort de se laisser séduire par le serpent alors que le mal n'appartient pas à sa nature.

Il me semble que la croyance est intimement liée à la culpabilité avec l'auto-flagellation morale ou physique qui l'accompagne. Un sentiment destructeur et angoissant.

Je me souviens dans mon ancienne vie de TdJ, je lisas avec une certaine terreur Héb 10 26 ss :

" Car si nous péchons volontairement, après avoir reçu la connaissance de la vérité, il n'y a plus de sacrifice pour les péchés. Il y a, au contraire, une perspective redoutable, celle du jugement et d'un courroux de feu qui doit dévorer les rebelles. (...) D'un châtiment combien plus grave sera jugé digne, ne pensez-vous pas, celui qui aura foulé aux pieds le Fils de Dieu, tenu pour profane le sang de l'alliance dans lequel il a été sanctifié, et outragé l'Esprit de la grâce ? Nous connaissons, en effet, celui qui a dit : A moi la vengeance. C'est moi qui rétribuerai. Et encore : Le Seigneur jugera son peuple. Oh ! chose effroyable que de tomber aux mains du Dieu vivant ! "
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3445
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Péché et Culpabilité   Jeu 17 Jan 2013, 12:56

L'épître aux Hébreux (10,26 ss) avec son expression "péché volontaire", ne ferait pas allusion au péché imputable à la faiblesse humaine mais au péché fait de manière délibérée, à un acte de défi contre l’autorité divine.

Certains commentaires établissent cette différence en opposant le péché des personnes qui ont crucifié Jésus et au sujet desquels, Jésus demanda : « Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font. » (Lc 23.34 ; cf. la prière d’Etienne, Ac 7.60) ET le cas de Judas a agi de manière calculée, et n’a jamais été pardonné. J'avoue ne pas trop saisir la difference !



Voici l'ananlyse du Adolphe Gesché sur la responsabilité humaine concernant "le Mal" dans son intitulé « Le péché originel et la culpabilité en Occident »

" L’être humain n’est pas la cause du mal. L’autre type d’explication de l’insertion du mal auquel Gesché confronte la Bible est celui de l’héritage grec. D’après ce dernier, l’homme serait le seul responsable du mal (mythes de Sisyphe et de Prométhée), c’est lui qui en commettant « une faute irrémédiable » porte le fardeau de sa culpabilité. Il en découle désespoir et résignation devant la fatalité, et surtout « un processus infini d’autoculpabilisation ». En net contraste avec cet héritage grec, dans le judéo-christianisme l’homme n’est pas la cause du mal et n’a pas à « en supporter tout le poids ». Le serpent, ce « tiers énigmatique », « indique la présence d’un mal dont nous, hommes, n’avons pas à supporter toute la responsabilité. Le figuratif du serpent coupable signifie qu’un mal nous précède, mal indéniable, mais que l’homme n’a pas entièrement voulu. Il y a un mal déjà-là […]« . Une telle approche permet de « déculpabiliser à bon escient l’homme, pour le délivrer d’un poids dont il serait investi de manière telle qu’il ne pourrait en sortir qu’anéanti et broyé, puisque entièrement coupable »
Revenir en haut Aller en bas
VANVDA



Masculin Nombre de messages : 1492
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: Péché et Culpabilité   Jeu 17 Jan 2013, 15:08

Ton deuxième post répond pour une bonne partie à celui d'hier: on peut difficilement penser que le récit de l'Eden soit à l'origine du sentiment de culpabilité chez l'homme, puisque l'idée de l'homme "pris en défaut" face aux dieux se retrouve dans bien d'autres mythes. En outre, cela signifierait que les cultures autres que judéo-chrétiennes ne seraient pas confrontées à ce sentiment? C'est un peu dur à croire (même si bien sûr, la "culpabilité" ne sera pas géré de façon identique d'une culture à l'autre, on peut l'imaginer, et dans cet esprit il est évident que le christianisme a joué son rôle dans la façon dont on la vit chez nous).

Ceci dit, je reste un peu dubitatif quand à cet extrait que tu nous proposes: dans l'héritage grec, Prométhée n'est pas un homme, et les ruses qu'il utilise pour tromper les dieux (et qui provoque leurs colères) ne viennent pas de l'homme, donc! En outre le mal ne pré-existe pas moins dans le mythe de Pandore que dans celui du serpent en Eden (et même, si je devais arbitrer, j'estimerais, à la louche, que le problème du "mal" --ou plutôt le "malheur"-- posé comme ayant une cause extérieure à l'homme est plutôt plus formellement exprimé dans le mythe de Pandore que dans celui de la Genèse... je ne sais pas ai ma phrése est bien claire, là! Neutral ).

Enfin, pour ma part, j'ai plutôt une lecture du mythe de l'Eden qui est débarrassée de la notion stricte du "mal" ou du "péché", que je ne trouve pas (ou plus...) dans la Genèse (même si le judéo-christianisme l'a introduit dans sa lecture de cet épisode, bien sûr! C'est incontestable... mais ça ne change pas le texte de la Genèse).
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3445
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Péché et Culpabilité   Jeu 17 Jan 2013, 16:35

Citation :

Salut Vanvda,

Je ne pense pas que les cultures judéo-chrétienne soient les seules a véhiculer le sentiment de culpabilité mais je me demande s'il est possible d'être un croyant chrétien en vivant sa foi, sans être dévoré par la culpabilité et préoccupé par la notion de péché.

La représentation qu'on se fait du péché joue un rôle capital dans la conception que l'on a de Dieu ... un Dieu qui condamne et pardonne et offre un rachat.


Cela pose la question même de l'existence de la notion du "péché" ... Pourquoi le christianisme insiste-t-il tant sur cette idée de "péché" ?

Le message du christianisme, assez majoritairement, est le message d'une libération du péché. La torture mentale que s'inflige bon nombre de fidèle ne tend jamais qu'à montrer que ce message ne passe pas très bien.

Citation :
Je comprends que le sens du péché comme la notion de culpabilité sont des garde-fous du comportement humain et imposent des limites ... l'homme ne peut pas faire ce qu'il veut mais pourquoi la notion de péché fait-elle naitre un conflit interne chez l'homme et implique-telle l'obligation d'une souffrance réparatrice ?


Quand je pense à la flagellation comme moyen de faire pénitence, je suis horrifié. De nombreux croyants se torturent l'esprit parce qu'il se demande s'ils sont dignes du pardon divin.

Les auto-mutilations que s'infligent des personnes en souffrance morale/mentale/psychologique (au choix) ne sont pas l'exclusivité du christianisme, malheureusement. Pour moi, cette pratique ne fait jamais que trouver en lui une façon de plus, parmi d'autre, de s'exprimer. (Bien sûr, je ne nie pas que le christianisme tel qu'il est vécu par le fidèle, puisse devenir lui-même la cause de la souffrance en question).

Citation :
Enfin, pour ma part, j'ai plutôt une lecture du mythe de l'Eden qui est débarrassée de la notion stricte du "mal" ou du "péché", que je ne trouve pas (ou plus...) dans la Genèse (même si le judéo-christianisme l'a introduit dans sa lecture de cet épisode, bien sûr! C'est incontestable... mais ça ne change pas le texte de la Genèse).

Le mythe de l'Eden nous expliquent toutes les misères actuelles de la condition humaine, la dureté du travail et de la nature, les douleurs de l’enfantement, la honte sexuelle ... qui se résume à un événement unique, qui fut la désobéissance d'Adam et Eve qui pèse sur l'humanité comme une malédiction collective.

Oui, nous sommes à peu près d'accord, mais je crois que je me suis mal fait comprendre: le récit de la Genèse a bien pour but d'expliquer l'origine de la condition humaine (y compris ses souffrance, donc), mais ne le fait pas sous l'aspect du "péché". L'homme et la femme se sont approprié une caractéristique divine (la "connaissance du bon et du mauvais") mais cela n'est pas raconté en terme de "péché". le Dieu qui y est décrit n'est pas lui-même particulièrement bon (il ment assez franchement à l'homme et n'est pas vis-à-vis que bienveillant: l'homme lui sert de "jardinier" pour son jardin, et attend de lui qu'il "reste à sa place"...) C'est en ce sens que je disais que le récit d'Eden ne parle pas particulièrement de "péché" au sens où l'on entend désormais ce mot (le mot n'est d'ailleurs pas employé, et n'arrive qu'avec Caïn au chapitre 4), mais décrit simplement un serviteur qui a mis son maître en boule contre lui, ce qui explique sa punition, mais sans faire particulièrement entrer en scène la notion "morale" de bien ou de mal: pour le dire autrement, le récit ne dit pas que c'est "mal" de la part d'Adam et Ève d'avoir goûté le fruit, mais simplement que ça lui a valu le courroux de Dieu. Dieu est le plus fort, il fait ce que bon lui semble, et c'est donc mal calculé que de le mettre en pétard... mais ce Dieu-là n'est pas (encore) le Dieu du "Bien" absolu.
Le récit n'a pas non plus pour but de dire que c'était "bien" que de goûter le fruit, bien sûr. Mais s'il y a une certaine "condamnation" de l'acte de l'homme, dans mon idée, ce n'est pas tant en terme de "bien" ou de "mal" du point de vue de la "morale" (le sens le plus habituel qu'a pris le mot "péché"), mais plutôt concernant le fait de ne pas rester à sa "juste place" dans le cosmos.
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3445
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Péché et Culpabilité   Ven 18 Jan 2013, 18:27

Je crois qu'il ya eu un mélange de mon poste avec celui de Vanvda .... Shocked
Revenir en haut Aller en bas
VANVDA



Masculin Nombre de messages : 1492
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: Péché et Culpabilité   Ven 18 Jan 2013, 21:43

OUPPPPSSS! Ce serait bien moi qui ait cliqué sur "éditer" au lieu de "citer"!

Reçois mes plus plates excuses... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3445
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Péché et Culpabilité   Lun 21 Jan 2013, 15:02

"Ce ne sont pas ses fautes morales qui constituent le péché fondamental de l'homme. Son péché fondamental consiste à vouloir se suffire en tant qu'homme, par où il se fait Dieu".

"Par péché, il ne faut pas entendre l'immoralité, mais la prétention de l'homme de vouloir être lui-même, de disposer de lui-même, de vouloir prendre sa vie en main, le désir d'être comme Dieu "

Rudolf Bultmann Foi et compréhension, 1, p.28.



"La tentation ne réside pas tellement dans la volonté titanesque s'être comme Dieu, mais dans la faiblesse, le relâchement, la lassitude où l'on ne veut pas être ce que Dieu nous demande d'être".

Jürgen Moltmann, Théologie de l'espérance, p.19.

Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3445
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Péché et Culpabilité   Lun 21 Jan 2013, 18:55

Le christianisme entretiendrait en permanence un sentiment de culpabilité, en rappelant à l’homme son état de pécheur afin de le maintenir sous la domination de Dieu, le seul capable d'offrir le rachat. Il y aurait dans la culpabilité une sorte de lâcheté et une démission devant la vie. Pour Nietzsche, « se sentir coupable c’est refuser la vie ».
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3445
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Péché et Culpabilité   Mar 22 Jan 2013, 13:21

J'ai le souvenir d'un article de la TG sous la rubrique "questions des lecteurs", qui soulevait une interrogation qui semblait préoccuper un certains nombres de TdJ et qui me semble d'une manière générale interpeler de nombreux croyants : Comment savoir si je n'ai pas commis le « péché impardonnable » ?

Cette question laisse transparaitre une inquiétude et un découragement du croyant qui se demande s'il n'a pas commis le péché qui l'éloignera définitivement de Dieu. (Mc 3,29 : " mais quiconque aura blasphémé contre l'Esprit Saint n'aura jamais de rémission : il est coupable d'une faute éternelle. ").

Je trouve cette notion de "faute éternelle" assez destructrice et décourageante pour le croyant ayant une certaine sensibilité.

De plus une question m'interpelle, pourquoi devons nous, dans certains cas, lutter contre nos désirs ou ce que nous sommes, pour ne pas péché ?
Revenir en haut Aller en bas
seb



Masculin Nombre de messages : 1417
Age : 43
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Péché et Culpabilité   Mar 22 Jan 2013, 23:13

C'est dans la logique de toute religion que d'aller à l'encontre de la nature de l'homme, et de montrer ce qui est naturel comme étant des "péchés". Or, si Dieu existe, c'est quand même lui qui nous a fait comme nous sommes, non? Alors qu'il y aurait-il de mal à suivre notre nature, vu que c'est censé être Dieu qui nous l'a donnée?

Personnellement, je commence plutôt à me demander si ce n'est pas Dieu lui-même - ou plutôt ses "représentants" sur terre - qui ont commis un pêché impardonnable en voulant nous parler de quelque chose qu'ils ne connaissent pas et qu'ils ne comprennent pas...

_________________
Si ton but est la croyance, ne parle qu'avec ceux qui la partagent. Si ton but est la connaissance, parle avec tout le monde!
http://ex-temoinsdejehovah.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://ex-temoinsdejehovah.org/
le chapelier toqué



Nombre de messages : 1381
Age : 69
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Péché et Culpabilité   Mer 23 Jan 2013, 13:51

réponse intéressante d'Adam a son créateur (Genèse 3.12)
Citation :
12 L’homme répondit : « La femme que tu as mise auprès de moi, c’est elle qui m’a donné du fruit de l’arbre, et j’en ai mangé. »

sur quoi Dieu (le Seigneur) déclara:
Citation :
22 ¶ Le SEIGNEUR Dieu dit : « Voici que l’homme est devenu comme l’un de nous par la connaissance de ce qui est bon ou mauvais. Maintenant, qu’il ne tende pas la main pour prendre aussi de l’arbre de vie, en manger et vivre à jamais ! »
23 Le SEIGNEUR Dieu l’expulsa du jardin d’Eden pour cultiver le sol d’où il avait été pris.

je ne vois pas trace de péché si ce n'est l'idée qu'Adam et Eve auraient dus vivre comme Dieu le voulait et qu'ayant fait un choix différent ils se trouvent expulsés du jardin d'Eden. Est-ce pour ne pas être mis en concurence?
Revenir en haut Aller en bas
Ami



Masculin Nombre de messages : 308
Age : 50
Date d'inscription : 03/08/2008

MessageSujet: Re: Péché et Culpabilité   Jeu 24 Jan 2013, 08:46

Et de plus, la connaissance du mauvais et connu par le seigneur et les anges , cela bien avant la création de l'homme et sa curiosité naturel (péché).
Si ,bien avant la création de l'homme le mauvais est connu, sous quel forme existait-il?
Revenir en haut Aller en bas
Frere toc



Nombre de messages : 282
Age : 44
Date d'inscription : 24/08/2011

MessageSujet: Re: Péché et Culpabilité   Dim 27 Jan 2013, 07:22


Et même à l'origine (selon la Bible) de l'histoire de la Terre le mal existait car les animaux (qui ne nous sont inférieurs qu'en peu de choses dixit la Bible) eux étaient mortels et connaissaient la souffrance dés l'origine.
Comment la bonté de Dieu s'accorde t-elle de cela ? Un animal est souvent plus fidèle (loyal) qu'un homme, c'est un déchirement de le voir mourir. Les êtres humains 'parfaits' ne pouvaient-ils ressentir du chagrin à la perte d'un compagnon dévoué à quatre pattes .?

Revenir en haut Aller en bas
Ami



Masculin Nombre de messages : 308
Age : 50
Date d'inscription : 03/08/2008

MessageSujet: Re: Péché et Culpabilité   Dim 27 Jan 2013, 11:15

Donc, notre approche sur le péché et la culpabilité devrait changer.Les hommes qui ont construit la religion n'ont pas dit toute la vérité sur Dieu. Dû moins ,elle est écrite mais obscurcie par une autre volonté de culpabilisation pour mieux régner . Si Dieu n'a pas pût réussir avec l'humain ,pourquoi lui demander(à l'humain) l'impossible ?
Revenir en haut Aller en bas
Ami



Masculin Nombre de messages : 308
Age : 50
Date d'inscription : 03/08/2008

MessageSujet: Re: Péché et Culpabilité   Ven 01 Fév 2013, 19:59

pour qu’ils le sachent de l’orient du soleil et de l’occident:
non, rien sauf moi, moi, IHVH-Adonaï, et nul autre, le formateur de la lumière, le créateur de la ténèbre, le faiseur de la paix, le créateur du mal.
Moi, IHVH-Adonaï, l’auteur de tout cela!
Isaie 45:5-7.
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3445
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Péché et Culpabilité   Sam 02 Fév 2013, 23:24

Le christianisme semble subordonner le pardon au repentir ... pas de pardon sans repentir mais ne peut-on pas imaginer que le pardon puisse ouvrir la voie au repentir, et qu'il offre une chance de transformation ... " Moi non plus, je ne te condamne pas. Va, désormais ne pèche plus. " (Jn 8,11) ... Le Jésus de Jean fait le "pari" que la femme adultère va changer. C'est en cela je trouve inacceptable la notion de péché "impardonnable", il exclut la possibilité de rédemption ... J'opposerai à cette notion de "péché impardonnable" le point de vu de Derrida : " le pardon pardonne seulement l'impardonnable. On ne peut ou ne devrait pardonner, il n'y a de pardon, s'il y en a, que la ou il y a de l'impardonnable. "

Un texte semble aider le croyant qui se condamne lui-même avec sévérité ... " si notre cœur venait à nous condamner, car Dieu est plus grand que notre cœur et il connaît tout. " 1 Jn 3, 20
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3445
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Péché et Culpabilité   Mar 05 Fév 2013, 14:40

Citation :
"le péché" plus ou moins strictement ou vaguement défini a toujours eu son utilité fonctionnelle parce qu'il disposait aussi de son autre et de son antidote

http://oudenologia.over-blog.com/article-a-qui-la-faute-114495202.html
http://oudenologia.over-blog.com/article-mea-maxima-culpa-114515132.html
http://oudenologia.over-blog.com/article-noli-timere-114611795.html
Revenir en haut Aller en bas
le chapelier toqué



Nombre de messages : 1381
Age : 69
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Péché et Culpabilité   Mer 06 Fév 2013, 11:29

Selon le dictionnaire historique de la langue française Le Robert :

Citation :
Pécher v.intr. est issu du latin chrétien peccare « commettre une faute contre la loi divine »,…faire un faux pas et moralement « commettre une faute, une erreur, se tromper ». Le sens donne à penser que peccare, mot usuel et familier serait issu d’un mot pecco, qui serait à pes (pied) ce que mancus « manchot » est à man- dans manus (main) ; cependant, un tel mot n’est pas attesté. Pour le sens, on peut évoquer un rapprochement avec le sanskrit skhálatti « il fait un faux pas » et donc supposer une origine indoeuropéenne.

Citation :
Culpabilité n.f. dérivé tardivement (1791) du radical bas latin culpabilis, exprime à la fois l’état de celui qui est coupable et le caractère de ce qui est coupable (1863).

Adam s'est-il senti coupable lorsque Dieu l'interroge, le soir, dans le jardin d'Eden? Sa réponse dégage en touche puisqu'il accuse son créateur de lui avoir donné une aide plutôt maladroite voire dangereuse:
Citation :
L’homme répondit : « La femme que tu as mise auprès de moi, c’est elle qui m’a donné du fruit de l’arbre, et j’en ai mangé. »
Genèse 3.12

Eve n'accepta pas de porter le chapeau et répondit:

Citation :
La femme répondit : « Le serpent m’a trompée et j’ai mangé. »
Genèse 3.13

Ont-ils commis un faux pas ou ont-ils commis une faute contre la loi divine?
Se sont-ils sentis coupables (dans le sens de la culpabilité)?
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3445
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Péché et Culpabilité   Ven 08 Fév 2013, 13:45

L'épître aux Romains reproduit bien le shéma "le péché" avec son "utilité fonctionnelle" associé à son "antidote".

Paul commence par peindre le côté sombre de la condition humaine ... tous se sont mis sous la colère de Dieu ... tous sont pécheurs, jusqu'à prononcer une sentence sans appel en apparence, " en sorte qu'ils sont inexcusables " ... Pour offrir enfin l'antidote en Rm 11,32 : " Car Dieu a enfermé tous les hommes dans la désobéissance pour faire à tous miséricorde."

Pour l'épître aux Romains, tous ont péché (3,23 " tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu ") , et tous sont malgré tout appelés au salut (3,24 " et ils sont justifiés par la faveur de sa grâce ")

Paul insiste sur la gratuité de la grâce, Dieu l'accorde aux humains alors qu'ils ne l'ont pas gagné ni mérité ... 2 Ph 2,8 : " Car c'est bien par la grâce que vous êtes sauvés, moyennant la foi. Ce salut ne vient pas de vous, il est un don de Dieu "

Le salut est un don de Dieu, et non pas une récompense notre bonne conduite, Dieu nous accepte bien que nous soyons inacceptables.

Nou sommes loin du salut qui se gagne parce que nous aurions accompli un certaisn nombre d'heures en prédication, assisté avec régularité à des réunions ... etc etc ... et et son cortège de culpabilité qui accompne celui qui se sent indigne acr pas à la hauteur.
Revenir en haut Aller en bas
le chapelier toqué



Nombre de messages : 1381
Age : 69
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Péché et Culpabilité   Ven 08 Fév 2013, 21:00

Il s'agit de:
Ephésiens 2.8 et non 2 Ph 2,8 Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3445
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Péché et Culpabilité   Mer 27 Fév 2013, 14:14

Le jugement divin génère la crainte et la peur mais l'épitre aux Romains indique au bout du compte l'absence de condamnation.

« Car il n'y a plus de condamnation pour ceux qui sont en Jésus Christ. » - Rm 8, 1
Revenir en haut Aller en bas
chriscam66



Masculin Nombre de messages : 10
Age : 53
Date d'inscription : 14/02/2013

MessageSujet: Re: Péché et Culpabilité   Mer 27 Fév 2013, 23:04

La crainte et la force de Dieu, c'était pour l'ancienne alliance!

La nouvelle Alliance, c'est aimer Dieu avec sa conscience.

Revenir en haut Aller en bas
le chapelier toqué



Nombre de messages : 1381
Age : 69
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Péché et Culpabilité   Dim 03 Mar 2013, 12:36

Citation :
31 Voilà pourquoi, je vous le déclare, tout péché, tout blasphème sera pardonné aux hommes, mais le blasphème contre l’Esprit ne sera pas pardonné.
32 Et si quelqu’un dit une parole contre le Fils de l’homme, cela lui sera pardonné ; mais s’il parle contre l’Esprit Saint, cela ne lui sera pardonné ni en ce monde ni dans le monde à venir.
Matthieu 12.31,32 TOB

On peut penser qu'au moment de cette déclaration de Jésus le système religieux juif demeure encore et que l'attention de Dieu ne s'est pas encore manifestée envers les gens des nations. Mais rien ne permet de considérer que l'action de pécher contre l'esprit s'est éteinte avec l'installation de la congrégation chrétienne.
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3445
Age : 55
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Péché et Culpabilité   Ven 08 Nov 2013, 12:45

J'ai le sentiment qu'un chrétien n'arrête pas de demander pardon à Dieu ("remets-nous nos dettes").

Le sentiment de culpabilité correspond soit au fait d'être coupable mais possede aussi, un sens subjectif  ... le sentiment d'être coupable.

Je me demande si l'un des avantages du sentiment de culpabilité, n'est pas d'y puisser la force et  le courage de faire la vérité en soi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Le péché dans le judaïsme et dans le NT   Lun 06 Oct 2014, 13:41

Les posts qui suivent proviennent d'un second fil sur un sujet similaire:



Le mot péché vient du latin.

Il y aurait trois notions distinctes de ‘péché’ dans l’AT en hébreu  :

 

  1. faute (manquer la cible, la Torah signifiant littéralement tirer une flèche)  ne sépare pas de Dieu
     
  2. mal (malheur, malédiction, malin)  sépare de Dieu
     
  3. impureté (les 613 commandements de la loi) impureté qui a besoin de purification


Informations tirées de cet article :
http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9ch%C3%A9_dans_le_juda%C3%AFsme a écrit:
La notion de péché dans le judaïsme

La Torah (l’Ancien Testament) ne connaît que deux mots pour désigner quelque chose qui ressemble au péché, qui n’ont rien à voir avec les concepts développés par le christianisme.

   

  • la faute est désignée par het (plur. ‘hattaïm).


Ce mot apparaît pour la première fois dans le Livre de la Genèse IV:7. Il est linguistiquement dérivé du concept de manquer la cible. Rien ne laisse supposer dans la sémantique de celle-ci une quelconque séparation d’avec YHWH Elohim. Toutefois, la première fois où Adam manqua le but que lui avait désigné Dieu …


  •    Théologiquement, le mal est désigné par Râ.


Le mot désigne une imperfection intrinsèque : "kisse rou’a", c’est une "chaise instable", branlante, ne convenant ni à sa condition, ni à sa fonction de chaise. Faire ce qui est râ ne s’applique que dans un seul cas : blasphémer et/ou sacrifier aux idoles (Ishtar, Baal, Belzébuth,…) et à l’idolâtrie; en se détournant du monothéisme. Ce mal est toujours collectif et concerne soit le chef du peuple (ex. Salomon qui avait suivi certains cultes de ses nombreuses concubines, soit tout le peuple, Israël, dans son ensemble (ex. « Adoration du Veau d’or »). Les procédures de réparation sont décrites dans Lévitique, particulièrement celle connue sous le nom de bouc émissaire.

   En ce qui concerne les 613 commandements, ce sont plutôt les concepts de pureté et d’impureté  rituelle qui entrent en jeu et leur corollaire : la purification.

Il semblerait que cette déformation latine provienne d’avoir toléré le paganisme à l’intérieur de la ‘religion chrétienne’ en la rendant obligatoire, vénérer d’autres dieux que Dieu étant alors minimisé ?

Questions :


  1. Avoir souhaiter établir des comportements moraux strictes aux populations et  pointé du doigt  le comportement plutot que  l’adoration d’autres dieux pourrait-il avoir influencé 'nos' Bibles ?

  2. Est-ce que le mot hébreu ‘râ’ pourrait trouver un quelconque écho, voir une étymologie dans le dieu des égyptiens 'râ' ?

  3. Est-ce que dans l’ancien comme dans le nouveau testament, la ‘distinction de faute’ entre ‘tromper Dieu avec d’autres dieux’ et ‘faire du mal à son prochain’ est clairement 'séparée' ?


  4. Quelles distinctions est faite (en grec) pour se détourner du monothéisme (sacrifier aux idoles, coucher avec les prostituées des temples, etc) et pour ‘faire du mal à son prochain : voler, tuer, se mettre en colère, etc

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Péché et Culpabilité   Aujourd'hui à 21:35

Revenir en haut Aller en bas
 
Péché et Culpabilité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La place de la culpabilité
» culpabilité et zermati
» Culpabilité paralysie du coeur
» La Culpabilité !!!!?
» Le conte de la culpabilité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: RELIGION-
Sauter vers: