Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 1914 comme date d'intronisation et les textes du NT sur la royauté de Jésus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
free



Nombre de messages : 3877
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: 1914 comme date d'intronisation et les textes du NT sur la royauté de Jésus   Lun 09 Fév 2015, 16:52

Citation :
Même au plan de l'imaginaire, je ne suis pas sûr que ça soit tout à fait pensable ou conceptualisable comme une différence avant / après: car avant il y a aussi "l'homme fort lié et sa maison pillée", "le royaume de Satan divisé" (Marc et //), "Satan tombé du ciel comme un éclair" (Luc), "le prince du monde jeté dehors" (Jean), les "puissances, principautés, etc. vaincues, dépouillées, menées en triomphe" (Colossiens-Ephésiens). Difficile d'échapper au sentiment de l'arbitraire dans la distribution des textes, des formules et des images analogues entre "33" et "1914", et surtout de penser une différence de signification (avant comme après, qu'est-ce que ça peut bien vouloir dire sinon que Satan a perdu son pouvoir en droit ou sur les fidèles, mais pas encore en fait ou sur le monde ?).

Jn 12,31 ("C'est maintenant le jugement de ce monde ; c'est maintenant que le prince de ce monde sera chassé dehors") emploie le terme "maintenant", pourtant la WT trouve le moyen dans l'introduction d'un article d'occulter ce terme ("maintenant") et de fixer l'évènement décrit dans ce texte en 1914 :


Citation :
LE CHEF de ce monde sera jeté dehors ”, a un jour dit Jésus. Quelque temps après, il a ajouté que ‘ le chef du monde n’avait aucune prise sur lui ’ et que “ le chef de ce monde a été jugé ”. (Jean 12:31 ; 14:30 ; 16:11.) De qui Jésus parlait-il ?
(...)
Le ministère du Christ sur terre au Ier siècle annonçait la fin du Diable et de ses démons. Lorsque les disciples de Jésus lui ont raconté comment ils avaient expulsé des démons invisibles, il leur a dit qu’il voyait déjà Satan “ tombé du ciel comme un éclair ”. (Luc 10:18.) Par ces mots, Jésus se réjouissait d’avance de la victoire qu’il allait remporter sur le chef du monde quand, de retour au ciel, il serait à nouveau l’archange Mikaël (Révélation 12:7-9). Une étude minutieuse des prophéties bibliques montre que cette victoire a eu lieu dans le ciel en 1914, ou peu après*.

http://wol.jw.org/fr/wol/d/r30/lp-f/2011643
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3877
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: 1914 comme date d'intronisation et les textes du NT sur la royauté de Jésus   Lun 09 Fév 2015, 17:14

Jn 12,31 ; Jn 14,30 et Jn 16,11 font concorder le jugement et l'expulsion du prince de ce monde avec la mort/élévation de Jésus.


"C'est maintenant le jugement de ce monde ; c'est maintenant que le prince de ce monde sera chassé dehors. Et moi, quand j'aurai été élevé de la terre, j'attirerai tous les hommes à moi. Il disait cela pour signifier de quelle mort il allait mourir." Jn 12,31-33


 "Vous avez entendu que, moi, je vous ai dit : Je m'en vais et je viens à vous. Si vous m'aimiez, vous vous réjouiriez de ce que je vais vers le Père, car le Père est plus grand que moi. Je vous ai dit ces choses maintenant, avant qu'elles n'arrivent, pour que, lorsqu'elles arriveront, vous croyiez.Je ne parlerai plus guère avec vous, car le prince du monde vient. Il n'a rien en moi qui lui appartienne" - Jn 14, 28-30 


"Cependant, moi, je vous dis la vérité : il est avantageux pour vous que, moi, je m'en aille ; car si je ne m'en vais pas, le Défenseur ne viendra pas à vous ; mais si je m'en vais, je vous l'enverrai. Quand il sera venu, lui, il confondra le monde en matière de péché, de justice et de jugement : en matière de péché, parce qu'ils ne mettent pas leur foi en moi ; en matière de justice, parce que je m'en vais vers le Père, et que vous ne me verrez plus ; en matière de jugement, parce que le prince de ce monde est jugé." - Jn 16, 7-11


Dernière édition par free le Mar 10 Fév 2015, 12:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5125
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: 1914 comme date d'intronisation et les textes du NT sur la royauté de Jésus   Lun 09 Fév 2015, 18:59

Un autre thème (lexical et symbolique) inutilement divisé et compliqué par cette doctrine est celui de la session (= le fait de s'asseoir ou d'être assis, en particulier sur un trône royal ou un siège de juge, les deux fonctions étant fréquemment réunies dans le même personnage). Il est lié notamment au psaume 110 ("assieds-toi à ma droite..."), le texte de l'AT le plus souvent cité (sans compter toutes les réminiscences et allusions) dans le NT (cf. p. ex. Marc 12,36//; 14,62//; Actes 2,34; Ephésiens 1,20; 2,6; Colossiens 3,1; Hébreux 1,13; 8,1; 12,2). Séparer, dans cette "session", ce qui se rapporte (diversement, dans le détail) à un "événement" passé (Passion-Crucifixion-Elévation-Résurrection-Ascension de Jésus, selon les textes) et une intronisation ultérieure demande au lecteur TdJ une gymnastique intellectuelle certaine. On peut à la rigueur distinguer une session d'"attente" de celle de la "parousie" finale qui accomplit le jugement effectif du monde (cf. Matthieu 19,28; 25,31), mais dans la doctrine actuelle de la WT (si j'ai bien suivi) ça ne tient plus (ni debout, ni assis): en 33, Jésus s'asseoit (à la droite de Dieu), et il attend; en 1914, Jésus s'asseoit (sur son trône)... et il attend toujours; à la fin ("grande tribulation") il devra encore s'asseoir (sur son trône de gloire) pour le jugement (des nations), s'il ne remet pas ça mille ans plus tard. Il y a comme qui dirait (au moins) une séance de trop.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3877
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: 1914 comme date d'intronisation et les textes du NT sur la royauté de Jésus   Mar 10 Fév 2015, 13:46

L'épître aux colossions développe un thème central ... Le Christ est le Seigneur du monde, de la sphère visible et invisible et cela dès sa réssurection :

 "et vous êtes comblés en lui, qui est la tête de tout principat et de toute autorité ... Ensevelis avec lui par le baptême, vous vous êtes aussi réveillés ensemble en lui, par la foi de l'action de Dieu qui l'a réveillé d'entre les morts. Vous qui étiez morts du fait de vos fautes et par l'incirconcision de votre chair, il vous a rendus vivants avec lui, en nous faisant grâce pour toutes nos fautes ; il a effacé l'acte rédigé contre nous en vertu des prescriptions légales, acte qui nous était contraire ; il l'a enlevé en le clouant à la croix ; il a dépouillé les principats et les autorités, et il les a publiquement livrés en spectacle, en les entraînant dans son triomphe." (2,11-15)
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5125
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: 1914 comme date d'intronisation et les textes du NT sur la royauté de Jésus   Mer 11 Fév 2015, 12:33

Ce qui est assez remarquable quand on lit les "deutéropauliniennes" dans l'ordre plus que probable de leur rédaction, c'est-à-dire Colossians AVANT Ephésiens (et qu'accessoirement on distingue dans la première les ajouts secondaires, comme l'identification du corps du Christ à l'Eglise, qui est surtout l'idée maîtresse de la seconde), c'est que le Christ y apparaît D'ABORD comme un "mystère cosmique", AVANT d'être compris comme un "mystère ecclésiastique". C'est parce que la croix met D'ABORD fin, discrètement mais effectivement, au désordre du monde, à l'an-archie des puissances cosmiques dont la loi même était un symptôme, et subordonne (le) tout au Christ comme à sa tête (son chef), que les élus dans le monde peuvent eux-mêmes s'y rapporter et re-présenter ainsi en "Eglise" un mystère déjà accompli (secrètement) au plan "cosmique". Ce qui prolonge d'ailleurs un élément important de la pensée (proto-)paulinienne, cf. 1 Corinthiens 2,6ss.

On est du coup très proche du Prologue de Jean*: c'est parce que le logos-Fils unique vient dans un monde où il est déjà "chez lui", souverain, d'avance vainqueur, bien que non reconnu, que les siens peuvent l'y reconnaître.

[*Et, en effet, aux antipodes de la doctrine jéhoviste où le Christ doit attendre près de dix-neuf siècles après sa mort-résurrection pour recevoir un pouvoir sur le monde, pouvoir qui reste d'ailleurs secret depuis plus d'un siècle maintenant. Elle est cependant un peu moins mal à l'aise avec Matthieu ou Luc où se dégage l'idée d'une "parousie" future, d'abord proche puis lointaine, qui peut être entendue comme une prise de pouvoir et pas seulement comme la manifestation d'une réalité cachée. Encore qu'il y ait là aussi des textes qui gâchent tout, comme Matthieu 28,18.]
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 3877
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: 1914 comme date d'intronisation et les textes du NT sur la royauté de Jésus   Mer 11 Fév 2015, 17:00

Mais quelle est, d'après l'épître aux Colossiens, la compréhension de l'avenir ?

Nous ne trouvons des affrrmations théologiques sur l'avenir qu'en 3,4 et 3,24. Col 3,1-4 constitue le texte-clef de l'eschatologie colossienne. Col ne défend pas une compréhension de l'homme et du monde qui serait simplement enthousiaste. Cette lettre sait pertinemment que la foi ne peut pas échapper au monde de façon enthousiaste et pour ainsi dire l'évacuer. La vie nouvelle de la communauté est une expérience cachée et ne sera entièrement manifeste qu'au temps de l'épiphanie du Christ (3,4). Néanmoins, ce texte montre une nette différence par rapport à la conception paulinienne de l'avenir.
D'après Paul, l'avenir apporte quelque chose de qualitativement nouveau par rapport au présent. Pour le dire de façon simple, au temps de la parousie du Christ, quelque chose va changer (cf. 1 Co 15 ; Ph 3,20s. ; 1 Th 4,16s.). L'épître aux Colossiens, par contre, ne partage plus cet avis.
L'avenir va "seulement" manifester ce qui existe déjà. L'avenir est radicalement compris en lien avec le présent salutaire. L'avenir est "seulement" l'épiphanie du présent.


http://archive-ouverte.unige.ch/files/downloads/39321/unige_39321_attachment01.pdf

Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 3877
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: 1914 comme date d'intronisation et les textes du NT sur la royauté de Jésus   Jeu 12 Fév 2015, 12:09

Citation :
Ce qui est assez remarquable quand on lit les "deutéropauliniennes" dans l'ordre plus que probable de leur rédaction, c'est-à-dire Colossians AVANT Ephésiens (et qu'accessoirement on distingue dans la première les ajouts secondaires, comme l'identification du corps du Christ à l'Eglise, qui est surtout l'idée maîtresse de la seconde), c'est que le Christ y apparaît D'ABORD comme un "mystère cosmique", AVANT d'être compris comme un "mystère ecclésiastique". C'est parce que la croix met D'ABORD fin, discrètement mais effectivement, au désordre du monde, à l'an-archie des puissances cosmiques dont la loi même était un symptôme, et subordonne (le) tout au Christ comme à sa tête (son chef), que les élus dans le monde peuvent eux-mêmes s'y rapporter et re-présenter ainsi en "Eglise" un mystère déjà accompli (secrètement) au plan "cosmique". Ce qui prolonge d'ailleurs un élément important de la pensée (proto-)paulinienne, cf. 1 Corinthiens 2,6ss.


"Il l'a mise en œuvre dans le Christ, en le réveillant d'entre les morts et en le faisant asseoir à sa droite dans les lieux célestes, au-dessus de tout principat, de toute autorité, de toute puissance, de toute seigneurie, de tout nom qui puisse se prononcer, non seulement dans ce monde-ci, mais encore dans le monde à venir. Il a tout mis sous ses pieds et l'a donné comme tête, au-dessus de tout, à l'Eglise qui est son corps, la plénitude de celui qui remplit tout en tous" (Ep 1, 20-23)


La suprématie cosmique du Christ en lien avec sa ressurection est clairement exprimée dans ce texte.

Dieu en ressuscitant le Christ à placé sous ses pieds toutes les puissances de l'univers, sans exception.

Au v 23, on retrouve l'expression, "la plénitude de celui qui remplit tout en tous" ("Celui qui est descendu, c'est le même qui est monté au-dessus de tous les cieux, afin de remplir tout" - 4,10), le
Christ remplit ce qui est hors de lui, dans le sens où il remplit tout l’univers.
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5125
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: 1914 comme date d'intronisation et les textes du NT sur la royauté de Jésus   Ven 13 Fév 2015, 00:53

Pour enfoncer le clou (de mon post précédent): on voit bien en Ephésiens "l'Eglise" prendre la place centrale dans le mystère; dans Colossiens elle n'est ajoutée qu'après coup, par les incises ("de / qui est l'Eglise", 1,18 et 24) qui l'identifient au "corps" du Christ et harmonisent ainsi, superficiellement, la "christo-somato-logie" des deux épîtres; sans cette précision interprétative, le "corps" en Colossiens serait naturellement compris comme le "monde" (kosmos), le "tout" (ta panta) des choses visibles et invisibles, terrestres et célestes: le mystère du Christ agit immédiatement (sans délai et sans médiation) sur les puissances qui régissent ce "monde". Hormis les mentions banales et surtout locales de 4,15s (où il ne s'agit pas d'Eglise universelle), il n'est pas du tout question d'Eglise ailleurs en Colossiens. Alors qu'en Ephésiens c'est bien l'Eglise universelle corps du Christ qui est au centre du propos, l'action du Christ sur le monde passant désormais par elle (1,22; 3,10.21; 5,23-32).
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1914 comme date d'intronisation et les textes du NT sur la royauté de Jésus   

Revenir en haut Aller en bas
 
1914 comme date d'intronisation et les textes du NT sur la royauté de Jésus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» NEUVAINE A L'ESPRIT SAINT
» Heureux les persécutés pour la justice : LA CROIX
» 1914 : Date de l'intronisation du Christ ?
» 1914 n'est pas une date biblique
» Comme Jésus est beau dans l’Eucharistie !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: DU COTE DES :: TEMOINS-
Sauter vers: