Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'islam n'est pas une religion

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5777
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: L'islam n'est pas une religion   Ven 27 Avr 2018, 10:36

Comme le rappelait l'article de S. Guemriche que tu as cité hier sur un autre fil, le concept d'abrogation est particulièrement miné en terrain coranique parce que c'est déjà un principe d'exégèse opératoire et contradictoire dans son opération. J'ajouterais que pour un (1) "fondamentaliste islamique" enclin à mettre en valeur les textes les plus "durs" en plaidant que ce sont eux qui "abrogent" les plus "doux", et non le contraire, il y a dix ou cent "islamophobes" qui soutiennent le même raisonnement pour ranger l'ensemble du Coran et de l'islam du côté du "pire", avec l'effet, sinon l'intention, de le pousser au "pire" -- témoin le début de ce fil et n'importe quelle recherche sur Internet, où l'on pourra constater que la présentation des textes "violents" ou "intolérants" du Coran est en grande majorité le fait de sites "islamophobes", très rarement de sites "islamistes". C'est l'éternel problème de l'"alliance objective des adversaires": discréditer un "islam modéré", à la limite le rendre impossible, c'est l'intérêt commun des "islamistes" et des "islamophobes", ce qui n'enlève rien à la sincérité de leur haine réciproque.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 4342
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: L'islam n'est pas une religion   Mer 02 Mai 2018, 15:06

Musulman modéré

Quand vous interrogez certains musulmans pratiquants, ils ne comprennent pas ce que vous entendez par « musulman modéré ». Entre coreligionnaires, la formule est inconnue au bataillon. Certains tentent quand même une définition à l’arrache. Parmi celles que j’ai récoltées, celles-ci :

• « Un catho non pratiquant, version musulmane. En somme, une personne qui a simplement reçu la culture islamique en héritage. »
• « Un musulman avec du recul. Qui jeûne, prie, lit le Coran mais en contextualisant et en faisant marcher son cerveau. »
• « Un musulman double-face, qui pratique quand il rentre chez lui, mais qui joue la comédie dehors pour rester invisible. Si un collègue de boulot le croise sortant de la mosquée, il panique et ment. “Je ne priais pas, on m’a juste appelé pour changer une ampoule.” »

https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-les-mots-demons/20150506.RUE1666/musulman-modere-ca-part-peut-etre-d-un-bon-sentiment-mais.html
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5777
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: L'islam n'est pas une religion   Mer 02 Mai 2018, 16:02

Excellent article.

C'est vrai qu'aucune croyance, opinion, idéologie même "centriste" ne se pense d'elle-même comme "modérée" sans y être contrainte par une nécessité extérieure -- nécessité de se démarquer de quelque chose. C'est une (pro-)position défensive -- ce qui n'exclut pas que dans ces conditions elle soit aussi sincère.

Evidemment, si cela suggère que le croyant ou fidèle "modéré" est moins croyant ou fidèle que le "radical" ou l'"extrémiste" c'est contre-productif à tous points de vue, puisque cela ne fait que renforcer la logique "radicale" ou "extrémiste" comme seule cohérente.

Une foi devrait logiquement pouvoir s'affirmer dans ses propres termes sans avoir à nier quoi que ce soit. Cela dit, même l'histoire des "confessions de foi" chrétiennes (composées contre les "hérésies" du moment) montre qu'en pratique ce n'est pas si simple, et que toute affirmation recouvre une négation polémique: pas de dieu sinon Allah, c'est aussi bien "contre" que "pour", mais c'était déjà le cas du monothéisme du deutéro-Isaïe, qui n'affirmait pas l'unicité de Yahvé sans nier du même souffle tous les (autres) dieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 4342
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: L'islam n'est pas une religion   Ven 04 Mai 2018, 15:19

En Tunisie, les fidèles convergent par millier au pèlerinage juif de la Ghriba

Des fidèles ont convergé par milliers mercredi vers la plus ancienne synagogue d'Afrique sur l'île tunisienne de Djerba, confirmant le regain d'affluence pour le festival juif de la Ghriba après des années difficiles marquées par la peur des attentats. Les fidèles ont prié, allumé des bougies, inscrit des voeux sur des oeufs placés ensuite dans une cavité de la synagogue. Au milieu des youyous et des chants, certains ont fait bénir fruits secs et boukha --alcool de figue local-- par les rabbins.
De nombreuses personnalités, et plusieurs dignitaires juifs venus d'Europe et d'Israël, ont assisté aux cérémonies.


"C'est la première fois que je viens, c'est un moment historique pour moi", confie à l'AFP le rabbin Moshe Sebbag de la Synagogue de la Victoire à Paris, précisant être le premier dignitaire juif de ce rang à venir à la Ghriba depuis la révolution tunisienne de 2011. "Il y a beaucoup de sages juifs qui ont étudié là depuis plus de 1.000 ans, ça nous fait vibrer, en harmonie avec la communauté musulmane", a-t-il ajouté. Il était accompagné de l'imam de Drancy en banlieue parisienne, Hassen Chalghoumi, un Franco-tunisien connu pour ses prises de position contre l'islam intégriste et ses rapports d'amitié avec la communauté juive, qui lui valent critiques et menaces.

Le Premier ministre tunisien Youssef Chahed s'est rendu sur place pour envoyer "un message d'amour et de paix pour tout le monde depuis Djerba".
"Ma visite à la Ghriba est un message, pour dire que la Tunisie est une terre de paix et de tolérance", a-t-il déclaré. "Toutes les religions sont bienvenues depuis trois mille ans et cela va continuer", a-t-il ajouté, assurant "la Tunisie est un pays sécurisé, un pays de tourisme ouvert au monde".

http://www.lepoint.fr/culture/tunisie-foule-au-premier-jour-du-pelerinage-juif-de-la-ghriba-02-05-2018-2215187_3.php
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5777
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: L'islam n'est pas une religion   Ven 04 Mai 2018, 15:42

(Traduction -- tendancieuse -- de la dernière phrase: la vraie religion consensuelle est celle du flic et du fric réunis, qui finissent toujours par mettre tout le monde d'accord -- même les "terroristes" qui la combattent et réussissent à la justifier mieux que tout le reste. Dieux, cultes et processions subventionnés, sponsorisés, médiatisés et sous protection policière -- ne l'ont-ils pas toujours été plus ou moins, comment ne le seraient-ils pas quand le sont aussi les manifestations contestataires ?)

Une civilisation et une société musulmanes ne sont certes pas moins aptes à la tolérance que d'autres, tous les exemples qui en témoignent méritent d'être rappelés à ceux qui en douteraient. Mais ce qui fait prendre à une religion ou à une idéologie, ici ou là, tel pli (tolérant ou intolérant) plutôt que tel autre n'a souvent pas grand-chose à voir avec ses textes, ses croyances, ses doctrines ou ses pratiques: c'est la façon dont son histoire se joue et se construit avec et contre d'autres, aléatoire de part en part et pourtant difficile à changer quand le pli est pris. La "chrétienté" occidentale a été bigrement intolérante, elle n'a cessé de l'être que dans la mesure où des rapports de force l'y ont contrainte, par des conflits ouverts et des négociations inévitables. Elle peut aujourd'hui chanter sincèrement les louanges de la laïcité et de la diversité cultu(r)elle, mais ça n'a pas été spontané de sa part, même s'il lui plaît aujourd'hui de le croire.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 4342
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: L'islam n'est pas une religion   Aujourd'hui à 08:47

Dans un contexte ou porter le voile est assimilé à (une affaire d'état) un crime de lèse majesté contre la république et ou la pratique religieuse est suspecte, j'aimerais attirer votre attention sur un article qui m'a paru intéressant :

 Spécialiste de la radicalisation religieuse, particulièrement du salafisme, Bilel Ainine est membre de l’observatoire des radicalités politiques à la Fondation Jean-Jaurès et chargé de mission à la Miviludes. Il est coauteur avec Xavier Crettiez de « Soldats de Dieu : paroles de djihadistes incarcérés » chez Fondation Jean-Jaurès/L’Aube.

Qu’est-ce que le salafisme ?

BILEL AININE. C’est un courant religieux qui préconise une lecture littérale de l’islam, c’est-à-dire du Coran et de la Sunna qui fixe les règles de vie et le culte des musulmans. En résumé, les salafistes veulent vivre selon les préceptes édictés au temps du prophète et des compagnons qui l’ont suivi, la période du VIIe au Xe siécle. Pour eux, la religion doit gouverner toutes les facettes de la vie et de la société. C’est un courant rigoriste qui prône un certain retour en arrière.

Quel est leur but ?

Le salafisme a une vision sur le long terme. Il veut étendre sa conception rigoriste de la religion musulmane partout dans le monde par une action de prédication basé sur le principe de l’éducation et de la purification des esprits. Il s’oppose à la confrontation directe avec les gouvernants et prône la patience : s’il faut attendre 1 000 ans pour opérer un changement, il y est prêt. C’est là qu’il faut distinguer plusieurs courants dans le salafisme.
À l’origine, c’est un mouvement dit « quiétiste » car opposé à la pratique de la politique (NDLR : ce qui le différencie des Frères musulmans) et surtout à l’action violente, au terrorisme. Ces valeurs sont toujours majoritaires dans le salafisme, mais des branches plus récentes liées au salafisme djihadiste ont prôné la violence, comme Al-Qaïda ou encore Daech. Le salafiste « orthodoxe » est opposé à cette violence.

Le lien entre terrorisme et salafisme n’est donc pas direct ?

Effectivement, c’est plus complexe. Le salafiste quiétiste prône ce qu’on appelle le « grand djihad », qui est un parcours spirituel personnel tourné vers la maîtrise de soi, de ses émotions, et une pratique parfaite de la religion. C’est un long chemin. Certains n’ont pas la patience de pratiquer cet exercice et s’engagent dans la voie du « petit djihad » qui se veut plus efficace, et autorise la violence pour imposer la loi islamique. Cela a abouti à l’émergence du « salafisme djihadiste » que l’on connaît aujourd’hui. Historiquement, il a commencé avec les combattants venus épauler les Afghans dans la guerre contre l’URSS, puis s’est poursuivi avec le GIA algérien, Al-Qaïda et Daech aujourd’hui.

Quel est l’impact du salafisme en France ?

C’est très difficile à mesurer, d’autant plus les salafistes sont beaucoup moins organisés et très faiblement hiérarchisés en comparaison avec d’autres courants, tels que le soufisme, l’ibadism… etc. Ils restent très minoritaires dans la communauté musulmane en France, l’on a parlé de 15 à 20 000 adeptes et d’environ 200 mosquées et lieux de prière de tendance salafiste, mais cela reste approximatif. Le problème que ce courant pose vient du fait qu’il est très prosélyte, au discours percutant, séduisant. Son discours est très dur à contrer car il s’oppose frontalement aux normes dominantes au sein de la société française et rejette les principes de la démocratie tout en favorisant un repli sur soi. Il est à ce titre un courant exclusif.

Peut-on interdire le salafisme comme l’ont préconisé récemment certaines personnalités politiques ?

Techniquement c’est impossible, mais c’est surtout absurde. Comment interdire une idée, une opinion, une conviction ?
http://www.leparisien.fr/faits-divers/interdire-le-salafisme-est-impossible-et-absurde-27-05-2018-7737918.php
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5777
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: L'islam n'est pas une religion   Aujourd'hui à 09:53

La complexité de la chose (voir aussi ici) n'empêche pas le mot de fonctionner, bien au contraire: vidé de tout signifié défini, il fait un parfait épouvantail dans le champ politico-médiatique.

Pourtant l'information est à portée de main, qui ouvre à chaque fois sur des abîmes -- dans le cas du "salafisme", échos lointains des contradictions de notre propre histoire, du XIXe au XXIe s. au moins: modernisme rationaliste et scientifique, libéral ou socialiste, basculant dans ses contraires ou ses caricatures, fondamentalistes, fascistes, etc. L'étiquetage est toujours en retard sur l'événement auquel pourtant il contribue.

Même au plan restreint de la politique contemporaine de l'Occident, l'hostilité au "salafisme" et la collaboration diplomatique, stratégique, économique avec l'Arabie saoudite et ses vassaux constituent déjà une contradiction insurmontable.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
free



Nombre de messages : 4342
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: L'islam n'est pas une religion   Aujourd'hui à 09:56

Décidément je ne suis PAS Charlie.


Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5777
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: L'islam n'est pas une religion   Aujourd'hui à 11:36

L'image ne s'affiche pas chez moi (ça tient peut-être à ma connexion, exécrable) -- mais si c'est la une de la semaine dernière qui présentait la porte-parole de l'UNEF voilée comme un accident Parcoursup, je suis partagé: d'un côté, c'est dans la droite ligne du parti-pris de "mauvais goût" qui n'est justement pas une ligne droite, qui a des hauts et des bas, des écarts et des ratés, mais qui, je l'avoue, me fait souvent marrer (question de génération, depuis Hara-Kiri) -- y compris sur des sujets bien plus "tragiques" que ça. Mais ça dépend d'un équilibre délicat des sujets et des "victimes". Si la ligne éditoriale s'enlise dans une obsession islamophobe -- certes et hélas, elle a aujourd'hui de quoi la justifier amplement, mais elle ne l'a pas attendu -- au point de ne plus viser ses autres "têtes de Turc" traditionnelles, curés, rabbins, politiques, "célébrités" en tout genre, que pour se donner un air d'équité, ça cesse d'être drôle (à mon goût du mauvais goût, du moins)...


Dernière édition par Narkissos le Lun 28 Mai 2018, 11:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
le chapelier toqué

avatar

Nombre de messages : 1787
Age : 70
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: L'islam n'est pas une religion   Aujourd'hui à 11:40

Sous prétexte de laïcité certains mouvements, associations, syndicats par exemple l'UNEF finissent pas se tirer une balle dans le pied. Peut-on reprocher à la porte-parole de ce mouvement estudiantin de porter le voile? Non, bien sûr puisqu'elle a le droit de venir dans les amphithéâtres avec ce voile.

Mais était-il bien pensé de la laisser communiquer officiellement au nom de l'UNEF voilée ? En Angleterre cela n'aurait pas posé problème. En Suisse je ne sais pas, mais en France cela me parait être une erreur de com.
Revenir en haut Aller en bas
free



Nombre de messages : 4342
Age : 56
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: L'islam n'est pas une religion   Aujourd'hui à 11:52

Narkissos a écrit:
L'image ne s'affiche pas chez moi (ça tient peut-être à ma connexion, exécrable) -- mais si c'est la une de la semaine dernière qui présentait la porte-parole de l'UNEF voilée comme un accident Parcoursup, je suis partagé: d'un côté, c'est dans la droite ligne du parti-pris de "mauvais goût" qui n'est justement pas une ligne droite, qui a des hauts et des bas, des écarts et des ratés, mais qui, je l'avoue, me fait souvent marrer (question de génération, depuis Hara-Kiri) -- y compris sur des sujets bien plus "tragiques" que ça. Mais ça dépend d'un équilibre délicat des sujets et des "victimes". Si la ligne éditoriale s'enlise dans une obsession islamophobe -- certes et hélas, elle a aujourd'hui de quoi la justifier amplement, mais elle ne l'a pas attendu -- au point de ne plus viser ses autres "têtes de Turc" traditionnelles, curés, rabbins, politiques, "célébrités" en tout genre, que pour se donner un air d'équité, ça cesse d'être drôle (à mon goût du mauvais goût, du moins)...

Effectivement, il s'agit de cette "une". Tu as bien défini le problème, "Charlie" s'enlise dans  une obsession islamophobe qui prend une tournure dangereuse. Respecter la loi, ne suffit plus, le musulman doit renoncer à sa visibilité et la pratique de sa religion : 



Une militante voilée de l’ UNEF se fait harcelée sur les réseaux


« On veut un enseignement pour toutes et tous de manière libre à l’université. Qu’on laisse la chance aux étudiants et étudiantes de faire ce qu’ils veulent. Et de ne pas par exemple décider des capacités d’accueil dans les universités en fonction du marché du travail. » A argumenté Maryam Pougetoux. Mais seulement une heure après, elle suscite déjà la réaction de Laurent Bouvet, co-fondateur du Printemps Républicain. Le professeur de science politique s’en prend directement à elle. Il poste une capture d’écran du reportage montrant la jeune femme voilée. « À l’UNEF, la convergence des luttes a bien démarré. C’est la présidente du syndicat à l’Université Paris-Sorbonne qui le dit. » A-t-il aussi légendé. Les commentaire faisant allusions au salafisme ont alors abondé.



Céline Pina essayiste et militante, renchérit elle aussi. Elle s’indigne de la présence médiatique de Maryam Pougetoux. Elle dénonce l’infiltration des mouvements de jeunesses par les Frères musulmans. « Ce sont les étudiants musulmans de France (EMF), filiale des frères musulmans, qui s’en chargent. Visiblement dans certains endroits, la manipulation a réussi.»  A-t-elle balancé. Pour couronner le tout, un ancien membre de l’Unef, Julien Dray en rajoute une couche. « La direction du syndicat qui accepte cette jeune dame comme dirigeante souille tout notre combat mené dans les universités…» A-t-il déclaré.

L’UNEF-Sorbonne Université condamne le déferlement de haine

Face à ces violents messages, l’ UNEF-Sorbonne Université réagit avec un #SoutienAMaryam qui émerge sur les réseaux-sociaux. Avec un communiqué, le syndicat étudiant « réaffirme être la maison commune de l’ensemble de la jeunesse. Notre syndicat défend les principes de laïcité et de féminisme. Et c’est au nom de ceux-ci que nous défendons les droits des étudiantes de faire leurs propres choix, dont porter le voile au sein du service public de l’enseignement supérieur. L’UNEF condamne fermement le déferlement de haine raciste, sexiste et islamophobe dont Maryam est victime. » https://mcetv.fr/mon-mag-campus/presidente-unef-paris-iv-harcelee-reseaux-sociaux-porte-voile-1405/
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos

avatar

Nombre de messages : 5777
Age : 58
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: L'islam n'est pas une religion   Aujourd'hui à 11:59

@ lct:

(Ça me rappelle la vieille blague sur la casuistique des Jésuites: Peut-on fumer en méditant ? -- Certainement pas; mais rien n'interdit de méditer en fumant...)

Erreur ou pas c'est de la "com", dont les effets dépassent toujours l'intention; ça peut vouloir signifier deux choses bien distinctes a priori: 1) il y a des étudiantes musulmanes pratiquantes et voilées à l'université, nous avons aussi vocation syndicale à les représenter et à ce qu'elles se représentent elles-mêmes avec les autres (plutôt que dans un syndicat confessionnel); 2) nous prenons une position politique contre une certaine conception de la laïcité qui vire à l'islamophobie. Mais on n'empêchera jamais que ça signifie aussi pour des observateurs extérieurs, neutres ou hostiles, et même pour certaines fractions du mouvement, tout autre chose que que ce que ça voulait signifier.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'islam n'est pas une religion   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'islam n'est pas une religion
Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: DU COTE DES :: MUSULMANS-
Sauter vers: