Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nouvelle lumière dans la TdG du 15 juillet 2008

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Nouvelle lumière dans la TdG du 15 juillet 2008   Mar 05 Aoû 2008, 20:29

Bonsoir,

Dans son édition d'étude du 15 juillet 2008 sous le titre "C'est Dieu qui fait croître" nous découvrons au paragraphe 14 une nouvelle explication concernant "le semeur" de Marc 4:26-29.

En effet, jusqu'à présent et bien qu'elle se garde de le reconnaître l'organisation à l'instar des autres religions identifiait le semeur au Fils de l'homme voir Matthieu 13:37.

Mais comme elle le dit bien dans ce paragraphe: "de nombreuses dénominations chrétiennes croient que Jésus représente le semeur", L'article continue en montrant que ce ne peut pas être Jésus puisque le semeur dort et ne sait pas pourquoi la semence germe et grandit. Le semeur selon l'auteur de cet article représente les proclamateurs pris à titre individuel.
La semence qui est jetée à terre représente la parole qui est prêchée.

Il y a encore d'autres illustrations qui sont traitées dans cet article, mais ce passage est fort intéressant.

Il s'agit d'une traduction libre car je ne dispose pas du périodique en français mais seulement en anglais, certains termes ne se retrouvent peut-être pas dans la version française ou sont remplacés par d'autres.

Avec mes fraternelles salutations
Xavier
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Pour info   Mer 06 Aoû 2008, 14:17

Apparemment, c’est toujours la même explication depuis quelques décénnies….


*** w80 15/9 p. 13-15 Semons en vue du Royaume de Dieu ***

LA PARABOLE DE L’HOMME QUI JETTE LA SEMENCE

11 Afin d’illustrer ce qui précède, Marc 4:26-29 ajoute: “Et il [Jésus] disait: ‘Ainsi le royaume de Dieu, c’est comme lorsqu’un homme jette la semence sur la terre, et il dort la nuit, et il se lève le jour, et la semence germe et grandit, sans qu’il sache comment. D’elle-même la terre porte du fruit, progressivement: d’abord le brin d’herbe, puis l’épi, enfin dans l’épi le grain tout formé. Mais dès que le fruit le permet, il y met la faucille, parce que le temps de la moisson est arrivé.’”
12 Dans l’illustration que Jésus avait donnée sur le bateau, il avait parlé d’un semeur dont les grains tombaient sur quatre sols différents (Marc 4:1-9). Mais le semeur de cette parabole représente-t-il la même chose que l’homme dont Jésus parla ensuite, c’est-à-dire celui qui jette la semence? C’est ce que pensent beaucoup d’étudiants de la Bible. Ils croient que l’homme qui jette la semence représente aussi le principal prédicateur du Royaume de Dieu; à savoir Jésus Christ. Ils en concluent que la “semence” symbolise les membres de la classe céleste du Royaume. La parabole illustrerait dans ce cas la croissance de la classe du Royaume, des 3 000 membres qu’elle comptait à la Pentecôte de l’an 33 jusqu’au nombre complet et définitif de 144 000 (Rév. 14:1). Nous serions donc aujourd’hui dans le “temps de la moisson”, le temps où doivent être rassemblés les derniers héritiers du Royaume de Dieu. Mais une telle interprétation se heurte à des obstacles insurmontables. Lesquels?

13 Tout d’abord, l’illustration dit que l’homme qui jette la semence “dort la nuit, et il se lève le jour”. Comment une telle description peut-elle convenir au Christ glorifié depuis qu’il a commencé à édifier sa congrégation engendrée de l’esprit, le jour de la Pentecôte? C’est impossible. En I Pierre 3:18, nous lisons que Jésus a été “mis à mort dans la chair, mais (...) rendu à la vie dans l’esprit”, de sorte qu’il n’est plus l’homme parfait qui a vécu sur la terre. Depuis que Dieu le Tout-Puissant l’a relevé d’entre les morts le dimanche 16 Nisan de l’an 33, le Fils de Dieu “est le reflet de sa gloire et la représentation exacte de son être même”. — Héb. 1:3.

14 Où voulons-nous en venir? Psaume 121:1-4 dit: “Mon secours vient de Jéhovah, l’Auteur du ciel et de la terre. Il ne saurait permettre que ton pied chancelle. Celui qui te garde ne saurait être somnolent. Voici, il ne sera pas somnolent et il ne s’endormira pas, celui qui garde Israël.” (Voir aussi Jérémie 1:12). Comment le Christ glorifié, assis à la droite de Dieu, pourrait-il aller dormir, comme le font les hommes, chaque fois que le soleil se couche sur le Moyen-Orient? Lui n’a plus besoin de nos nuits de sommeil pour être capable de travailler pendant le jour. En fait, mille de nos années ne représentent qu’un seul jour pour le Christ devenu semblable à Dieu (Ps. 90:4; II Pierre 3:Cool. Cette simple raison nous interdit de voir dans l’homme qui jette la semence une image du Christ glorifié et immortel.

15 Notons maintenant la suite de l’illustration. Jésus déclara: “Et la semence germe et grandit, sans qu’il sache comment. D’elle-même la terre porte du fruit, progressivement.” (Marc 4:27-28). Si la semence qui germe et qui grandit représente la congrégation chrétienne croissant en nombre, cela signifie que le semeur ignore de quelle façon cette congrégation continue de grossir jusqu’à compter 144 000 membres. Or, avant de venir sur terre, Jésus Christ avait collaboré avec Jéhovah, notamment pendant le troisième jour de la création, quand “la terre commença à produire de l’herbe, de la végétation portant semence selon son espèce et des arbres donnant du fruit, dont la semence est en lui selon son espèce”. (Gen. 1:12.) Déjà dans son existence préhumaine, le Fils de Dieu savait donc parfaitement comment les plantes croissent et comment la terre porte d’elle-même du fruit, progressivement.

16 Pour revenir à la croissance de la congrégation chrétienne, le dernier livre de la Bible (la Révélation), qui fut rédigé 63 ans après l’ascension de Jésus au ciel le jeudi 25 Iyyar (12 mai) de l’an 33, nous présente Jésus Christ en train de marcher parmi les sept porte-lampes qui correspondaient à sept congrégations d’Asie Mineure. Ses yeux ressemblant à une “flamme de feu”, il était sans aucun doute bien éveillé pour inspecter la condition spirituelle de ces sept congrégations marquantes. Il n’était pas assoupi ni endormi par rapport à la croissance des congrégations. Il fallait qu’il sache comment ces dernières en étaient chacune arrivées à la condition spirituelle qu’il décrit ensuite. — Rév. 1:14; 2:18.

17 Comme symbole de Jésus montant au ciel et paraissant en la présence céleste de Dieu, l’apôtre Jean vit un agneau que l’on venait d’égorger, mais qui vivait de nouveau et qui avait “sept yeux, yeux qui représentent les sept esprits de Dieu qui ont été envoyés à toute la terre”. (Rév. 5:6.) Loin d’évoquer l’assoupissement ou le sommeil, cette vision de l’Agneau de Dieu indiquerait plutôt une vigilance et une perspicacité de tous les instants. Il est donc évident que l’homme qui jette la semence, qui dort la nuit et qui ne sait pas comment s’opère la croissance de ce qu’il a planté ne peut pas représenter le Christ glorifié.

18 Mais alors, qui l’homme de l’illustration représente-t-il? L’évangéliste Marc parle de ce cultivateur aussitôt après avoir cité le conseil que Jésus donna à ses disciples concernant la nécessité de faire attention à ce qu’ils entendaient. Une certaine mesure d’attention leur vaudrait une récompense égale et même supérieure à l’effort qu’ils auraient fait. Il est donc logique de penser que l’homme de l’illustration représente chaque individu qui se prétend disciple ou élève de Jésus Christ, le principal Prédicateur du Royaume de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nouvelle lumière dans la TdG du 15 juillet 2008   Mer 06 Aoû 2008, 18:01

Bonsoir Papias,

Merci de ta rectification, c'est pour ma "pomme".

Avec mes fraternelles salutations
Xavier
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nouvelle lumière dans la TdG du 15 juillet 2008   Mer 06 Aoû 2008, 21:25

No stress !

Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nouvelle lumière dans la TdG du 15 juillet 2008   Sam 09 Aoû 2008, 13:00

Bonjour,

Je remercie Papias d'avoir corriger une erreur de ma part, mais je pense qu'il y a malgré tout une nouveauté, et c'est la TdG qui le signale en bas de page à propos du paragraphe 14 de l'article "C'est Dieu qui fait croître":
je traduis:

il était expliqué précédemment dans les pags de ce magazine que la semence représentait les qualités personnelles qu'il faut posséder pour croître et parvenir à la maturité, au risque de se laisser influencer par le milieu dans lequel on vit. Mais on peut noter que dans la parabole de Jésus on ne dit pas que la semence va se changer en mauvaise semence ou en fruit pourri. Il est simplement question de maturité.

Ce n'est pas une nouvelle lumière importante mais une mise au point.

voici une copie des paragraphes de la Tour de Garde du 15 juin 1980 sous le titre

Récoltons du fruit qui convienne au Royaume de Dieu

2 Dans une parabole, Jésus Christ illustra lui aussi les déceptions auxquelles s’expose celui qui sème parmi les épines. En Matthieu 13:1-9 et en Marc 4:1-9, nous lisons qu’une partie de la semence lancée par un cultivateur tomba sur un sol où se trouvaient déjà des graines d’épines. Cette semence ne produisit rien, car les épines montèrent et étouffèrent les céréales, de sorte qu’il n’y eut pas de grain à récolter (Luc 8:4-8. Cela signifie que nous devons faire attention au milieu dans lequel nous répandons notre semence spirituelle.

3 Dans la parabole du semeur et de la semence, qui est rapportée en Marc 4:26-29, la semence représente les traits de la personnalité. Jésus déclara aux Juifs qui rejetèrent ses paraboles, celle du semeur et les autres: “Le royaume de Dieu vous sera enlevé et sera donné à une nation qui en produira les fruits.” (Mat. 21:43, 45, 46). Il existe donc des “fruits” du Royaume de Dieu (Luc 3:8. Apparenté à ces fruits du Royaume, il y a ce que Paul appelle “le fruit de l’esprit”, c’est-à-dire “l’amour, la joie, la paix, la longanimité, la bienveillance, la bonté, la foi, la douceur, la maîtrise de soi”. (Gal. 5:22, 23.) Au premier siècle, les chrétiens à qui l’apôtre s’adressait devaient semer, en fait de grains, des qualités chrétiennes qui demanderaient à être nourries, et les chrétiens modernes doivent faire de même, en rapport avec le Royaume de Dieu. Ces traits de personnalité doivent ensuite se développer complètement et venir à maturité. — Zach. 8:12;

Avec mes fraternelles salutations
Xavier
Revenir en haut Aller en bas
VANVDA



Masculin Nombre de messages : 1497
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: Nouvelle lumière dans la TdG du 15 juillet 2008   Sam 09 Aoû 2008, 17:56

C'est tout de même étonnant cette manie de vouloir retrouver une correspondance précise à chaque détail d'une parabole...
Mais que représente donc la faucille?
Et la terre où germe le grain?
Qu'est-ce que symbolise la nuit, et le réveil du matin?

J'ajouterais, de plus, qu'on ne remarque peut-être pas à quel point cette illustration est mise à mal par les avancées de la connaissance humaine. Aujourd'hui (quoi qu'il reste bien des mystères dans le vivant, nous en sommes tous conscients) les hommes savent assez bien comment grandit une plante depuis sa graine, par le processus de création et de renouvellement cellulaire, de transformations d'acides aminés en protéines par le cycle ADN/ARN, etc.
Évidemment, je n'attends pas des paroles de Jésus qu'elles correspondent de près ou de loin à la rationalité d'un homme du XXIe S, mais je note juste que ce qui restait un mystère total pour Jésus et ses auditeurs, un mystère auquel on peut comparer l'autre grand mystère qu'est celui du Royaume de Dieu, est pour une bonne partie levé pour nous (pas comme celui du Royaume, justement!).

Car c'est, me semble-t-il, surtout ça que la parabole signifie bien avant de savoir qui représente quoi: la croissance du sentiment de Dieu dans le cœur des croyants, qui passe par des processus qu'il est impossible de définir clairement ou de "rationaliser".
C'est un peu saugrenu, pour ne pas dire un peu "bête", que de vouloir traiter toutes les questions possibles et imaginables sur une parabole qui exprime justement notre impossibilité à répondre à toutes les questions possibles et imaginables
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouvelle lumière dans la TdG du 15 juillet 2008   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvelle lumière dans la TdG du 15 juillet 2008
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Nouvelle lumière" dans la TG du 15 Juillet 2013 ?
» Vitesse de la lumière dans le vide
» FEUQUIÈRES-EN-VIMEU Une étrange lumière dans le ciel
» Fiançailles très bientôt et mon mariage 5 juillet 2008...
» Besoin d'un peu de lumière dans ma vie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: DU COTE DES :: TEMOINS-
Sauter vers: