Etre chrétien ou pas?

apporter une aide et fournir un support de discussion à ceux ou celles qui se posent des questions sur leurs convictions
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Comment est né le protestantisme ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Comment est né le protestantisme ?   Mar 14 Oct 2014, 19:01

En 1506, le Pape Jules II, grand mécène de Bramante, Michel-Ange, Raphaël... ayant décidé la construction de la Basilique Saint-Pierre, met en vente des "indulgences" afin d'en assurer le financement. Nous pourrons revenir sur les faits pour davantage de clarté...

Le 31 octobre 1517, Luther affiche sur les portes de la cathédrale de Wittenberg ses 95 thèses sur l'indulgence. Si l'on peut considérer qu'il n'avait pas songé à rompre avec l'Eglise catholique parce que sa communauté, les augustins, était exclue des bénéfices, il est en revanche plus que douteux qu'il n'ait jamais songé à rompre avec elle, car ce n'est pas seulement contre les excès, mais surtout contre le fondement des indulgences que s'élève Luther. Il n'a plus la conception catholique de la relation Créateur-créature, de la relation Dieu-Père-aimant à enfants perfectibles.

Mars/Avril 1529, seconde Diète de Spire. Les seigneurs réformés, s'étant montrés particulièrement intransigeants envers leurs sujets catholiques, perdent certaines libertés acquises à la Première Diète.
A Spire, la Diète d'Empire décide que le luthéranisme sera toléré là où il s'est établi, mais qu'on ne le laissera pas se développer ailleurs. Cinq princes et quatorze villes, acquis aux thèses de Luther, élèvent alors une protestation, introduisant dans l'Histoire le terme de Protestant...
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 433
Age : 69
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Re: Comment est né le protestantisme ?   Mar 14 Oct 2014, 19:18

Après des études de droit, Calvin rompit avec l'église catholique romaine vers 1530. Du fait des persécutions contre les protestants en France, Calvin se réfugia à Bâle, en Suisse, où il publia la première édition de son œuvre maîtresse, l'Institution de la religion chrétienne en 1536. La même année, il fut recruté par Guillaume Farel pour aider à la réforme de l'église à Genève. Le conseil municipal résista à l'application des idées de Calvin et de Farel et les deux hommes furent expulsés. À l'invitation de Martin Bucer, Calvin se rendit à Strasbourg où il séjourna entre 1538 et 1541, devenant pasteur d'une église de réfugiés français et wallons. Il continua de soutenir le mouvement réformateur à Genève et fut finalement invité à revenir dans la cité genevoise en 1541.

Après son retour, Calvin introduisit une nouvelle liturgie et des idées politiques novatrices malgré l'opposition de plusieurs puissantes familles de la ville qui tentèrent de s'opposer à son autorité, en particulier au moment du procès de Michel Servet. L'arrivée de réfugiés favorables à Calvin et de nouvelles élections lui permirent néanmoins d'évincer ses opposants du conseil municipal. Calvin passa les dernières années de sa vie à promouvoir la Réforme à Genève et dans toute l'Europe.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Calvin

Genevois d'origine il me plaisait de parler de Calvin dont on a célébré le 500e anniversaire de sa naissance en 2009 (année austère à cause de la crise économique).
Revenir en haut Aller en bas
http://etrechretien.discutforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Comment est né le protestantisme ?   Mar 14 Oct 2014, 19:23

Merci pour la contribution. Comme je l'écrivais précédemment, je me méfie de Wiki. J'ai des sources plus fiables.

Au fait, c'est pour désamorcer le sujet ???
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 433
Age : 69
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Re: Comment est né le protestantisme ?   Mar 14 Oct 2014, 19:32

Hugues a écrit:
Merci pour la contribution. Comme je l'écrivais précédemment, je me méfie de Wiki. J'ai des sources plus fiables.

Au fait, c'est pour désamorcer le sujet ???

Pas de désamorçage en vue. Jean Calvin me semble tout à fait sa place lorsque l'on parle de la naissance du protestantisme.
Revenir en haut Aller en bas
http://etrechretien.discutforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Comment est né le protestantisme ?   Mar 14 Oct 2014, 19:36

Admin a écrit:
Hugues a écrit:
Merci pour la contribution. Comme je l'écrivais précédemment, je me méfie de Wiki. J'ai des sources plus fiables.

Au fait, c'est pour désamorcer le sujet ???

Pas de désamorçage en vue. Jean Calvin me semble tout à fait sa place lorsque l'on parle de la naissance du protestantisme.

D'accord avec vous. Il y occupe d'ailleurs une place de choix, car on lui doit tout de même quelques centaines de milliers de morts catholiques, comme à Luther du reste. Ce sont simplement des faits, historiques, pas une diatribe à l'endroit des protestants...
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 433
Age : 69
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Re: Comment est né le protestantisme ?   Mar 14 Oct 2014, 20:10

Hugues a écrit:

D'accord avec vous. Il y occupe d'ailleurs une place de choix, car on lui doit tout de même quelques centaines de milliers de morts catholiques, comme à Luther du reste. Ce sont simplement des faits, historiques, pas une diatribe à l'endroit des protestants...

Il y a à Genève un musée dédié à la Réforme fort bien documenté. Nous y apprenons que la vie des genevois à cette époque n'était pas une sinécure. Calvin y exerçait une autorité morale et spirituelle que ne contestaient pas les autorités séculaires.

Bien sûr il ne s'agit pas de s'élever contre le mode de vie de l'époque sous la férule des pasteurs, nous pourrions oublier que nous regardons ce temps avec les lunettes du 21e siècle. Il est toujours facile de critiquer une époque que nous avons peine à comprendre.

La première académie (future université de Genève) vit le jour sous les auspices de Calvin.

Voici une citation du livre: Histoire de Genève par Alfred Dufour (dans la série Que sais-je?) p. 54-55  
La réorganisation de l’appareil scolaire : l’ « ordre du Collège de Genève (Leges Academiae Genevensis) » (1559).
Dans la séance même où il adoptait la nouvelle foi, le 21 mai 1536, le Conseil général proclamait à la fois la nécessité de chercher et de rémunérer quelqu’un pour « nourrir et enseigner les pauvres sans leur rien demander de salaire » et l’obligation pour chacun « d’envoyer ses enfants à l’école ». Les Ordonnances ecclésiastiques de 1541 ne feront alors que préciser cet impératif en stipulant qu’ « il faudra dresser collège pour instruire les enfants, afin de les préparer tant au ministère qu’au gouvernement civil ».
p.55
L’année 1559, date de la fondation du Collège et de l’Académie, marque assurément l’apogée de Calvin à Genève, puisque c’est aussi bien l’année où le Réformateur reçoit enfin le droit de bourgeoisie de la Cité à laquelle il a donné tant d’éclat et celle de son édition définitive de l’Institution chrétienne.
Revenir en haut Aller en bas
http://etrechretien.discutforum.com
Narkissos



Nombre de messages : 4339
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Comment est né le protestantisme ?   Mar 14 Oct 2014, 23:46

Je ne suis pas du tout historien: en matière de "faits historiques" j'ai (presque) tout à apprendre; ce que je peux éventuellement discuter, en "honnête lecteur", c'est leur interprétation.

A mon sens, pour établir de la part de Luther une intention schismatique dès 1517, il ne suffit pas d'instruire son procès en hérésie a posteriori. Déjà parce que de son côté la doctrine catholique va se préciser, par opposition aux réformes protestantes, jusqu'au concile de Trente au moins (sans pour autant mettre fin au débat interne sur les questions mêmes qui sont alors en discussion, cf. le jansénisme un peu plus tard). Si l'on doit juger d'un point de vue catholique l'"hérésie" de Luther, c'est à l'orthodoxie du début et non de la fin du XVIe s. qu'il faut la rapporter: les propositions de Luther étaient-elles a priori audibles dans le cadre de cette Eglise-là (qui, depuis la Renaissance, en avait entendu de toutes sortes et avait montré qu'elle n'était pas systématiquement hostile à toute innovation ni à toute idée de "réforme"), ou non ? Il est vrai qu'en publiant ses thèses en 1517 et en sortant ainsi du circuit universitaire (où beaucoup plus de choses pouvaient se dire et se débattre qu'en public) Luther a franchi une limite conventionnelle -- à condition, là encore, que ses thèses fussent vraiment hérétiques au regard de l'orthodoxie contemporaine (et non ultérieure).

Quand bien même (concesso non dato) Luther aurait eu conscience de son "hérésie" (au sens où il aurait parfaitement compris que ses propositions n'avaient aucune chance d'être acceptées ni même tolérées par la hiérarchie romaine contemporaine), on n'aurait pas prouvé pour autant son intention schismatique. Car il faut aussi prendre en compte la "psychologie du martyr" (voir qu'on va dans le mur et y aller quand même, sans s'imaginer un instant que le mur va céder). Or celle-ci me semble plutôt être l'attitude de Luther jusqu'à la Diète de Worms incluse (1521, après l'excommunication).

Pour avoir pas mal lu Luther (à défaut de livres d'histoire), il me semble qu'on se trompe lourdement sur son compte si on l'imagine d'emblée en politicien (ce qu'il va sans doute devenir par la suite et malgré lui, le martyre lui ayant fait faux bond et le soutien inattendu des princes l'ayant propulsé au rang inattendu de chef d'Eglise -- d'hérésiarque si vous préférez). C'est d'abord à mes yeux un religieux avec une expérience spirituelle passablement torturée, ensuite un théologien "humaniste" au sens de son époque, avec la merveilleuse naïveté de cette époque qui croit à la vérité absolue de l'Ecriture redécouverte dans les "originaux". Or Luther croit justement y avoir découvert quelque chose d'extrêmement important -- son Evangile, qui à ses yeux n'est pas une nouveauté complète, parce qu'il correspond à ce qu'il comprend non seulement de saint Paul, mais aussi de saint Augustin. Il agit en conséquence, sans calculer les conséquences, moralement il n'a pas d'autre choix. Ich kann nicht anders (je ne puis autrement), dit-il à Worms, je suis enclin à le croire jusqu'à preuve du contraire. Et cela, c'est plutôt le propos d'un candidat au martyre que d'un instigateur de schisme.

Autrement dit, je crois plutôt que Luther assume le schisme à mesure que celui-ci se produit, c'est-à-dire que le ralliement des princes allemands le rend politiquement viable. Je ne crois pas un instant qu'il l'ait projeté comme tel auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Comment est né le protestantisme ?   Jeu 16 Oct 2014, 12:33

Je ne suis pas non plus un historien et n'ai aucune prétention en la matière. Il s'agit de rétablir la vérité, effectivement méconnue, et pour cause, puisque la rédaction de nos manuels d'histoire, avait été confiée au délirant historien romantique, Jules Michelet. Je reviendrai sur les faits, en détail...
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos



Nombre de messages : 4339
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Comment est né le protestantisme ?   Jeu 16 Oct 2014, 14:47

"Rétablir la vérité", vaste projet qui, s'agissant de "vérité historique", ne se saurait concevoir sans méthode historienne (ou historiographique)... autant dire que pour le "profane", il ne s'agira jamais que de choisir "son" historien (le privilège exorbitant du consommateur: entre les compétences, c'est toujours le moins compétent qui tranche, pour son propre compte au moins).
A vue de nez, Luther est certainement dans le "top 50" des personnages historiques les plus "biographés". Il est vrai qu'il y a de la matière, puisqu'on a consigné jusqu'à ses "propos de table" (Tischrede) et qu'il a continué d'écrire lui-même jusqu'au gâtisme (Alzheimer ne s'étant pas encore inventé), cf. les derniers textes antisémites dont les nazis ont fait leur beurre...
Bref, depuis Michelet, il s'est écrit beaucoup sur Luther (je repense à Lucien Febvre, historien catholique "moderniste" dans les années 1920, beaucoup moins flatteur, que j'avais lu autrefois) -- les biographies françaises reflétant souvent un certain état, non seulement de la méthode historique, mais des relations entre la France et l'Allemagne (ou la Prusse). Mais comme c'est plutôt l'angle théologique qui m'intéresse, j'avoue avoir surtout lu les théologiens luthériens, comme l'Allemand Gerhard Ebeling ou le Français Albert Greiner ("évêque" luthérien adorable dont j'ai jadis suivi les cours).
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Comment est né le protestantisme ?   Jeu 16 Oct 2014, 17:54

Vincent Beurtheret a fait ce travail, dans son ouvrage remarquable : "Frères réformés si vous saviez". Il rend aux catholiques ce qui leur appartient, et en fait de même pour nos frères et soeurs réformés.

Juste une précision; le titre d'évêque ne peut être attribué à un ministre du culte protestant. Les évêques sont obligatoirement catholiques...
Revenir en haut Aller en bas
Narkissos



Nombre de messages : 4339
Age : 57
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Comment est né le protestantisme ?   Jeu 16 Oct 2014, 18:10

En effet, une recherche sur "Vincent Beurtheret" est déjà éclairante...
Revenir en haut Aller en bas
http://oudenologia.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Comment est né le protestantisme ?   Jeu 16 Oct 2014, 18:23

Narkissos a écrit:
En effet, une recherche sur "Vincent Beurtheret" est déjà éclairante...

N'est-ce pas. A sa sortie, paradoxalement, son ouvrage reçut un accueil assez favorable de la part des protestants. Ce qui à mon sens, le dédouane de toute intention subversive...

Une autre petite précision, je cite des passages de son ouvrage, avec sa permission.

Comprenons-nous bien. Il ne s'agit pas de faire le procès de Luther et Calvin à postériori, mais de porter à la connaissance du plus grand nombre, ce qui s'est réellement passé. M. Beurtheret devrait être décoré pour le travail accompli. Odon Vallet, André Paul, Jean-François Colosimo, pour ne citer qu'eux, n'en ont jamais fait autant pour réhabiliter cette période, où les catholiques ont été massacrés par centaines de milliers. On m'opposera l'argument massue de l'Inquisition. Soit. Mais c'est sans commune mesure avec les meurtres de masse commis par les protestants...
Revenir en haut Aller en bas
le chapelier toqué



Nombre de messages : 1381
Age : 69
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Comment est né le protestantisme ?   Jeu 16 Oct 2014, 23:55

Hugues a écrit:

Comprenons-nous bien. Il ne s'agit pas de faire le procès de Luther et Calvin à postériori, mais de porter à la connaissance du plus grand nombre, ce qui s'est réellement passé. M. Beurtheret devrait être décoré pour le travail accompli. Odon Vallet, André Paul, Jean-François Colosimo, pour ne citer qu'eux, n'en ont jamais fait autant pour réhabiliter cette période, où les catholiques ont été massacrés par centaines de milliers. On m'opposera l'argument massue de l'Inquisition. Soit. Mais c'est sans commune mesure avec les meurtres de masse commis par les protestants... [/color]

Je suis sans doute le dernier a ignorer le massacre ou plutôt les massacres de catholiques par les protestants dont vous parlez. Pourriez-vous me donner des précisions? Merci
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment est né le protestantisme ?   Aujourd'hui à 23:36

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment est né le protestantisme ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» comment cuisiner du tofu?
» comment en cas de crise se décontracter?
» Don ou juste intuition? Comment savoir?
» Comment se regonfler le moral à bloc en 4 minutes chrono!
» Comment réagir face à une enfant émétophobe ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etre chrétien ou pas? :: RELIGION-
Sauter vers: